Olivia Cattan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Olivia Cattan
Olivia Cattan en 2011.
Fonction
Présidente
SOS Autisme France (d)
depuis
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Olivia Cattan, née en 1967 à Paris, est une journaliste[1], écrivaine et militante associative française, présidente des associations SOS autisme France et Paroles de femmes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Olivia Cattan naît en 1967[2],[3],[4] à Paris.

Elle fonde l’association Paroles de Femmes[5] (à ce titre, elle reçoit le témoignage de Tristane Banon[6]) et préside l'association SOS autisme[7].

Son troisième enfant est diagnostiqué autiste à l'âge de cinq ans[8]. Elle devient alors son auxiliaire de vie scolaire pendant deux ans[9]. Elle s'installe ensuite en Israël, où son enfant est aidé au centre Feuerstein[10],[11][source secondaire souhaitée].

En , elle accuse « l'État français de négligence et de maltraitance vis-à-vis des enfants autistes » dans son livre D'un monde à l'autre[8]. Elle accompagne la campagne Je suis autiste et alors ! dont l'objectif est de lutter contre les clichés et discriminations[9]. Elle écrit les textes de l'exposition Autiste et alors[12].

Fin , elle dénonce les propos de David Pujadas, qui avait déclaré « Nous l'avons entendue. Nous ne sommes pas autistes » au sujet de la recommandation du Conseil supérieur de l'audiovisuel de modifier un programme[13].

En avril 2016 elle dénonce l'inaction du gouvernement[14] et lui adresse un manifeste de dix propositions visant à combler « des décennies de retard » sur l'autisme[15].

En 2019, Olivia Cattan alerte l'ANSM (qui saisit le procureur de la République[16]) au sujet des pratiques consistant à traiter des enfants autistes en utilisant des médicaments anti-infectieux et des chélateurs de métaux lourds, des médicaments qui, selon l'ANSM, n’ont pas prouvé leur efficacité et dont l'utilisation est risquée[17].

Elle publie, le 24 septembre 2020, aux éditions du Cherche Midi, Le Livre noir de l’autisme dans lequel elle dénonce tous les traitements alternatifs testés de façon illégale sur les enfants autistes ainsi que les charlatans[18] qui prétendent guérir l'autisme[19].

Elle est annoncée comme candidate aux élections législatives de 2017 pour le mouvement La France insoumise[20], mais ne figure finalement pas dans le rapport du comité électoral du mouvement[21].

Publications[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2009: chevalier des palmes académiques[24]
  • 2012: médaille du Bien public pour ses travaux sur la cause des femmes et l’autisme[25],[26].
  • 2017: médailles des Arts et des Lettres[27].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Richard, « “Il faut faire le ménage dans le milieu de l’autisme”, estime la journaliste Olivia Cattan », Ouest-France, 20 septembre 2020, [lire en ligne]
  2. « Biographie d'Olivia Cattan », sur evene.lefigaro.fr (consulté le ).
  3. « Cattan, Olivia (1967-....) », sur catalogue.bnf.fr, BNF (consulté le ).
  4. « Cattan, Olivia », sur isni.oclc.org (consulté le ).
  5. « Il faut créer des structures d'accueil d'urgence pour les femmes - Elle », sur elle.fr, (consulté le )
  6. « Hollande, Filippetti, Vandel alertés par Tristane Banon », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Plan sur les troubles du neuro-développement : "Des effets d’annonce" mais "on ne voit rien sur le terrain", déplore l’association SOS Autisme France », sur Franceinfo, (consulté le )
  8. a et b Edwige Coupez, « Olivia Cattan dénonce "l'autismophobie" en France », sur francetvinfo.fr, (consulté le ).
  9. a et b « « Je suis autiste et alors ? » : une campagne pour mettre fin aux clichés - Elle », sur elle.fr, (consulté le )
  10. « Autisme : le nouveau coup de gueule d’une mère - Elle », sur elle.fr, (consulté le )
  11. « Le tour de France de l’autisme d’Olivia », sur SudOuest.fr, (consulté le )
  12. « Autiste et alors ? Projet photographique par Sos Autisme France – Audrey GUYON » (consulté le )
  13. « DPDA: la présidente de SOS Autisme en colère après les propos de David Pujadas », sur lexpress.fr, (consulté le ).
  14. Yves Calvi et Ana Boyrie, « Autisme : "La gauche déserte ce monde du handicap et s'en fout", s'indigne la présidente de SOS Autisme », sur rtl.fr, (consulté le ).
  15. Vanessa Boy-Landry, « "Non, la révolution n’est pas en marche!" », sur parismatch.com, (consulté le ).
  16. « Mise en garde sur l’utilisation potentiellement dangereuse de médicaments chez des enfants atteints d’autisme », sur ANSM,
  17. AFP, « La Justice saisie après que des médecins ont prescrit des antibiotiques pour guérir l'autisme », L'OBS,‎ (lire en ligne Accès libre)
  18. « Une maman en guerre contre les charlatans de l’autisme », sur Le Parisien, (consulté le )
  19. « "C’est une nébuleuse comme une toile d’araignée" : Olivia Cattan dénonce ces médecins qui prétendent pouvoir "guérir l’autisme" », sur Franceinfo, (consulté le )
  20. « Législatives : Mélenchon présente vingt candidats de la France insoumise », sur Le Journal du dimanche,
  21. Jean-Luc Mélenchon, « Connexion », JLM 2017,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. Anna Piekarec, « «D'un monde à l'autre», par Olivia Cattan », sur rfi.fr, (consulté le ).
  23. « Autisme : les cobayes de la honte », sur Atlantico.fr,
  24. « Bulletin officiel des décorations, médailles et récompenses n° 02 du 07/04/2009 »,
  25. « Remise distinctions du 28 mars 2012 », sur Ligue Universelle du Bien Public,
  26. Ligue Universelle du Bien Public, « AMBIANCE DISTINCTIONS DU 28 MARS 2012 », sur Ligue Universelle du Bien Public (consulté le )
  27. « Ordre des Arts et des Lettres - Nominations et promotions du 25-09-2017 », sur www.france-phaleristique.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]