Autisme : j'accuse !

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Autisme : j'accuse !
Auteur Hugo Horiot
Pays Drapeau de la France France
Genre Essai et manifeste
Éditeur Éditions de l'Iconoclaste
Lieu de parution Paris
Date de parution
Nombre de pages 200
Chronologie

Autisme : j'accuse ! est un essai et un manifeste écrit par Hugo Horiot dans le cadre du mouvement pour les droits des personnes autistes, paru le aux éditions de l'Iconoclaste. Il constitue une défense de l'intelligence autiste, et s'oppose à la mise en institution spécialisée.

Résumé[modifier | modifier le code]

L'ouvrage constitue un manifeste inscrit dans le mouvement pour les droits des personnes autistes, dénonçant la dictature de la normalité, et plaidant pour la reconnaissance des intelligences atypiques. Il s'oppose vivement à tous ceux qui considèrent les autistes comme des « déficients »[1].

Éditions[modifier | modifier le code]

Le grand format est paru le , aux éditions de l'Iconoclaste[2].

Contexte[modifier | modifier le code]

Hugo Horiot témoigne avoir rédigé cet ouvrage en parallèle de son refus de participer au quatrième plan autisme, en raison de la présence du « lobby psychiatrique » et du « lobby médico-social »[3].

Au moment de la parution de l'ouvrage, une vidéo virale est diffusée sur les réseaux sociaux par Brut[4]. Contacté par The Guardian, Hugo Horiot demande que les fonds alloués à l'institutionnalisation des autistes en France soient réaffectés pour bénéficier au développement des compétences et de l'intelligence de ces mêmes personnes[5].

Analyse[modifier | modifier le code]

Agnès Leclair, journaliste pour Le Figaro, décrit cet ouvrage comme « un brûlot sur la manière dont la France considère les autistes »[3]. Le propos d'Autisme : j'accuse ! s'inscrit comme un appel à révolutionner la manière dont les personnes autistes sont considérées, et à les sortir des établissements spécialisés et de la logique de la « prise en charge »[3]. Hugo Horiot considère l'autisme comme n'étant ni une maladie, ni un handicap, mais « une autre forme d'intelligence »[3].

Invité pendant le Magazine de la santé sur France 5, il déplore que l'autisme soit, en France particulièrement, abordé uniquement sous l'angle du déficit, et considéré comme une maladie à éradiquer[6]. Il souhaite le développement de la pédagogie inclusive[7], et la reconnaissance de l'intelligence autiste[7].

Réception[modifier | modifier le code]

D'après Agnès Leclair, c'est « un essai qui bouscule les idées reçues sur l'autisme et met Emmanuel Macron au défi de lancer une vraie réforme sociétale »[3]. Ritta Baddoura, critique pour l'Orient littéraire, parle d'un « manifeste vibrant qui appelle à ôter les lunettes de la norme pour vivre ensemble autrement »[8].

D'après Hugo Horiot, le président de la République française Emmanuel Macron a reçu un exemplaire de ce livre, et lui a répondu par une carte postale en disant avoir « entendu » son message[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Austime : j’accuse ! de Hugo Horiot chez L’iconoclaste - Notre-Siècle (votre e-mag. du XXIème siècle) », sur notre-siecle.com (consulté le 10 mai 2018).
  2. « Autisme : j'accuse ! - Iconoclaste », L'Iconoclaste, (consulté le 10 mai 2018).
  3. a b c d et e Leclair 2018.
  4. « Autiste, il demande à ce qu’enfin la France exploite les “intelligences divergentes.” (VIDÉO) », POSITIVR,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mai 2018)
  5. (en) Angelique Chrisafis, « France unveils €340m plan to improve rights of people with autism », sur The Guardian, (consulté le 10 mai 2018)
  6. France 5 2018.
  7. a et b France 5.
  8. a et b Baddoura 2018.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Baddoura 2018] Ritta Baddoura, « Intelligence de l'autisme et société inclusive : le combat d'Hugo Horiot », L'Orient littéraire, no 142,‎ (lire en ligne)
  • [Leclair 2018] Agnès Leclair, « Hugo Horiot : « L'autisme est l'intelligence de demain » », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  • [Levi da Parigi 2018] (it) Paolo Levi da Parigi, « Parigi, il j'accuse di Hugo Horiot contro la dittatura de la normalità », Origami,‎ 26 avril - 2 mai 2018 (lire en ligne)