Henri Cochet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cochet.

Henri Cochet
image illustrative de l’article Henri Cochet
Henri Cochet en 1928.
Carrière professionnelle
19211943
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance
Drapeau : France Villeurbanne
Décès (à 85 ans)
Drapeau : France Saint-Germain-en-Laye
Taille 1,68 m (5 6)
Prise de raquette Droitier, revers à une main
Hall of Fame Membre depuis 1976
Palmarès
En simple
Meilleur classement 1er (1928)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple - V(4) V(2) V(1)
Double - V(3) V(2) -
Mixte - V(2) 1/2 V(1)
Médailles olympiques
Simple 1
Double 1
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 6 (1927-1932)

Henri Jean Cochet, né le à Villeurbanne et mort le à Saint-Germain-en-Laye, est un champion de tennis français. Surnommé Le Magicien, il fut l'un des fameux « Quatre Mousquetaires » français qui dominèrent le tennis des années 1920 et du début des années 1930.

Champion de France en 1922, et vainqueur de 15 tournois du Grand Chelem dont 7 en simple à Roland-Garros, Wimbledon et l'US Open. Il est le seul joueur français, avec René Lacoste, à s'être imposé aux États-Unis. Il a également remporté six fois la Coupe Davis avec l'équipe de France entre 1927 et 1932, ce qui fait de lui le « Mousquetaire » ayant eu le plus de succès en simple.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Gustave Cochet (1873-1962), gérant d'une société d'articles de sport originaire de Plomion dans l'Aisne, et d'Antoinette Gailleton. Son père s'installe en 1901 à Lyon avec sa femme et deviendra directeur du Tennis Club de Lyon[1]. Henri s'initie au tennis vers l'âge de huit ou neuf ans avec sa sœur ainée. Durant la Guerre, les courts sont utilisés pour stationner des camions militaires, il ne reprend donc le tennis qu'en septembre 1919. Il s'entraîne régulièrement avec son patron, un soyeux lyonnais, qui est également le président du club de tennis. En 1920, il remporte contre ce dernier le championnat du Lyonnais. Il s'impose aussi à Saint-Étienne et Aix-les-Bains[2].

L'année suivante, il se rend à Paris afin d'y disputer les championnats de France Critérium sur courts couverts. Totalement inconnu des autres joueurs, il créé la surprise en se qualifiant pour la finale où il renverse Jean Borotra en cinq manches. Quelques mois plus tard, il gagne ceux sur terre battue. Son classement passe alors de 2/6 à -30. En 1922, désigné comme n°4 français, il prend part aux championnats du monde sur courts couverts à Saint-Moritz. En finale, il bat une nouvelle fois Borotra après avoir remonté un déficit de deux sets. Il enchaîne trois mois plus tard par une nouvelle victoire cette fois-ci aux championnats sur terre battue du Royal Léopold Club de Bruxelles, son premier tournoi d'ampleur internationale. Il se distingue en enlevant les trois épreuves, le simple, le double avec Jean Borotra et le double mixte avec Suzanne Lenglen. Il devient ensuite Champion de France contre Jean Samazeuilh, puis no 1 français. Il fait cette année-là ses débuts en Coupe Davis avec André Gobert contre l'Australie à Boston, ainsi qu'à Wimbledon où il est quart de finaliste[3].

En 1923, il ouvre avec sa sœur une boutique d'articles de sport à Lyon qui le contraint à s'éloigner du tennis afin de développer au mieux son activité. Il parvient tout de même à défendre son titre aux championnats sur courts couverts disputés à Barcelone et à décrocher deux médailles d'argent lors des Jeux olympiques de Paris en 1924[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

De retour sur les courts en 1926, Henri Cochet triomphe pour la première fois de Bill Tilden en quarts de finale à l'US Open et empêche l'Américain de remporter le tournoi pour la septième fois.

