Manuel Santana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Manuel Santana
Image illustrative de l’article Manuel Santana
Manuel Santana en 1964.
Carrière professionnelle
1958 – 1979
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagne
Naissance
Madrid
Décès (à 83 ans)
Marbella
Taille 1,80 m (5 11)
Prise de raquette Droitier, revers à une main
Hall of Fame Membre depuis 1985
Palmarès
En simple
Titres 74
Meilleur classement n°1 (1966)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple - V(2) V(1) V(1)
Double - V(1) 1/4 1/16
Médailles olympiques
Simple 1
Double 1

Manuel Martínez Santana, connu sous le nom de Manolo Santana, né le à Madrid et mort le à Marbella[1], est un joueur de tennis espagnol.

Lauréat de quatre tournois du Grand Chelem en simple, il s'est imposé à Roland-Garros en 1961 et 1964, à l'US Championship en 1965 et à Wimbledon en 1966.

Il est membre de l'International Tennis Hall of Fame depuis 1985.

Biographie[modifier | modifier le code]

Manolo Santana est issu d'une famille modeste. Son père Braulio, électricien originaire de Valladolid, décède lorsqu'il à 16 ans[2].

Il devient par hasard un ramasseur de balles au Club Tenis de Velasquez à Madrid afin de gagner de l'argent pour sa famille[2]. Ayant abandonné l'école à l'âge de dix ans, il passe le plus clair de son temps à taper des balles avec d'autres jeunes de son âge dans ce même club. Il y rencontre un riche entrepreneur de Madrid, Romero Giron, qui remarque son talent naissant et devient son mécène[3]. Il devient champion d'Espagne junior en 1955 et 1956. En 1960, il effectue son service militaire[2].

Doté d'un jeu tout en contrôle à la fois précis et puissant, il a fait partie des dix meilleurs joueurs mondiaux au cours des années 1960, étant désigné comme n°1 en 1966. Ses multiples succès ont fortement permis de contribuer à l'essor du tennis en Espagne[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Dès l'âge de vingt ans, Manuel Santana est champion d'Espagne et sélectionné en Coupe Davis. Pour un joueur espagnol de grand talent comme lui, la terre battue est évidemment sa surface préférée. Surface qui va lui apporter de nombreux titres.

En 1961, à 23 ans il remporte le prestigieux tournoi de Roland-Garros après avoir successivement éliminé l'Australien Roy Emerson et la future étoile du tennis Rod Laver. Le , en finale, il bat l'Italien Nicola Pietrangeli dans un match de grande intensité (4-6, 6-1, 3-6, 6-0, 6-2).

En 1962, son compatriote et néanmoins rival Andrés Gimeno passe chez les professionnels, alors que Manolo (son surnom) fait la plus grande partie de sa carrière chez les amateurs. 1964 est encore un très bon « cru » pour lui, avec une deuxième victoire à Roland-Garros, toujours contre Nicola Pietrangeli, cette fois sur un score relativement aisé (6-3, 6-1, 4-6, 7-5).

L'année 1965 est encore meilleure puisqu'il remporte son premier US Championships à Forest Hills contre le Sud-Africain Cliff Drysdale (6-2, 7-9, 7-5, 6-1). Il est le premier joueur européen à triompher aux États-Unis depuis Henri Cochet en 1928. Il mène ensuite son pays jusqu'en finale de la Coupe Davis (perdue contre l'Australie) et devient un héros national en Espagne. Il est décoré de l'Ordre d'Isabelle la Catholique au grade de Commandeur par Franco en personne[5]. Il gagne douze titres au total cette année-là, ce qui est sa meilleure performance. 1966 ne lui en apporte que trois mais il s'impose dans le célèbre tournoi de Wimbledon en battant en finale l'Américain Dennis Ralston (6-4, 11-9, 6-4). Pour y parvenir, il décide de faire l'impasse sur Roland-Garros et se prépare pendant cinq semaines sur gazon[3]. Sa carrière connait en revanche un coup d'arrêt l'année suivante lorsqu'il perd dès le premier tour du tournoi contre Charlie Pasarell, faisant de lui le premier tenant du titre à s'incliner dès son entrée en lice. En 1967, il remporte deux médailles d'or en simple et en double aux Jeux méditerranéens à Tunis.

