Melanie Klein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Klein.

Melanie Klein

Description de cette image, également commentée ci-après

Melanie Klein 1952

Biographie
Naissance
Vienne, Drapeau de l'Autriche Autriche
Décès (à 78 ans)
Londres, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nationalité Britannique
Thématique
Formation Psychanalyse
Titres Psychanalyste
Travaux position paranoïde-schizoïde
position dépressive
Auteurs associés
Partisans
(A influencé)
Hanna Segal, Donald Winnicott, Betty Joseph, Wilfred Bion, Esther Bick
Détracteurs
(Critiques)
Anna Freud

Melanie Klein, née le à Vienne et morte le (à 78 ans) à Londres, est une psychanalyste britannique d'origine autrichienne, personnalité du mouvement psychanalytique anglais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Melanie Klein (1900)

Melanie est née à Vienne, dans une famille de tradition juive, dont elle est le dernier enfant.

Elle fit une première psychanalyse avec Sándor Ferenczi et devient membre de la Société psychanalytique de Budapest. elle s'installe en 1921 à Berlin, et fait une seconde psychanalyse, avec Karl Abraham. À la mort de celui-ci, invitée par Ernest Jones, elle s'installe définitivement en Angleterre.

L'apport et les travaux de Melanie Klein[modifier | modifier le code]

Jouets utilisés dans la technique de cure pour enfants de Melanie Klein

Concepts[modifier | modifier le code]

Influence[modifier | modifier le code]

70e anniversaire de Melanie Klein, entourée de son fils Éric, Hanna Segal, Sylvia Payne, H. Rosenfeld, E. Jones, M. Balint, etc.
Melanie Klein
Plaque en l'honneur de Melanie Klein à la Augsburger Straße de Berlin

Des aspects théoriques radicaux du corpus, des pratiques techniques pour le moins hardies restent discutées mais le cœur de l'œuvre : ses découvertes sur les mécanismes archaïques (position schizo-paranoïde, position dépressive, identification projective, destructivité, réparation, etc.) sont très souvent présentes dans la plupart des énoncés et des pratiques[1] de psychanalystes actuels, de manière peut-être moins prégnante chez les lacaniens.

Melanie Klein s'est d'abord consacrée à la psychanalyse des enfants, qui s'est considérablement développée depuis dans plusieurs directions. Ses travaux ont marqué le mouvement analytique internationale. Elle s'est attachée à analyser la psyché dans sa dimension « archaïque », « primaire ». Grâce à ses travaux, à ses disciples et à la poursuite de leurs recherches théorico-cliniques, la psychanalyse a pu s'ouvrir à un champ de psychopathologies plus large, notamment celui de la psychose.

Mélanie Klein a été une personnalité aussi riche que controversée, lorsqu'elle était en désaccord avec d'autres analystes, dont sa propre fille, elle se montrait intransigeante. Quant à la technique de la cure qu'elle promouvait, elle était d'une rigueur extrême. Son style d'interprétation était très particulier car elle se montrait directe et était loin de l'attitude silencieuse de certains analystes freudiens qui pensaient qu'il « fallait laisser le patient faire son analyse lui-même ».

En France cette attitude était courante, ce qui fait que l'accueil qu'on lui a réservé a été assez discret, Jacques Lacan l'appelait la « tripière géniale », André Green qui connaît bien son œuvre a intitulé un article de livre qui lui était consacré « Trop c'est trop » [2]. Il est de bon ton de dire de manière consensuelle qu'elle a contribué à développer les concepts issus de l'œuvre de Sigmund Freud mais elle a certainement fait plus ou dans une autre direction. Willy Baranger a pu lui affirmer qu'elle avait trop le souci de « coller » aux théories de Freud et que cela l'a freinée notamment en complexifiant et en alourdissant ses textes réputés laborieux. Il pense même qu'elle aurait mieux fait d'aller au bout de ses idées en se préoccupant moins de se référer à Freud parfois de manière acrobatique[3], c'est selon lui la psychanalyse dans son ensemble qui en aurait alors bénéficié.

Œuvres[modifier | modifier le code]

