Patrick Rafter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Patrick Rafter
Patrick Rafter
Patrick Rafter à la Coupe Davis en 2001.
Carrière professionnelle
1991 – 2001
Pays Drapeau de l'Australie Australie
Naissance (43 ans)
Drapeau : Australie Mount Isa
Taille / poids 1,85 m (6 1) / 86 kg (189 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à une main
Gains en tournois 11 133 128 $
Hall of Fame Membre depuis 2006
Palmarès
En simple
Titres 11
Finales perdues 14
Meilleur classement 1er (26/07/1999)
En double
Titres 10
Finales perdues 9
Meilleur classement 6e (01/02/1999)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/2 1/2 F(2) V(2)
Double V(1) 1/2 1/2 1/2
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 1 (1999)
World Team Cup 2 (1999, 2001)

Patrick Michael "Pat" Rafter, né le à Mount Isa, ville de la province du Queensland, est un joueur de tennis australien, professionnel de 1991 à 2001.

Éphémère numéro un mondial pendant une semaine en juillet 1999, il a remporté deux titres du Grand Chelem en simple à l'US Open en 1997 et 1998. Rafter s'est également illustré dans les autres tournois majeurs, disputant notamment deux finales à Wimbledon, perdues face à Pete Sampras en 2000 et Goran Ivanišević en 2001. À Roland-Garros comme à l'Open d'Australie, ses meilleures performances demeurent des demi-finales, en 1997 à Paris contre Sergi Bruguera, en 2001 à Melbourne contre Andre Agassi.

Patrick Rafter a aussi joué en double, se classant 6e joueur mondial après sa victoire à l'Open d'Australie 1999, associé au Suédois Jonas Björkman.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence à faire parler de lui en 1993 en éliminant le no 1 mondial Pete Sampras au tournoi d'Indianapolis, alors qu'il ne pointe qu'au 139e rang mondial.

Son jeu extrêmement offensif était caractérisé par son service-volée[réf. nécessaire]. Beaucoup[évasif][Qui ?] le considèrent d'ailleurs avec Stefan Edberg comme un des meilleurs serveurs-volleyeurs de tous les temps[réf. nécessaire]. Il fut souvent handicapé par des blessures à l'épaule qui le conduiront vers une retraite prématurée à 28 ans au sommet de la gloire.

Pilier de l'équipe d'Australie de Coupe Davis, il ne peut prendre part, en raison d'une blessure, à la finale remportée par son pays en 1999. Il ne parvient pas ensuite à gagner l'épreuve, échouant en finale en 2000 contre l'Espagne, puis en 2001 contre la France. Lors de cette dernière finale, il gagne son premier match en simple mais ne peut prendre part au second pour cause de blessures.

Sa dernière année sur le circuit en 2001 le voit passer tout près d'un nouveau sacre. Dans son tournoi australien, Rafter échoue ainsi en cinq sets, victime de crampes, alors qu'il menait deux manches à une face à Andre Agassi. Puis en juillet sur le gazon de Wimbledon, il passe à deux points du titre face à Goran Ivanišević, échouant en cinq sets alors qu'il était favori. Il termine sa carrière sur une déception en Coupe Davis face à la France, ne pouvant jouer son deuxième simple pour cause de blessure et contribuant à la défaite de son équipe à domicile sur l'herbe australienne.

Sa retraite, suivie de celle de Pete Sampras l'année suivante, coïncide avec la fin des serveurs volleyeurs au plus haut niveau mondial. La fin d'un style de jeu qui coïncide également avec l'évolution du matériel de tennis, toujours plus performant.

En 2005, les journalistes américains de Tennis Magazine ont élu Patrick Rafter au 39e rang des « quarante plus grands champions de tennis de ces quarante dernières années » (hommes et femmes confondus), derrière Virginia Wade (38e) et devant Gabriela Sabatini (40e). Il est membre du International Tennis Hall of Fame depuis 2006.

Il est le joueur à avoir occupé le rang de no 1 mondial le moins longtemps (7 jours, du 26 juillet au 1er août 1999)[1].

