Carlos Alcaraz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Carlos Alcaraz
Image illustrative de l’article Carlos Alcaraz
Carlos Alcaraz au tournoi de Monte-Carlo en 2022.
Carrière professionnelle
2018
Nom de naissance Carlos Alcaraz Garfia
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagne
Naissance (21 ans)
El Palmar (Espagne)
Taille 1,83 m (6 0)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Juan Carlos Ferrero
Gains en tournois 27 427 247 $
Palmarès
En simple
Titres 13
Finales perdues 4
Meilleur classement 1er (12/09/2022)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 519e (09/05/2022)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/4 1/2 V (1) V (1)

Carlos Alcaraz, né le à El Palmar (région de Murcie, Espagne), est un joueur de tennis espagnol, professionnel depuis 2018.

Il a remporté treize titres, dont 2 tournois du Grand Chelem (l'US Open 2022 et Wimbledon 2023) et cinq Masters 1000 (Miami en 2022, Indian Wells en 2023 et 2024 et Madrid en 2022 et 2023). Il se distingue en 2022 en battant lors du Masters 1000 de Madrid, Rafael Nadal et Novak Djokovic, devenant le premier joueur à battre les deux membres du Big Three dans un tournoi sur terre battue ainsi que le plus jeune joueur depuis Rafael Nadal en 2005 à battre un joueur numéro un mondial sur cette même surface.

En remportant l'US Open 2022, il devient le plus jeune numéro 1 mondial de l'histoire à seulement 19 ans et 4 mois, dépassant ainsi le record de Lleyton Hewitt (20 ans), et le plus jeune joueur depuis Rafael Nadal en 2005 à remporter un tournoi du Grand Chelem. Le 15 novembre 2022, à la suite de la défaite de Rafael Nadal aux ATP Finals 2022, il devient le plus jeune joueur à terminer l'année en position de numéro un mondial.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carlos Alcaraz Garfia naît le à El Palmar, dans la banlieue de Murcie. Il a un frère aîné et deux frères cadets[1]. Son père, Carlos Alcaraz González, dirige un club de tennis[2],[3]. Sa mère, Virginia Garfia, est d'origine sévillane[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Parcours junior[modifier | modifier le code]

Carlos Alcaraz commence le tennis à quatre ans au Real Sociedad Club de Campo de Murcie. Il est entraîné successivement par Carlos Santos Bosque puis Kiko Navarro, choisi par son père, qui préfère déléguer la formation de son fils à des hommes de confiance. Navarro témoigne : « La première fois que j’ai vu jouer Alcaraz, il avait quatre ans. Il jouait avec son père et sa technique était irréelle pour un garçon si jeune. En un coup d’œil, vous saviez que c’était une dinguerie. À cet âge, normalement, les enfants peuvent à peine renvoyer une balle. Lui faisait des échanges avec son père. C’était fou à voir. »[5].

Particulièrement précoce, Carlos Alcaraz brille dans toutes les catégories de jeunes à l'international. En 2018 il remporte le Championnat d'Europe individuel U16 avec un an d'avance et la Coupe Davis Junior (voir Coupe Davis Junior et Fed Cup Junior) avec l'Espagne[6].

Alcaraz, qui s'entraîne désormais sous la houlette de Juan Carlos Ferrero, remporte son premier match dans un tournoi Challenger à l'âge de 15 ans en avril 2019 à Alicante[7]. En junior, il s'impose sur le tournoi Grade 1 à Villena, au sein même de son académie, et atteint les quarts de finale du tournoi de Wimbledon. Il remporte ensuite son premier titre professionnel à Dénia.

Début 2020, il s'impose consécutivement sur deux Futures à Manacor puis se révèle lors du tournoi ATP 500 de Rio de Janeiro où il reçoit une invitation. Âgé de 16 ans et classé 406e mondial, il élimine au premier tour Albert Ramos-Viñolas, 41e (7-62, 4-6, 7-62)[8], avant de s'incliner contre Federico Coria. Il est alors le plus jeune joueur à remporter un match sur le circuit ATP depuis 2013 et le plus jeune à battre un top 50 depuis 2003. Lors de la reprise du circuit fin août, il remporte le tournoi Challenger de Trieste puis atteint la finale à Cordenons. De retour en Espagne, il s'adjuge les tournois de Barcelone et Alicante. Il devient le 5e joueur à parvenir à remporter trois Challenger avant 18 ans (avec Richard Gasquet, Félix Auger-Aliassime, Novak Djokovic et Juan Martín del Potro). Plus jeune joueur classé dans le top 600 mondial, il reçoit à l'issue de la saison l'ATP Award de la révélation de l'année[9].

2021 : 1er quart de finale en Grand Chelem, premier titre ATP et vainqueur du Masters « Next Gen »[modifier | modifier le code]

Carlos Alcaraz à Roland Garros lors d'un match contre Nikoloz Basilashvili en 2021.

En 2021, Carlos Alcaraz bat le Belge David Goffin (6-3, 6-3) au Great Ocean Road Open (Melbourne 1) puis passe un tour à l'Open d'Australie contre le Néerlandais Botic van de Zandschulp (6-1, 6-4, 6-4) après s'être extirpé des qualifications.

Il commence sa saison sur terre battue à Marbella où il est demi-finaliste grâce à un succès sur le Norvégien Casper Ruud (6-2, 6-4), s'inclinant contre son compatriote Jaume Munar (7-64, 6-4)[10]. Au Masters de Madrid, il bat le Français Adrian Mannarino (6-4, 6-0) pour affronter son idole, l'Espagnol Rafael Nadal, une rencontre qu'il perd (1-6, 2-6) le jour de ses 18 ans[11]. Sa victoire au Challenger d'Oeiras lui ouvre les portes du top 100[12]. Lors des Internationaux de France, il passe facilement l'obstacle des qualifications puis atteint le 3e tour en battant le Géorgien Nikoloz Basilashvili (6-4, 6-2, 6-4), devenant le plus jeune joueur à atteindre ce stade depuis l'Ukrainien Andreï Medvedev en 1992[13].

À Wimbledon, sur gazon, Alcaraz perd sèchement au deuxième tour contre le numéro 2 mondial Daniil Medvedev (4-6, 1-6, 2-6)[14].

Fin juillet, il bat le Serbe Filip Krajinović (7-63, 2-6, 6-1), l'Espagnol Albert Ramos-Viñolas (6-2, 7-63) et le Français Richard Gasquet (6-2, 6-2) à Umag pour s'offrir son premier titre ATP en carrière[15].

Sur dur, il est tout d'abord demi-finaliste à Winston-Salem s'inclinant face au Suédois Mikael Ymer (5-7, 3-6)[16]. Puis il commence l'US Open, où il bat en trois sets (6-4, 6-4, 6-3) la tête de série no 26, le Britannique Cameron Norrie, puis perd un set contre le Français Arthur Rinderknech (7-66, 4-6, 6-1, 6-4) avant de faire tomber au 3e tour le no 3 mondial, le Grec Stéfanos Tsitsipás dans un match très disputé de plus de 4 heures (6-3, 4-6, 7-62, 0-6, 7-65) et se qualifier pour la seconde semaine[17]. Il est alors le plus jeune joueur à battre un membre du top 3 mondial depuis l'Américain Michael Chang en 1989[18]. Il continue son tournoi en s'imposant et confirmant sa victoire précédente contre le modeste qualifié, l'Allemand Peter Gojowczyk (5-7, 6-1, 5-7, 6-2, 6-0) après trois heures et demie de match[19]. Il finit par abandonner face à la tête de série no 12, le Canadien Félix Auger-Aliassime dans le second set à cause d'une douleur à l'adducteur droit[20].

Fin octobre en indoor, il parvient en demi-finale de Vienne après des victoires sur Daniel Evans (6-4, 6-3), puis l'ancien numéro 1 mondial, le Britannique Andy Murray (6-3, 6-4)[21] et l'Italien Matteo Berrettini (6-1, 62-7, 7-65) dans un match accroché de 2 h 40 de jeu[22]. Il s'incline (3-6, 3-6) en 1 h 08 contre le futur vainqueur, l'Allemand Alexander Zverev. Au Masters de Paris-Bercy, il vainc difficilement (64-7, 7-62, 7-5) le Français Pierre-Hugues Herbert, puis l'Italien Jannik Sinner (7-61, 7-5) pour arriver en huitièmes de finale. Dans une rencontre rocambolesque, il affronte le qualifié français Hugo Gaston, perdant (4-6, 5-7)[23] alors qu'il menait 5-0, dans une ambiance de Coupe Davis[24].

Enfin aux Next Generation ATP Finals, Carlos Alcaraz remporte tous ses matchs, ne perdant qu'un set contre l'Argentin Juan Manuel Cerúndolo, pour s'imposer en finale contre Sebastian Korda (4-35, 4-2, 4-2) en 1 h 22[25].

2022 : 1er sacre en Grand Chelem à l'US Open, 2 titres en Masters 1000 et numéro 1 mondial de fin de saison[modifier | modifier le code]

Pour l'année 2022, Carlos Alcaraz a pour objectifs « d'être compétitif contre les meilleurs et de terminer l'année 2022 dans le top 15 »[26].

Débute alors l'Open d'Australie. Il démarre par des victoires tranquilles contre le Chilien Alejandro Tabilo (6-2, 6-2, 6-3) et le Serbe Dušan Lajović (6-2, 6-1, 7-5) avant de s'incliner (2-6, 63-7, 6-4, 6-2, 65-7) dans un match de marathonien de 4 h 10 de jeu contre le 7e mondial, l'Italien Matteo Berrettini[27],[28].

En février, il participe à l'ATP 500 de Rio de Janeiro sur terre battue. Il prend sa revanche sur son compatriote Jaume Munar, le battant cette fois-ci en trois manches, puis l'Argentin Federico Delbonis (6-4, 7-61). À cause de la pluie, les joueurs sont contraints de disputer deux rencontres dans la journée. L'Espagnol sort vainqueur de ses deux matchs en battant les Italiens Matteo Berrettini (6-2, 2-6, 6-2) et Fabio Fognini (6-2, 7-5) pour se qualifier pour sa première finale dans cette catégorie[29]. Carlos Alcaraz s'impose (6-4, 6-2) en finale contre l'expérimenté Argentin Diego Schwartzman[30]. Il devient à 18 ans le plus jeune joueur de l'histoire à remporter un tournoi de cette catégorie. Cette victoire lui permet de rentrer dans le top 20 mondial pour la première fois de sa carrière[31].

En mars, il participe au Masters 1000 d'Indian Wells où il est exempté de premier tour. Il remporte facilement ses deux premiers matchs contre l'Américain Mackenzie McDonald (6-3, 6-3) et l'Espagnol Roberto Bautista-Agut (6-2, 6-0). En huitièmes de finale, il vainc le Français Gaël Monfils (7-5, 6-1) dans une rencontre plus disputée[32]. Puis il vient à bout du tenant du titre, le Britannique Cameron Norrie (6-4, 6-3), en 1 h 45 pour atteindre le dernier carré[33], son premier en Masters 1000, où il défie son compatriote Rafael Nadal[34],[35]. Dans des conditions venteuses, la rencontre est perturbée, gênant les deux joueurs[36]. Carlos Alcaraz finit par rendre les armes (4-6, 6-4, 3-6) après plus de trois heures d'un duel acharné[37]. Grâce à ce parcours, il gagne trois places au classement ATP.

