Bernard Marcadé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marcadé.
Bernard Marcadé
Description de cette image, également commentée ci-après
Bernard Marcadé en juin 2018.
Naissance
Bordeaux
Nationalité Français
Profession
enseignant
Activité principale
Autres activités
organisateur d'exposition, auteur
Famille

Compléments

Ouvrages références :

Bernard Marcadé, né à Bordeaux en 1948, est critique d'art, et organisateur d’exposition indépendant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bernard Marcané est né en 1948 à Bordeaux[1]. Son père est Jean-René Marcadé, qui au début des années 1950 publie un ouvrage intitulé Cinq années de captivité aux éditions Delbrel de Bordeaux, qui reçoit, en juillet 1952, le « grand prix Dominique Vecchini au XXIe Congrès des Écrivains de France »[2].

Après ses études secondaires, il s'oriente vers la philosophie puis poursuit en histoire de l'art[1].

En 1975, il rejoint Tourcoing et l’École régionale supérieure d'expression plastique, pour y prendre un poste de professeur d'esthétique et d'histoire de l'art. En 1985, il quitte le département du Nord pour Paris où il va enseigner à l’École nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy[1].

Fortement marqué par Dada et l’Internationale situationniste, ses activités de critique et d’organisateur d’exposition peuvent être comprises comme une tentative de montrer l’art avec les armes de l’art, c’est-à-dire avec la complicité des artistes. Il a dirigé la revue A Rebours (1979-1982), Feu (1989-1995). Collaborateur régulier des revues Artpress, Beaux-Arts Magazine, Parkett, Les Cahiers du musée national d'Art moderne, Tate, etc., il a collaboré comme chroniqueur à France Culture et à Radio Nova[3].

Auteur de plusieurs ouvrages, dont la biographie de Marcel Duchamp la plus importante en français à ce jour, il prépare une biographie de Francis Picabia et une monographie de René Magritte. Il a été commissaire, avec Marie-Laure Bernadac, de l'exposition Féminin-Masculin, Le sexe de l’art au Centre Pompidou en 1995[4].

Bernard Marcadé (à gauche), Président du Jury des Livres du FILAF 2018. Aux côtés de Léa Bismuth, Eric Mangion et Arnaud Labelle-Rojoux. Perpignan, juin 2018.

En juin 2018, il est le Président du Jury des Livres lors de la huitième édition du FILAF, Festival International du Livre d'Art et du Film.

Commissariats d'expositions et catalogues[modifier | modifier le code]

Sur un artiste[modifier | modifier le code]

  • Point de vue sur Jean Le Gac (catalogue exposition à Calais du 22 octobre au 4 décembre 1983), Centre de développement culturel, , 12 p. (notice BnF no FRBNF34746936).
  • Hommage à Pierre Loti : émotions en Aquitaine III (catalogue de l'exposition réalisée, par l'association Grand Boucan, à Bayonne du 25 février au 22 avril 1984), Musée Bonnat, , 64 p. (notice BnF no FRBNF34774427).
  • Jean-Michel Othoniel (catalogue exposition à Nîmes du 2 juillet au 20 septembre 1992), Carré d’Art/Musée d’art contemporain de Nîmes, Acte Sud, , 34 p. (notice BnF no FRBNF35704387).
  • Sigmar Polke (catalogue, avec Guy Tossato, exposition à Nimes du 7 juillet au 9 octobre 1994, à Valence du 20 octobre au 15 janvier 1995), Réunion des musées nationaux / Carré d'art / Seuil, , 103 p. (notice BnF no FRBNF35774299).
  • Martine Aballéa (catalogue exposition à Ibos du 14 mai au 30 juin 1998), le Parvis, , 23 p. (notice BnF no FRBNF37203043).
  • Jürgen Klauke : le désastre du moi : oeuvres récentes, 1996-2001 (catalogue : avec Peter Weibel, exposition à Paris du 20 juin au 2 septembre 2001), Maison européenne de la photographie, , 74 p. (notice BnF no FRBNF37651532).
  • Carole Benzaken : search for the new land (catalogue exposition du 7 décembre 2004 au 7 février 2005), Centre Pompidou, coll. « 315 », , 79 p. (notice BnF no FRBNF39911586).
  • Pierre et Gilles Beautiful Dragon, Metropolitan Museum of Art, Seoul, 2004 
  • Pierre et Gilles  Beautiful Dragon, Singapore Art Museum, Singapour, 2004
  • Aftermoon (exposition de Bertrand Lavier), Tsum Foundation, Moscou, mai 2010 
  • Kasimir Malevitch & François Morellet, Carrément (catalogue : avec Jean-Claude Marcadé et Serge Lemoine, exposition à Paris du 17 mars au 30 avril 2011), Galerie Kamel Mennour, , 176 p. (notice BnF no FRBNF42469221).
  • Antoine D'Agata, 1991 - 2011 // Anticorps, The Hague Museum of Photography, La Haye, juin 2012 (avec Fannie Escoulen) 
  • Sigmar Polke (catalogue, avec Guy Tosatto, exposition à Grenoble du 9 novembre 2013 au 2 février 2014), Actes Sud / Musée de Grenoble, , 183 p. (notice BnF no FRBNF43727939).
  • Antoine d’Agata,1991 - 2011 // Anticorps, LE BAL, Paris, janvier-avril 2013 (avec Fannie Escoulen) 
  • Bertrand Lavier, L'affaire tournesols (catalogue exposition 2014-2015, avec Brice Curiger et Marjolaine Lévy), Arles, Fondation Vincent Van-Gogh, , 64 p. (notice BnF no FRBNF44402448).

