Borna Ćorić

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Borna Ćorić
Image illustrative de l'article Borna Ćorić
Borna Ćorić à Roland-Garros en 2016.
Carrière professionnelle
2012
Nationalité Drapeau de la Croatie Croatie
Naissance (20 ans)
Drapeau : Croatie Zagreb
Taille / poids 1,85 m (6 1) / 79 kg (174 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Željko Krajan
Gains en tournois 1 874 279 $
Palmarès
En simple
Titres 1
Finales perdues 2
Meilleur classement 33e (27/07/2015)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 413e (07/11/2016)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/64 1/16 1/32 1/32
Double - - - -

Borna Ćorić, né le à Zagreb, est un joueur de tennis croate.

Il a remporté le tournoi junior de l'US Open 2013.

Carrière[modifier | modifier le code]

Parcours junior et début prometteur professionnel[modifier | modifier le code]

2013-2014 - L'éclosion[modifier | modifier le code]

En 2013, Borna Ćorić remporte son premier tournoi Future à Bournemouth en avril après être sorti des qualifications. En août, il remporte deux tournois Future à Izmir en Turquie.

Il remporte ensuite le tournoi junior de l'US Open 2013 à seulement 16 ans, alors qu'il était tête de série no 4, battant en finale l'Australien Thanasi Kokkinakis (3-6, 6-3, 6-1).

En septembre, il fait partie de l'équipe de Croatie de Coupe Davis lors des matchs de barrage face à la Grande-Bretagne. Il s'incline lors du premier match face à Andy Murray et son équipe perd la rencontre 1-4.

En 2014, il participe à nouveau à la Coupe Davis avec la Croatie, dans le groupe européen. Il joue contre Jerzy Janowicz, 21e mondial, et s'impose en 5 sets (2-6, 6-2, 7-5, 5-7, 6-4), ce qui permet à son équipe de remporter la rencontre. En juillet, il remporte son premier match en tournoi ATP à l'Open de Croatie Umag face à Édouard Roger-Vasselin, 46e mondial.

En septembre, il remporte son premier tournoi Challenger à Izmir en s'imposant en finale face à Malek Jaziri et monte à la 140e place mondiale.

En octobre, au tournoi de Bâle où il bénéficie d'une wild card, il fait sensation en éliminant au premier tour Ernests Gulbis, 13e mondial, en deux sets (7-62, 6-3)[1]. Au deuxième tour, il s'impose face à Andrey Golubev, de nouveau en deux sets (6-4, 6-4). En quart de finale, il réalise l'exploit de battre l'ancien no 1 mondial Rafael Nadal en 2 sets (6-2, 7-64)[2]. Au tour suivant, il est éliminé par le joueur belge en forme David Goffin en 3 sets (4-6, 6-3, 3-6)[3]. Grâce à ce beau parcours, il gagne 31 places au classement ATP et intègre ainsi pour la première fois de sa jeune carrière le top 100 (93e mondial).

Aux ATP World Tour Awards 2014, il reçoit le trophée de la révélation de l'année.

2015 - La continuité[modifier | modifier le code]

En février, il intègre le tableau principal de l'ATP 500 de Dubaï en tant que lucky loser grâce au forfait de l'Allemand Philipp Kohlschreiber. Au premier tour, il élimine le Tunisien Malek Jaziri en 3 sets (5-7, 6-3, 6-3). Au deuxième tour, il profite de l'abandon de Márcos Baghdatís dans le tie-break du troisième set (6-4, 3-6, 6-6 ab.). En quart de finale, il crée la sensation en battant sèchement le Britannique Andy Murray, 3e mondial (6-1, 6-3)[4]. À seulement 18 ans, il s'agit de sa deuxième victoire sur un membre du top 5 après Rafael Nadal à Bâle en octobre 2014. Il est ensuite éliminé aux portes de la finale par le numéro deux mondial et futur vainqueur du tournoi, Roger Federer (2-6, 1-6)[5]. Cette performance lui permettra de gagner un nombre important de places au classement ATP (23 pour être exact) pour atteindre la 60e place mondiale.