Carlos Alcaraz en train de célébrer sa victoire au Masters de Miami en 2022.

Il enchaîne avec le Masters 1000 de Miami où il passe avec aisance ses premiers tours contre le Hongrois Márton Fucsovics (6-3, 6-2) et le Croate Marin Čilić (6-4, 6-4) pour arriver en huitièmes de finale[38]. Il y bat pour la seconde fois le Grec Stéfanos Tsitsipás (7-5, 6-3) en 1 h 50[39]. En quarts de finale, il fait face à un excellent Miomir Kecmanović et remporte ce duel (65-7, 6-3, 7-65) après 2 h 23 de jeu pour atteindre le dernier carré[40],[41]. À ce stade, il fait face au tenant du titre, le Polonais Hubert Hurkacz. Dans un match très serré, accroché et avec peu d'opportunités de break, Carlos Alcaraz parvient à s'imposer en deux tie-breaks après deux heures de jeu (7-65, 7-62)[42]. Il se qualifie pour sa première finale de Masters 1000 où il fait face au 8e mondial, le Norvégien Casper Ruud[43],[44]. Il remporte son titre le plus prestigieux contre le Norvégien (7-5, 6-4) après 1 h 52 de jeu[45],[46]. Carlos Alcaraz devient le plus jeune joueur à remporter ce tournoi à 18 ans et 333 jours[47] grâce notamment au travail produit avec son entraîneur Juan Carlos Ferrero[48]. Cette victoire le fait progresser aux portes du top 10 du classement ATP, à la 11e place mondiale[49].

Il fait son retour sur terre battue au Masters de Monte-Carlo où il tombe d'entrée face à l'Américain Sebastian Korda (62-7, 7-65, 3-6) dans un duel acharné de plus de trois heures et avec des conditions très venteuses[50]. Il revient en Espagne pour participer à l'ATP 500 de Barcelone. Il perd un set pour son entrée en lice face au Sud-Coréen Kwon Soon-woo (6-1, 2-6, 6-2), puis passe en deux manches contre son compatriote Jaume Munar (6-3, 6-3) pour arriver en quart de finale. Il fait face au Grec Stéfanos Tsitsipás[51] et s'impose en trois sets (6-4, 5-7, 6-2) alors qu'il menait 4-1 dans le second set[52]. De nouveau perturbés par les conditions climatiques, les joueurs sont contraints de jouer les demi-finales et la finale le dimanche. Pour une place en finale, Carlos Alcaraz fait face à l'Australien Alex de Minaur. Au terme d'une rencontre cafouilleuse et acharnée de 3 h 40 de jeu, il sort vainqueur de ce duel (64-7, 7-64, 6-4) après avoir écarté deux balles de match[53]. Il s'impose facilement (6-3, 6-2) en un peu plus d'une heure contre son compatriote Pablo Carreño Busta pour succéder à Rafael Nadal[54],[55]. Cette victoire lui permet de rentrer dans le top 10 mondial pour la première fois à seulement dix-huit ans, une performance qui n'avait pas été réalisée depuis Rafael Nadal en 2005[56].

Il participe ensuite au Masters de Madrid. Exempté de premier tour, il passe Nikoloz Basilashvili et Cameron Norrie (6-4, 64-7, 6-3) en 1 h 22 et 2 h 39 de jeu[57],[58]. Il bat l'Espagnol Rafael Nadal en quarts de finale en trois sets (6-2, 1-6, 6-3) après deux heures et demi de jeu[59], pour disputer le dernier carré contre le numéro 1 mondial. Il vainc le Serbe Novak Djokovic en demi-finale après 3 h 35 (65-7, 7-5, 7-65)[60]. Il devient à cette occasion le plus jeune joueur à battre un numéro 1 mondial depuis Rafael Nadal en demi-finale de Roland-Garros 2005 contre Roger Federer ainsi que le premier joueur à battre Rafael Nadal et Novak Djokovic dans un même tournoi sur terre battue[61],[62]. Il bat enfin l'Allemand Alexander Zverev, alors 3e mondial et tenant du titre, (6-3, 6-1) en tout juste une heure de jeu pour remporter son cinquième titre ATP, son deuxième Masters 1000 après Miami en mars[63],[64]. À l'issue du tournoi, il monte à la 6e place du classement ATP[65]. Par ailleurs, il renonce à disputer le Masters de Rome après son titre[66].

À Roland-Garros, il bat l'Argentin Juan Ignacio Londero (6-4, 6-2, 6-0), puis l'Espagnol Albert Ramos-Viñolas en cinq sets et plus de h 30 (6-1, 67-7, 5-7, 7-62, 6-4)[67] et l'Américain Sebastian Korda (6-4, 6-4, 6-2) pour se qualifier pour les huitièmes de finale. Il s'y s'impose face au Russe Karen Khachanov (6-1, 6-4, 6-4) en 2 h 14[68]. Il atteint ainsi son deuxième quart de finale en Grand Chelem lors duquel il perd contre l'Allemand Alexander Zverev (4-6, 4-6, 6-4, 67-7) après 3 h 18 de jeu[69],[70].

Carlos Alcaraz se préparant à retourner le service de son adversaire au tournoi de Wimbledon en 2022.

Sans aucun tournoi de préparation sur gazon, Alcaraz commence au premier tour du tournoi de Wimbledon par une victoire difficile sur l'Allemand Jan-Lennard Struff en cinq sets (4-6, 7-5, 4-6, 7-63, 6-4)[71]. Lors du deuxième tour, il se rassure en éliminant le Néerlandais Tallon Griekspoor en trois sets (6-4, 7-67, 6-3), puis se défait facilement de l'Allemand Oscar Otte en trois sets (6-3, 6-1, 6-2)[72]. Lors des huitièmes de finale, il est éliminé par l'Italien Jannik Sinner en quatre sets (1-6, 4-6, 7-68, 3-6)[73].

Il reprend la compétition deux semaines plus tard au tournoi de Hambourg (ATP 500), où il est battu en finale par l'Italien Lorenzo Musetti. Malgré cinq balles de match sauvées dans le deuxième set, Alcaraz finit par perdre le troisième, étant breaké à 5-4[74]. Il s'agit de sa première finale perdue, lui qui restait sur six victoires en autant de finales disputées. La semaine suivante, Alcaraz atteint de nouveau la finale du tournoi d'Umag, qu'il finit par perdre sèchement après le gain du premier set (7-65, 1-6, 1-6) contre un autre Italien, Jannik Sinner[75].

Pour la tournée américaine, il perd d'entrée au Masters du Canada contre Tommy Paul en trois sets puis en quarts de finale au Masters de Cincinnati contre Cameron Norrie (64-7, 7-64, 4-6).

Lors de l'US Open en tant que tête de série numéro 3, il se qualifie en huitièmes de finale sans perdre de set[76]. Il y rencontre le vainqueur de l'édition 2014 Marin Čilić contre qui il s'impose en cinq sets et près de quatre heures de jeu[77]. En quarts de finale, il affronte Jannik Sinner[78]. Il s'impose après 5 h 15 de jeu (6-3, 67-7, 60-7, 7-5, 6-3) en ayant sauvé une balle de match pour atteindre sa première demi-finale en Grand Chelem[79],[80]. Il retrouve Frances Tiafoe, tête de série 22[81]. Il bat l'Américain en cinq sets (66-7, 6-3, 6-1, 65-7, 6-3) dans un autre gros match de plus de quatre heures[82],[83]. Carlos Alcaraz se qualifie pour sa première finale de Grand Chelem à seulement 19 ans. Il retrouve Casper Ruud, alors 7e mondial et tête de série numéro 5, pour le gain du titre et de la place de numéro 1 mondial[84],[85]. Il vainc en 3 h 20 de jeu le Norvégien en quatre sets (6-4, 2-6, 7-61, 6-3) dans une rencontre qui aurait pu tourner à la fin du troisième set[86],[87].

Il remporte son premier tournoi du Grand Chelem et devient par la même occasion le plus jeune numéro 1 de l'histoire du tennis masculin[88],[89]. Son entraîneur Juan Carlos Ferrero pense qu'il peut aller encore plus loin[90],[91].

Après ce titre, Alcaraz perd l'élan et l'entrain de ses derniers mois, s'inclinant à la Coupe Davis contre Félix Auger-Aliassime en trois manches en tant que nouveau numéro 1 mondial. Puis il perd dès le premier tour (5-7, 3-6) à Astana face à David Goffin et à nouveau contre Auger-Aliassime à l'Open de Bâle en deux manches sèches lors des demi-finales[92].

Au Masters de Paris-Bercy, il domine ses premiers adversaires : Yoshihito Nishioka et Grigor Dimitrov, mais doit abandonner à cause d'une douleur aux abdominaux dans le tie-break du second set contre Holger Rune, futur vainqueur du tournoi[93].

Alors qualifié pour disputer ses premiers ATP Finals, il renonce finalement à cause d'une déchirure abdominale pour laquelle la période de revalidation est estimée à six semaines[94]. Malgré ce forfait, avec les défaites de Rafael Nadal et Stéfanos Tsitsipás avant la finale, Carlos Alcaraz devient le plus jeune joueur à terminer une année numéro 1 mondial. Depuis la création du classement ATP en 1973, deux Espagnols terminent l'année pour la première fois aux deux premières places[95].

2023 : 1er titre à Wimbledon, 2 titres en Masters 1000 à Indian Wells et Madrid, demi-finale à Roland-Garros et à l'US Open[modifier | modifier le code]

Carlos Alcaraz doit renoncer à l'Open d'Australie à cause d'une blessure à un muscle de la jambe droite provoquée par un geste forcé à l'entraînement[96]. Il perd sa place de numéro 1 mondial à l'issue du tournoi au profit de Novak Djokovic[97].

Il commence sa saison par le tournoi de Buenos Aires en février. Il écarte les Serbes Laslo Djere (6-2, 4-6, 6-2)[98] et Dušan Lajović (6-4, 6-2)[99] puis son compatriote Bernabé Zapata Miralles (6-2, 6-2)[100] pour jouer sa première finale de l'année. Il se défait du Britannique et tête de série numéro deux Cameron Norrie en finale (6-3, 7-5)[101] pour remporter son premier titre de l'année, le huitième en carrière.