Autres thématiques[modifier | modifier le code]

  • Histoires de Sculpture (Château des ducs d’Epernon, Cadillac, Gironde) / Musée d’art moderne de Villeneuve d’Ascq / Musée de Nantes, 1984-1985
  • Luxe, Calme et Volupté, Aspects of French Art 1966-1986, Vancouver Art Gallery, 1986
  • Affinités sélectives (programme des expositions d’art contemporain du Palais des Beaux-Arts),  1990 Bruxelles
  • Auf zwei Hochzeiten tanzen, Kunsthalle, Zurich, 1988 
  • Le choix des femmes, Le Consortium, Dijon, 1990 (avec E. Colliard, R. Denizot, X. Douroux, F. Gautherot)
  • L’excès & le retrait (participation française de la XXe Biennale Internationale de São Paulo, 1991)
  • Moules Moules (catalogue exposition à Sète en 1991.), Espace Paul Boyé / Éditions Nouvelle vague, , 95 p. (notice BnF no FRBNF40983912).
  • Oh ! cet écho ! [Hommage à Emma Kunz], Paris, Centre Culturel Suisse  [avec Bice Curiger et Hans-Ulrich Obrist], 1992
  • L'Autre à Montevideo-Hommage à Isidore Ducasse, Museo nacional de las bellas artes, Montevideo, 1993 
  • Le Milieu du Monde, Centre d'art, Sète, 1993 (avec Noëlle Tissier)
  • FémininMasculin : Le sexe de l’art (catalogue, avec Marie-Laure Bernadac, de l'exposition réalisée dans la Grande galerie du 24 octobre 1995 au 12 février 1996), Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou / Gallimard-Electa, , 399 p. (notice BnF no FRBNF35812916).
  • Becoming, 97 Kwangju Biennale, Kwangju, 1997
  • Cet été-là, exposition de variétés, C.R.AC., Sète, été 1998 (Avec Noëlle Tissier) 
  • Négociations, C.R.A.C., Sète, été 2000 (avec Nicolas Bourriaud) 
  • MixMax (Artsonje Center, Séoul, février 2004 (avec Sung Won Kim) 
  • Je ne crois pas aux fantômes, mais j’en ai peur,  La Force de l’Art, Grand Palais, Paris, mai-juin 2006
  • On dirait le Sud, Cartographies sentimentales et documentaires, C.R.A.C, Sète, juillet 2007 
  • Sens dessus dessous/ Le monde à l’envers , C.R.A.C, Sète, été 2008 (avec Noëlle Tissier) 
  • Vivre l'art : collection Venet (catalogue exposition du 25 janvier au 24 mai : avec Jean-Marc Avrilla), Espace de l'art concret, Centre d'art contemporain / Somogy, , 159 p. (notice BnF no FRBNF41429935).
  •  Libertad Igualdad Fraternidad, La Lonja, Zaragoza /Alcala 31, Sala de exposiciones , Madrid /Centro Huarte de Arte Conteporaneo, Huarte/ CAAM Las Palmas de Gran Canaria, 2009-2010 (avec Isabel Duran)
  • Courant d’art au rayon de la quincaillerie paresseuse (L’Observatoire du BHV, septembre 2010 (avec Mathieu Mercier) 
  • Sexe, Humour & Abstraction, galerie Le Minotaure, FIAC, Paris, octobre 2013

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Biographies et monographies[modifier | modifier le code]

Essais et autres sujets[modifier | modifier le code]

  • Éloge du mauvais esprit, Paris, Éditions de la Différence, coll. « Essais », , 301 p. (notice BnF no FRBNF34910317).
  • Il n’y a pas de second degré, remarques sur la figure de l’artiste au XXe siècle, Jacqueline Chambon, coll. « Critiques d'art », , 286 p. (notice BnF no FRBNF37087236).
  • Laisser pisser le mérinos : la paresse de Marcel Duchamp (texte qui reprend l'essentiel d'une conférence intitulée Duchamp et la fatigue donnée au Centre Georges Pompidou le 16 octobre 2004, dans le cadre du colloque Dépression et subversion organisé par Catherine Grenier), L’Échoppe, , 50 p. (notice BnF no FRBNF40155331).
  • 53 œuvres qui m’ébranlèrent le monde, Beaux-Arts éditions, , 248 p. (notice BnF no FRBNF42102319).
  • Urgence de l'art (avec Jérôme Alexandre ; postface Alain Cugno), Parole et silence / Collège des Bernardins, coll. « Humanités », , 99 p. (notice BnF no FRBNF44375512).

Article[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Coulange, « Bernard Marcadé. Hyber », Critique d’art, no 33,‎ (lire en ligne, consulté le 26 décembre 2018).
  • Le Monde, « L'insolence de la liberté. Deux remarquables biographies de Marcel Duchamp paraissent coup sur coup », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 26 décembre 2018).
  • Permanences de la littérature, Ritournelles : Festival de littérature & d'arts contemporains (Programme du festival auquel participe Bernard Marcadé), Association Permanences de la littérature, , 24 p. (lire en ligne), chap. 16.
  • Guy Duplat, « Une splendide monographie de Magritte », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne, consulté le 26 décembre 2018).
  • Pierre Dumonthier, « Entretien avec Bernard Marcadé », Joseffine, no 10,‎ , p. 8-15 (lire en ligne, consulté le 26 décembre 2018).

Webographie[modifier | modifier le code]

Audio et vidéo[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]