Une des plus belles victoires de sa carrière est son triomphe le au tournoi de Barcelone auquel participent quelques-uns des meilleurs joueurs du monde, y compris les professionnels sous contrat de la WCT, et où il bat notamment le grand Rod Laver (6-4, 6-3, 6-4). Il gagne son dernier titre le contre Harald Elschenbroich à Saragosse. Il prend sa retraite à l'issue de la saison mais en sort régulièrement notamment en 1973 pour y disputer sa dernière rencontre de Coupe Davis ainsi qu'en 1974 lorsqu'il participe en tant qu'entraîneur-joueur à la National Tennis League. Il dispute encore une trentaine de tournois jusqu'en 1979.

Il a remporté au total 74 tournois dont au moins 58 dans les rangs amateurs, bénéficiant ainsi de l'absence des meilleurs joueurs de l'époque, professionnels et donc interdits de Coupe Davis et de tournois du Grand Chelem avant l'ère Open (comme Ken Rosewall, Rod Laver, Pancho Gonzales ou encore son compatriote Andrés Gimeno).

Avec 120 matchs disputés au cours de 46 rencontres, il est le troisième joueur le plus prolifique de l'histoire de la Coupe Davis après Nicola Pietrangeli et Ilie Năstase. Il a gagné 69 matchs en simple et 23 en double entre 1958 et 1973[6].

Après sa carrière sportive, il a été à plusieurs reprises capitaine de l'équipe d'Espagne de Coupe Davis. Il a aussi occupé le poste de directeur du Masters de Madrid lors de sa création en 2002. Dans le nouveau stade dénommé Caja Mágica, construit pour remplacer les anciennes installations du Master Series de Madrid qui se jouait à l'époque en salle, le court central a été baptisé en son honneur : Central Manolo Santana. Il cède sa place à Feliciano López en 2017 et devient président d'honneur. Avant l’émergence de Rafael Nadal, Santana était considéré comme le meilleur tennisman espagnol de l'histoire. Depuis, il continue de bénéficier d'un très grand respect de la part de l'ensemble des joueurs espagnols, dont Nadal lui-même.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple (1958-1971) : 74[modifier | modifier le code]

Manuel Santana en 2015.

Titres amateurs (1958-1968) : 58[modifier | modifier le code]