Il dispute la semaine suivante l'ATP 500 de Rio de Janeiro, où il bat au premier tour le Brésilien Mateus Alves (6-4, 6-4), titulaire d'une wild card[102]. Il dispose ensuite de Fabio Fognini (65-7, 6-2, 6-4) avant d'écarter Dušan Lajović (6-4, 7-67). Il bat en demi-finale le Chilien Nicolas Jarry (62-7, 7-5, 6-0) et retrouve en finale, comme la semaine précédente, le Britannique Cameron Norrie. Blessé à la cuisse, il s'incline en 3 sets (7-5, 4-6, 5-7)[103].

Reprenant en mars la tournée américaine qui l'avait révélé l'année précédente, il bat en tant que tête de série numéro une à Indian Wells le qualifié Thanasi Kokkinakis (6-3, 6-3)[104], le Néerlandais Tallon Griekspoor (7-6, 6-3) et profite de l'abandon du Britannique Jack Draper (6-2, 2-0 ab.)[105] pour rallier les quarts de finale. Il sort le Canadien dixième mondial Félix Auger-Aliassime (6-4, 6-4)[106], l'Italien Jannik Sinner (7-6, 6-3)[107] en demi-finale et le Russe Daniil Medvedev en finale, ex-numéro un et surfant alors sur une série de trois titres et dix neuf victoires consécutives (6-3, 6-2)[108] pour remporter son troisième Masters 1000, le premier à Indian Wells. Il reprend également la place de numéro un à Novak Djokovic à l'issue du tournoi[109].

En route pour le Sunshine Double (titres à Indian Wells et Miami), il démarre la défense de son titre à Miami en éliminant l'Argentin Facundo Bagnis (6-0, 6-2)[110], le Serbe Dušan Lajović (6-0, 7-6)[111] et l'Américain Tommy Paul (6-4, 6-4)[112], demi-finaliste de l'Open d'Australie en début d'année. Il enchaîne une dixième victoire consécutive en faisant tomber un autre Américain, Taylor Fritz (6-4, 6-2)[113], dixième mondial. Confronté à Jannik Sinner en demi-finale comme à Indian Wells, il est cette fois-ci battu par l'Italien (6-7, 6-4, 6-2)[114]. Il laisse à l'issue du tournoi sa place de numéro un mondial à Novak Djokovic[115].

Blessé à la main et au niveau de la colonne vertébrale, il renonce à participer au Masters de Monte-Carlo pour commencer la saison sur terre battue

[116]. Il est néanmoins rétabli pour le tournoi de Barcelone dont il est tenant du titre. Il s'impose pour son retour contre le Portugais Nuno Borges (6-3, 6-1)[117], contre ses compatriotes Roberto Bautista-Agut (6-3, 7-5)[118] et Alejandro Davidovich Fokina (7-6, 6-4)[119] puis contre le Britannique Daniel Evans (6-2, 6-2)[120] pour jouer sa quatrième finale de l'année, la première sur terre. Il affronte un spécialiste de la surface, le Grec Stéfanos Tsitsipás, cinquième au classement ATP. Il s'impose en deux sets (6-3, 6-4) et conserve son titre[121]. Grâce à cette victoire, il remporte son troisième titre en 2023, le 9e de sa carrière et le 6e sur terre battue.

Une semaine plus tard, il défend son autre titre en territoire espagnol à Madrid. Après avoir connu des difficultés à éliminer le Finlandais Emil Ruusuvuori (2-6, 6-4, 6-2)[122], il bat en deux sets le Bulgare Grigor Dimitrov (6-2, 7-5)[123] puis l'Allemand Alexander Zverev dans un remake de la finale de l'année précédente (6-1, 6-2)[124]. En quarts de finale, il écarte le Russe Karen Khachanov (6-4, 7-5)[125] et en demi-finale, il dispose du Croate Borna Ćorić (6-4, 6-3)[126]. Il retrouve alors la finale début mai et affronte un novice, le surprenant Jan-Lennard Struff qui à 33 ans atteint la première finale en Masters 1000 de sa carrière. Malgré la perte d'un set, il gagne le match et remporte son deuxième Masters 1000 de la saison (6-4, 3-6, 6-3)[127] et son deuxième titre à Madrid. Pour sa première participation au Masters de Rome la semaine suivante, il gagne son premier match contre son compatriote Albert Ramos-Viñolas (6-4, 6-1)[128], ce qui lui assure de revenir à la première place mondiale à l'issue du tournoi. Il est ensuite battu dès le troisième tour par le qualifié hongrois Fábián Marozsán, 135e mondial (6-7, 3-6), ce qui constitue sa troisième défaite de la saison[129].

Carlos Alcaraz lors de son match contre Lorenzo Musetti à Roland-Garros en 2023.

À Roland-Garros, il perd un set au deuxième tour contre le Japonais Taro Daniel (6-1, 3-6, 6-1, 6-2)[130] puis déroule contre le qualifié italien Flavio Cobolli (6-0, 6-2, 7-5)[131] et le Canadien Denis Shapovalov, peu à son aise sur terre battue (6-1, 6-4, 6-2)[132]. Il joue en huitième de finale l'Italien Lorenzo Musetti, qui a affiché un bon niveau de jeu sur ses trois premiers matchs. Néanmoins, il bat son adversaire sans difficulté (6-3, 6-2, 6-2)[133]. Après avoir écarté en quart de finale Stéfanos Tsitsipás (6-2, 6-1, 7-6)[134], ancien finaliste du tournoi, en réalisant deux premiers sets de haute volée, il s'incline en demi-finale face à Novak Djokovic (3-6, 7-5, 1-6, 1-6)[135]. Pris de crampes à la fin du deuxième set, il ne peut défendre ses chances de victoire contre le Serbe qui remportera son deuxième titre du Grand Chelem de la saison quelques jours plus tard. Le , Carlos Alcaraz remporte le tournoi du Queen's, à Londres, face à l'Australien Alex de Minaur (6-4, 6-4)[136],[137]. Cette victoire, sa première sur gazon, lui permet de redevenir numéro un mondial[138]. Il avait plus tôt dans le tournoi difficilement éliminé le repêché Français Arthur Rinderknech (4-6, 7-5, 7-6)[139] puis battu le Tchèque Jiří Lehečka (6-2, 6-3)[140], le qualifié Grigor Dimitrov (6-4, 6-4)[141] et l'Américain Sebastian Korda (6-3, 6-4)[142].

Carlos Alcaraz lors de son premier triomphe à Wimbledon en 2023.

Il arrive à Wimbledon avec le statut de tête de série numéro un. Il se défait aux premiers tours de deux Français, Jérémy Chardy qui dispute son dernier match sur le circuit en simple (6-0, 6-2, 7-5)[143] et Alexandre Müller qui dispute son premier Wimbledon (6-4, 7-6, 6-3)[144]. Il cède au troisième tour une manche contre le Chilien Nicolás Jarry (6-3, 6-7, 6-3, 7-5)[145] puis affronte l'ancien finaliste italien Matteo Berrettini. Malgré la perte de la première manche, il s'impose en quatre sets également (3-6, 6-3, 6-3, 6-3)[146], ce qui lui permet de disputer son premier quart de finale à Wimbledon. Contre le Danois Holger Rune, numéro six mondial, le duel entre jeunes générations tourne à son avantage (7-6, 6-4, 6-4)[147]. Découvrant les demi-finale sur le gazon londonien, il affronte un autre joueur dans le même cas, le Russe numéro trois Daniil Medvedev, qu'il bat aisément (6-3, 6-3, 6-3)[148]. Quelques jours plus tard, il décroche son premier titre à Wimbledon en battant en finale le tenant du titre Novak Djokovic en cinq sets et plus de quatre heures de jeu (1-6, 7-6, 6-1, 3-6, 6-4)[149], sauvant une balle de set dans le tie-break du deuxième set. Novak Djokovic n'avait pas perdu sur le Centre Court depuis 10 ans et sa défaite en finale face à Andy Murray. Carlos Alcaraz l'empêche ainsi d'égaler le record de titres dans ce tournoi de Roger Federer au nombre de 8 et d'égaler le record de titres en Grand Chelem de 24 de Margaret Smith Court. Il réalise par ailleurs le premier doublé Queens - Wimbledon en succédant à Andy Murray le dernier joueur à avoir fait ce doublé en 2016. Il succède aussi à Rafael Nadal dernier vainqueur espagnol à Wimbledon et dernier Espagnol à avoir réalisé le doublé Queens - Wimbledon.

Il fait son retour sur le circuit ATP début août au Masters du Canada où il est tête de série numéro un. Il est confronté à l'Américain Ben Shelton en entrée de tournoi. Victorieux en deux sets (6-3, 7-6), il enchaîne contre le Polonais Hubert Hurkacz en effleurant la défaite (3-6, 7-6, 7-6)[150] pour rejoindre les quarts de finale du tournoi pour la première fois de sa jeune carrière. Il tombe alors sur un autre Américain, Tommy Paul, qui crée la surprise et le bat comme l'année précédente (3-6, 6-4, 3-6)[151]. Enchaînant avec le Masters de Cincinnati, il gagne laborieusement contre l'Australien qualifié Jordan Thompson (7-5, 4-6, 6-3) et retrouve Tommy Paul en huitièmes de finale, contre qui il prend sa revanche (7-6, 6-7, 6-3)[152]. Un autre Australien, Max Purcell, une des surprises du tournoi, lui pose des difficultés, mais il continue son parcours (4-6, 6-3, 6-4)[153]. Arrivé pour la première fois en demi-finale à Cincinnati, il retrouve Hubert Hurkacz qu'il renverse (2-6, 7-6, 6-3)[154] en sauvant une balle de match pour parvenir en finale, contre Novak Djokovic. Au terme d'un énorme combat de 3 h 49 (la plus longue finale de Masters 1000 de l'histoire), au cours duquel l'Espagnol a obtenu une balle de match dans le troisième set, il s'incline (7-5, 6-7, 6-7) pour la première fois en finale de Masters 1000[155].

Tenant du titre à l'US Open, il profite de l'abandon de l'Allemand Dominik Köpfer (6-2, 3-2 ab.) au premier tour puis sort le Sud-Africain Lloyd Harris (6-3, 6-1, 7-6)[156] et le Britannique Daniel Evans, vainqueur du tournoi de Washington quelques semaines plus tôt (6-2, 6-3, 4-6, 6-3)[157]. Opposé au néophyte Matteo Arnaldi, il s'impose (6-3, 6-3, 6-4)[158] tout comme face à un autre Allemand, Alexander Zverev, fatigué par son long match contre Jannik Sinner, en trois sets (6-3, 6-2, 6-4)[159]. Disputant les demi-finales à New York, il rencontre le numéro trois mondial Daniil Medvedev qui prend sa revanche de Wimbledon et le bat en quatre sets (6-7, 1-6, 6-3, 3-6)[160]. Il perd à l'issue du tournoi la place de numéro un à la faveur de Novak Djokovic, vainqueur du tournoi. Il annonce également son forfait pour la Coupe Davis[161].