Au Masters d'Indian Wells, il intègre le tableau principal d'un Masters 1000 en tant que qualifié pour la première fois de sa carrière. Il remporte son premier match contre l'Autrichien Andreas Haider-Maurer (6-4, 6-4) mais perd contre l'Australien Bernard Tomic en deux sets. Grâce à ce parcours, il améliore son classement d'une place (59e mondial). À Miami, il intègre le tableau principal et affronte au premier tour une nouvelle fois Andreas Haider-Maurer qu'il bat plus difficilement (1-6, 6-3, 7-63) mais perd au tour suivant contre le Belge David Goffin (0-6, 4-6).

Sorti dès le premier tour du Masters 1000 de Monte-Carlo par Alexandr Dolgopolov (5-7, 7-5, 2-6), il réoriente sa préparation pour Roland-Garros dans des tournois plus mineurs. Le 25 mai, il intègre pour la première fois de sa carrière le top 50 en devenant le 46e joueur mondial. À Roland-Garros, il se qualifie pour la première fois au troisième tour, en éliminant Sam Querrey en quatre sets et surtout le terrien Espagnol Tommy Robredo (7-5, 3-6, 6-2, 4-6, 6-4)[6], mais perd sèchement au tour suivant (2-6, 1-6, 4-6) face à Jack Sock.

2016 - Deux finales ATP[modifier | modifier le code]

Pour son premier tournoi de l'année, il débute à Chennai en tant que tête de série no 8. Il bat d'abord au premier tour Marcel Granollers (7-65, 2-6, 6-4) en trois manches, puis Austin Krajicek (6-2, 7-5) et ensuite dans un match tendu Roberto Bautista-Agut, tête de série no 4, en quart de finale (3-6, 6-4, 7-61). En demi-finale, il affronte le 45e mondial Aljaž Bedene, dans un match serré et fermé dans les deux premiers sets et finalement libérateur pour le jeune Croate qui remporte le match (7-65, 65-7, 6-3) au bout de trois heures d'un combat acharné. Il se qualifie du coup pour la première finale ATP de sa carrière où il affronte le Suisse Stanislas Wawrinka, 4e mondial, qui a été intraitable tout le long de la semaine[7]. Il perd en deux manches (3-6, 5-7) non sans avoir opposé de la résistance dans la dernière manche.

Après des défaites prématurées, il arrive au tournoi de Marrakech début avril, en tant que tête de série no 3. Exempté de premier tour, il bénéficie du forfait de l'Italien Simone Bolelli, puis en quart bat difficilement (66-7, 6-3, 6-4) le Français Paul-Henri Mathieu, puis en demi-finale, vient à bout de Jiří Veselý (7-65, 7-65) dans un match accroché, qui lui permet de se qualifier pour sa deuxième finale de la saison[8]. Il est vaincu à nouveau en deux sets (2-6, 4-6) par le terrien Federico Delbonis.

En août au Masters 1000 de Cincinnati, il écarte en trois manches (1-6, 6-3, 6-4) le Français Benoît Paire, avant de sortir un super match en près de deux heures et demie (7-62, 4-6, 7-66) contre le 16e mondial Nick Kyrgios, où il écarte une balle de match dans l'ultime manche. Il bat ensuite Rafael Nadal, 5e mondial, (6-1, 6-3) en 1 h 12 et se qualifie pour les quarts de finale, son meilleur parcours en Masters 1000[9].

2017 - Premier titre ATP[modifier | modifier le code]

En avril, Borna Ćorić remporte son premier titre ATP au Grand Prix Hassan II en battant en finale Philipp Kohlschreiber (5-7, 7-63, 7-5) après avoir sauvé cinq balles de match en fin de deuxième manche[10]. Il a également battu Diego Schwartzman, le local Reda El Amrani (6-2, 3-6, 7-65) dans un match compliqué, puis la tête de série numéro 2, Albert Ramos-Viñolas (4-6, 6-4, 6-4) et enfin Jiří Veselý en demie[11].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titre en simple messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 10-04-2017 Drapeau : Maroc Grand-Prix Hassan IIMarrakech ATP 250 482 060 € Terre (ext.) Drapeau : Allemagne Philipp Kohlschreiber 5-7, 7-63, 7-5 Parcours

Finales en simple messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 04-01-2016 Drapeau : Inde Aircel Chennai OpenChennai ATP 250 425 535 $ Dur (ext.) Drapeau : Suisse Stanislas Wawrinka 6-3, 7-5 Parcours
2 04-04-2016 Drapeau : Maroc Grand-Prix Hassan IIMarrakech ATP 250 463 520 € Terre (ext.) Drapeau : Argentine Federico Delbonis 6-2, 6-4 Parcours