Année Date Nom et lieu du tournoi Surface Finaliste Score
1 1958 7- ? Madrid Spanish International (Espagne) Terre battue Isaías Pimentel 3-6 8-6 6-4
2 1959 6-14 nov. Buenos Aires Championships (Argentine) Terre battue Luis Ayala 6-2 7-5 2-6 9-7
3 1959 21-27 déc. Barcelone Catalonia Championships (Espagne) ? Alberto Arilla 7-5 6-4 7-9 6-2
4 1960 août Vigo Spanish Championships (Espagne) Terre battue José Luis Arilla 6-2 9-7 8-6
5 1960 1- Bilbao North Spain Championships (Espagne) Terre battue Emilio Martinez 6-3 4-6 6-3 6-1
6 1960 8-13 sep. Saint-Sébastien International (Espagne) Terre battue Giuseppe Merlo 6-3 7-5 6-4
7 1960 24- Casablanca Morocco International (Maroc) Terre battue Giuseppe Merlo 6-1 6-4 6-4
8 1961 6- Barranquilla Colombia International (Colombie) Terre battue Rod Laver 6-4 6-1 6-1
9 1961 16- Roland-Garros French Championships (France) Terre battue Nicola Pietrangeli 4-6 6-1 3-6 6-0 6-2
10 1961 10- Venise Lido Championships (Italie) ? Fausto Gardini 7-5 5-7 6-4 1-6 10-8
11 1961 22- Beyrouth Lebanon Championships (Liban) Terre battue Fred Stolle 6-3 8-10 1-6 6-3 6-3
12 1961 3-10 sep. Baden-Baden International (Allemagne) Terre battue Luis Ayala 10-8 4-6 6-4 6-3
13 1961 11-17 sep. Bilbao North Spain Championships (Espagne) Terre battue Barry Phillips-Moore 6-0 9-7 3-6 6-0
14 1961 18- Cascais Portugese Championships (Portugal) Terre battue Billy Knight 6-0 6-2 6-2
15 1962 12- Mexico Mexican Championships (Mexique) Terre battue Rod Laver 6-3 6-4 5-7 7-5
16 1962 19- Tampa Dixie Championships (États-Unis) ? Carlos Fernandes 3-6 6-1 8-6 6-2
17 1962 21- Madrid Puerta de Hierro International (Espagne) Terre battue Roy Emerson 5-7 6-4 9-7 6-8 6-4
18 1962 5- Barcelone Conde de Godo (Espagne) Terre battue Ramanathan Krishnan 3-6 6-3 6-4 8-6
19 1962 17- Båstad Swedish International Hard Court (Suède) Terre battue Jan-Erik Lundqvist 4-6 5-7 6-4 7-5 6-3
20 1962 septembre Saint-Sébastien International (Espagne) Terre battue Ramanathan Krishnan 8-6 6-4 6-1
21 1963 18- Tampa Dixie Championships (États-Unis) ? Fred Stolle 6-3 21-19
22 1963 4- Barranquilla Colombia International (Colombie) Terre battue Boro Jovanović 6-1 6-4 6-3
23 1963 18- San Juan Caribe Hilton International (Porto Rico) ? Roy Emerson 7-5 1-6 6-3 6-3
24 1963 25- Caracas Altamira International (Venezuela) Terre battue Thomaz Koch 9-11 7-5 6-1 6-4
25 1963 1- Saint Petersburg Masters Invitational (États-Unis) ? Roy Emerson 6-4 6-4 6-8 3-6 6-3
26 1963 8- Houston River Oaks (États-Unis) Terre battue Chuck McKinley 6-4 13-11 3-6 2-6 6-4
27 1963 5- Saint-Sébastien International (Espagne) Terre battue Mike Sangster 6-2 6-2 6-4
28 1963 11-17 nov. Barcelone Catalonia Championships (Espagne) Terre battue José Edison Mandarino 6-3 6-2 6-0
29 1964 29 déc-5 jan. Valence Valencia International (Espagne) ? José Edison Mandarino 6-3 6-4 6-2
30 1964 20- Madrid Puerta de Hierro International (Espagne) Terre battue Rafael Osuna 6-1 6-3 6-4
31 1964 20- Roland-Garros French Championships (France) Terre battue Nicola Pietrangeli 6-3 6-1 4-6 7-5
32 1964 20- Deauville Colonel Kurtz Cup (France) Terre battue Nicola Pietrangeli 2-6 6-3 2-6 6-2 6-2
33 1964 27 juil- Baden-Baden International (Allemagne) Terre battue Ron Barnes 6-3 6-3
34 1964 10- Munich Bavarian Championships (Allemagne) Terre battue Bob Hewitt 6-2 6-3 11-9
35 1964 20-27 sep. Berkeley Pacific Coast (États-Unis) Dur ? Pierre Darmon 4-6 7-5 8-6 7-5
36 1965 26 déc-1erjan. Valence Valencia International (Espagne) ? Pato Alvarez 2-6 6-4 6-3 6-3
37 1965 6- Bridgetown Barbados International (Barbade) ? Rafael Osuna 6-3 6-4
38 1965 21- Tampa Dixie Championships (États-Unis) ? Jan-Erik Lundqvist 6-3 8-6 6-0
39 1965 8- Port-d'Espagne International (Trinité-et-Tobago) ? Ramanathan Krishnan 7-5 6-1 6-4
40 1965 15- Barranquilla Colombia International (Colombie) Terre battue Ramanathan Krishnan 6-2 9-7 6-3
41 1965 - Mexico Mexican Championships (Mexique) Terre battue Ramanathan Krishnan 6-3 6-3 4-6 9-7
42 1965 5- San Juan Caribe Hilton International (Porto Rico) ? Dennis Ralston 6-4 6-1
43 1965 19- Madrid Puerta de Hierro International (Espagne) Terre battue Juan Manuel Couder 6-1 4-6 0-6 6-4 6-3
44 1965 5- Båstad Swedish International Hard Court (Suède) Terre battue Roy Emerson 6-1 6-1 6-4
45 1965 1-12 sep. US Championships (Forest Hills) (États-Unis) Gazon Cliff Drysdale 6-2 7-9 7-5 6-1
46 1965 20-27 sep. Estoril Portugese Championships (Portugal) Terre battue José Luis Arilla 4-6 6-3 6-2 6-2
47 1965 octobre Barcelone Spanish Championships (Espagne) Terre battue ? ?
48 1966 9- Monte-Carlo Monaco Championships (Monaco) Terre battue Nicola Pietrangeli 8-6 4-6 6-4 6-1
49 1966 - Wimbledon (Angleterre) Gazon Dennis Ralston 6-4 11-9 6-4
50 1966 15- Québec Canadian Round Robin (Canada) ? Cliff Drysdale 6-3 3-6 6-1
51 1967 13- Johannesburg S.A. Championships (Afrique du Sud) Dur Jan Leschly 2-6 6-2 4-6 6-3 6-4
52 1967 14- Chantilly Club du Lys Tournoi International (France)[7] Gazon Roy Emerson 5-7 9-7 6-3 6-3
53 1967 8- Montréal Canadian Championships (Canada) ? Roy Emerson 6-1 10-8 6-4
54 1967 11-15 sep. Tunis Mediterranean Games (Tunisie) Terre battue Juan Gisbert 6-4 6-3 1-6 6-3
55 1967 18-24 sep. Fort Worth Colonnial Tennis Classic (États-Unis) ? ? ?
56 1968 5- Philadelphie U.S. Indoor (États-Unis) Moquette Jan Leschly 8-6 6-3
57 1968 8- Tampa Dixie Championships (États-Unis) Terre battue István Gulyás 6-4 7-5 6-4
58 1968 15- Madrid Puerta de Hierro International (Espagne) Terre battue Herb Fitzgibbon 6-3 4-6 4-6 6-3 6-4