Il rejoue début octobre où il débute la tournée asiatique à Pékin par plusieurs succès sur l'Allemand Yannick Hanfmann (6-4, 6-3)[162], l'Italien Lorenzo Musetti (6-2, 6-2)[163] et le neuvième mondial Casper Ruud (6-4, 6-2)[164]. Il est néanmoins battu en deux sets par le futur vainqueur, le jeune Jannik Sinner (6-7, 1-6)[165], qui s'impose contre lui pour la deuxième fois consécutivement. Il dispute le Masters 1000 de Shanghai pour la première fois de sa carrière la semaine suivante et y bat le Français Grégoire Barrère (6-2, 7-5)[166], le Britannique Daniel Evans de nouveau (7-6, 6-4). Il est cependant renversé au tour suivant par le Bulgare Grigor Dimitrov (7-5, 2-6, 4-6), ancien numéro trois mondial[167].

Il est sorti à la surprise d'entrée au Masters 1000 de Paris-Bercy, son pire résultat dans un tournoi de cette catégorie depuis plus d'un an, par le qualifié russe Roman Safiullin, qui remporte alors la plus belle victoire de sa carrière (3-6, 4-6)[168]. Cette défaite, conjuguée à la victoire de Novak Djokovic dans ce tournoi, assure pratiquement au Serbe de terminer la saison à la première place mondiale.

2024 : 1er quart de finale à l'Open d'Australie et 2e titre consécutif à Indian Wells[modifier | modifier le code]

Carlos Alcaraz commence la saison à l'Open d'Australie où il dépasse pour la première fois de sa carrière le troisième tour. Il sort d'abord le vétéran Richard Gasquet (7-6, 6-1, 6-2)[169] puis l'Italien Lorenzo Sonego plus difficilement (6-4, 6-7, 6-3, 7-6)[170]. Confronté au jeune Chinois Shang Juncheng, il profite de l'abandon de son adversaire (6-1, 6-1, 1-0 ab.)[171] pour arriver en deuxième semaine. Il se défait facilement du Serbe Miomir Kecmanović pour rallier les quarts (6-4, 6-4, 6-0)[172]. Favori de sa rencontre contre l'Allemand Alexander Zverev, il est mené 1-6, 3-6, 2-5 puis se reprend pour remporter la troisième manche au tie-break. Son réveil est néanmoins trop tardif, et il perd le quatrième set (1-6, 3-6, 7-6, 4-6)[173] et le match contre le numéro six mondial.

Comme l'année précédente, il participe à la tournée sud-américaine sur terre battue où il est tenant du titre à Buenos Aires. Il sort d'abord deux joueurs classés hors du top 100, le local Camilo Ugo Carabelli (6-2, 7-5) et l'Italien Andrea Vavassori (7-6, 6-1)[174] puis se fait battre en demi-finales par le Chilien Nicolás Jarry en deux manches (6-7, 3-6)[175]. Une semaine plus tard, il doit abandonner au tournoi de Rio de Janeiro après seulement deux jeux disputés contre le local invité Thiago Monteiro dès le premier tour, victime d'une entorse à la cheville à la suite d'une mauvaise glissade[176].

Il retrouve la compétition pour défendre son titre lors du Masters 1000 d'Indian Wells. Tête de série no 2, il affronte au second tour l'Italien Matteo Arnaldi[177]. Après un premier set très serré conclu au tie-break en faveur de l'Italien (6-7), Alcaraz finit par prendre le dessus sur tous les compartiments dans les deux derniers sets (6-0, 6-1). Il sort ensuite le Canadien Félix Auger-Aliassime (6-2, 6-3) et le Hongrois Fábián Marozsán (6-3, 6-3)[178]. Il prend sa revanche contre l'Allemand Alexander Zverev après deux manches expéditives (6-3, 6-1), notamment marquées par une interruption au début du premier set à cause d'un essaim d'abeilles qui a envahi le court central[179]. En demi-finale, Alcaraz retrouve l'Italien Jannik Sinner qui a remporté l'Open d'Australie[180]. Lors du premier set, l'Espagnol commet beaucoup de fautes directes et perd ainsi le premier set (1-6). Mais il remporte ensuite les deuxième et troisième sets (1-6, 6-3, 6-2)[181]. La finale voit le remake de l'année précédente entre Carlos Alcaraz et Daniil Medvedev[182]. Dans un premier set très indécis, Alcaraz pousse Medvedev jusqu'au tie-break qu'il remporte[183]. En confiance par l'acquisition de la première manche, il domine Medvedev dans le deuxième set, ce qui lui permet de remporter le tournoi et de conserver son titre à Indian Wells (une première depuis Novak Djokovic en 2016), sur le score de (7-6, 6-1). Cette victoire marque le premier grand titre d'Alcaraz en 2024. Depuis son sacre sur le gazon de Wimbledon en juillet 2023, il n'avait plus remporté de titre. Après de longs mois de résultats mitigés, il montre son retour à la compétition à son meilleur niveau en dominant coup sur coup les deux finalistes de l'Open d'Australie.

Il joue quelques jours plus tard le deuxième Masters 1000 de la saison à Miami et s'impose nettement contre son compatriote Roberto Carballés Baena (6-2, 6-1)[184], le vétéran Français Gaël Monfils (6-2, 6-4)[185] et l'Italien Lorenzo Musetti (6-3, 6-3)[186]. Il subit en quarts de finale la loi de Grigor Dimitrov (2-6, 4-6)[187] comme à Shanghaï en fin de saison précédente.

Il fait son retour au Masters de Madrid après avoir du déclarer forfait à Monte-Carlo et Barcelone[188]. Il remporte son premier match contre l'invité brésilien Thiago Seyboth Wild (6-3, 6-3)[189] avant de retrouver Jan-Lennard Struff, récent vainqueur du tournoi de Munich et qu'il avait battu pour s'adjuger le trophée en finale l'année précédente. Il l'emporte en trois manches serrées (6-3, 6-7, 7-6)[190] pour empocher sa quatorzième victoire consécutive à Madrid. Il bute en en quarts de finale contre le Russe Andrey Rublev malgré le gain de la première manche (6-4, 3-6, 2-6)[191]. Atteint de douleurs en raison d'un œdème du muscle rond pronateur droit, Alcaraz est contraint au forfait pour le tournoi de Rome[192].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

L'évolution de Carlos Alcaraz par rapport au "Big Three" au Classement ATP de 17 à 20 ans, à gauche on peut voir le classement de départ et les noms des joueurs, et à droite le classement le plus élevé atteint dans la période.

Carlos Alcaraz est un joueur de tennis polyvalent. Il utilise principalement un style de jeu agressif en fond de court mettant l'accent sur un nombre élevé de coups droits gagnants, son coup le plus fiable et le plus puissant. Il peut soit frapper son coup droit à plat et rapidement pour gagner depuis toutes les positions du court, soit ajouter une grande quantité de topspin et de marge au-dessus du filet. Il possède également un revers bien équilibré, plus plat et plus bas par rapport au filet, qu'il est capable de rediriger long de ligne pour des coups gagnants propres. Son amorti, très bien camouflé, est la clé de son jeu, car il combine souvent la lourdeur de ses coups de fond de court, qui repousse ses adversaires dans le court en position défensive, avec un amorti qui est souvent trop bien placé et camouflé pour être maîtrisé. Il possède un jeu de filet impressionnant, avec d'excellentes volées de fond de court et d'attaque, et pratique souvent le service-volée sur les points cruciaux.

Son premier service est frappé à grande vitesse, avec peu d'importance accordée au placement dans le carré de service, généralement à environ 210 km/h. Cette particularité donne lieu à certaines critiques à l'égard de son service. Cependant, il dispose d'un second service excellent et fiable avec lequel il peut ajouter du topspin pour obtenir un rebond élevé sur le terrain et soit repousser, soit obtenir un retour faible de la part d'adversaires plus proches. Son deuxième service atteint généralement 150 à 170 km/h. Les points à améliorer pour Carlos Alcaraz sont sa première balle de service, sa tendance à trop frapper la balle et à faire un grand nombre de fautes directes, un défaut commun à de nombreux jeunes joueurs. Cependant, il fait preuve de dévouement et s'améliore en s'engageant dans des échanges réguliers en ligne de fond et en ne faisant monter l'agressivité que lorsqu'il a une ouverture claire pour attaquer.

Carlos Alcaraz est reconnu pour ses remarquables qualités athlétiques et physiques. En particulier, ses sprints directs, ses capacités de contre-attaque à partir de positions souvent indéfendables sur le terrain, et une vitesse de pointe extrêmement élevée qui lui a valu d'être comparé à un jeune Rafael Nadal ou Gaël Monfils. Il a été comparé à Novak Djokovic pour son mouvement latéral assuré et sa couverture du terrain aidée par des fractionnements physiques et des glissades sur le terrain en défense, en particulier sur son revers où il est souvent capable de neutraliser l'agressivité de son adversaire sur les coups de fond ou les tentatives de drop. Il a également été comparé à Roger Federer pour son excellent jeu de jambes et sa capacité à s'infiltrer sur son coup droit et à contrôler le terrain avec son attaque. Ces aspects, combinés à son impressionnante force mentale et à sa résilience qu'il possède depuis son adolescence, ont conduit de nombreux anciens joueurs et analystes tels que Martina Navrátilová, John McEnroe et Mark Petchey à le considérer comme un futur numéro 1 mondial et un multiple vainqueur de Grand Chelem.

« J'aime être agressif, marquer beaucoup de points directs. Mon style ressemble plus ou moins à celui de Roger Federer. »[193]

— Carlos Alcaraz

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple[modifier | modifier le code]

13 titres en simple 2 G. Chelem 0 Masters 5 Masters 1000 4 ATP 500 2 ATP 250 0 JO
4 sur dur 2 sur gazon 7 sur terre battue 0 sur moquette
No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 19-07-2021  Plava Laguna Croatia OpenUmag ATP 250 419 470  Terre (ext.) Richard Gasquet 6-2, 6-2 Parcours
- 13-11-2021  Next Gen ATP FinalsMilan Next Gen Finals 1 300 000 $ Dur (int.) Sebastian Korda 4-35, 4-2, 4-2 Parcours
2 14-02-2022  Rio Open by ClaroRio de Janeiro ATP 500 1 660 290 $ Terre (ext.) Diego Schwartzman 6-4, 6-2 Parcours
3 23-03-2022  Miami Open presented by ItaúMiami Masters 1000 8 584 055 $ Dur (ext.) Casper Ruud 7-5, 6-4 Parcours
4 18-04-2022  Barcelona Open Banc SabadellBarcelone ATP 500 2 661 825  Terre (ext.) Pablo Carreño Busta 6-3, 6-2 Parcours
5 01-05-2022  Mutua Madrid OpenMadrid Masters 1000 6 744 165  Terre (ext.) Alexander Zverev 6-3, 6-1 Parcours
6 29-08-2022  US OpenFlushing Meadows G. Chelem 27 915 200 $ Dur (ext.) Casper Ruud 6-4, 2-6, 7-61, 6-3 Parcours
7 13-02-2023  Argentina OpenBuenos Aires ATP 250 626 595 $ Terre (ext.) Cameron Norrie 6-3, 7-5 Parcours
8 06-03-2023  BNP Paribas OpenIndian Wells Masters 1000 8 800 000 $ Dur (ext.) Daniil Medvedev 6-3, 6-2 Parcours
9 17-04-2023  Barcelona Open Banc SabadellBarcelone ATP 500 2 722 480  Terre (ext.) Stéfanos Tsitsipás 6-3, 6-4 Parcours
10 26-04-2023  Mutua Madrid OpenMadrid Masters 1000 7 705 780  Terre (ext.) Jan-Lennard Struff 6-4, 3-6, 6-3 Parcours
11 19-06-2023  Cinch ChampionshipsLondres ATP 500 2 195 175  Gazon (ext.) Alex de Minaur 6-4, 6-4 Parcours
12 03-07-2023  The ChampionshipsWimbledon G. Chelem 20 747 000 £ Gazon (ext.) Novak Djokovic 1-6, 7-66, 6-1, 3-6, 6-4 Parcours
13 06-03-2024  BNP Paribas Open, Indian Wells Masters 1000 9 495 555 $ Dur (ext.) Daniil Medvedev 7-65, 6-1 Parcours

