Lew Hoad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lew Hoad
Image illustrative de l'article Lew Hoad
Carrière professionnelle
1957 – 1972
Nationalité Drapeau de l'Australie Australie
Naissance
Drapeau : Australie Glebe
Décès (à 59 ans)
Drapeau : Espagne Fuengirola
Taille / poids 1,79 m (5 10) / 79 kg (174 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à une main
Hall of Fame Membre depuis 1980
Palmarès
En simple
Titres 51
Finales perdues 13
Meilleur classement N°1 (1956)
En double
Titres 13
Finales perdues 8
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple V(1) V(1) V(2) F(1)
Double V(3) V(1) V(3) V(1)
Mixte F(1) V(1) 1/2 F(4)
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 4 (1952-53-55-56)

Lewis Alan « Lew » Hoad, né le 23 novembre 1934 à Glebe (Nouvelle-Galles du Sud) et décédé le 3 juillet 1994 à Fuengirola (Espagne)[1], est un joueur de tennis australien, actif de 1950 à 1972.

Hoad a remporté 51 titres en simple messieurs, dont cinq titres du Grand Chelem.

Auteur d'un Petit Chelem et d'un Grand Chelem de finales en 1956[2], il est désigné N°1 mondial à l'issue de cette même saison, et a également remporté huit titres du Grand Chelem en double messieurs et un titre en double mixte. Il conquiert la Coupe Davis à quatre reprises avec l'équipe d'Australie, en 1952, 1953, 1955 et 1956.

lI fut entraîneur pour l'équipe de Coupe Davis espagnole à la fin des années 60.

Lew Hoad a été intronisé au International Tennis Hall of Fame en 1980.

Biographie[modifier | modifier le code]

Blond et beau comme une vedette de cinéma, avec un physique fort et une personnalité ouverte, Hoad est devenu une icône de tennis dans les années 1950. Sa force était très importante dans son jeu d'attaque, ses atouts sont la volée, le smash, un service puissant et une rapidité de ses réflexes, mais Hoad avait aussi assez d'adresse pour gagner Roland-Garros sur sa terre battue assez lente. Hoad préfère le gazon, cependant sa meilleure surface reste le ciment.

A 16 ans, il devient Champion junior en Australie 1951 battant en finale son grand rival et ami Ken Rosewall. De 1952 à 1956, il était classé parmi les 10 meilleurs amateurs du monde, étant le numéro 1 mondial en 1956 jusqu'en juillet 1957. Souhaitant assurer financièrement son avenir, il deviendra un joueur professionnel dans la troupe de Kramer dès l'été 1957, signant un contrat de 100 000$[3]. Durant sa carrière de joueur professionnel il remporta une dizaine de titre avec des victoires notables en finale sur des prestigieux adversaires tels que Ken Rosewall, Pancho Gonzales, Pancho Segura ou Ashley Cooper.

Il arrête sa carrière pro pour des problèmes récurrents de dos. N'étant plus sous contrat professionnel et après deux années d'absence loin des courts, il remporta à la surprise générale son dernier titre sur le circuit amateur lors de la Dewar Cup à Aberavon en indoor le 2 novembre 1969 en battant le Sud-Africain Bob Hewitt en deux sets : 9-7, 6-1[4]. Durant cette même période, Hoad s'établit avec son épouse Jenny Staley en Espagne jusqu'à la fin de sa vie. Cette nouvelle terre d'accueil lui permettra de s'occuper de tennis autrement en étant notamment l'entraîneur de l'équipe espagnole de Coupe Davis et aussi en étant un enseignant dans une école de tennis près de Marbella.

Durant sa carrière, il a remporté 13 titres du Grand Chelem : 4 en simple, 8 en double et 1 en double mixte.

Selon Pancho Gonzales, Hoad « ... était le seul gars qui, si je jouais mon meilleur tennis, pouvait me battre quand même. Je crois que son jeu était le meilleur jeu de tous les temps. Meilleur que le mien. »

Lew Hoad décède d'une leucémie le 3 juillet 1994[5].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple messieurs[modifier | modifier le code]

En double messieurs[modifier | modifier le code]

En double mixte[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Obituary: Lew Hoad, sur The Independent, 4 juillet 1994
  2. Le jour où… Lew Hoad a manqué le Grand chelem face à son meilleur ami, sur wearetennis, 30 août 2016
  3. Le grand chelem raté de Lewis Hoad, sur histoiredutennis.com
  4. L'Equipe le lundi 3 novembre 1969. Victoire de Lew Hoad à la Dewar Cup. Source : BPI - le quotidien "L'Equipe" micro-films.
  5. Lew Hoad, 59, Tennis Champion of the 1950's, sur The New York Times, 5 juillet 1994

Liens externes[modifier | modifier le code]