En 1927, il accomplit la performance de remporter Wimbledon après avoir été mené 2 manches à 0 successivement en quart de finale, demi-finale et finale, exploit seulement réédité en 2013[5]. En demi-finale, il est mené 5-1 par Tilden dans le 3e set et il parvient à enchaîner 17 points consécutifs face à un joueur complètement démoralisé. En finale, il sauve huit balles de match contre Jean Borotra (record dans un tournoi du Grand Chelem).

Avec sa victoire à Paris et Forest Hills, Cochet devient numéro un mondial en 1928, et le restera pendant trois années consécutives. Il triomphe une nouvelle fois à Wimbledon en 1929 puis à Roland Garros pour la troisième et quatrième fois en 1930 et 1932.

Membre essentiel de l'équipe de France de Coupe Davis, il est sélectionné à 26 reprises de 1922 à 1933 et remporte 44 matchs sur 58 disputés (34-8 en simple et 10-6 en double).

Il passe professionnel en 1933 afin de pouvoir rencontrer Tilden[6]. Il dispute ses premiers matchs lors d'une rencontre France-Etats-Unis à Roland-Garros en compagnie de Martin Plaa contre Tilden et Bruce Barnes. Il effectue un match d'adieu au Tennis-Monceau devant 1500 spectateurs contre Plaa afin de préparer sa première tournée en Amérique avec des rencontres prévues à Rio de Janeiro, Buenos Aires, Santiago, New York et Philadelphie où il retrouvera les champions Tilden et Vines[7]. D'autres rencontres sont prévues en Europe à Berlin, Vienne, Rome et Madagascar. En 1938, il prend part à une tournée éprouvante en URSS.

Il se fait requalifier amateur pendant la guerre et atteint la finale des Championnats de France en 1943 à 42 ans, sa dernière année de compétition. En 1958, il est Champion International des vétérans en double avec Roland Journu.

Membre de l'International Tennis Hall of Fame depuis 1976, il a également été nommé officier de la Légion d'honneur en 1977, et président d'honneur de la Fédération française de tennis.

Il donne encore des leçons de tennis dans les années 1970. Il décède en 1987 à Saint-Germain-en-Laye après une longue maladie[8].

Palmarès (partiel)[modifier | modifier le code]

Titres en simple[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Cat. ($) Surf. Finaliste Score
1 1922 Championnat de France, Paris Terre (ext.) Drapeau : France Jean Samazeuilh 8-6, 6-3, 7-5
2 1926 Internationaux de France de tennis, Paris G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : France René Lacoste 6-2, 6-4, 6-3
3 1927 The Championships, Wimbledon G. Chelem Herbe (ext.) Drapeau : France Jean Borotra 4-6, 4-6, 6-3, 6-4, 7-5
4 1928 Tournoi de Monte-Carlo, Monte-Carlo Terre battue Drapeau : Hongrie Béla von Kehrling 3-6, 2-6, 6-3, 6-3, 6-2
5 1928 Internationaux de France de tennis, Paris G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : France René Lacoste 5-7, 6-3, 6-1, 6-3
6 1928 Los Angeles Tennis Open, Los Angeles Herbe (ext.) Drapeau : France Christian Boussus 2-6, 6-4, 6-3, 6-3
7 1928 US Men's National Champ’s, Forest Hills G. Chelem Herbe (ext.) Drapeau : États-Unis Francis Hunter 4-6, 6-4, 3-6, 7-5, 6-3
8 1929 Tournoi de Monte-Carlo, Monte-Carlo Terre battue Drapeau : Italie Umberto de Morpurgo 8-6, 6-4, 6-4
9 1929 The Championships, Wimbledon G. Chelem Herbe (ext.) Drapeau : France Jean Borotra 6-4, 6-3, 6-4
10 1930 Internationaux de France de tennis, Paris G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : États-Unis Bill Tilden 3-6, 8-6, 6-3, 6-1
11 1931 Tournoi de Monte-Carlo, Monte-Carlo Terre battue Drapeau : Royaume-Uni George Rogers 7-5, 6-2, 6-4
12 1932 Internationaux de France de tennis, Paris G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : Italie Giorgio De Stefani 6-0, 6-4, 4-6, 6-3

