Thanasi Kokkinakis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Thanasi Kokkinakis
Image illustrative de l’article Thanasi Kokkinakis
Thanasi Kokkinakis au Queen's en 2017.
Carrière professionnelle
2013
Nationalité Drapeau de l'Australie Australie
Naissance (22 ans)
Drapeau : Australie Seacombe Heights
Taille 1,96 m (6 5)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneurs Todd Langman
Joel Kerley
Gains en tournois 1 196 370 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 1
Meilleur classement 69e (08/06/2015)
En double
Titres 1
Finales perdues 1
Meilleur classement 137e (27/07/2015)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/32 1/16 1/64 1/64
Double 1/32 1/16 1/8 -
Mixte 1/16 1/32

Thanasi Kokkinakis, né le à Seacombe Heights, est un joueur de tennis australien, professionnel depuis 2013.

Carrière[modifier | modifier le code]

2013-2014. Les débuts[modifier | modifier le code]

En 2013, lors de l'Open d'Australie junior, il arrive à se hisser en finale où il s'incline face à son compatriote Nick Kyrgios. La même année, Il parvient également en finale de l'US Open junior mais est battu par le jeune espoir croate Borna Ćorić. Il fait ses débuts sur le circuit professionnel en 2013 à l'âge de 17 ans. En octobre, il remporte le tournoi Challenger de Melbourne en double avec son partenaire Benjamin Mitchell.

Début 2014, Thanasi Kokkinakis participe aux qualifications du tournoi de Brisbane. Il bat l'Australien Omar Jasika (6-2, 6-0), le Kazakh Andrey Golubev (6-4, 7-5) et le Chinois Wu Di (6-1, 6-4) pour se hisser dans le tableau final d'un tournoi ATP pour la première fois de sa carrière. Il rencontre au premier tour son compatriote Lleyton Hewitt contre qui il s'incline en 2 sets (6-3, 7-5).

Il reçoit une wild card pour le tableau principal de l'Open d'Australie où il bat au premier tour Igor Sijsling avant de s'incliner face au no 1 mondial Rafael Nadal.

Ensuite, il s'ensuit une série de défaites, en Coupe Davis contre Julien Benneteau, au premier tour des qualifiactions de l'ATP 500 de Rotterdam, contre Łukasz Kubot, au premier tour à Marseille contre Blaž Kavčič, et au premier tour des qualifications des tournois d'Acapulco et Indian Wells, respectivement contre Alejandro Falla et Dušan Lajović.

Il reprend ensuite le goût de la victoire en atteignant le troisième tour des qualifications du tournoi ATP de Houston.

Aux Challenger de Savannah et Tallahassee, il perd au premier tour contre, respectivement, son compatriote Nick Kyrgios et l'Américain Donald Young.

À Roland-Garros, il réussit à atteindre le troisième tour des qualifications où il ne parvient pas à se défaire du Croate Ante Pavić.

Il prend ensuite une pause pendant la saison sur gazon pour finaliser ses études, chez lui en Australie.

Il revient plus fort en atteignant ensuite les quarts de finale aux Challenger de Binghamton et Vancouver, et les demi-finales du Challenger de Lexington.

Il participe ensuite aux qualifications du Master 1000 de Toronto et parvient à se qualifier pour le tableau final. Il s'y incline au premier tour face à Kevin Anderson.

2015-2016. L'éclosion puis grosse blessure[modifier | modifier le code]

Il reçoit une wild card pour l'Open d'Australie, où il élimine au premier tour Ernests Gulbis 13e mondial, en 5 sets (5-7, 6-0, 1-6, 7-62, 8-6)[1].

Lors de la Coupe Davis, il est sélectionné à jouer les deux simples contre les Tchèques. Il gagne son premier match à enjeu face à Lukáš Rosol en étant mené deux sets (4-6, 2-6) et un break où Rosol sert à 5-4 pour le match d'abord mais Thanasi trouve le bon moment pour breaker. Puis il remporte les trois sets suivant (7-5, 7-5, 6-3), gagnant le précieux point d'ouverture et plaçant idéalement son équipe, qui finira par l'emporter 3 à 2 grâce à Tomic.

