Hôpital de jour Santos-Dumont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L′hôpital de jour Santos-Dumont est le premier hôpital de jour privé français dédié spécifiquement à l'accueil des enfants, adolescents et jeunes adultes autistes. Il ouvre en 1963, rue Santos-Dumont dans le 15e arrondissement de Paris, à la demande de l'Association au service des inadaptés ayant des troubles de la personnalité (ASITP)[1],[2], en collaboration avec l'éducatrice Rose Gaetner et avec le parrainage du Pr Serge Lebovici[3].

A l'origine réservé aux enfants[4], il est étendu en 1990 aux adolescents, pour répondre à la demande des parents[3].

La psychomotricienne Rose Gaetner a introduit la danse comme activité de thérapie dans cet hôpital[5].

Prises de position[modifier | modifier le code]

En 1997, Moïse Assouline, médecin-directeur du service de l'hôpital de jour Santos-Dumont à l'époque, déclare dans l'hebdomadaire L'Express que « les restrictions budgétaires décidées par Alain Juppé, fin 1995, sont passées comme un bulldozer sur l'autisme, pourtant consacré quelques mois plus tôt priorité de santé publique »[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Feinstein 2011, p. 103.
  2. Hochmann 2009, p. 380.
  3. a et b Moïse Assouline, « Autisme : adolescence, sexualité et vie sociale, Autismo : adolescencia, sexualidad y vida social », L'information psychiatrique, vol. me 89, no 7,‎ , p. 559–570 (ISSN 0020-0204, lire en ligne).
  4. Brigitte Chamak, « Le militantisme des associations d'usagers et de familles : l'exemple de l'autisme », Sud/Nord, no 25,‎ , p. 71–80 (ISSN 1265-2067, lire en ligne)
  5. « Annexe 1. Les danse-thérapies instituées : repères chronologiques et filiations », L’Ailleurs du corps,‎ , p. 335–344 (lire en ligne)
  6. « Les oubliés de la santé », L'Express, (consulté le 15 mars 2017).

Bibliographie[modifier | modifier le code]