Psychanalyse dans le monde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Psychanalyse en Allemagne[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Psychanalyse en Allemagne.

Psychanalyse au Brésil[modifier | modifier le code]

Le Brésil est le premier pays d'implantation du freudisme en Amérique du Sud[réf. souhaitée].

Psychanalyse au Canada[modifier | modifier le code]

Psychanalyse en France[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Psychanalyse en France.

Psychanalyse en Grande-Bretagne[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Psychanalyse en Grande-Bretagne.

Psychanalyse en Inde[modifier | modifier le code]

Les premières influences de la psychanalyse freudienne en Inde ont débuté à Calcutta avec Girindrashekhar Bose[1], médecin et psychopathologue. La Société psychanalytique indienne [2] s'est réunie pour la première fois en 1922 avec Bose comme président et quinze membres. Bose en a demandé l'affiliation à l'Association psychanalytique internationale Freud et à Ernest Jones. Un deuxième centre s'est plus tard ouvert à Bombay, il l'a été par E. Servadio un italien[3].

Psychanalyse au Liban[modifier | modifier le code]

Au Moyen-Orient, la Société libanaise de psychanalyse, est la première société psychanalytique dans un pays de langue arabe, en 1980. De cette première société se dégagent groupes et associations dont la dernière en date, l'Association libanaise pour le développement de la psychanalyse (ALDeP), fondée en 2009 et première a être rattachée à l'Association psychanalytique internationale, en janvier 2010.

Les balbutiements de la psychanalyse au Liban remontent au début des années 70 avec des psychiatres et des psychologues intéressés par l’enseignement de Freud. Parmi les pionniers, nous citons Michel et Marie-Thérèse Asfar, Mounir Chamoun, Adnan Houbballah et Adel Akl, rejoints peu après par Liliane Ghazaly. La guerre de 1975 réfrène quelque peu les activités, encore modestes, de ces premiers analystes, mais ne les empêche pas de poursuivre leur pratique clinique et universitaire. En 1978, M. Asfar décède, touché par un éclat d’obus en son domicile. Une notice nécrologique de Paul-Claude Racamier, publiée dans la Revue française de psychanalyse, témoigne des qualités de cet analyste disparu trop tôt[4].  

Deux ans après, la Société libanaise de psychanalyse est fondée. Ses activités se développent pour l’essentiel après la fin de la guerre (début des années 90) avec l’admission de nouveaux membres et le développement de ses activités scientifiques. Moins d’une dizaine d’années plus tard, une série de crises institutionnelles aboutira à une succession de démissions et à la création de nouveaux groupes actuellement dissous pour la plupart. Nous citons de ces groupes Cercle d’études psychanalytiques (CEP), Société de psychothérapie psychanalytique de l’enfant et de l’adolescent (SPADEA), Centre arabe de recherches psychanalytiques et psychopathologiques (CARPP) et École libanaise de psychothérapie et de psychanalyse (ELPP). En 2009, l’Association libanaise pour le développement de la psychanalyse (ALDeP) est fondée par cinq analystes membres de l’Association psychanalytique internationale.       

Psychanalyse au Mexique[modifier | modifier le code]

Psychanalyse en Russie[modifier | modifier le code]

La psychanalyse y a été introduite en 1905 par Nicolaï Ossipov qui avait effectué un stage avec le Dr Carl Gustav Jung au Burghölzli à Zurich et par Moïse N. Wulff qui s’installant à Odessa venait de faire lui un stage avec Karl Abraham.

Freud écrit en 1914 : « En Russie, la psychanalyse a été très largement connue et diffusée : presque tous mes écrits comme ceux d'autres adeptes de l'analyse, sont traduits en russe. Mais une compréhension tant soit peu approfondie des doctrines analytiques ne se sont pas encore produites en Russie. Les contributions de médecins russes doivent à l'heure actuelle être qualifiées de négligeables. Seule Odessa possède en la personne de M. Wulff un analyste ayant une formation »[6].

En Russie comme en URSS, la psychanalyse, avait suscité un engouement dans l'intelligentsia russe/soviétique jusque dans les années 1930 puis elle a été ignoré. L’association psychanalytique russe a existé au début des années 1920 et s'est éteinte dans les années 1930 car la représentation conceptuelle freudienne du sujet clivé était incompatible avec le marxisme

Psychanalyse en Suisse[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Psychanalyse en Suisse.
  • l'Institut international de psychanalyse et de psychothérapie Charles Baudouin

Psychanalyse aux États-Unis[modifier | modifier le code]

C'est dans ce pays que l'ego-psychology a véritablement pris son essor avec les apports de Ernst Kris, Heinz Hartmann et Rudolph Loewenstein (l'analyste de Lacan).

Les traitements d'Otto Rank ou de Theodor Reik furent confondu avec la psychanalyse freudienne.

Les États-Unis ont connu des œuvres psychanalytique comme celle de Ralph Greenson, Margaret Mahler, de Harold Searles, Heinz Kohut, Otto F. Kernberg, Edith Jacobson.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. T.C. Sinha Psychanalyse en Inde, in Lumbini Park Silver Jubilee Souvenir, 1966, p. 61-77
  2. Site actuel
  3. Sudhir Kakar: Considérations sur l'histoire dt le développement d'histoire de la psychanalyse en Inde, in Revue Internationale de la psychanalyse, N0 1989, Presses universitaires de France
  4. P.-C. Racamier, Michel Asfar, Revue française de psychanalyse, Presses universitaires de France, Tome 42, n°4, 1978
  5. Ruben Gallo, Freud au Mexique, Paris, Campagne première, coll. « Un parcours », (ISBN 2915789924)
  6. Œuvres complètes. 1913 - 1914, Volume 12, Sigmund Freud, Presses universitaires de France, 2005

Liens annexes[modifier | modifier le code]