Titres pendant l'Ère Open (1968-1971) : 16[modifier | modifier le code]

Année Date Nom et lieu du tournoi Surface Finaliste Score
1 1968 - Berlin West Berlin Championships (Allemagne) Terre battue Tom Okker 6-8 6-4 6-1 6-2
2 1968 3- Helsinki Scandinavian Open (Finlande) ? Toomas Leius 6-1 6-1 6-4
3 1968 14- Médaille d'or, Jeux olympiques Guadalajara Jeux olympiques (Mexique) Terre battue Manuel Orantes 2-6 6-3 3-6 6-3 6-4
4 1968 4- Barcelone Spanish Championships (Espagne) Terre battue Manuel Orantes 6-4 3-6 6-2 6-2
5 1969 - Valence Valencia International (Espagne) ? Robert Maud 6-2 2-6 6-4
6 1969 7- Madrid Puerta de Hierro Open (Espagne) Terre battue Arthur Ashe 9-11 6-4 8-6 6-1
7 1969 7- Båstad Swedish Championships (Suède) Terre battue Ion Țiriac 8-6 6-4 6-1
8 1969 - Lisbonne Portugese Championships (Portugal) Terre battue François Jauffret 6-1 6-0 6-2
9 1969 11- Kitzbühel Austrian Open (Autriche) Terre battue Manuel Orantes 6-4 6-2 6-3
10 1969 13- Madrid Madrid Open (Espagne) Terre battue Juan Gisbert 6-1 6-3 8-6
11 1970 30 déc-4 jan. Valence Valencia International (Espagne) ? Manuel Orantes 7-5 1-6 4-6 6-3 6-3
12 1970 9- Le Caire Egyptian Open (Égypte) Terre battue Alex Metreveli 7-5 6-2 6-4
13 1970 - Madrid Puerta de Hierro Open (Espagne) Terre battue Lew Hoad 6-3 8-10 6-3 6-0
14 1970 28 sep-4 oct. Séville Andalusia Championships (Espagne) Terre battue Gene Scott 6-1 2-6 8-6 6-4
15 1970 19- Barcelone Spanish Open (Espagne) Terre battue Rod Laver 6-4 6-3 6-4
16 1971 12- Saragosse Aragon Championships (Espagne) Terre battue Harald Elschenbroich 6-4 6-4 8-6

