Pierre Delion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Delion
Portrait de Pierre Delion
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata (67 ans)
à La Ferté-BernardVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession Professeur des universités – Praticien hospitalier, pédopsychiatre (d) et psychanalysteVoir et modifier les données sur Wikidata
Intérêts Autisme

Pierre Delion, né le à La Ferté-Bernard, est un psychiatre, professeur des universités-praticien hospitalier émérite en pédopsychiatrie à l'université de Lille-II et psychanalyste français. Ses recherches et sa pratique du packing sur les enfants autistes ont suscité des controverses.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études au lycée Sainte-Croix du Mans, il fait des études de médecine à Angers et soutient en 1976 sa thèse de médecine intitulée L’expuration extra-rénale en réanimation médicale. À la suite d'un stage en psychiatrie, il s'oriente vers la psychiatrie et présente un DES de psychiatrie intitulé Psychiatrie de secteur et psychothérapie institutionnelle. Il s'est intéressé aux aspects asilaires présents avant la sectorisation de la psychiatrie en France[1]. Delion, grâce à des amis, rencontre François Tosquelles et Jean Oury[1]. Il s'interroge sur la manière dont l'autisme apparaît chez l'enfant, et il conclut à une différence par rapport à la schizophrénie. Il exerce en pédopsychiatrie au Mans, où il constate que les enfants autistes sont négligés et atteints d'hospitalisme[1], puis à Angers où il préconise l'idée qu'il fallait que les équipes médico-psychologiques interviennent tôt tant sur un plan thérapeutique que préventif[2]. Son ouvrage sur le packing[3] — dont il a contribué à la pratique et à l'étude — a été récompensée du prix spécial 2009 de l'Évolution psychiatrique[1]. Sans adhérer aux thèses antipsychiatriques, il pense cependant que les schizophrènes évoluent vers un enfermement « dans leur tête et leur corps »[1]. Il s'agit alors des symptômes autistiques tels que ceux observés par Eugen Bleuler en psychiatrie adulte.

En 1998, il soutient une thèse de sémiotique intitulée L’enfant autiste, le bébé et la sémiotique, puis une habilitation universitaire en 2000, et est reçu à l’agrégation de pédopsychiatrie et nommé en 2004 PU-PH en pédopsychiatrie à l'université Lille II. Il est également pédopsychiatre au CHRU de Lille et chef de service de pédopsychiatrie jusqu'en 2016. Il est professeur émérite depuis 2016[4].

Il est psychanalyste[5].

Activités institutionnelles et éditoriales[modifier | modifier le code]

Il est membre du comité de lecture de la revue Cliniques méditerranéennes.

Controverses autour du packing[modifier | modifier le code]

Pierre Delion pratique le packing : cette « technique réservée aux cas d’autisme sévères avec automutilation répétée » consiste « à envelopper le patient dans des serviettes humides et froides, puis à induire un réchauffement rapide »[6]. Ses recherches dans ce domaine suscitent de fortes controverses, et la pratique du packing en tant que telle est interdite par la Haute Autorité de santé en 2012. L'association Vaincre l'autisme pour sa part considère le packing comme « une maltraitance à enfants »[7]. À la suite d'une plainte de Vaincre l'autisme, Pierre Delion est convoqué par l'Ordre des médecins du conseil départemental du Nord en février 2012 pour s'expliquer[8],[9].

L'écrivain autiste Hugo Horiot dénonce le packing dans son ouvrage L'Empereur, c'est moi, et publie une lettre ouverte adressée à Pierre Delion, reproduite dans le magazine Science et pseudo-sciences de janvier 2014[10].

Article détaillé : Packing.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Pierre Delion et l'autisme »
  2. Pierre Delion, Pascale Leroy, Tout ne se joue pas avant 3 ans, Paris, Albin Michel, 2008, (ISBN 2-226-18078-8)
  3. Pierre Delion, La pratique du packing : Avec les enfants autistes et psychotiques en pédopsychiatrie, Éd. : Erès, Coll.: L'ailleurs du corps, 2007, (ISBN 2749207738)
  4. Éric Favereau, « Pierre Delion : Aliéné, délivré », Libération, 13 octobre 2016 [lire en ligne].
  5. Joseph Mornet & Pierre Delion, Psychothérapie institutionnelle. Histoire et actualité, Nîmes, Champ Social, coll. « Psychothérapie institutionnelle », (ISBN 2-913376-93-2)
  6. Catherine Vincent, « L'enveloppe qui déchire », Le Monde, 31 mars 2012
  7. M'hammed Sajidi, « Le packing humaniste, ou l’ultime paradoxe du Pr Delion », Blog L'Express, (consulté le 11 décembre 2016).
  8. « Packing : Convoqué par l'ordre le Pr Delion s'explique », Le quotidien du médecin, .
  9. http://www.20minutes.fr/lille/892299-20120306-packing-mis-cause
  10. Brigitte Axelrad, « L’empereur, c’est moi – Une enfance en autisme. Note de lecture de Brigitte Axelrad », Science et pseudo-sciences, no 307,‎ (lire en ligne).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Presse spécialisée
  • Patrick Conrath (interviewer), « Pierre Delion et l'autisme », Le Journal des psychologues, no 277,‎ , p. 8-16 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Michel Sanchez Cardenas (interviewer), « Entretien avec Pierre Delion », Nervure : Journal de psychiatrie, vol. 19, no 7,‎ , p. 1
  • Dominique Janin-Duc, « L'enfant autiste, le bébé et la sémiotique de Pierre Delion », Journal français de psychiatrie, vol. 2, no 25,‎ , p. 21-22 (présentation en ligne)
Presse généraliste
  • Chantal David (interviewer), « Pierre Delion : « avec Facebook, la violence à l'école devient dramatique » », Nordway,‎ (lire en ligne [PDF]) Nordway est un mensuel du groupe La Voix.
  • Catherine Vincent, « Autisme : le désarroi d'un pédopsychiatre », Le Monde,‎ [début de l'article]
  • L. D. (propos du député UMP Daniel Fasquelle, puis de Pierre Delion, recueillis par), « Face à face - Deux perceptions du traitement de l'autisme », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]