Otto Rank

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rank.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Otto Rank
Portrait de Otto Rank

Portrait d'Otto Rank

Biographie
Naissance
à Vienne
Décès
à New York
Nationalité(s) AutricheVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation Doctorat
Titres Psychanalyste
Profession(s) psychologueVoir et modifier les données sur Wikidata
Auteurs associés
Influencé par Henrik IbsenVoir et modifier les données sur Wikidata

Otto Rank, né le à Vienne et mort le à New York, est un psychologue et psychanalyste autrichien.

Fragments biographiques[modifier | modifier le code]

Poul Bjerre Eugen Bleuler Maria Moltzer Maria Gincburg Lou Andreas-Salomé Beatrice M. Hinkle Emma Jung Maria von Stach Toni Wolff Martha Sigg-Böddinghaus Franz Riklin Otto Rank Ludwig Binswanger Debout première rangée, 3e depuis la gauche Isidor Sadger Oskar Pfister Sándor Ferenczi Carl Gustav Jung Debout première rangée, 5e depuis la droite Debout première rangée, 4e depuis la droite James Jackson Putnam Ernest Jones Wilhelm Stekel Jan Nelken Ludwig Jekels Max Eitingon Sigmund Freud Karl Abraham Debout deuxième rangée, 4e depuis la droite Debout deuxième rangée, 3e depuis la droite Debout deuxième rangée, 2e depuis la droite Johannes Jaroslaw Marcinowski Debout troisième rangée, 1er depuis la gauche Debout troisième rangée, 2e depuis la gauche Alphonse Maeder Debout troisième rangée, 4e depuis la gauche Debout troisième rangée, 4e depuis la droite Debout troisième rangée, 3e depuis la droite Debout troisième rangée, 2e depuis la droite Debout troisième rangée, 1er depuis la droite Abraham A. Brill Debout quatrième rangée, 4e depuis la droite Paul Federn Debout quatrième rangée, 2e depuis la droite Debout quatrième rangée, 1er depuis la droite Eduard Hitschmann Debout cinquième rangée, 2e depuis la gauche Debout cinquième rangée, 3e depuis la gauche
Image cliquable du 3e congrès international de psychanalyse en 1911. Otto Rank figure tout à gauche.vdm

Otto Rank est orginaire de Vienne, issu d'un famille de la moyenne bourgeoisie juive. Son père est artisan. Il ne peut effectuer les études supérieures auxquelles il aspirait et devient serrurier. Il prend le nom Rank à l'âge de dix-neuf ans, en référence au bon Dr Rank de la pièce d'Ibsen, La Maison de poupée. Il lit à vingt ans L'Interprétation des rêves de Freud et écrit un essai que la psychanalyste Alfred Adler transmet à Freud. Il devient dès lors un psychanalyste du premier cercle et, en 1906, occupe le poste de secrétaire de la Société psychanalytique de Vienne.

Soutenu par Freud, il reprend des études et, en 1912, obtient un doctorat. Il s'intéressait particulièrement aux mythes, aux religions, à la philosophie. Il est coopté comme membre du comité secret.

En 1918, il épouse Beata (Tola) Rank-Minzer (Münzer) qui deviendra psychanalyste d'enfants.

En 1924, il publie Le Traumatisme de la naissance, s'intéressant à ce qui se trouve avant le complexe d'Œdipe, et proposant une vision différente de celle du psychanalyse d'orientation freudienne.

Sigmund Freud l'analyse brièvement jusqu'à fin décembre 1924 puis le rejette ; Rank se trouve exclu des cercles psychanalytiques freudiens[1].

En 1926, Rank s'installe à Paris, devenant l'analyste Henry Miller et Anaïs Nin, avec qui il a une courte liaison[2]. Il voyage en Amérique, où il rencontre un certain succès[réf. nécessaire]. Il est invité notamment à la société de Rochester pour la Protection de l'enfance en danger où travaille alors Carl Rogers[3].

Il est exclu de l'association internationale de psychanalyse[pourquoi ?] le 10 mai 1930 et meurt à 55 ans de septicémie en octobre 1939, à New York[4].

Influence[modifier | modifier le code]

En 1913, il écrit deux textes ("Rêve et création poétique", "Rêve et mythe") que Freud insère après le chapitre VI dans son livre "L'Interprétation du rêve".

Ouvrages de Rank[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Coq Héron no 187, "Otto Rank, l'Accoucheur", Collectif, Ed: Eres ISBN 2-7492-0619-7
  • E.J. Lieberman, La volonté en acte. La vie et l'œuvre d'Otto Rank, 1985, Paris, Presses universitaires de France, 1991, ISBN 2-13-043306-5
  • Lydia Marinelli et Andreas Mayer : Rêver avec Freud. L'histoire collective de 'L'Interprétation du rêve', Aubier, 2009. ISBN 978-2-7007-0398-6 (contient "Rêve et création poétique" et "Rêve et mythe" d'Otto Rank)
  • Jessie Taft : Otto Rank. A biographical study based on notebooks, letters, collected writing, therapeutic achievements and personnal associations, New York, The Julian Press Inc., 1958.

Références[modifier | modifier le code]

  1. E. Roudinesco et M. Plon, Dictionnaire de la psychanalyse, éd. Fayard, 1987, p. 875-879.
  2. Cf. Anaïs Nin, Journal de l'amour, Le livre de poche, Paris, 2003
  3. Cf. Carl Rogers, Autobiographie, ed. Epi, 1971, p. 45.
  4. « Mensonges freudiens: histoire d'une désinformation séculaire. » J.Bénesteau p. 49

Liens externes[modifier | modifier le code]