    • Selon l'ordre chronologique :
  • 1921.Le développement d'un enfant. in Essais de psychanalyse. Paris, Payot, 1968, p. 29-89.
  • 1922. (en) Inhibitions and Difficulties at Puberty. The Writings of Melanie Klein, vol. 1, Love, Guilt and other works, 1921-1945. New-York, Delacorte Press/Seymour Lawrence, p. 54-58.
  • 1923. Le rôle de l'école dans le développement libidinal de l'enfant in Essais de psychanalyse. Paris, Payot, 1968, p. 90-109.
  • 1923. L'analyse des jeunes enfants in Essais de psychanalyse. Paris, Payot, 1968, p. 110-141.
  • 1925. Contribution à l'étude de la psychogenèse des tics in Essais de psychanalyse, Paris, Payot, 1968, p. 142-165.
  • 1926. Les principes psychologiques de l'analyse des jeunes enfants. in Essais de psychanalyse. Paris, Payot, 1968, p. 166-177.
  • 1927. Colloque sur l'analyse des enfants in Essais de psychanalyse. Paris, Payot, 1968, p. 178-210.
  • 1927. Les tendances criminelles chez les enfants normaux. Essais de psychanalyse. Paris Payot, 1968, p. 211-228.
  • 1927. L'importance des mots dans l'analyse précoce in Le transfert et autres écrits. Paris, Puf, 1995.
  • 1928. Les stades précoces du conflit Œdipien in Essais de psychanalyse. Paris, Payot, 1968, p. 229-241.
  • 1928. Note sur "un rêve d'intérêt médico-légal" in Le transfert et autres écrits. Paris, Puf, 1995.
  • 1929. La personnification dans le jeu de l'enfant in Essais de psychanalyse. Paris, Payot, 1968, p. 242-253.
  • 1929. Les situations d'angoisse de l'enfant et leur reflet dans une œuvre d'art et dans l'élan créateur in Essais de psychanalyse. Paris, Payot, 1968, p. 254-262.
  • 1929. Déductions théoriques à partir d'une analyse de démence précoce dans l'enfance précoce in Le transfert et autres écrits. Paris, Puf, 1995.
  • 1930. L'importance de la formation du symbole dans la formation du moi in Essais de psychanalyse. Paris, Payot, 1968, p. 263-278.
  • 1930. Les psychothérapies des psychoses in Essais de psychanalyse, Paris, Payot, 1968, p. 279-282.
  • 1931. Contribution à la théorie de l'inhibition intellectuelle in Essais de psychanalyse. Paris, Payot, 1968. p. 283-296.
  • 1932. La psychanalyse des enfants Paris, Puf, 1959.
  • 1932. Le développement précoce de la conscience chez l'enfant in Essais de psychanalyse. Paris, Payot, 1968, p. 293-306.
  • 1933. Compte rendu de lecture de «La périodicité de la femme» de Mary Chadwick in Le transfert et autres écrits. Paris, Puf, 1995.
  • 1934. La criminalité in Essais de psychanalyse, Paris, Payot, 1968, p. 307-310.
  • 1934. Contribution à l'étude de la psychogenèse des états maniaco-dépressifs in Essais de psychanalyse, Paris, Payot, 1968, p. 311-340.
  • 1936. (en} Weaning. The Writings of Melanie Klein, vol. I. Love, Guilt and Reparation and other Works 1921-1945. New-York, Delacorte Press\Seymour Lawrence, p. 290-305.
  • 1936. Le sevrage, Tribune psychanalytique, no 2 , 2000, Ed. de L'Aire, ISBN 2-88108-506-7
  • 1937. L'amour, la culpabilité et le besoin de réparation in M. Klein et J. Riviere, L'amour et la haine, étude psychanalytique, Paris, Payot, p. 73-150.
  • 1940. Le deuil et ses rapports avec les états maniaco-dépressifs in Essais de psychanalyse, Paris, Payot, 1968, p. 341-369.
  • 1942. Quelques considérations psychologiques : un commentaire Le transfert et autres écrits, Paris, Puf., 1995.
  • 1945. Le complexe d'Œdipe éclairé par les angoisses précoces in Essais de psychanalyse. Paris, Payot, 1968, p. 370-424.
  • 1946. Notes sur quelques mécanismes schizoïdes in M. Klein et al., Développements de la psychanalyse, Paris, Puf, 1966, p. 274-300.
  • 1948. Sur la théorie de l'angoisse et de la culpabilité in M. Klein et al., Développements de la psychanalyse, Paris, Puf, 1966, p. 254-273.
  • 1948. Introduction à la troisième édition anglaise in La psychanalyse des enfants, Paris, Puf 1959.
  • 1950. Sur les critères de fin d'analyse, in « Psychanalyse à l'université », tome 8, no 29, décembre 1982, p. 5-10.
  • 1952. Quelques conclusions théoriques au sujet de la vie émotionnelle des bébés in M. Klein et al. Développements de la psychanalyse, Paris, Puf, 1966, p. 187-222.
  • 1952. En observant le comportement des nourrissons in M. Klein et al., Développements de la psychanalyse, Paris, Puf, 1966, p. 223-253.
  • 1952. Les origines du transfert in Le transfert et autres écrits, Paris, Puf, 1995.
  • 1952. Les influences mutuelles dans le développement du moi et du ça in Le transfert et autres écrits, Paris, Puf, 1995.
  • 1955. La technique du jeu psychanalytique : son histoire et sa portée. Le transfert et autres écrits, Paris, Puf, 1995.
  • 1955. L'identification in Envie et gratitude et autres essais, Paris, Gallimard, 1968, p. 139-185.
  • 1957. Envie et gratitude in Envie et gratitude et autres essais, Paris, Gallimard, 1968, p. 9-93.
  • 1957. Sur le développement du fonctionnement mental in Le transfert et autres écrits, Paris, Puf, 1995.
  • 1959. Les racines infantiles du monde adulte in Envie et gratitude et autres essais, Paris, Gallimard, 1968, p. 95-117.
  • 1960. Une note sur la dépression chez le schizophrène in Le transfert et autres écrits, Paris, Puf, 1995.
  • 1960. Sur la santé mentale in Le transfert et autres écrits, Paris, Puf, 1995.
  • 1961. Psychanalyse d'un enfant, Paris, Tchou, 1973.
  • 1963. Se sentir seul in Envie et gratitude et autres essais, Paris, Gallimard, 1968, p. 119-137.
  • 1963. Réflexions sur l'Orestie Envie et gratitude et autres essais, Paris, Gallimard, 1968, p. 187-189.
    • Selon les éditions
  • Deuil et dépression, Paris, Payot, coll. « Petite Bibliothèque Payot », 2004 (ISBN 2228898139)
  • L'Amour et la haine: Le besoin de réparation, Payot, coll. « Petite Bibliothèque Payot », 2001 (ISBN 2228894303)
  • Psychanalyse d'enfants, Payot, coll. «Petite Bibliothèque Payot», 2005 (ISBN 2228899992)
  • Développements de la psychanalyse avec Joan Riviere, Paula Heimann et Susan Isaacs, Paris, Puf, 2009, Coll. Quadrige Grands textes, (ISBN 2130573894)
  • La psychanalyse des enfants, Paris, Puf, 2009, Coll. «Quadrige Grands textes», (ISBN 2130575978)
  • Essais de psychanalyse 1921-1945, Paris, Payot, 1998, (ISBN 2228881449)
  • Le sevrage (1936), inédit traduit par Olivier Bonnard, Tribune psychanalytique, no  2 , 2000, Ed. de L'Aire, ISBN 2-88108-506-7
  • Envie et gratitude et autres essais, Paris, Gallimard, 1978, (ISBN 2070297802)
  • Le transfert et autres écrits, Paris, Puf, 1995, (ISBN 2130472206)
  • Le complexe d'Œdipe, Paris, Payot, coll. « Petite Bibliothèque Payot », 2006, (ISBN 2228900680)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Horacio Etchegoyen: Fondements de la technique psychanalytique, Préface de Daniel Widlöcher et Jacques-Alain Miller,  éd. Hermann, 2005, ISBN 2-7056-6517-X
  2. Collectif avec des articles de Didier Anzieu, James Gamill, Didier Houzel, André Green et al. Mélanie Klein aujourd'hui : le centenaire de sa naissance,  éd. Césura, 1985, ISBN 2-905709-01-4
  3. Willy Baranger, Position et objet dans l'œuvre de Mélanie Klein, Erès, 1999 (ISBN 2-86586-698-X)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Robert D. Hinshelwood, « Klein-Reizes, Melanie », p. 890-892, in Alain de Mijolla (dir.), Dictionnaire international de la psychanalyse 1. A/L. Paris, Calmann-Lévy, 2002, (ISBN 2-7021-2530-1) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • James Gammill, À partir de Mélanie Klein, Lyon, Césura, (ISBN 2905709812)
  • Phyllis Grosskurth, Mélanie Klein, son monde et son œuvre, Paris, Puf, coll. «Quadrige», 2001, (ISBN 2130523641).

