Patrick Guyomard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guyomard.
Patrick Guyomard
Biographie
Nationalité
Française
Formation
Activités

Patrick Guyomard, philosophe de formation, est un psychanalyste français, professeur à l’université Paris Diderot et président de la Société de psychanalyse freudienne (SPF).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est élève de l'École normale supérieure, analysant de Jacques Lacan, enseignant au département de psychanalyse de l'université de Vincennes-Paris 8, fondé par Serge Leclaire[1]. Il réalise en 1999 une thèse d'État de psychologie intitulée Recherche sur les rapports entre la théorie et la pratique en psychanalyse[2], sous la direction de Pierre Fedida et est nommé professeur à l’UFR d’Études psychanalytiques de l'université Paris Diderot, et membre du laboratoire scientifique, Centre d'études psychopathologie et psychanalyse (EA 2374).

Il fonde en 1982, avec Octave Mannoni et Maud Mannoni, le Centre de formation et de recherches psychanalytiques (CFRP)[3], puis, à la suite de la dissolution du CFRP en 1994[4], Maud Mannoni fonde Espace analytique[5] tandis que Patrick Guyomard fonde la Société de psychanalyse freudienne, dont il prend la présidence[6]. Il est en outre responsable des éditions Campagne Première, créées par la SFP, qui publient des livres d'orientation psychanalytique[7].

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La jouissance du tragique. Antigone, Lacan et le désir de l'analyste, Paris, Aubier , 1992 (ISBN 2-7007-2164-0)
  • Le désir d'éthique, Paris, Aubier, 1998 (ISBN 978-2700724042).
  • (Direction) Lacan et le contre-transfert, Paris, PUF, 2011 (ISBN 9782130581147).

Articles et chapitres d'ouvrages[modifier | modifier le code]

  • « Prévention précoce et politiques publiques », in Gérard Neyrand et al. Familles et petite enfance, p. 205-223, Érès, 2006 (ISBN 9782749205557).
  • « Les enfants ne mentent pas », Jacques André et Catherine Chabert (dir.), Désirs d’enfant, p. 123-137, PUF, 2009 (ISBN 9782130573517).
  • « Rien au centre », in Piera Aulagnier (dir), La pensée interdite, p. 75-91, PUF, 2009.
  • « Je vous ai compris ! », in Jacques André et Alexandrine Schniewind (dir.), Comprendre en psychanalyse, p. 131-141, Paris, PUF, 2012 (ISBN 9782130581031).
  • « L'éthique du bien et le désir du sujet », Cahiers de psychologie clinique, 2001/2, no 17, p. 9-18, [lire en ligne].
  • « Le point de vue du président du comité scientifique du programme de recherche “Éthique médicale et biomédicale” », Revue française des affaires sociales, 2002/3 no 3.
  • « Le réel en jeu : Formation des psychanalystes et transmission de la psychanalyse », Topique, 2008/2, no 103, « Enjeux et valeur de l'éthique », p. 41-48, [lire en ligne].
  • « Laplanche et Lacan. Quelques questions, suivies de la réponse de Jean Laplanche », Annuel de l'APF 2015/1, p. 131-145.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Élisabeth Roudinesco, Histoire de la psychanalyse en France, Paris, Fayard, coll. « La Pochothèque », (1re éd. 1994) (ISBN 9782253088516), p. 1345-1346
  2. Thèse d'État, notice du Sudoc.
  3. Dominique Bourdin, La psychanalyse de Freud à aujourd'hui: histoire, concepts, pratiques, Paris, Editions Bréal, (ISBN 978-2-7495-0746-0, lire en ligne), p. 237
  4. La dissolution est effective en janvier 1995, cf. Jacques Sédat, « Mouvement lacanien français », p. 1060 in A. de Mijolla (dir.) Dictionnaire international de la psychanalyse.
  5. Sarah Chiche, «Qui sont les lacaniens ?», Le Cercle psy, màj 8.11.2011, [lire en ligne].
  6. Bureau et conseil d'administration de la SPF, page consultée en ligne le 23.09.15.
  7. Page des éditions Campagne Première, sur le site de la SPF.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]