Finales en simple messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 18-07-2022  Hamburg European OpenHambourg ATP 500 1 770 865  Terre (ext.) Lorenzo Musetti 6-4, 66-7, 6-4 Parcours
2 25-07-2022  Plava Laguna Croatia Open UmagUmag ATP 250 534 555  Terre (ext.) Jannik Sinner 65-7, 6-1, 6-1 Parcours
3 20-02-2023  Rio Open presented by ClaroRio de Janeiro ATP 500 2 013 940 $ Terre (ext.) Cameron Norrie 5-7, 6-4, 7-5 Parcours
4 14-08-2023  Western & Southern OpenCincinnati Masters 1000 6 600 000 $ Dur (ext.) Novak Djokovic 5-7, 7-67, 7-64 Parcours

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Victoires (2)[modifier | modifier le code]

Année Tournoi Adversaire en finale Score
2022 US Open Casper Ruud 6-4, 2-6, 7-61, 6-3
2023 Wimbledon Novak Djokovic 1-6, 7-66, 6-1, 3-6, 6-4

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2021 2e tour (1/32) Mikael Ymer 3e tour (1/16) Jan-Lennard Struff 2e tour (1/32) Daniil Medvedev 1/4 de finale F. Auger-Aliassime
2022 3e tour (1/16) Matteo Berrettini 1/4 de finale Alexander Zverev 1/8 de finale Jannik Sinner Victoire Casper Ruud
2023 1/2 finale Novak Djokovic Victoire Novak Djokovic 1/2 finale Daniil Medvedev
2024 1/4 de finale Alexander Zverev

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Parcours au Masters[modifier | modifier le code]

Année Lieu Résultat Tour Adversaires Victoire / Défaite Scores
2023 Turin Demi-finale RR
RR
RR
Demi-Finale
Alexander Zverev
Andrey Rublev
Daniil Medvedev
Novak Djokovic
Défaite
Victoire
Victoire
Défaite
7-63, 3-6, 4-6
7-5, 6-2
6-4, 6-4
3-6, 2-6

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2021 2e tour
A. Murray
1er tour
E. Ruusuvuori
2e tour
R. Nadal
1er tour
L. Sonego
n.o. 1/8 de finale
H. Gaston
2022 1/2 finale
R. Nadal
Victoire
C. Ruud
2e tour
S. Korda
Victoire
A. Zverev
2e tour
T. Paul
1/4 de finale
C. Norrie
n.o. 1/4 de finale
H. Rune
2023 Victoire
D. Medvedev
1/2 finale
J. Sinner
Victoire
J.-L. Struff
3e tour
F. Marozsán
1/4 de finale
T. Paul
Finale
N. Djokovic
1/8 de finale
G. Dimitrov
2e tour
R. Safiullin
2024 Victoire
D. Medvedev
1/4 de finale
G. Dimitrov
1/4 de finale
A. Rublev

N.B. : sous le résultat se trouve le nom de l’ultime adversaire.

Confrontations avec ses principaux adversaires[modifier | modifier le code]

Confrontations lors des différents tournois ATP et en Coupe Davis avec ses principaux adversaires (5 confrontations minimum et avoir été membre du top 10). Classement par pourcentage de victoires. Situation au  :

Joueur Meilleur
classement
Confrontations Victoires Défaites Pourcentage
de victoires
Dernière confrontation
Novak Djokovic 1 5 2 3 40[194] défaite (3-6, 2-6) au Masters 2023
Félix Auger-Aliassime 6 5 2 3 40[195] victoire (6-2, 6-3) au Masters d'Indian Wells 2024
Alexander Zverev 2 9 4 5 44,4[196] victoire (6-3, 6-1) au Masters d'Indian Wells 2024
Jannik Sinner 2 8 4 4 50[197] victoire (1-6, 6-3, 6-2) au Masters d'Indian Wells 2024
Grigor Dimitrov 3 5 3 2 60[198] défaite (2-6, 4-6) au Masters de Miami 2024
Daniil Medvedev 1 6 4 2 66,7[199] victoire (7-65, 6-1) au Masters d'Indian Wells 2024
Cameron Norrie 8 6 4 2 66,7[200] défaite (7-5, 4-6, 5-7) au tournoi de Rio 2023
Stéfanos Tsitsipás 3 5 5 0 100[201] victoire (6-2, 6-1, 7-65) à Roland-Garros 2023

Victoires sur le top 10[modifier | modifier le code]

Toutes ses victoires sur des joueurs classés dans le top 10 de l'ATP lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Masters
Masters 1000
ATP 500
ATP 250
# C.A. Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score
1 no 55 US Open 2021 Dur (ext.) Stéfanos Tsitsipás no 3 1/16 6-3, 4-6, 7-62, 0-6, 7-65
2 no 42 Vienne 2021 Dur (int.) Matteo Berrettini no 7 1/16 6-1, 62-7 ,7-65
3 no 35 Paris-Bercy 2021 Dur (int.) Jannik Sinner no 9 1/16 7-61, 7-5
4 no 29 Rio 2022 Terre battue Matteo Berrettini no 6 1/4 6-2, 2-6, 6-2
5 no 16 Miami 2022 Dur (ext.) Stéfanos Tsitsipás no 5 1/8 7-5, 6-3
6 Hubert Hurkacz no 10 1/2 7-65, 7-62
7 Casper Ruud no 8 Finale 7-5, 6-4
8 no 11 Barcelone 2022 Terre battue Stéfanos Tsitsipás no 5 1/4 6-4, 5-7, 6-2
9 no 9 Madrid 2022 Terre battue Rafael Nadal no 4 1/4 6-2, 1-6, 6-3
10 Novak Djokovic no 1 1/2 65-7, 7-5, 7-65
11 Alexander Zverev no 3 Finale 6-3, 6-1
12 no 4 US Open 2022 Dur (ext.) Casper Ruud no 7 Finale 6-4, 2-6, 7-61, 6-3
13 no 2 Indian Wells 2023 Dur (ext.) Félix Auger-Aliassime no 10 1/4 6-4, 6-4
14 Daniil Medvedev no 6 Finale 6-3, 6-2
15 no 1 Miami 2023 Dur (ext.) Taylor Fritz no 10 1/4 6-4, 6-2
16 no 2 Barcelone 2023 Terre battue Stéfanos Tsitsipás no 5 Finale 6-3, 6-4
17 no 1 Roland-Garros 2023 Terre battue Stéfanos Tsitsipás no 5 1/4 6-1, 6-2, 7-65
18 no 1 Wimbledon 2023 Gazon Holger Rune no 6 1/4 7-63, 6-4, 6-4
19 Daniil Medvedev no 3 1/2 6-3, 6-3, 6-3
20 Novak Djokovic no 2 Finale 1-6, 7-68, 6-1, 3-6, 6-4
21 no 2 Pékin 2023 Dur (ext.) Casper Ruud no 9 1/4 6-4, 6-2
22 no 2 Masters 2023 Dur (int.) Andrey Rublev no 5 Poules 7-5, 6-2
23 Daniil Medvedev no 3 Poules 6-4, 6-4
24 no 2 Indian Wells 2024 Dur (ext.) Alexander Zverev no 6 1/4 6-3, 6-1
25 Jannik Sinner no 3 1/2 1-6, 6-3, 6-2
26 Daniil Medvedev no 4 Finale 7-65, 6-1

Classements ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

Classements à l'issue de chaque saison
Année201820192020202120222023
Rang en simple1492en augmentation 491en augmentation 141en augmentation 32en augmentation 1en diminution 2
Rang en double562

Source : (en) Classements de Carlos Alcaraz sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

En tant que numéro 1 mondial[modifier | modifier le code]

En simple (au )
# Précédée par Dates Suivie par Nombre de
semaines
Cumul
1 Daniil Medvedev 12/09/2022 - 29/01/2023 Novak Djokovic 20 20
2 Novak Djokovic 20/03/2023 - 02/04/2023 Novak Djokovic 2 22
3 Novak Djokovic 22/05/2023 - 12/06/2023 Novak Djokovic 3 25
4 Novak Djokovic 26/06/2023 - 10/09/2023 Novak Djokovic 11 36

