Horacio Etchegoyen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Etchegoyen.
Horacio Etchegoyen
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 97 ans)
Buenos AiresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Distinction
Sigourney Award (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Ricardo Horacio Etchegoyen, né le à Buenos Aires et mort le dans la même ville, est un médecin et psychanalyste argentin. Il préside l'Association psychanalytique internationale durant deux mandats (1993-1997).

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Durant ses études universitaires de médecine au Colegio Nacional de la Universidad Nacional de La Plata, dans les années 1940, il milite dans un mouvement en faveur de la réforme universitaire[réf. souhaitée]. Il est psychanalysé par Heinrich Racker, puis plus tard par Donald Meltzer et a commencé sa formation en Argentine avec Enrique Pichon Rivière, Marie Langer, Leon Grinberg et José Bleger.

Carrière[modifier | modifier le code]

Devenu un psychiatre renommé à Mendoza dans les années 1950, il quitte l'Argentine en 1966, pour des raisons politiques, et séjourne à Londres. Il est très influencé par l’école kleinienne. Il fait une analyse avec Donald Meltzer et des supervisions avec Herbert Rosenfeld et Hanna Segal. Il est aussi influencé par Otto Fenichel et son livre Théorie psychanalytique des névroses[1]. Revenu en Argentine dans les années 1970, il est accepté comme membre adhérent de l'Association psychanalytique argentine en 1970, avec un travail sur l’homosexualité féminine, puis comme membre didacticien en 1974[2]. En 1977, lors de la scission au sein de l'APA, il contribue à la création, puis préside, l’Association psychanalytique de Buenos Aires (Asociación psicoanalítica de Buenos Aires, APdeBA)[2]. Il est président de l’Association psychanalytique internationale en 1993-1997. Il est l'un des mentors de Virginia Ungar, première femme présidente de l'API.

Il a notamment participé à l'introduction du lacanisme en Amérique Latine, en invitant Jacques Lacan.

Technique[modifier | modifier le code]

À propos du lien théorie et pratique, voici ce qu'il écrit: « Si l’on veut être rigoureux avec la technique, tôt ou tard, on rencontre la théorie, car – comme disait Freud - elles sont toujours attelées comme un Junktim ».

Voici l'une des phrases conclusives de son livre sur la technique : « La proposition sans doute la plus persistante de cette œuvre a été, je crois, en somme, de séparer de manière radicale la psychanalyse de toute tentative cachée ou manifeste de psychothérapie, à travers un modèle qui respecte la vie interne de l’analysant et écarte rigoureusement la suggestion et l’action directe, pour efficace que celle-ci puisse nous paraître. »

Citations[modifier | modifier le code]

Rapportée par Laura Etchegoyen (sa fille) à l'occasion de l'élection de son père au titre de vice-président honoraire de l’API : "Mon père aimerait que je vous transmette un message d’espoir pour l’avenir de la psychanalyse en tant que méthode psychothérapeutique la plus libre, la plus efficace et la plus digne pour aider l’homme du XXIe siècle. Il croit fortement que l’avenir de la psychanalyse dépend des psychanalystes qui défendent notre méthode et perfectionnent leur efficacité dans le traitement des patients. C’est dans notre efficacité thérapeutique que réside l’avenir de la psychanalyse." [3]

Publications[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Problèmes de technique psychanalytique, Les Introuvables, 2001, (ISBN 2845750048)
  2. a et b Dagfal 2017.
  3. IPA
  4. Diana Goldin Bouhsira, « Les fondements de la technique psychanalytique d'Horacio Etchegoyen, Abstract », Revue française de psychanalyse, vol. no 58, no 4,‎ , p. 1215–1220 (ISSN 0035-2942, DOI 10.3917/rfp.g1994.58n4.1215, lire en ligne)
  5. Miye, « Fondements de la technique psychanalytique - Horacio Etchegoyen - Association franco-argentine de psychiatrie », sur psy.francoarg.asso.free.fr (consulté le 9 décembre 2017)
  6. « http://www.fundacionkonex.org/b1246-horacio-r-etchegoyen »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alejandro Dagfal, « La disparition de Ricardo Horacio Etchegoyen », Psychologie clinique, no 43,‎ , p. 198-200 (lire en ligne).
  • Samuel Zysman, « Introduction to the life and work of Ricardo Horacio Etchegoyen (1919-) », p. 341-345, in Nydia Lisman-Pieczanski, Alberto Pieczanski, The Pioneers of Psychoanalysis in South America: An essential guide, The Institute of Psychoanalysis/Routledge, 2015 (ISBN 9780415713726).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]