À l'Open d'Australie 2014, il fait un retour à la compétition en double en compagnie de son compatriote Lleyton Hewitt mais perd au premier tour.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple messieurs[modifier | modifier le code]

En double messieurs[modifier | modifier le code]

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1992 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis J. Grabb
1993 1er tour (1/64) Drapeau : Pays-Bas J. Siemerink 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis A. Agassi 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis D. Flach
1994 3e tour (1/16) Drapeau : Belgique X. Daufresne 1/8 de finale Drapeau : Espagne S. Bruguera 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne S. Bruguera 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis T. Martin
1995 1/8 de finale Drapeau : États-Unis A. Agassi 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne S. Bruguera 1er tour (1/64) Drapeau : Australie M. Woodforde 2e tour (1/32) Drapeau : Suisse M. Rosset
1996 2e tour (1/32) Drapeau : Colombie M. Hadad 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne C. Moyà 1/8 de finale Drapeau : Croatie G. Ivanišević 1er tour (1/64) Drapeau : Danemark K. Carlsen
1997 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne A. Costa 1/2 finale Drapeau : Espagne S. Bruguera 1/8 de finale Drapeau : Australie T. Woodbridge Victoire Drapeau : Royaume-Uni G. Rusedski
1998 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne A. Berasategui 2e tour (1/32) Drapeau : Australie J. Stoltenberg 1/8 de finale Drapeau : Royaume-Uni T. Henman Victoire Drapeau : Australie M. Philippoussis
1999 3e tour (1/16) Drapeau : Suède T. Enqvist 3e tour (1/16) Drapeau : Brésil F. Meligeni 1/2 finale Drapeau : États-Unis A. Agassi 1er tour (1/64) Drapeau : France C. Pioline
2000 2e tour (1/32) Drapeau : France C. Pioline Finale Drapeau : États-Unis P. Sampras 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne G. Blanco
2001 1/2 finale Drapeau : États-Unis A. Agassi 1er tour (1/64) Drapeau : Australie W. Arthurs Finale Drapeau : Croatie G. Ivanišević 1/8 de finale Drapeau : États-Unis P. Sampras
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1992 2e tour (1/16)
Drapeau : Australie P. Tramacchi
Drapeau : États-Unis K. Jones
Drapeau : États-Unis R. Leach
1993 2e tour (1/16)
Drapeau : Australie P. Kilderry
Drapeau : États-Unis J. Grabb
Drapeau : États-Unis R. Reneberg
1/4 de finale
Drapeau : Suède J. Björkman
Drapeau : États-Unis K. Flach
Drapeau : États-Unis R. Leach
1994 1er tour (1/32)
Drapeau : Australie J. Stoltenberg
Drapeau : Inde L. Paes
Drapeau : Suède M. Renström
1er tour (1/32)
Drapeau : Afrique du Sud G. Muller
Drapeau : Australie D. Cahill
Drapeau : Australie J. Fitzgerald
2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis B. Shelton
Drapeau : États-Unis L. Jensen
Drapeau : États-Unis M. Jensen
1995 1/8 de finale
Drapeau : Australie J. Fitzgerald
Drapeau : États-Unis J. Palmer
Drapeau : États-Unis R. Reneberg
1er tour (1/32)
Drapeau : France O. Delaitre
Drapeau : États-Unis R. Leach
Drapeau : États-Unis S. Melville
1/4 de finale
Drapeau : Australie M. Philippoussis
Drapeau : Australie T. Woodbridge
Drapeau : Australie M. Woodforde
1/8 de finale
Drapeau : Australie M. Philippoussis
Drapeau : Australie T. Woodbridge
Drapeau : Australie M. Woodforde
1996 2e tour (1/16)
Drapeau : Australie M. Philippoussis
Drapeau : République tchèque M. Damm
Drapeau : États-Unis J. Grabb
1/8 de finale
Drapeau : Australie M. Philippoussis
Drapeau : Australie M. Woodforde
Drapeau : Australie T. Woodbridge
1/2 finale
Drapeau : Australie M. Philippoussis
Drapeau : Australie T. Woodbridge
Drapeau : Australie M. Woodforde
1/2 finale
Drapeau : Australie M. Philippoussis
Drapeau : Australie T. Woodbridge
Drapeau : Australie M. Woodforde
1997 1er tour (1/32)
Drapeau : Australie J. Fitzgerald
Drapeau : Argentine L. Lobo
Drapeau : Espagne J. Sánchez
1/8 de finale
Drapeau : Australie M. Philippoussis
Drapeau : Australie J. Eagle
Drapeau : Australie A. Florent