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jérémy Santallo, « L’attraction de Roland-Garros – À 19 ans, Carlos Alcaraz n’a que le ciel pour limite » Accès payant, sur 24 heures, (consulté le )
  2. ATS/AFP, « Carlos Alcaraz gagne l’US Open et devient le plus jeune numéro un mondial de l’histoire », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  3. (es) Manuel G. Tallón, « "Con siete años ya se veía que tenía algo especial y diferente", afirma el padre de Carlos Alcaraz », sur Murciaplaza, (consulté le )
  4. (es) Jesús Alba, « Las raíces sevillanas de Carlos Alcaraz », sur Diario de Sevilla, (consulté le )
  5. Sasa Ozmo, « Comment Carlitos est devenu Alcaraz : épisode 1 », sur Tennis Majors FR, (consulté le )
  6. « Spain wins 2018 Junior Davis Cup after comeback victory », sur www.itftennis.com (consulté le )
  7. « Carlos Alcaraz Garfia devient le premier joueur né en 2003 à passer un tour en Challenger », sur L'Équipe, .
  8. « Trois choses à savoir sur Carlos Alcaraz, la nouvelle pépite du tennis espagnol », sur L'Équipe, .
  9. « Alcaraz On Winning Newcomer Of The Year: 'I'm So Happy' », sur atptour.com, .
  10. « ATP - Marbella - Munar-Carreno Busta en finale, Alcaraz devra attendre », sur tennisactu.net,
  11. « ATP MADRID - RAFAEL NADAL ÉCRASE CARLOS ALCARAZ LE JOUR DE SES 18 ANS », sur Eurosport,
  12. Josh Meiseles, « Carlos Conquers Oeiras: Alcaraz Claims Historic Fourth Challenger Crown », sur atptour.com, .
  13. Rémi Bourrières, « US Open 2021 - Carlos Alcaraz, le dynamiteur à l'assaut de Stefanos Tsitsipas », sur Eurosport, .
  14. « Daniil Medvedev expéditif face à Carlos Alcaraz au deuxième tour de Wimbledon », sur L'Équipe (consulté le )
  15. « ATP Umag : Premier titre ATP pour Carlos Alcaraz, 18 ans, qui marche dans les traces de son idole Rafael Nadal », sur RTBF, .
  16. « CHOQUANT! Carlos Alcaraz reçoit une violation de code lors de sa perte tragique dans les SF Open 2021 de Winston-Salem », sur parlersport.com, .
  17. « US OPEN 2021 - CARLOS ALCARAZ FAIT TOMBER STEFANOS TSITSIPAS AU 3E TOUR APRÈS UN MATCH EXCEPTIONNEL EN 5 SETS », sur Eurosport,
  18. « US OPEN - "IL SERA UN PRÉTENDANT À DES TITRES EN GRAND CHELEM" : CARLOS ALCARAZ A BLUFFÉ STEFANOS TSITSIPAS », sur Eurosport,
  19. « US OPEN 2021 - CARLOS ALCARAZ QUALIFIÉ POUR LES QUARTS DE FINALE : "JE SUIS UN GARÇON AMBITIEUX, QUI VEUT TOUJOURS PLUS" », sur Eurosport,
  20. « US OPEN 2021 - CARLOS ALCARAZ, UN ADDUCTEUR QUI SIFFLE ET UN CRÈVE-COEUR : "JE DEVAIS ABANDONNER" FACE À AUGER-ALIASSIME », sur Eurosport,
  21. « ATP VIENNE : ANDY MURRAY ÉLIMINÉ PAR CARLOS ALCARAZ EN DEUX MANCHES (6-3, 6-4) AU DEUXIÈME TOUR », sur Eurosport,
  22. « ATP VIENNE - CARLOS ALCARAZ S'OFFRE MATTEO BERRETTINI ET FILE EN DEMI-FINALE », sur Eurosport,
  23. « ROLEX PARIS MASTERS - IRRESPECTUEUX ET MAL ÉLEVÉ, LE PUBLIC DE BERCY APRÈS LE GASTON - ALCARAZ ? NON, ON AIME ! », sur Eurosport,
  24. « ROLEX PARIS MASTERS - UN JOUR APRÈS SA DÉFAITE "CHAHUTÉE" FACE À GASTON, ALCARAZ CALME LE JEU », sur Eurosport,
  25. « Carlos Alcaraz remporte le Masters Next Gen face à Sebastian Korda », sur L'Équipe,
  26. « Carlos Alcaraz révèle ses principaux objectifs pour la saison 2022 », sur tennisworldfr.com,
  27. « OPEN D'AUSTRALIE – MATTEO BERRETTINI EN HUITIÈMES APRÈS UN THRILLER EXPLOSIF CONTRE CARLOS ALCARAZ », sur Eurosport,
  28. « OPEN D'AUSTRALIE - SIMPLE MESSIEURS - 3E TOUR - "JE ME RAPPROCHE" : CARLOS ALCARAZ SE SENT "TOUT PRÈS DES MEILLEURS" », sur Eurosport,
  29. « ATP RIO - CARLOS ALCARAZ DOMINE MATTEO BERRETTINI PUIS FABIO FOGNINI ET SE QUALIFIE EN FINALE D'ATP 500 POUR LA 1RE FOIS », sur Eurosport,
  30. « ATP 500 RIO DE JANEIRO - DEUXIÈME TITRE ATP POUR CARLOS ALCARAZ VAINQUEUR DE DIEGO SCHWARTZMAN EN FINALE (6-4, 6-2) », sur Eurosport,
  31. « AT RIO - CARLOS ALCARAZ : "SI JE CONTINUE COMME ÇA, J'AURAI DES OPPORTUNITÉS POUR ÊTRE NUMÉRO UN" », sur Eurosport,
  32. « INDIAN WELLS - GAËL MONFILS S'INCLINE FACE À CARLOS ALCARAZ EN HUITIÈME DE FINALE (7-5, 6-1) », sur Eurosport,
  33. « MASTERS 1000 INDIAN WELLS - CARLOS ALCARAZ VIENT À BOUT DE CAMERON NORRIE (6-4, 6-3) ET DÉFIERA SON IDOLE NADAL EN DEMIE », sur Eurosport,
  34. « ATP INDIAN WELLS : CETTE FOIS, CARLOS ALCARAZ EST PRÊT À DÉBOULONNER SON IDOLE RAFAEL NADAL », sur Eurosport,
  35. « AVANT DE DÉFIER RAFAEL NADAL, COMMENT CARLOS ALCARAZ S'EST MÉTAMORPHOSÉ PHYSIQUEMENT », sur Eurosport,
  36. « ATP INDIAN WELLS : RAFAEL NADAL VIENT À BOUT DE CARLOS ALCARAZ (6-4, 4-6, 6-3) EN DEMI-FINALE », sur Eurosport,
  37. « CARLOS ALCARAZ ET RAFAEL NADAL GÊNÉS PAR LE VENT : "LORS DU DEUXIÈME SET, CE N'ÉTAIT PLUS UN MATCH DE TENNIS" », sur Eurosport,
  38. (en) « Relentless Alcaraz Pushes Past Cilic », sur atptour.com,
  39. « MASTERS 1000 MIAMI : ALCARAZ NE LAISSE AUCUNE CHANCE À TSITSIPAS, FRITZ PREND LA PORTE », sur Eurosport,
  40. « MASTERS 1000 MIAMI : ALCARAZ TIENT BON FACE À KECMANOVIC (6-7, 6-3, 7-6) ET REJOINT LE DERNIER CARRÉ », sur Eurosport,
  41. « ATP MIAMI - CARLOS ALCARAZ, SIMPLEMENT HORS NORMES », sur Eurosport,
  42. « CARLOS ALCARAZ QUALIFIÉ POUR LA FINALE À MIAMI, À L'ISSUE DE SA VICTOIRE EN DEUX SETS FACE À HUBERT HURKACZ (7-6, 7-6) », sur Eurosport,
  43. « ATP MIAMI - CARLOS ALCARAZ VA JOUER SA PREMIÈRE FINALE À 18 ANS : "SON NIVEAU DE JEU EST COMPLÈTEMENT FOU", DIT HURKACZ », sur Eurosport,
  44. « ATP MIAMI : FAVORI À 18 ANS, ALCARAZ DÉFIE RUUD ET LES ATTENTES D'UN PUBLIC (DÉJÀ) CONQUIS », sur Eurosport,
  45. « ATP MIAMI - CARLOS ALCARAZ BAT CASPER RUUD EN FINALE ET REMPORTE À 18 ANS SON PREMIER MASTERS 1000 », sur Eurosport,
  46. « ATP MIAMI - ALCARAZ TROP RAPIDE POUR CARLOS : "JE NE M'ATTENDAIS PAS DU TOUT À AVANCER SI VITE" », sur Eurosport,
  47. « ATP MIAMI - ALCARAZ TOUJOURS PLUS PRÉCOCE : LES 5 ACCOMPLISSEMENTS FOUS DU PRODIGE ESPAGNOL », sur Eurosport,
  48. « CARLOS ALCARAZ ET JUAN CARLOS FERRERO, CE SI PRÉCIEUX DUO », sur Eurosport,
  49. « Carlos Alcaraz frappe à la porte du Top 10 », sur L'Équipe,
  50. « ATP MONTE-CARLO - CARLOS ALCARAZ FATALISTE APRÈS SON ÉLIMINATION CONTRE SEBASTIAN KORDA », sur Eurosport,
  51. « ATP BARCELONE - CARLOS ALCARAZ ÉCARTE STEFANOS TSITSIPAS EN QUART APRÈS UN COMBAT INTENSE, 6-4, 5-7, 6-2 », sur Eurosport,
  52. « ALCARAZ SUR TSITSIPAS APRÈS UN DUEL TENDU : "JE N'AVAIS JAMAIS VU UN JOUEUR ALLER AUX TOILETTES EN PLEIN MILIEU DU SET" », sur Eurosport,
  53. « TENNIS - ATP BARCELONE - UN MENTAL D'ACIER : CARLOS ALCARAZ SE SORT DU PIÈGE TENDU PAR ALEX DE MINAUR », sur Eurosport,
  54. « ATP 500 BARCELONE - CARLOS ALCARAZ TITRÉ APRÈS SA VICTOIRE CONTRE CARREÑO BUSTA EN FINALE (6-3, 6-2), IL SUCCÈDE À NADAL », sur Eurosport,
  55. « L'ÉPIQUE DIMANCHE DE CARLOS ALCARAZ, SACRÉ À BARCELONE ET SUCCESSEUR DE RAFAEL NADAL AU PALMARÈS », sur Eurosport,
  56. « À 18 ans, Carlos Alcaraz fait son entrée dans le Top 10 du classement ATP », sur lequipe.fr,
  57. « MASTERS 1000 MADRID : ALEXANDER ZVEREV QUALIFIÉ POUR LES QUARTS DE FINALE APRÈS L'ABANDON DE LORENZO MUSETTI », sur Eurosport,
  58. « ATP MADRID : ALCARAZ, UNE OPPORTUNITÉ EN OR À SAISIR ? "RAFA A MILLE VIES" », sur Eurosport,
  59. « MASTERS 1000 MADRID - CARLOS ALCARAZ FAIT TOMBER RAFAEL NADAL (6-2, 1-6, 6-3) ET REJOINT NOVAK DJOKOVIC EN DEMIE », sur Eurosport,
  60. « ATP MADRID - CARLOS ALCARAZ BAT NOVAK DJOKOVIC APRÈS UN MATCH EXCEPTIONNEL (6-7, 7-5, 7-6) ET JOUERA LA FINALE », sur Eurosport,
  61. « TENNIS - MASTERS 1000 MADRID / AVANT LA FINALE ALCARAZ-ZVEREV : LE PRODIGE IBÉRIQUE FACE AU ROI DE MADRID », sur Eurosport,
  62. « MASTERS 1000 DE MADRID - CARLOS ALCARAZ : "SI J’AI DES LIMITES ? JE NE CROIS PAS" », sur Eurosport,
  63. « ATP MADRID - A QUINZE JOURS DE ROLAND:CARLOS ALCARAZ TITRÉ APRÈS SON SUCCÈS EN FINALE CONTRE ALEXANDER ZVEREV (6-3, 6-1) », sur Eurosport,
  64. « ATP MADRID - UNE SEMAINE SPÉCIALE ET ALCARAZ ENVOIE UN MESSAGE : "JE SUIS PRÊT À GAGNER UN GRAND CHELEM" », sur Eurosport,
  65. « ATP MADRID - PLUS JEUNE VAINQUEUR, NADAL ET DJOKO ÉPINGLÉS, ZVEREV ÉCRASÉ : LES RECORDS BRISÉS PAR CARLOS ALCARAZ », sur Eurosport,
  66. « MASTERS 1000 ROME - TITRÉ À MADRID, CARLOS ALCARAZ DÉCLARE FORFAIT POUR SE PRÉSERVER PHYSIQUEMENT AVANT ROLAND-GARROS », sur Eurosport,
  67. « ROLAND-GARROS 2022 - CARLOS ALCARAZ, MACHINE À THRILLERS : "AU MILIEU DU 5E SET, JE SOURIAIS À MON ÉQUIPE..." », sur Eurosport,
