Alain de Mijolla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alain de Mijolla
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité(s) FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Études Médecine
Titres Psychiatre
Psychanalyste
Profession(s) Psychanalyste, écrivain et psychiatreVoir et modifier les données sur Wikidata
Intérêts Histoire de la psychanalyse
Œuvres principales
  • Dictionnaire international de la psychanalyse (rééd. 2013)
  • Freud et la France, 1885-1945 (2012)
  • La France et Freud (2 tomes.) (2012)
Distinction(s) Prix Maurice Bouvet (d) () et Sigourney Award (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Alain de Mijolla, né le à Paris, est un psychanalyste français, neuropsychiatre, ancien médecin des hôpitaux psychiatriques.

Parcours psychanalytique[modifier | modifier le code]

Docteur en médecine en 1962, Alain de Mijolla a été analysé par Conrad Stein et Denise Braunschweig, et il est devenu membre de la Société psychanalytique de Paris en 1968, membre titulaire en 1975. Il a co-dirigé le séminaire de perfectionnement, fondé par Sacha Nacht, de l'Institut de Psychanalyse à Paris (1974-1989).

Il est coorganisateur, avec Jacques Caïn, des Rencontres psychanalytiques d'Aix-en-Provence (1982-1991), et fondateur en 1985 de l'Association internationale d'histoire de la psychanalyse (AIHP)[1] . Il a dirigé la Revue internationale d’histoire de la psychanalyse durant ses six ans d'existence (1988-1993).

Alain de Mijolla est l'auteur de nombreux ouvrages dont un certain nombre sont des références en matière d'histoire de la psychanalyse, française et internationale. Il dirige l'édition du Dictionnaire international de la psychanalyse et plusieurs collections psychanalytiques, notamment « Confluents psychanalytiques » (27 volumes parus entre 1980 et 1993, Les Belles Lettres), «Histoire de la Psychanalyse» (1988-1998, 21 volumes publiés, PUF) et Correspondances de Freud (Hachette Littérature).

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1976 : le 14e prix Maurice Bouvet de psychanalyse[2] pour son article « La désertion du capitaine Rimbaud : enquête sur un fantasme d’identification inconscient d’Arthur Rimbaud »[3].
  • 2004 : « Sigourney Award »[4].

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • De l’histoire personnelle à l’histoire de la psychanalyse : une trajectoire. Entretien avec Alain de Mijolla, Annick Ohayon, Nouvelle revue de psychosociologie, 2015/2 no 20, p. 247-262, « Devenirs de la psychanalyse ».

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'AIHP est devenue en 2011 l'Association internationale Interactions de la psychanalyse avec Sophie de Mijolla-Mellor comme présidente et introductrice de la notion des « interactions de la psychanalyse ».
  2. Liste des prix Maurice Bouvet.
  3. Revue française de psychanalyse, t. XXXIX (3), p. 427-458, 1975, [lire en ligne]
  4. Notice du Sigourney Award, A. de Mijolla, 2004