Finales en simple[modifier | modifier le code]

Année Date Nom et lieu du tournoi Surface Vainqueur Score
1 1969 12- Conde de Godo, Barcelone Terre battue Manuel Orantes 6-4, 7-5, 6-4
2 1971 29 mars-4 avril Natal Championship, Durban Dur Bob Hewitt 7-6, 6-1, 6-1
3 1971 24-31 mai Championships of Berlin, Berlin Terre battue Christian Kuhnke 6-2, 7-9, 0-6, 7-5, 4-4, ab.

Titre en double[modifier | modifier le code]

Année Date Nom et lieu du tournoi Surface Partenaire Finalistes Score
1 1963 13- Roland-Garros Terre battue Roy Emerson Gordon Forbes
Abe Segal
6-2, 6-4, 6-4

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1958 1er tour (1/64) Pato Álvarez
1959 3e tour (1/16) Orlando Sirola 2e tour (1/32) Whitney Reed
1960 1/4 de finale Luis Ayala 3e tour (1/16) Rod Laver
1961 Victoire N. Pietrangeli 2e tour (1/32) Abe Segal
1962 1/2 finale Roy Emerson 1/4 de finale Rod Laver
1963 1/2 finale Pierre Darmon 1/2 finale Fred Stolle
1964 Victoire N. Pietrangeli 1/8 de finale C. Kuhnke 2e tour (1/32) Roger Taylor
1965 Victoire Cliff Drysdale
1966 Victoire Dennis Ralston 1/2 finale J. Newcombe
1967 1er tour (1/64) C. Pasarell
1968 3e tour (1/16) C. Graebner
1969 1/8 de finale Andrés Gimeno 1/8 de finale Arthur Ashe
1970 1/8 de finale Georges Goven 1/8 de finale Cliff Richey
1977 1er tour (1/64) Guillermo Vilas

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Parcours à partir de 1968.

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1968 1/4 de finale
K. Rosewall
Fred Stolle
1969 1/8 de finale
Arthur Ashe
C. Pasarell
2e tour (1/16)
J. Newcombe
Tony Roche
1970 1er tour (1/32)
Thomaz Koch
R. Marcher
1976 1er tour (1/32)
C. Hagey
Nick Saviano
1977 1er tour (1/32)
Stan Smith
Bob Lutz

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Muere Manolo Santana a los 83 años
  2. a b et c James Buddell, « https://www.atptour.com/en/news/manuel-santana-obituary-december-2021 », sur atptour.com,
  3. a et b Vincent Cognet, « Manolo Santana, légende du tennis espagnol, est mort à 83 ans », sur L'Équipe,
  4. « Manolo Santana, l'homme qui a fait aimer le tennis à l'Espagne », sur Le Temps,
  5. Alfredo Relano, « El día que Manolo Santana jugó para Franco en El Pardo », sur El País,
  6. Bud Collins, « Player Bio - Career Highlights », sur atptour.com
  7. L'Equipe, lundi 19 juin 1967. Article relatant les résultats en finale messieurs et double messieurs du tournoi Lys-Chantilly . Source : le quotidien "L'Equipe" microfilms - BPI.

Liens externes[modifier | modifier le code]