  68. « ROLAND-GARROS 2022 - CARLOS ALCARAZ NE VEUT PAS D'UNE NIGHT-SESSION CONTRE ALEXANDER ZVEREV : "ÇA ME PARAÎTRAIT INJUSTE" », sur Eurosport,
  69. « ROLAND-GARROS 2022 - CARLOS ALCARAZ APRÈS SON ÉLIMINATION : "JE SENS QUE J'AI LE NIVEAU POUR GAGNER UN GRAND CHELEM" », sur Eurosport,
  70. « CARLOS ALCARAZ EST DÉJÀ GRAND, MAIS LE GRAND CHELEM, C'EST AUTRE CHOSE », sur Eurosport,
  71. « Carlos Alcaraz s'en sort en cinq sets face à Jan-Lennard Struff au premier tour de Wimbledon », sur L'Équipe (consulté le )
  72. « Carlos Alcaraz en démonstration face à Oscar Otte à Wimbledon », sur L'Équipe (consulté le )
  73. « Jannik Sinner s'offre Carlos Alcaraz en huitièmes de finale de Wimbledon », sur L'Équipe (consulté le )
  74. « Lorenzo Musetti crée la surprise en dominant Carlos Alcaraz en finale à Hambourg », sur L'Équipe (consulté le )
  75. « JANNIK SINNER FRUSTRE CARLOS ALCARAZ EN FINALE (6-7, 6-1, 6-1) ET TRIOMPHE EN CROATIE », sur Eurosport,
  76. « US OPEN : APRÈS UNE PREMIÈRE SEMAINE IDÉALE, CARLOS ALCARAZ EST-IL (CETTE FOIS) PRÊT À ALLER AU BOUT ? », sur Eurosport,
  77. « US OPEN - CARLOS ALCARAZ ÉLIMINE MARIN CILIC EN CINQ SETS », sur Eurosport,
  78. « US OPEN - JANNIK SINNER - CARLOS ALCARAZ : UN CLASSIQUE D'AVENIR ET SURTOUT UN CAP À FRANCHIR », sur Eurosport,
  79. « US OPEN - UNE PAGE DE LÉGENDE : CARLOS ALCARAZ VIENT À BOUT DE JANNIK SINNER EN 5 SETS ET 5H15 », sur Eurosport,
  80. « US OPEN - "JE NE SAIS PAS COMMENT J'AI FAIT", "ÇA VA ME FAIRE MAL" : ALCARAZ ET SINNER S'EN SOUVIENDRONT LONGTEMPS », sur Eurosport,
  81. « US OPEN - LE PRODIGE CARLOS ALCARAZ DÉFIE FRANCES TIAFOE, L'ESPOIR D'UNE NATION : FLUSHING VA SOUFFLER LE SHOW », sur Eurosport,
  82. « US OPEN - DEMI-FINALES - L'ANTISÈCHE : ALCARAZ, LE SENS UNIQUE DE L'ÉPIQUE », sur Eurosport,
  83. « US OPEN - CARLOS ALCARAZ, ENCORE UN MARATHON À NEW YORK : "JE SUIS UN PEU FATIGUÉ MAIS JE ME SENS BIEN" », sur Eurosport,
  84. « US OPEN - ALCARAZ - RUUD : UN SEUL TOUCHERA AU GRAAL ET S'INSTALLERA SUR LE TRÔNE », sur Eurosport,
  85. « US OPEN - CLASSEMENT ATP - ALCARAZ OU RUUD ? QUOI QU'IL ARRIVE, UN NUMÉRO UN PAS COMME LES AUTRES », sur Eurosport,
  86. « US OPEN - CARLOS ALCARAZ BAT CASPER RUUD EN FINALE, REMPORTE SON PREMIER GRAND CHELEM ET DEVIENT LE NOUVEAU N°1 MONDIAL », sur Eurosport,
  87. « US OPEN - FINALE - L'ANTISÈCHE : CARLOS ALCARAZ, SI JEUNE ET DÉJÀ SI HAUT », sur Eurosport,
  88. « CARLOS ALCARAZ APRÈS SON PREMIER TITRE MAJEUR : "JE VEUX GAGNER EN GRAND CHELEM CONTRE FEDERER, DJOKOVIC OU NADAL" », sur Eurosport,
  89. « US OPEN - CLASSEMENT ATP : CARLOS ALCARAZ DEVIENT LE PLUS JEUNE N°1 DE L'HISTOIRE ET EFFACE LLEYTON HEWITT DES TABLETTES », sur Eurosport,
  90. « US OPEN - LE DÉBUT D'UNE ÈRE ? POUR JUAN CARLOS FERRERO, CARLOS ALCARAZ "EST À 60% DE CE QU'IL PEUT FAIRE" », sur Eurosport,
  91. « CARLOS ALCARAZ : SON IRRÉSISTIBLE ASCENSION EN CHIFFRES », sur rolandgarros.com,
  92. « BATTU PAR FÉLIX AUGER-ALIASSIME À BÂLE, CARLOS ALCARAZ VA JOUER LA PLACE DE N°1 MONDIAL À PARIS-BERCY AVEC NADAL », sur Eurosport,
  93. « ROLEX PARIS MASTERS - TOUCHÉ AUX ABDOS, ALCARAZ ESPÈRE ÊTRE AU MASTERS », sur Eurosport,
  94. « CARLOS ALCARAZ ANNONCE SON FORFAIT POUR LE MASTERS », sur Eurosport,
  95. « CLASSEMENT ATP : PLUS JEUNE NUMÉRO 1 EN FIN D'ANNÉE, CARLOS ALCARAZ FAIT AUSSI L'HISTOIRE... AVEC NADAL », sur Eurosport,
  96. « TENNIS - OPEN D'AUSTRALIE : BLESSÉ À LA JAMBE DROITE, CARLOS ALCARAZ DÉCLARE FORFAIT », sur Eurosport,
  97. « CLASSEMENT ATP : LE PATRON EST DE RETOUR, NADAL ET MEDVEDEV VONT DÉCHANTER », sur Eurosport,
  98. « Carlos Alcaraz signe un retour réussi contre Djere à Buenos Aires », sur L'Équipe (consulté le )
  99. « Carlos Alcaraz domine Dusan Lajovic en quarts de finale à Buenos Aires », sur L'Équipe (consulté le )
  100. « Carlos Alcaraz rejoint Cameron Norrie en finale du tournoi de Buenos Aires », sur L'Équipe (consulté le )
  101. « Carlos Alcaraz réussit son retour en remportant le titre à l'ATP 250 de Buenos Aires », sur L'Équipe (consulté le )
  102. « Entre les gouttes, Alcaraz se qualifie pour le deuxième tour à Rio », sur L'Équipe (consulté le )
  103. « Carlos Alcaraz, blessé et battu par Cameron Norrie à Rio », sur L'Équipe (consulté le )
  104. « Indian Wells : Carlos Alcaraz, un retour et un succès en terre américaine », sur L'Équipe (consulté le )
  105. « Alcaraz vainqueur de Draper sur abandon et qualifié en quarts à Indian Wells », sur L'Équipe (consulté le )
  106. « Carlos Alcaraz inarrêtable contre Félix Auger-Aliassime et en demi-finales d'Indian Wells », sur L'Équipe (consulté le )
  107. « Carlos Alcaraz domine Jannik Sinner et file en finale du Masters 1000 d'Indian Wells », sur L'Équipe (consulté le )
  108. « Carlos Alcaraz remporte Indian Wells face à Daniil Medvedev et redevient n°1 mondial », sur L'Équipe (consulté le )
  109. « Alcaraz redevient n°1 mondial, Nadal sort du Top 10 pour la première fois depuis 2005 », sur L'Équipe (consulté le )
  110. « Carlos Alcaraz facilement qualifié pour le troisième tour du Masters 1000 de Miami », sur L'Équipe (consulté le )
  111. « Carlos Alcaraz conserve son rythme face à Dusan Lajovic à Miami », sur L'Équipe (consulté le )
  112. « Carlos Alcaraz en quarts de finale à Miami après son succès sur Tommy Paul », sur L'Équipe (consulté le )
  113. « Carlos Alcaraz rejoint Jannik Sinner en demi-finale à Miami », sur L'Équipe (consulté le )
  114. « Tombeur du n°1 mondial Carlos Alcaraz, Jannik Sinner se qualifie pour la finale à Miami », sur L'Équipe (consulté le )
  115. « Novak Djokovic retrouve la place de n°1 mondial après la défaite de Carlos Alcaraz à Miami », sur L'Équipe (consulté le )
  116. « Carlos Alcaraz déclare forfait pour le Masters 1000 de Monte-Carlo », sur L'Équipe (consulté le )
  117. « Carlos Alcaraz impérial face à Nuno Borges au deuxième tour du tournoi de Barcelone », sur L'Équipe (consulté le )
  118. « Carlos Alcaraz file en quarts de finale à Barcelone », sur L'Équipe (consulté le )
  119. « Carlos Alcaraz survit à Alejandro Davidovich Fokina en quarts de finale de Barcelone », sur L'Équipe (consulté le )
  120. « Carlos Alcaraz s'offre une finale contre Stefanos Tsitsipas à Barcelone », sur L'Équipe (consulté le )
  121. « Carlos Alcaraz éteint Stefanos Tsitsipas et conserve son titre à Barcelone », sur L'Équipe (consulté le )
  122. « Carlos Alcaraz se fait peur face à Emil Ruusuvuori mais file au troisième tour à Madrid », sur L'Équipe (consulté le )
  123. « Carlos Alcaraz écarte Grigor Dimitrov et file en huitièmes de finale à Madrid », sur L'Équipe (consulté le )
  124. « Carlos Alcaraz expéditif face à Alexander Zverev en huitièmes de finale à Madrid », sur L'Équipe (consulté le )
  125. « Carlos Alcaraz domine Karen Khachanov en quarts de finale du Masters 1000 de Madrid », sur L'Équipe (consulté le )
  126. « Carlos Alcaraz en finale du Masters 1000 de Madrid », sur L'Équipe (consulté le )
  127. « Carlos Alcaraz domine Struff et conserve son titre au Masters 1000 de Madrid », sur L'Équipe (consulté le )
  128. « Carlos Alcaraz rallie le troisième tour à Rome », sur L'Équipe (consulté le )
  129. « Carlos Alcaraz éliminé au 3e tour du Masters 1000 de Rome par Fabian Marozsan », sur L'Équipe (consulté le )
  130. « Carlos Alcaraz lâche un set, mais se qualifie pour le 3e tour de Roland-Garros », sur L'Équipe (consulté le )
  131. « Carlos Alcaraz en maîtrise pour son entrée en lice à Roland-Garros », sur L'Équipe (consulté le )
  132. « Carlos Alcaraz domine Denis Shapovalov et passe en huitièmes à Roland-Garros », sur L'Équipe (consulté le )
  133. « Carlos Alcaraz éteint Lorenzo Musetti et se qualifie pour les quarts de finale de Roland-Garros », sur L'Équipe (consulté le )
  134. « Alcaraz domine Tsitsipas en trois sets et rejoint Djokovic en demi-finale de Roland-Garros », sur L'Équipe (consulté le )
  135. « Novak Djokovic dispose d'un Carlos Alcaraz diminué et se qualifie pour la finale de Roland-Garros », sur L'Équipe (consulté le )
  136. « Tennis : vainqueur au Queen's, Alcaraz s'impose pour la première fois sur gazon et rassure avant Wimbledon », sur Le Figaro, (consulté le )
  137. « Tennis : Carlos Alcaraz de nouveau n°1 mondial à l’ATP grâce à sa victoire au Queen’s », sur Le Parisien, (consulté le )
  138. « Carlos Alcaraz décroche son premier titre sur gazon au Queen's », sur L'Équipe, (consulté le )