Pour le premier Masters 1000 de la saison à Indian Wells, bénéficiant d'une wild card, il parvient à gagner son premier match dans cette catégorie de tournoi contre l'Allemand Jan-Lennard Struff (7-63, 6-3), puis enchaîne avec l'Espagnol Guillermo García-López et l'Argentin Juan Mónaco dans un match accroché de près de trois heures. Il perd contre son compatriote Bernard Tomic en huitièmes après avoir livré un beau combat. Grâce à ce parcours, il grimpe à la 108e place mondiale, tout proche du top 100. Au Masters de Miami, il hérite également d'une wild card, mais perd dès le premier tour contre Carlos Berlocq en trois sets.

Défait au premier tour du Masters 1000 de Madrid par Sam Querrey (4-6, 7-66, 3-6), il tente de se rendre à Rome pour y disputer les qualifications du Masters 1000, mais un incendie à l'aéroport italien bloque son vol. Contraint de passer la nuit dans un restaurant McDonald's à l'aéroport de Madrid[2], il décide de participer au Challenger BNP Paribas Primrose à Bordeaux, qu'il remporte finalement (victoire en finale sur Thiemo de Bakker 6-4, 1-6, 7-65)[3].

Il obtient une nouvelle wild card pour Roland-Garros, où il parvient au troisième tour, éliminant notamment son compatriote Bernard Tomic tête de série no 27, après avoir été mené 2 sets à rien (3-6, 3-6, 6-3, 6-4, 8-6), mais perd ensuite en 3 sets contre le no 1 mondial, Novak Djokovic (4-6, 4-6, 4-6) et atteint son meilleur résultat en Grand Chelem.

En décembre, il doit subir une opération de l'épaule droite[4].

En 2016, il ne dispute qu'un seul match aux Jeux olympiques de Rio qu'il perd face à Gastão Elias.

2017. Première finale en simple[modifier | modifier le code]

Il fait son retour après des mois de revalidation en double au tournoi de Brisbane. Il remporte le tournoi avec Jordan Thompson en battant en finale Gilles Müller et Sam Querrey (7-67, 6-4).

Il reprend en simple au tournoi de Lyon où il s'incline au premier tour, tout comme à Roland-Garros face à Kei Nishikori malgré un match accroché en quatre manches.

Sur gazon, il remporte son premier tour contre Mikhail Youzhny à Bois-le-Duc puis est battu par Daniil Medvedev. Au Queen's, il sort, au premier tour, son premier top 10, Milos Raonic (7-65, 7-68)[5].

Au tournoi de Cabo San Lucas en tant qu'invité, il bat en demi-finale le 14e mondial Tomáš Berdych (3-6, 7-65, 6-4) pour se qualifier pour sa première finale en simple sur le circuit ATP[6]. Il s'y incline contre Sam Querrey en trois sets (3-6, 6-3, 2-6)[7].

2018. Retour au premier plan[modifier | modifier le code]

Si le début de saison 2018 débute mal avec une élimination au premier tour de l'Open d'Australie face à Daniil Medvedev, Kokkinakis atteint les demi-finale du tournoi Challenger de Morelos, match auquel il renonce pour arriver frais au tournoi d'Acapulco. Vainqueur d'Alexander Bublik au premier tour, il est éliminé au match suivant par Feliciano López. Éliminé par Márcos Baghdatís dès les qualifications au Master 1000 d'Indian Wells, il refait surface à Miami. Après avoir remporté ses deux tours de qualification face à Thiago Monteiro (6-2, 6-3) et Taro Daniel (7-5, 7-5), il élimine le Français Calvin Hemery au premier tour du tournoi principal (6-1, 6-2). Dans sa dynamique positive, il hérite de Roger Federer au deuxième tour. Après la perte du premier set, il parvient à retourner la situation et à éliminer le Suisse, tenant du titre.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titre en simple[modifier | modifier le code]

Aucun

Finale en simple[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 31-07-2017 Drapeau : Mexique Abierto Mexicano de Tenis MifelCabo San Lucas ATP 250 637 395 $ Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Sam Querrey 6-3, 3-6, 6-2 Parcours

Titre en double[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Partenaire Finalistes Score
1 02-01-2017 Drapeau : Australie Brisbane International by Suncorp
 Brisbane
ATP 250 437 380 $ Dur (ext.) Drapeau : Australie Jordan Thompson Drapeau : Luxembourg Gilles Müller
Drapeau : États-Unis Sam Querrey
7-67, 6-4 Parcours

Finale en double[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 30-07-2018 Drapeau : Mexique Abierto Mexicano de Tenis Mifel
 Cabo San Lucas
ATP 250 715 455 $ Dur (ext.) Drapeau : Salvador Marcelo Arévalo
Drapeau : Mexique Miguel Ángel Reyes-Varela
Drapeau : États-Unis Taylor Fritz 6-4, 6-4 Parcours

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2014 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne Rafael Nadal
2015 2e tour (1/32) Drapeau : Australie Sam Groth 3e tour (1/16) Drapeau : Serbie Novak Djokovic 1er tour (1/64) Drapeau : Argentine Leonardo Mayer 1er tour (1/64) Drapeau : France Richard Gasquet
2016
2017 1er tour (1/64) Drapeau : Japon Kei Nishikori 1er tour (1/64) Drapeau : Argentine J. M. del Potro 1er tour (1/64) Drapeau : Serbie Janko Tipsarević
2018 1er tour (1/64) Drapeau : Russie Daniil Medvedev

N.B. : à droite du résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2013 1er tour (1/32)
Drapeau : Australie N. Kyrgios
Drapeau : Inde R. Bopanna
Drapeau : États-Unis Rajeev Ram
2014 1er tour (1/32)
Drapeau : Australie C. Guccione
Drapeau : Croatie Ivan Dodig
Drapeau : Brésil M. Melo
2015 1er tour (1/32)
Drapeau : Australie N. Kyrgios
Drapeau : Kazakhstan A. Golubev
Drapeau : Ouzbékistan D. Istomin
2e tour (1/16)
Drapeau : France L. Pouille
Drapeau : États-Unis Bob Bryan
Drapeau : États-Unis Mike Bryan
1/8 de finale
Drapeau : Australie L. Hewitt
Drapeau : Pays-Bas J.-J. Rojer
Drapeau : Roumanie Horia Tecău
2016
2017 2e tour (1/16)
Drapeau : Australie J. Thompson
Drapeau : Nouvelle-Zélande Marcus Daniell
Drapeau : Brésil M. Demoliner
2018 1er tour (1/32)
Drapeau : Australie J. Thompson
Drapeau : Japon B. McLachlan
Drapeau : Allemagne J.-L. Struff

N.B. : le nom du partenaire se trouve sous le résultat, tandis que le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

En double mixte[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2014 1er tour (1/16)
Drapeau : Croatie Donna Vekić
Drapeau : Allemagne Julia Görges
Drapeau : Pakistan A.-U.-H. Qureshi
2018 1er tour (1/32)
Drapeau : Australie A. Barty
Drapeau : Roumanie Raluca Olaru
Drapeau : France Fabrice Martin

N.B. : le nom de la partenaire se trouve sous le résultat, tandis que le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2014 1er tour
Drapeau : Afrique du Sud K. Anderson
1er tour
Drapeau : Espagne F. López
2015 1/8 de finale
Drapeau : Australie B. Tomic
1er tour
Drapeau : Argentine C. Berlocq
1er tour
Drapeau : États-Unis Sam Querrey
2e tour
Drapeau : France R. Gasquet
2016
2017
2018 3e tour
Drapeau : Espagne F. Verdasco
1er tour
Drapeau : Russie K. Khachanov

N.B. : sous le résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Victoires sur le top 10[modifier | modifier le code]

Toutes ses victoires sur des joueurs classés dans le top 10 de l'ATP lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Masters
Jeux olympiques
Masters 1000
500 Series
250 Series
Coupe Davis
# T.K. Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score
1 no 698 Drapeau : Royaume-Uni Queen's 2017 Gazon Drapeau : Canada Milos Raonic no 6 1/16 7-65, 7-68
2 no 175 Drapeau : États-Unis Miami 2018 Dur Drapeau : Suisse Roger Federer no 1 1/32 3-6, 6-3, 7-64

Classements ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

Classements à l'issue de chaque saison
Année 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Rang en simple 1627 en augmentation 750 en augmentation 621 en augmentation 150 en augmentation 80 - 209
Rang en double - 867 en augmentation 494 en augmentation 331 en augmentation 168 - 177

Source : (en) Classements de Thanasi Kokkinakis sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]