1/4 de finale
Drapeau : Australie M. Philippoussis
Drapeau : Pays-Bas J. Eltingh
Drapeau : Pays-Bas P. Haarhuis
1/8 de finale
Drapeau : Australie M. Philippoussis
Drapeau : Suède J. Björkman
Drapeau : Suède N. Kulti
1998 1er tour (1/32)
Drapeau : Australie M. Philippoussis
Drapeau : Argentine P. Albano
Drapeau : Espagne À. Corretja
1/2 finale
Drapeau : Suède J. Björkman
Drapeau : Pays-Bas J. Eltingh
Drapeau : Pays-Bas P. Haarhuis
1/2 finale
Drapeau : Suède J. Björkman
Drapeau : Australie T. Woodbridge
Drapeau : Australie M. Woodforde
1/4 de finale
Drapeau : Suède J. Björkman
Drapeau : Bahamas M. Knowles
Drapeau : Canada D. Nestor
1999 Victoire
Drapeau : Suède J. Björkman
Drapeau : Inde M. Bhupathi
Drapeau : Inde L. Paes
1/8 de finale
Drapeau : Suède J. Björkman
Drapeau : Croatie G. Ivanišević
Drapeau : États-Unis J. Tarango
1/4 de finale
Drapeau : Suède J. Björkman
Drapeau : Bahamas M. Knowles
Drapeau : Canada D. Nestor
2000 2e tour (1/16)
Drapeau : Australie L. Hewitt
Drapeau : Afrique du Sud P. Norval
Drapeau : Zimbabwe K. Ullyett
2001
2002
2003
2004 1er tour (1/32)
Drapeau : Australie J. Eagle
Drapeau : Afrique du Sud J. Coetzee
Drapeau : Afrique du Sud C. Haggard
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014 1er tour (1/32)
Drapeau : Australie L. Hewitt
Drapeau : États-Unis E. Butorac
Drapeau : Afrique du Sud R. Klaasen
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg[3] Canada Cincinnati Stockholm puis Essen puis Stuttgart[4] Paris
1993 1er tour
Drapeau : États-Unis M. Washington
1er tour
Drapeau : Canada D. Nestor
1994 1/8 de finale
Drapeau : Espagne C. Costa
1/2 finale
Drapeau : États-Unis A. Agassi
1er tour
Drapeau : États-Unis M. Chang
1er tour
Drapeau : France O. Delaitre
1er tour
Drapeau : République tchèque M. Damm
2e tour
Drapeau : Afrique du Sud W. Ferreira
1er tour
Drapeau : France C. Pioline
1995 1/8 de finale
Drapeau : États-Unis P. Sampras
3e tour
Drapeau : Suède M. Wilander
1er tour
Drapeau : Espagne J. Sánchez
1er tour
Drapeau : Espagne S. Bruguera
2e tour
Drapeau : Italie A. Gaudenzi
2e tour
Drapeau : Allemagne M. Stich
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis M. Chang
1996 1/4 de finale
Drapeau : Chili M. Ríos
2e tour
Drapeau : Suède T. Enqvist
1997 1er tour
Drapeau : Allemagne H. Dreekmann
1er tour
Drapeau : Argentine H. Gumy
2e tour
Drapeau : Espagne A. Berasategui
2e tour
Drapeau : Australie M. Tebbutt
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis P. Sampras
1/2 finale
Drapeau : République tchèque P. Korda
1/8 de finale
Drapeau : Pays-Bas R. Krajicek
1998 1/8 de finale
Drapeau : États-Unis A. Agassi
2e tour
Drapeau : États-Unis V. Spadea
1er tour
Drapeau : Pays-Bas S. Schalken
Victoire
Drapeau : Pays-Bas R. Krajicek
Victoire
Drapeau : États-Unis P. Sampras
1/8 de finale
Drapeau : Royaume-Uni G. Rusedski
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis T. Martin
1999 2e tour
Drapeau : Allemagne N. Kiefer
3e tour
Drapeau : Allemagne N. Kiefer
Finale
Drapeau : Brésil G. Kuerten
1/4 de finale
Drapeau : Allemagne N. Kiefer
Finale
Drapeau : États-Unis P. Sampras
2000 2e tour
Drapeau : Espagne À. Corretja
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis A. Agassi
1er tour
Drapeau : République tchèque B. Ulihrach
1er tour
Drapeau : Afrique du Sud W. Ferreira
1/4 de finale
Drapeau : République tchèque J. Novák
2e tour
Drapeau : Roumanie A. Pavel
1/8 de finale
Drapeau : Brésil G. Kuerten
2001 1/4 de finale
Drapeau : États-Unis P. Sampras
1/2 finale
Drapeau : États-Unis A. Agassi
Finale
Drapeau : Roumanie A. Pavel
Finale
Drapeau : Brésil G. Kuerten
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Graal informatique du tennis, la place de numéro 1 mondial fête ses quarante ans, slate.fr
  2. La finale 1998 n'a pu être jouée à cause de la pluie. Le titre est partagé.
  3. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome et de Hambourg a changé au cours des ans.
  4. Les Masters 1000 de Stockholm (1990-1994), d'Essen (1995) et de Stuttgart (1996-2001) se sont succédé.

Liens externes[modifier | modifier le code]