  139. « Arthur Rinderknech bataille mais s'incline face à Carlos Alcaraz », sur L'Équipe (consulté le )
  140. « Carlos Alcaraz sans souci face à Jiri Lehecka au Queen's », sur L'Équipe (consulté le )
  141. « Alcaraz se qualifie pour les demi-finales du Queen's », sur L'Équipe (consulté le )
  142. « Alcaraz en finale du Queen's après sa victoire en deux sets contre Korda », sur L'Équipe (consulté le )
  143. « Alcaraz au galop pour son entrée en lice à Wimbledon », sur L'Équipe (consulté le )
  144. « Carlos Alcaraz élimine Alexandre Müller au deuxième tour de Wimbledon », sur L'Équipe (consulté le )
  145. « Carlos Alcaraz a souffert face à Nicolas Jarry au troisième tour de Wimbledon », sur L'Équipe (consulté le )
  146. « Carlos Alcaraz écarte Matteo Berrettini en huitièmes de finale de Wimbledon », sur L'Équipe (consulté le )
  147. « Carlos Alcaraz domine Holger Rune et file vers sa première demi-finale à Wimbledon », sur L'Équipe (consulté le )
  148. « Alcaraz dispose de Medvedev et rejoint Djokovic en finale de Wimbledon », sur L'Équipe (consulté le )
  149. « Carlos Alcaraz domine Novak Djokovic en cinq sets à Wimbledon et remporte un deuxième Grand Chelem », sur L'Équipe (consulté le )
  150. « Carlos Alcaraz a dû batailler pour se hisser en quarts de finale à Toronto », sur L'Équipe (consulté le )
  151. « Carlos Alcaraz, éliminé en quarts de finale à Toronto : « Tirer les leçons de ce tournoi » », sur L'Équipe (consulté le )
  152. « Carlos Alcaraz qualifié en quarts à Cincinnati », sur L'Équipe (consulté le )
  153. « Carlos Alcaraz fait tomber Max Purcell et se qualifie pour les demi-finales à Cincinnati », sur L'Équipe (consulté le )
  154. « Carlos Alcaraz sauve une balle de match et file en finale du Masters 1000 de Cincinnati », sur L'Équipe (consulté le )
  155. « Novak Djokovic fait rompre Carlos Alcaraz et remporte le Masters 1000 de Cincinnati », sur L'Équipe (consulté le )
  156. « Carlos Alcaraz qualifié pour le troisième tour de l'US Open », sur L'Équipe (consulté le )
  157. « Carlos Alcaraz cède un set à Daniel Evans mais rallie les huitièmes de finale de l'US Open », sur L'Équipe (consulté le )
  158. « Carlos Alcaraz domine Matteo Arnaldi et file sans souci en quarts de finale de l'US Open », sur L'Équipe (consulté le )
  159. « Carlos Alcaraz qualifié pour les demi-finales de l'US Open après sa victoire face à Alexander Zverev », sur L'Équipe (consulté le )
  160. « Daniil Medvedev élimine Carlos Alcaraz et retrouvera Novak Djokovic en finale de l'US Open », sur L'Équipe (consulté le )
  161. « Carlos Alcaraz forfait en Coupe Davis avec l'Espagne et remplacé par Albert Ramos », sur L'Équipe (consulté le )
  162. « Alcaraz vainqueur d'Hanfmann au 1er tour à Pékin pour son retour », sur L'Équipe (consulté le )
  163. « Carlos Alcaraz en promenade à Pékin face à Lorenzo Musetti », sur L'Équipe (consulté le )
  164. « Alcaraz-Sinner et Zverev-Medvedev : du très lourd en demi-finales à Pékin », sur L'Équipe (consulté le )
  165. « Sinner dompte Alcaraz et se qualifie pour la finale à Pékin », sur L'Équipe (consulté le )
  166. « Grégoire Barrère chute contre Carlos Alcaraz au 2e tour du Masters 1000 de Shanghai », sur L'Équipe (consulté le )
  167. « Grigor Dimitrov élimine Carlos Alcaraz au Masters 1000 de Shanghai », sur L'Équipe (consulté le )
  168. « Carlos Alcaraz éliminé dès son entrée en lice au Rolex Paris Masters », sur L'Équipe (consulté le )
  169. « Carlos Alcaraz domine largement Richard Gasquet au premier tour de l'Open d'Australie », sur L'Équipe (consulté le )
  170. « Bousculé par Lorenzo Sonego, Carlos Alcaraz file au troisième tour de l'Open d'Australie », sur L'Équipe (consulté le )
  171. « Résultat : Juncheng Shang - Carlos Alcaraz, Grand Chelem, Open d'Australie, Troisième tour, Samedi 20 janvier 2024 », sur L'Équipe (consulté le )
  172. « Carlos Alcaraz écarte facilement Miomir Kecmanovic pour rejoindre les quarts de finale », sur L'Équipe (consulté le )
  173. « Alexander Zverev élimine Carlos Alcaraz et rejoint les demi-finales de l'Open d'Australie », sur L'Équipe (consulté le )
  174. « Carlos Alcaraz a entamé sa saison sur terre battue par une victoire au 2e tour à Buenos Aires », sur L'Équipe (consulté le )
  175. « Carlos Alcaraz battu par Nicolas Jarry en demi-finales à Buenos Aires », sur L'Équipe (consulté le )
  176. « Victime d'une entorse de la cheville dans le premier jeu, Carlos Alcaraz abandonne à Rio », sur L'Équipe (consulté le )
  177. « Carlos Alcaraz domine Matteo Arnaldi et file au 3e tour à Indian Wells », sur L'Équipe (consulté le )
  178. « Félix Auger-Aliassime corrigé par Carlos Alcaraz à Indian Wells », sur Radio-Canada, (consulté le )
  179. « Carlos Alcaraz se promène face à Alexander Zverev et file en demi-finales à Indian Wells », sur L'Équipe (consulté le )
  180. « Carlos Alcaraz renverse Jannik Sinner et se qualifie pour la finale à Indian Wells », sur L'Équipe (consulté le )
  181. « Tennis : Carlos Alcaraz stoppe la folle série de Jannik Sinner », sur Le Figaro, (consulté le )
  182. « Daniil Medvedev, avant la finale contre Carlos Alcaraz à Indian Wells : « Entrer dans sa tête » », sur L'Équipe (consulté le )
  183. « Tennis : Carlos Alcaraz domine Daniil Medvedev 7-6, 6-1 et conserve son titre à Indian Wells », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  184. « Aryna Sabalenka éliminée au troisième tour de l'Open de Miami, Carlos Alcaraz en démonstration », sur L'Équipe (consulté le )
  185. « Carlos Alcaraz trop fort pour Gaël Monfils à Miami », sur L'Équipe (consulté le )
  186. « Carlos Alcaraz se qualifie sans trembler pour les quarts de finale du Masters 1000 de Miami », sur L'Équipe (consulté le )
  187. « Grigor Dimitrov s'offre Carlos Alcaraz et se qualifie pour les demi-finales du Masters 1000 de Miami », sur L'Équipe (consulté le )
  188. « Carlos Alcaraz déclare forfait pour l'ATP 500 de Barcelone », sur L'Équipe (consulté le )
  189. « Carlos Alcaraz écarte Thiago Seyboth Wild au troisième tour à Madrid », sur L'Équipe (consulté le )
  190. « Carlos Alcaraz s'en sort face à Jan-Lennard Struff et file en quarts du Masters 1000 de Madrid », sur L'Équipe (consulté le )
  191. « Carlos Alcaraz renversé par Andrey Rublev en quarts de finale à Madrid », sur L'Équipe (consulté le )
  192. avec AFP, « Carlos Alcaraz forfait pour le Masters 1000 de Rome », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  193. « Tennis : comment Carlos Alcaraz est devenu le plus jeune numéro 1 mondial », sur TV5MONDE, (consulté le )
  194. (en) « Confrontations Alcaraz vs. Djokovic », sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels
  195. (en) « Confrontations Alcaraz vs. Auger-Aliassime », sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels
  196. (en) « Confrontations Alcaraz vs. Zverev », sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels
  197. (en) « Confrontations Alcaraz vs. Sinner », sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels
  198. (en) « Confrontations Alcaraz vs. Dimitrov », sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels
  199. (en) « Confrontations Alcaraz vs. Medvedev », sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels
  200. (en) « Confrontations Alcaraz vs. Norrie », sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels
  201. (en) « Confrontations Alcaraz vs. Tsitsipás », sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels

Liens externes[modifier | modifier le code]

Simple
Rang Évolution Nom Points
1 en stagnation Novak Djokovic 9 860
2 en stagnation Jannik Sinner 8 770
3 en stagnation Carlos Alcaraz 7 300
4 en augmentation Alexander Zverev 6 345
5 en diminution Daniil Medvedev 6 295
6 en stagnation Andrey Rublev 4 700
7 en stagnation Casper Ruud 4 185
8 en augmentation Hubert Hurkacz 3 885
9 en diminution Stéfanos Tsitsipás 3 700
10 en stagnation Grigor Dimitrov 3 615
Double
Rang Évolution Nom Points
T1 en stagnation Marcel Granollers 8 130
T1 en stagnation Horacio Zeballos 8 130
3 en stagnation Matthew Ebden 7 390
4 en stagnation Rohan Bopanna 7 210
5 en stagnation Joe Salisbury 6 630
6 en stagnation Rajeev Ram 6 585
7 en augmentation Ivan Dodig 6 230
8 en augmentation Austin Krajicek 6 140
9 en diminution Wesley Koolhof 6 120
10 en stagnation Neal Skupski 4 700