Bernadette Rogé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bernadette Rogé
Portrait de Bernadette Rogé
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata (71 ans)
LensVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité Française
Thématique
Profession Psychologue et émérite (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions Chevalier de la Légion d'honneur‎ (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Bernadette Rogé, née le , est une psychologue française et professeure de psychologie à l'université Toulouse-Jean-Jaurès[1].

Centres d'intérêt professionnels[modifier | modifier le code]

B. Rogé est spécialiste des troubles du spectres autistique, et de leur diagnostic.

Ses travaux sur l'autisme, qu'elle définit comme un trouble neuro-développemental, sont reconnus au niveau international[2].

Au début des années 2010, elle crée notamment une unité d’évaluation de l’autisme au CHU de Toulouse, et la dirige pendant 15 ans[1].

Elle est membre senior de l’Institut universitaire de France (2012-2017)[3].

Elle préside le comité scientifique de l'association pour la recherche sur l'autisme et la prévention des inadaptations, et a été vice-présidente de l’association française de thérapie comportementale et cognitive.

Elle a adapté au français l' ADOS-2 et a montré que le test M-CHAT était utile pour détecter l'autisme chez le jeune enfant dès 24 mois[4].

Prises de position[modifier | modifier le code]

Elle s'est prononcée contre le packing en 2009, affirmant que sa justification s'appuie sur « des conceptions psychanalytiques qui se sont avérées erronées »[5].

En 2011, elle soutient la diffusion du film documentaire Le Mur[6]. Elle se déclare opposée à l'approche psychanalytique de l'autisme qu'elle qualifie d'« idée poussiéreuse »[7], et salue le choix des recommandations de la Haute autorité de santé d'écarter la psychanalyse des approches consensuelles de prise en charge de l'autisme en 2012[7].

Publications[modifier | modifier le code]

  • «Autisme : l'option biologique 1. Recherche», avec Jacqueline Nadel, Psychologie française, Grenoble, Pug, 1998
  • (dir.) « Autisme : l'option biologique 2. Prise en charge », avec Jacqueline Nadel, Psychologie Française, Grenoble, Pug, 1998
  • « Le diagnostic précoce de l'autisme : données actuelles », Enfance, 2002/1 (Vol. 54), p. 21-30. DOI : 10.3917/enf.541.0021. [lire en ligne]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2014 : chevalier de la Légion d'honneur[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Bernadette Rogé: livres et biographie », sur www.dunod.com (consulté le ).
  2. Feinstein 2011, p. 106.
  3. Notice sur le site de l'IUF [1]
  4. Sophie Baduel, Quentin Guillon, Mohammad H. Afzali et Nadège Foudon, « The French Version of the Modified-Checklist for Autism in Toddlers (M-CHAT): A Validation Study on a French Sample of 24 Month-Old Children », Journal of Autism and Developmental Disorders, vol. 47, no 2,‎ , p. 297–304 (ISSN 0162-3257 et 1573-3432, DOI 10.1007/s10803-016-2950-y, lire en ligne, consulté le )
  5. « la position du Professeur Bernadette Rogé sur le packing | Actualités Autisme », sur www.ceresa.fr, CERESA (consulté le ).
  6. « Soutiens : Point de vue du Pr Bernadette Rogé concernant le Film « LE MUR » », sur Collectif Soutenons Le Mur (consulté le ).
  7. a et b « Bernadette Rogé, au nom des autistes », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. Elodie Herrero, « Université Toulouse - Jean Jaurès - Bernadette Rogé, récompensée pour son parcours de chercheuse et ses travaux sur l'’autisme », sur www.univ-tlse2.fr (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]