Parcours dans les tournois de Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2014 2e tour (1/32) Drapeau : République dominicaine Victor Estrella
2015 1er tour (1/64) Drapeau : France Jérémy Chardy 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis Jack Sock 2e tour (1/32) Drapeau : Italie Andreas Seppi 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne Rafael Nadal
2016 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne A. Ramos-Viñolas 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne R. Bautista-Agut 1er tour (1/64) Drapeau : Croatie Ivo Karlović 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne Feliciano López
2017 1er tour (1/64) Drapeau : Ukraine A. Dolgopolov
  • À droite du résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

N'a jamais participé à un tableau final.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2015 2e tour
Drapeau : Australie B. Tomic
2e tour
Drapeau : Belgique D. Goffin
1er tour
Drapeau : Ukraine A. Dolgopolov
1er tour
Drapeau : France J-W. Tsonga
2e tour
Drapeau : Suisse S. Wawrinka
2e tour
Drapeau : Croatie Marin Čilić
2e tour
Drapeau : Royaume-Uni A. Murray
2016 3e tour
Drapeau : République tchèque T. Berdych
1er tour
Drapeau : Ouzbékistan D. Istomin
1er tour
Drapeau : Allemagne Kohlschreiber
2e tour
Drapeau : Serbie N. Djokovic
1er tour
Drapeau : Kazakhstan M. Kukushkin
2e tour
Drapeau : République tchèque T. Berdych
1/4 de finale
Drapeau : Croatie Marin Čilić
2017 1er tour
Drapeau : Suisse H. Laaksonen
3e tour
Drapeau : France A. Mannarino
1er tour
Drapeau : France J. Chardy
  • Sous le résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Victoires sur le top 10[modifier | modifier le code]

Légende
Grand Chelem
Masters
Jeux olympiques
Masters 1000
500 Series
250 Series
Coupe Davis
# Drapeau : Croatie Tournoi Année Surface Adversaire Tour Score
1 no 124 Drapeau : Suisse Open de Bâle 2014 Dur (int.) Drapeau : Espagne Rafael Nadal no 3 1/4 6-2, 7-64
2 no 84 Drapeau : Émirats arabes unis Open de Dubaï 2015 Dur Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray no 3 1/4 6-1, 6-3
3 no 49 Drapeau : États-Unis Masters de Cincinnati 2016 Dur Drapeau : Espagne Rafael Nadal no 5 1/8 6-1, 6-3
4 no 62 Drapeau : États-Unis Masters de Miami 2017 Dur Drapeau : Autriche Dominic Thiem no 8 1/32 6-1, 7-5

Classement ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année 2012 2013 2014 2015 2016
Rang 1305 en augmentation 367 en augmentation 91 en augmentation 44 en diminution 48

Source : (en) Classements de Borna Ćorić sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coric s'offre Gulbis, sur franceinfo.fr
  2. « ATP Bâle: Nadal chute face à un gamin de 17 ans! », sur rts.ch (consulté le 24 octobre 2014)
  3. « Goffin jouera Federer en finale de l'ATP de Bâle », sur rtbf.be (consulté le 25 octobre 2014)
  4. « Murray sorti par Coric ! », sur L'Équipe (consulté le 26 février 2015)
  5. « ATP 500 Dubaï : Sans pitié pour Borna Coric, Roger Federer s'offre une neuvième finale », sur Eurosport (consulté le 27 février 2015)
  6. « VIDEOS. Roland-Garros : Coric-Kokkinakis-Kyrgios, trio de jeunes ambitieux », sur leparisien.fr (consulté le 30 mai 2015)
  7. « CHENNAI: CORIC REJOINT WAWRINKA EN FINALE », sur beinsports.com (consulté le 9 janvier 2016)
  8. « Marrakech : Borna Coric rejoint Federico Delbonis », sur lequipe.fr (consulté le 9 avril 2016)
  9. « Rafael Nadal éliminé en huitièmes de finale face Borna Coric », sur lequipe.fr (consulté le 18 août 2016)
  10. « Marrakech : Premier titre ATP pour Borna Coric », sur lequipe.fr (consulté le 16 avril 2017)
  11. « Coric fait triompher sa jeunesse », sur eurosport.fr (consulté le 16 avril 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]