Ouvrages sur Melanie Klein et la pensée kleinienne[modifier | modifier le code]

  • Cléopâtre Athanassiou-Popesco, La défense maniaque, Paris, Puf, 1996 (ISBN 2130473423)
  • Willy Baranger, Position et objet dans l'œuvre de Mélanie Klein, Ramonville-St-Agne, Erès, 1999 (ISBN 286586698X)
  • James Gammill, La position dépressive au service de la vie, In Press, 2011, Coll. «L'enfant et le travail du psychanalyste», (ISBN 978-2-84835-216-9)
Voir Marie-Ange Maraval-Lopez, « La position dépressive au service de la vie de James Gammill », Revue française de psychanalyse, vol. 72, no 3,‎ , p. 871-879 (ISBN 9782130567721, DOI 10.3917/rfp.723.0871, lire en ligne)
  • Hanna Segal:
    • Introduction à l'œuvre de Melanie Klein, Paris, Puf, 2011, (ISBN 213058571X)
    • Mélanie Klein. Développement d'une pensée, Paris, Puf, coll. «Bibliothèque de psychanalyse», 1985, (ISBN 2130391486)
  • Dominique J. Arnoux, Melanie Klein, Coll. «Psychanalystes d’aujourd’hui», n° 7, Paris, Puf, 2004, (ISBN 2130483399)
  • Monique Lauret et Jean-Philippe Raynaud, Melanie Klein, une pensée vivante, Paris, Puf, 2008, (ISBN 2130570399)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. Melanie Klein Trust.