Gilbert Lelord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gilbert Lelord
Gilbert lelord.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Distinction

Gilbert Lelord, né le à Saint-Étienne-de-Montluc (Loire-Atlantique) et mort le [1], est un pédopsychiatre français, pionnier des recherches neuropsychologiques dans le domaine de l'autisme en France. Il a contribué à combattre la théorie de la mère réfrigérateur dans les années 1980, et à faire connaître les origines neurologiques de ce trouble. Ses travaux font autorité, en France comme dans les pays anglo-saxons.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gilbert Lelord naît en Loire-Atlantique et suit des études de médecine à Paris[1]. Il devient chef de clinique en neuropsychiatrie dans les services des Professeurs Georges Heuyer et puis de Jean Delay, tout en poursuivant des recherches en neurophysiologie à l'institut Marey. . Dès 1958, il démontre que le cerveau des enfants avec schizophrénie infantile réagit de façon incohérente, dans un travail pionnier qui constitue la première observation de ce type[2]. En 1964, il est nommé médecin-psychiatre pour l'hôpital de Tours[2] à une époque où l'approche de l'autisme est exclusivement psychanalytique[3], et en 1970, créé un service infantile pour des enfants décrits alors comme schizophrènes[2]. Ses travaux sont dans un premier temps mal accueillis par les psychiatres en France[3], mais ils trouvent un écho dans les pays anglo-saxons et scandinaves[4]. Il remarque des points communs entre les enfants autistes et aphasiques, et défend la théorie d'une origine biologique de l'autisme[5], due à un trouble du système nerveux[1].

En 1969, Catherine Barthélémy rejoint son équipe[5]. Il développe avec elle la thérapie d’échange et de développement[5]. Dans les années 1980, il combat la théorie de la mère réfrigérateur, et « contribue grandement à changer le regard sur l'autisme »[1]. Avec Bernard Rimland, il est également pionnier des recherches sur la vitamine B6[6]. En 1983, il contribue à fonder l'Association pour la recherche sur l'autisme et la prévention des inadaptations (ARAPI).

En 1993, il est fait chevalier de la légion d'honneur[7].

Pendant sa retraite, il se consacre à l'étude des Saints et de grands hommes[1]. Il meurt le , à presque 90 ans[1].

Publications[modifier | modifier le code]

Gilbert Lelord a préfacé l'édition française de la biographie de Temple Grandin, Ma vie d'autiste[8].

Il a participé à une soixantaine de publications scientifiques[9], son indice h est de 25.

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

Adam Feinstein le considère comme l'un des chercheurs français les plus reconnus internationalement pour ses travaux sur l'autisme[3]. Son unité de recherche de l'Inserm fait autorité[1].

Opinions[modifier | modifier le code]

Gilbert Lelord estime que la réticence à accepter les théories de l'origine génétique de l'autisme, en France, provient des traumatismes dus à l'eugénisme de l'époque nazie[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g « Gilbert Lelord, pionnier de l'autisme », nécrologie sur lanouvellerepublique.fr, 5 janvier 2017 (consulté le 6 janvier 2017)
  2. a b et c [vidéo] Disponible sur YouTube.
  3. a b et c Feinstein 2011, p. 103.
  4. (en) David Amaral, Geraldine Dawson et Daniel Geschwind, Autism Spectrum Disorders, Oxford University Press, , 1416 p. (ISBN 0195371828 et 9780195371826), p. 4.
  5. a b et c Feinstein 2011, p. 104.
  6. (en) Scott O. Lilienfeld, Steven Jay Lynn et Jeffrey M. Lohr, Science and Pseudoscience in Clinical Psychology, Guilford Publications, , 2e éd., 548 p. (ISBN 146251751X et 9781462517510), p. 441.
  7. Décret du 29 mars 1993 portant promotion et nomination (lire en ligne)
  8. Ma vie d'autiste, extraits sur Google Books
  9. Gilbert Lelord sur Google Scholar
  10. Feinstein 2011, p. 106.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]