Finales en simple[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Cat. ($) Surf. Vainqueur Score
1 1924 Jeux Olympiques d'été, Paris Médaille d'argent Olympic 0 Terre (ext.) Médaille d'or Drapeau : États-Unis Vincent Richards 6-4, 6-4, 5-7, 4-6, 6-2
2 1928 The Championships, Wimbledon G. Chelem Herbe (ext.) Drapeau : France René Lacoste 6-1, 4-6, 6-4, 6-2
3 1931 Internationaux d'Italie, Rome Terre battue Drapeau : Royaume-Uni Patrick Hughes 6–4, 6–3, 6–2
4 1932 The Championships, Wimbledon G. Chelem Herbe (ext.) Drapeau : États-Unis Ellsworth Vines 6-4, 6-4, 6-4
5 1933 Internationaux de France, Paris G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : Australie Jack Crawford 8-6, 6-1, 6-3

Titres en double[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Cat. ($) Surf. Partenaire Finalistes Score
1 1926 The Championships, Wimbledon G. Chelem Herbe (ext.) Drapeau : France Jacques Brugnon Drapeau : États-Unis Howard Kinsey
Drapeau : États-Unis Vincent Richards
7-5, 4-6, 6-3, 6-2
2 1927 Internationaux de France, Paris G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : France Jacques Brugnon Drapeau : France Jean Borotra
Drapeau : France René Lacoste
2-6, 6-2, 6-0, 1-6, 6-4
3 1928 The Championships, Wimbledon G. Chelem Herbe (ext.) Drapeau : France Jacques Brugnon Drapeau : Australie John Hawkes
Drapeau : Australie Gerald Patterson
13-11, 6-4, 6-4
4 1930 Internationaux de France, Paris G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : France Jacques Brugnon Drapeau : Australie Harry Hopman
Drapeau : Australie Jim Willard
6-3, 9-7, 6-3
5 1932 Internationaux de France, Paris G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : France Jacques Brugnon Drapeau : France Christian Boussus
Drapeau : France Marcel Bernard
6-4, 3-6, 7-5, 6-3

Finales en double[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Cat. ($) Surf. Vainqueurs Partenaire Score
1 1924 Jeux Olympiques d'été, Paris Médaille d'argent Olympic 0 Terre (ext.) Médaille d'or Drapeau : États-Unis Francis Hunter
Médaille d'or Drapeau : États-Unis Bill Tilden
Médaille d'argent Drapeau : France Jacques Brugnon 4-6, 6-2, 6-3, 2-6, 6-3
2 1925 Internationaux de France, Paris G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : France Jean Borotra
Drapeau : France René Lacoste
Drapeau : France Jacques Brugnon 7-5, 4-6, 6-3, 2-6, 6-3
3 1926 Internationaux de France, Paris G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : États-Unis Vincent Richards
Drapeau : États-Unis Howard Kinsey
Drapeau : France Jacques Brugnon 6-4, 6-1, 4-6, 6-4
4 1927 The Championships, Wimbledon G. Chelem Herbe (ext.) Drapeau : États-Unis Francis Hunter
Drapeau : États-Unis Bill Tilden
Drapeau : France Jacques Brugnon 1-6, 4-6, 8-6, 6-3, 6-4
5 1928 Internationaux de France, Paris G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : France Jean Borotra
Drapeau : France Jacques Brugnon
Drapeau : France René de Buzelet 6-4, 3-6, 6-2, 3-6, 6-4
6 1929 Internationaux de France, Paris G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : France Jean Borotra
Drapeau : France René Lacoste
Drapeau : France Jacques Brugnon 6-3, 3-6, 6-3, 3-6, 8-6
7 1931 Internationaux d'Italie, Rome Terre battue Drapeau : Italie Alberto Del Bono
Drapeau : Royaume-Uni Patrick Hughes
Drapeau : France André Merlin 3–6, 8–6, 4-6, 6-4, 6-3

Titres en double mixte[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Cat. ($) Surf. Partenaire Finalistes Score
1 1927 US Women's National
Champ’s
, Forest Hills
G. Chelem 0 Herbe (ext.) Drapeau : Royaume-Uni Eileen Bennett Drapeau : États-Unis Hazel Hotchkiss
Drapeau : France René Lacoste
6-2 6-0 6-3
2 1928 Internationaux
de France
, Paris
G. Chelem 0 Terre (ext.) Drapeau : Royaume-Uni Eileen Bennett Drapeau : États-Unis Helen Wills
Drapeau : États-Unis Francis Hunter
3-6, 6-3, 6-3
3 1929 Internationaux
de France
, Paris
G. Chelem 0 Terre (ext.) Drapeau : Royaume-Uni Eileen Bennett Drapeau : États-Unis Helen Wills
Drapeau : États-Unis Francis Hunter
6-3, 6-2

Finales en double mixte[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Cat. ($) Surf. Vainqueurs Partenaire Score
1 1925 Internationaux
de France
, Paris
G. Chelem 0 Terre (ext.) Drapeau : France Suzanne Lenglen
Drapeau : France Jacques Brugnon
Drapeau : France Julie Vlasto 6-2, 6-2
1 1930 Internationaux
de France
, Paris
G. Chelem 0 Terre (ext.) Drapeau : République de Weimar Cilly Aussem
Drapeau : États-Unis Bill Tilden
Drapeau : Royaume-Uni Eileen Bennett 6-4, 6-4

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Henri Cochet, Léon Granier, Double-match, Flasquelle, 1932
  • Le tennis : sa technique et sa psychologie, Société parisienne d'édition, 1933
  • The art of tennis, London, Jarrolds, 1935
  • Sports - été, Correa, 1941
  • Collectif, La Méthode d'initiation au tennis de Suzanne Lenglen, Gallimard, 1942
  • Collectif, Le Tennis : méthode française officielle de l'enseignement élémentaire du tennis, suivie des règles du jeu, Bourrelier, 1959
  • Henri Cochet, Pierre Albarran, Histoire du tennis, Librairie Arthème Fayard, 1960
  • Le Tennis, Presses universitaires de France, 1964 (2e éd. 1967, 5e éd. 1981)
  • Henri Cochet, Jacques Feuillet, Le Tennis de A à Z - une nouvelle méthode d'enseignement accéléré, La Table Ronde, 1966
  • Henri Cochet, Jacques Feuillet, Tennis : Du jeu mondain au sport athlétique, Stock, 1980

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tennis Club de Lyon - Historique, tennisclublyon.com
  2. Les souvenirs de Cochet, champion du monde de tennis, sur Le Journal, 18 août 1928
  3. Henri Jean Cochet, sur Tennis Archives
  4. Fabrice Abgrall et François Thomazeau, La Saga des mousquetaires: La Belle époque du tennis français, Calmann-Lévy, , 257 p. (ISBN 2702139140, lire en ligne)
  5. Robredo: un rêve, l'équipe
  6. Ce que nous dit Cochet, Le Figaro, 10 septembre 1933
  7. Le match exhibition de la soirée d'adieu de Cochet et Plaâ, Le Journal, 28 novembre 1933
  8. Henri Cochet Is Dead; French Tennis Leader, sur The New York Times, 3 avril 1987

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilles Lambert, avec la collaboration de François Prasteau, La Légende des Mousquetaires, Presses de la Cité, 1982 (ISBN 2-258-01074-8)
  • Cyril Collot et Sébastien Vuagnat (préf. Yannick Noah), Les Années tennis : Coupe Davis-Henri Cochet-Grand Prix de Tennis de Lyon - Un siècle de tennis à Lyon, Lion Six, , 168 p. (ISBN 9782916199054)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :