Alexander Zverev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zverev et Alexander Zverev Sr..
Ne pas confondre avec Mischa Zverev, son frère aîné, également joueur de tennis.

Alexander Zverev
Image illustrative de l’article Alexander Zverev
Alexander Zverev à l'Open de Washington en 2018.
Carrière professionnelle
2013
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Naissance (22 ans)
Hambourg
Taille 1,98 m (6 6)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Alexander Zverev Sr.
Gains en tournois 18 808 636 $
Palmarès
En simple
Titres 11
Finales perdues 7
Meilleur classement 3e (06/11/2017)
En double
Titres 2
Finales perdues 5
Meilleur classement 68e (18/03/2019)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/8 1/4 1/8 1/8
Double 1/32

Alexander Zverev, né le à Hambourg, est un joueur de tennis professionnel allemand.

Sur le circuit junior, il s'illustre en 2013 en étant finaliste des Internationaux de France de tennis 2013 et champion du monde la même année. En 2014, il remporte l'Open d'Australie en simple garçons.

Il intègre le circuit professionnel ATP en 2013 et remporte son premier titre en simple en 2016, à Saint-Pétersbourg. Il a remporté trois tournois Masters 1000 : à Rome et à Montréal en 2017 en battant respectivement en finale Novak Djokovic et Roger Federer, puis à Madrid en 2018 contre Dominic Thiem, ainsi que les Masters 2018, en battant Novak Djokovic, numéro 1 mondial, en finale après avoir sorti Roger Federer en demi-finale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils du joueur russe Alexander Zverev Sr. né en 1960, et le frère cadet de Mischa Zverev né en 1987, également joueur de tennis professionnel[1]. Il se fait communément appeler Sacha (écrit Sascha en allemand) qui est le diminutif d'Alexandre en russe.

2013. Numéro 1 mondial junior[modifier | modifier le code]

Alexander Zverev commence sa carrière sur le circuit ITF Junior en 2011. En 2013, après avoir remporté le Trofeo Bonfiglio, il parvient en finale du simple garçons de Roland-Garros, s'inclinant seulement contre Cristian Garín, puis en demi-finale de l'US Open junior. Ces résultats lui permettent d'atteindre la première place mondiale du classement junior et d'être déclaré champion du monde ITF en fin d'année. Dans la foulée, il remporte l'Open d'Australie 2014 toujours en simple garçons en battant l'espoir américain Stefan Kozlov en finale. Il commence ensuite à jouer sur le circuit professionnel.

2014 - 2015. Débuts sur le circuit professionnel[modifier | modifier le code]

Le 5 juillet, il remporte, à 17 ans, son premier tournoi Challenger au Sparkassen Open à Brunswick sur terre battue en battant notamment en demi-finale la tête de série no 1 Andrey Golubev (6-2, 6-3) et Paul-Henri Mathieu (89e mondial) en finale (1-6, 6-1, 6-4). Seuls Bernard Tomic, Richard Gasquet, Rafael Nadal, Juan Martín del Potro et Novak Djokovic ont gagné leur premier titre Challenger étant plus jeune que lui[2].

Il fait parler de lui pour la première fois sur le circuit professionnel ATP au tournoi de Hambourg en juillet, où il bénéficie d'une wild card (invitation). À seulement 17 ans, il remporte son premier match sur le circuit ATP, en éliminant facilement l'expérimenté Robin Haase, 51e mondial (6-2, 6-0)[3]. Alexander Zverev continue son parcours en battant coup sur coup Mikhail Youzhny (7-5, 7-5), ce dernier étant 19e au classement, ainsi que le Colombien Santiago Giraldo (6-4, 7-66) pourtant redoutable sur terre battue. Il ne perd ainsi pas le moindre set pendant ces 3 matchs. C'est la première fois en dix ans qu'un joueur de 17 ans prend le meilleur sur un joueur du top 20, ainsi que la première fois qu'un joueur aussi jeune atteint les quarts de finale d'un tournoi ATP 500 depuis Rafael Nadal en 2004[4]. Il vainc ensuite son compatriote Tobias Kamke (0-6, 7-5, 6-3), pour s'offrir le droit d'affronter le 7e joueur mondial David Ferrer dans le dernier carré[5]. Son parcours s'arrête cependant ici puisqu'il subit la loi de ce dernier, en s'inclinant 0-6, 1-6 en moins d'une heure.

En 2015, il se qualifie pour le tableau principal à Miami, la première fois de sa jeune carrière dans la catégorie Masters 1000. Il affronte au premier tour le serveur Australien Sam Groth (69e mondial) qu'il bat 7-5, 65-7, 6-4 dans un match de deux heures et trente minutes[6]. Mais perd au tour suivant 60-7, 3-6 contre Lukáš Rosol.

Le 17 mai, il remporte son deuxième tournoi Challenger (en deux finales disputées) au Heilbronner Neckarcup à Heilbronn sur terre battue en battant l'Argentin Guido Pella (6-1, 7-67)[7].

À la fin de la saison, il est le plus jeune joueur dans le top 100 mondial et reçoit l'ATP Award de la Révélation de l'année.

2016. Premier titre ATP et intégration du top 30[modifier | modifier le code]

En février, au tournoi de Montpellier en indoor, il atteint les demi-finales en simple. En battant au deuxième tour le 13e mondial, Marin Čilić (7-64, 7-61) en près de deux heures[8] et son compatriote Michael Berrer dans un match dense de 2 h 43 (62-7, 6-2, 7-5)[9], mais perd en près de deux heures face au Français Paul-Henri Mathieu (611-7, 5-7) en demi sans démériter[10]. En double avec son frère Mischa, ils se qualifient pour la finale mais perdent (5-7, 64-7) face à Mate Pavić et Michael Venus. La semaine suivante à Rotterdam, il se qualifie jusqu'en quart de finale en battant Vasek Pospisil en deux sets et le 15e mondial, Gilles Simon (7-5, 3-6, 7-64) en trois heures d'un match intense[11]. Mais fatigué par son match de la veille, perd contre Gaël Monfils (64-7, 3-6) en deux manches. La semaine suivante, à l'Open13 de Marseille, il se défait de la WC Julien Benneteau au premier tour avant de perdre contre un joueur installé dans le top10 depuis plusieurs années, Tomáš Berdych, au cours d'un match exceptionnel (3-6, 6-3, 5-7).

En mars au Masters d'Indian Wells, il bat Ivan Dodig en trois manches, puis les têtes de série no 23 Grigor Dimitrov (6-4, 3-6, 7-5) et no 16 Gilles Simon (6-2, 6-2), pour se qualifier pour la première fois en huitièmes de finale d'un tournoi Masters 1000[12]. Il y affronte Rafael Nadal, 5e mondial, et se procure une balle de match avant de s'incliner en 3 sets (7-68, 0-6, 5-7)[13].

En mai, il atteint sa première finale sur le circuit ATP au tournoi de Nice en battant le 18e mondial Gilles Simon (6-3, 65-7, 7-61) en quarts de finale après trois heures de combat et avoir effacé deux balles de match (et le battant pour la troisième fois consécutive)[14], puis João Sousa (6-4, 4-6, 6-2) en demi-finale en 2 h 14[15]. Il y affronte Dominic Thiem, 15e mondial, contre qui il s'incline en 3 sets (4-6, 6-3, 0-6) en 1 h 40. Il participe ensuite au tournoi de Roland-Garros et y atteint pour la première fois le 3e tour d'un tournoi du Grand Chelem en battant les Français Pierre-Hugues Herbert et Stéphane Robert.

Il attaque ensuite la tournée sur herbe au tournoi de Halle, où il parvient en finale après des victoires sur Viktor Troicki, Benjamin Becker, Márcos Baghdatís et surtout Roger Federer en demi-finale (7-64, 5-7, 6-3). Il devient ainsi le premier joueur de moins de 20 ans à battre le Suisse depuis 2006, succédant ainsi à Andy MurrayCincinnati), et avant lui Rafael NadalRome)[16]. C'est aussi sa première victoire sur un joueur du top 10[17]. Il s'incline toutefois en finale contre son compatriote Florian Mayer, dans un match accroché (2-6, 7-5, 3-6) laissant une autre occasion de remporter un titre[18]. À Wimbledon, il passe son premier tour facilement, avant d'éprouver plus de difficultés face à Mikhail Youzhny qu'il bat en cinq manches, pour échouer au troisième tour contre Tomáš Berdych, en quatre manches (3-6, 4-6, 6-4, 1-6), fatigué de son match précédent.

Pour le début de la tournée américaine, il s'invite jusqu'en demi-finale au tournoi de Washington en battant Taylor Fritz, Malek Jaziri et Benoît Paire, avant de perdre sèchement (4-6, 0-6) contre le futur vainqueur du tournoi, le Français tête de série no 2 Gaël Monfils. Il déçoit cependant à Toronto en perdant en deux manches dès le premier tour contre Lu Yen-hsun. Il déclare par la suite forfait pour les Jeux olympiques d'été sans justification de son absence, à part la fatigue[19].

Il participe au tournoi de Saint-Pétersbourg fin septembre et se défait au premier tour du prometteur Karen Khachanov (7-63, 6-4) puis de Daniil Medvedev en deux sets également (6-3, 7-5). Il poursuit le tournoi en éliminant Mikhail Youzhny en deux sets secs (6-2, 6-2). En demi-finale, il surprend en battant le 9e mondial Tomáš Berdych, une fois de plus en 2 sets (6-4, 6-4)[20]. En finale, il affronte le dernier vainqueur de l'US Open, Stanislas Wawrinka 3e mondial, qu'il bat en 3 sets (6-2, 3-6, 7-5) alors qu'il était mené 3-0 dans le set décisif. Il célèbre ainsi son premier titre en carrière sur le circuit ATP à 19 ans, devenant ainsi le plus jeune vainqueur d'un tournoi ATP depuis le Croate Marin Čilić, vainqueur à New Haven en 2008 au même âge[21].

Sur le continent asiatique, il perd en quart de finale à Pékin contre David Ferrer dans un match serré (7-64, 1-6, 5-7), mais ayant éliminé notamment l'Autrichien Dominic Thiem, 10e mondial (4-6, 6-1, 6-3) pour la première fois et l'Américain Jack Sock en deux sets. Au Masters de Shanghai, il bat John Isner (6-4, 6-2), puis le Croate Marin Čilić 11e mondial (3-6, 6-3, 6-2). Avant de perdre en huitième contre Jo-Wilfried Tsonga (7-64, 2-6, 5-7) alors qu'il menait 5-3 dans l'ultime manche, perdant cette rencontre à l'expérience au point de fracasser ses deux raquettes par frustration[22]. Il améliore son classement et intègre pour la première fois le top 20.

Le 19 octobre, Alexander Zverev annonce que le tournoi de Stockholm sera le dernier de l'année, pour s'infuser un gros travail foncier en vue de l'Open d'Australie en janvier 2017, et être meilleur dans les Grands Chelems[23].

2017. 5 titres en simple dont 2 Masters 1000 à Rome et à Montréal, entrée dans le top 3 mais déception en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Alexander Zverev commence son année à la Hopman Cup avec Andrea Petkovic. En simple, il s'incline (5-7, 3-6) contre Richard Gasquet, puis s'impose contre Roger Federer (7-61, 64-7, 7-64) de retour après 6 mois d'absence et enfin Daniel Evans (6-4, 6-3). À l'Open d'Australie, il passe difficilement au premier tour Robin Haase, où mené deux manches à une, il réussit à inverser la tendance et l'emporter (6-2, 3-6, 5-7, 6-3, 6-2). Il vainc ensuite facilement le qualifié Frances Tiafoe en trois sets, avant de faire un match épique, physique et à suspense contre le 9e mondial, Rafael Nadal (6-4, 3-6, 7-65, 3-6, 2-6). Après avoir mené, il finit par craquer physiquement dans les deux dernières manches[24].

En février, il remporte son deuxième tournoi à l'Open Sud de France, s'imposant en finale face à Richard Gasquet 22e mondial (7-64, 6-3) en une heure et demie[25], et ayant battu au tour précédent un autre Français, le 14e mondial Jo-Wilfried Tsonga (66-7, 6-2, 6-4) en 2 h 20[26]. Il remporte dans la foulée le tournoi en double avec son frère Mischa Zverev (6-4, 63-7, 10-3), contre la paire Fabrice Martin et Daniel Nestor.

Au Masters d'Indian Wells, Alexander Zverev passe son premier tour malgré un premier set compliqué, avant de perdre au troisième tour (3-6, 4-6) contre Nick Kyrgios. Au Masters de Miami, il remporte son troisième tour face à John Isner au terme de trois tie-breaks et après avoir écarté des balles de match contre lui. Il rencontre Stanislas Wawrinka, no 3 mondial, en huitièmes de finale, et le défait pour la seconde fois en autant de rencontres. L'Allemand se qualifie ainsi pour son premier quart de finale en Masters 1000[27]. Il y perd contre Nick Kyrgios (4-6, 7-69, 3-6) dans un match accroché, spectaculaire et à suspense, au bout de 2 h 33[28].

Mi-avril, il débute sa saison sur terre battue au Masters de Monte-Carlo où il échoue en huitièmes de finale face au maître des lieux Rafael Nadal (1-6, 1-6). Après une contre-performance à Barcelone en huitièmes de finale face à Chung Hyeon en deux sets, il s'aligne à Munich en tant que tête de série no 3. Il remporte ce tournoi catégorisé ATP 250 en éliminant Roberto Bautista-Agut (7-5, 7-5), tête de série no 2, en demi-finale puis le qualifié Guido Pella en finale (6-4, 6-3)[29]. Au Masters de Madrid, Zverev passe le terrien Fernando Verdasco (7-5, 6-3) au premier tour, puis bat le 7e mondial, Marin Čilić (63-7, 6-3, 6-4)[30] et Tomáš Berdych (6-4, 6-4) pour rallier les quarts. Il perd contre Pablo Cuevas (6-3, 0-6, 4-6) en menant d'abord les débats, avant de laisser filer le match à cause d'un superbe coup de son adversaire[31]. La semaine suivante, au Masters de Rome, Alexander réalise une grosse semaine en battant Kevin Anderson (6-4, 4-6, 6-4) au premier tour dans un match compliqué, puis Viktor Troicki et Fabio Fognini, tombeur d'Andy Murray, assez facilement en deux manches[32]. Il vainc ensuite le 6e mondial, Milos Raonic (7-64, 6-1) en une heure et demie de jeu après un premier set accroché et indécis, s'offrant sa première demi-finale en Masters 1000 face au grand serveur John Isner[33]. Il arrive à contrer les services de l'Américain et s'impose (6-4, 65-7, 6-1) en presque deux heures de jeu[34]. Il se qualifie pour sa première finale de Masters 1000 en carrière, et devient le plus jeune finaliste d'un tournoi de cette catégorie depuis Novak Djokovic à Indian Wells en 2007[35]. Il bat ce dernier, no 2 mondial (6-4, 6-3) en 1 h 20 dans un match à sens unique, où son adversaire ne montrera aucune rébellion[36]. Et devient le premier joueur des années 1990 à remporter un Masters 1000[37],[38]. Ce titre lui permet de faire son entrée dans le top 10 du classement ATP à la 10e place mondiale[39].

À Roland-Garros, au vu de ses récentes performances, il est désigné comme un des outsiders[40] mais s'incline au premier tour contre Fernando Verdasco (4-6, 6-3, 4-6, 2-6), le coupeur de tête[41]. Pour l'Allemand, c'est une grosse déception, où il a « joué comme une merde » selon ses propos[42],[43].

Alexander Zverev pendant un échange à l'Open de Washington en 2017.

Il démarre la saison sur gazon au tournoi de Bois-le-Duc où il est vaincu en demi-finale (65-7, 2-6) contre le futur vainqueur Gilles Müller. Puis au tournoi de Halle, il atteint la finale comme l'année précédente en battant son compatriote Philipp Kohlschreiber (6-3, 6-4) au second tour, puis l'Espagnol Roberto Bautista-Agut (66-7, 7-61, 6-1) dans un match compliqué conclu d'une main de fer, et enfin le Français Richard Gasquet, dans un match d'une bonne qualité et d'intensité (4-6, 6-4, 6-3)[44],[45]. En finale, il se fait surclasser en 53 minutes (1-6, 3-6), par le Suisse Roger Federer qui remporte le tournoi pour la 9e fois[46]. Et en double, associé à son frère Mischa, il atteint la finale où ils perdent face à Łukasz Kubot et Marcelo Melo (7-5, 3-6, [8-10]) au super tie-break.

À Wimbledon, Alexander se qualifie pour la première fois en seconde semaine d'un Grand Chelem, en battant facilement Evgeny Donskoy, Frances Tiafoe et le qualifié Sebastian Ofner sans perdre de set. Face à Milos Raonic, il s'incline (6-4, 5-7, 6-4, 5-7, 1-6), manquant un autre rendez vous contre le Suisse[47]. Alexander annonce également son association avec Juan Carlos Ferrero où ils vont préparer la tournée américaine qui va aboutir sur le dernier Grand Chelem de l'année[48].

Alexander Zverev commence sa tournée américaine à Washington. Il écarte d'abord difficilement ses deux premiers adversaires Jordan Thompson (4-6, 6-3, 7-65) et Tennys Sandgren (7-5, 7-5). Il déroule ensuite pour atteindre la finale en battant Daniil Medvedev (6-2, 6-4) et le no 9 mondial, Kei Nishikori (6-3, 6-4) en demie[49]. Il remporte le titre en 1 h 10 (6-4, 6-4) contre le grand serveur Kevin Anderson, remportant son 4e titre de l'année et son premier ATP 500[50]. Pour le premier Masters 1000 à Montréal, il passe difficilement dans un match à suspense le Français Richard Gasquet (6-3, 4-6, 7-63), après avoir gâché 3 balles de match, puis juste après en sauvant également 3 dont une après un échange de 49 frappes[51]. Il se qualifie pour les demi-finales en battant pour la première fois l'Australien Nick Kyrgios (6-4, 6-3) à sa 3e tentative[52], et à nouveau Kevin Anderson en deux manches (7-5, 6-4)[53]. Il s'impose ensuite en 1 h 43 contre le jeune Canadien de 18 ans invité Denis Shapovalov (6-4, 7-5) pour se qualifier pour la finale où il affronte Roger Federer[54] comme à Halle[55]. Il bat le Suisse alors 3e mondial, certes diminué par une blessure au dos (6-3, 6-4) en seulement 1 h 08 de jeu, pour remporter son second tournoi Masters 1000[56]. Et se dit « très heureux » d'avoir gagné ce titre d'importance[57]. À l'issue du tournoi, il se qualifie pour la première édition du Masters Next Gen se déroulant du 7 au 11 novembre à Milan[58]. Il déçoit ensuite au Masters de Cincinnati en s'inclinant d'entrée de tournoi contre Frances Tiafoe (6-4, 3-6, 4-6), surpris par le serveur américain[59].

Il est dès lors propulsé au rang de favori pour l'US Open alors 6e mondial[60], mais déçoit à nouveau en Grand Chelem. Il s'incline au second tour contre le Croate Borna Ćorić, (6-3, 5-7, 61-7, 64-7) trop crispé commettant 60 fautes directes pour 43 coups gagnants et ne convertissant qu'une seule balle de break sur 11 possibles[61]. À l'issue du tournoi, il monte à la 4e place mondiale (son meilleur classement) malgré son parcours[62]. Du 22 au 24 septembre, il participe à la Laver Cup sous l'impulsion de Roger Federer, dans l'Équipe Europe. Il gagne ses deux matchs de simple à nouveau contre Denis Shapovalov (7-63, 7-65) dans un match accroché et Sam Querrey (6-4, 6-4), pour finalement permettre à son équipe de remporter la Coupe 15 à 9[63].

De retour officiellement sur les courts pour la tournée asiatique, il dispute d'abord l'Open de Shenzhen où il s'extirpe du piège Steve Darcis (4-6, 7-65, 7-65) après avoir été malmené durant toute la rencontre. Mais il s'incline (4-6, 5-7) au tour suivant en quart contre Damir Džumhur en forme ce mois-ci. Puis à Pékin, il passe Kyle Edmund (6-3, 7-63) malgré une deuxième manche compliquée, puis Fabio Fognini (6-4, 6-2) et Andrey Rublev (6-3, 6-2) pour atteindre les demi-finales. Grâce à cette victoire, il se qualifie officiellement pour les Masters de Londres après Nadal et Federer[64]. Il devient le plus jeune joueur à se qualifier depuis Juan Martín del Potro en 2008. Il s'incline cependant (3-6, 5-7) face à l'Australien Nick Kyrgios, fracassant sa raquette à 5-5 après s'être fait breaker[65]. Enfin au Masters de Shanghai après avoir bénéficié de l'abandon d'Aljaž Bedene, il s'incline en huitième (6-3, 65-7, 4-6) face à Juan Martín del Potro. Il montre à nouveau des signes d'énervement dans ce match en fracassant sa raquette[66].

Sa tournée indoor est infructueuse avec un quart à l'Open de Vienne et une défaite d'entrée au Masters de Paris-Bercy. Il entre pourtant pour la première fois de sa carrière dans le top 3 et se qualifie pour le Masters de fin d'année. Pour son entrée en lice, il bat Marin Čilić (6-4, 3-6, 6-4) après 2 h 05 de jeu lors d'un match moyen où il réalise 41 fautes directes[67]. Un peu trop faible mentalement, il chute lourdement lors du second match de la phase de poules face à Roger Federer (66-7, 7-5, 1-6) en 2 h 12 après le seconde manche et déclare « qu'on pourrait le revoir ce week-end »[68]. Puis, il a l'occasion de se qualifier pour les demi-finales, mais s'incline face à Jack Sock (4-6, 6-1, 4-6) en 1 h 53 lors du match décisif de la phase de poules et termine 3e de sa poule[69].

Malgré sa défaite, il termine ainsi l'année dans le top 5, à la 4e place mondiale, beaucoup mieux que l'année précédente (24e)[70].

2018. 4 titres, victoire à l'ATP Finals et à Madrid, finale à Miami et à Rome[modifier | modifier le code]

En début d'année, Alexander Zverev participe à la Hopman Cup comme l'année précédente, avec cette fois-ci Angelique Kerber. En simple, il s'incline (3-6, 3-6) contre le Belge David Goffin, puis bat Vasek Pospisil (6-4, 6-2) avant de s'incliner à nouveau face à l'Australien Thanasi Kokkinakis (7-5, 64-7, 4-6) dans un match relevé. Qualifiés pour la finale, les Allemands s'inclinent lors du double face à Belinda Bencic et Roger Federer, après qu'il a perdu son simple contre Roger Federer plus tôt (7-64, 0-6, 2-6). À l'Open d'Australie, il passe Thomas Fabbiano et Peter Gojowczyk, puis après avoir mené deux manches à une sans se faire breaker, l'Allemand craque mentalement contre Chung Hyeon (7-5, 63-7, 6-2, 3-6, 0-6)[71] ; il est trop souvent énervé dans ce genre de rencontre et n'arrive toujours pas à passer un cap en Grand Chelem[72].

En février au tournoi de Rotterdam, Alexander Zverev passe David Ferrer mais s'incline de façon prématurée au second tour (4-6, 3-6) contre le lucky loser Andreas Seppi. Peu de temps après, il atteint les demi-finales du tournoi d'Acapulco, où il est éliminé par l'Argentin Juan Martín del Potro (4-6, 2-6), futur vainqueur[73]. En mars au Masters d'Indian Wells, il déçoit en s'inclinant d'entrée (5-7, 7-5, 4-6) contre João Sousa. Puis au Masters de Miami, il réalise une belle semaine en atteignant sa troisième finale de Masters 1000 en carrière. Il bat tout d'abord difficilement Daniil Medvedev au premier tour (6-4, 1-6, 7-65) en près de 2 h 15 de jeu, s'offrant sa 200e victoire sur le circuit[74]. Puis il passe David Ferrer (2-6, 6-2, 6-4), Nick Kyrgios (6-4, 6-4) en huitièmes de finale et Borna Ćorić en 1 h 24 sur le même score pour arriver en demi-finale[75]. Il se qualifie pour la finale après sa victoire (7-64, 6-2) en une heure et demie sur Pablo Carreño Busta[76]. Après un match indécis se réglant au service, l'Allemand craque dans les moments importants dans les second et troisième sets contre l'Américain tête de série numéro 14, John Isner (7-64, 4-6, 4-6) après deux heures et demie de jeu[77]. Il s'incline pour la première fois en finale de Masters 1000 après avoir loupé beaucoup d'occasions dans la deuxième manche[78].

Pour débuter la saison sur terre battue européenne, Alexander Zverev participe au Masters de Monte-Carlo. Il passe difficilement ses premiers tours contre Gilles Müller et Jan-Lennard Struff en perdant un set à chaque match. Puis dans un match à suspense et intense, il se qualifie pour le dernier carré en passant le Français Richard Gasquet (4-6, 6-2, 7-5) après 2 h 39 d'effort[79],[80]. Il tombe en 2 h 13 (6-3, 3-6, 4-6), épuisé du match de la veille contre le Japonais Kei Nishikori[81]. Une semaine après, il doit défendre son titre au tournoi de Munich. Il s'extirpe difficilement de son premier tour face à son compatriote Yannick Hanfmann (612-7, 6-4, 6-2) après un gros tie-break, puis bat plus facilement Jan-Lennard Struff et Chung Hyeon (7-5, 6-2) pour aller en finale[82]. Il s'adjuge contre un autre compatriote, Philipp Kohlschreiber (6-3, 6-3), le 7e titre de sa carrière et le premier de l'année[83]. La semaine suivante lors du Masters de Madrid, il vainc pour son entrée en lice Evgeny Donskoy (6-2, 7-5), élimine ensuite au second tour Leonardo Mayer (6-4, 6-2), et prend sa revanche sur le 9e mondial, John Isner (6-4, 7-5) qui l'avait battu en finale de Miami[84]. Il se débarrasse ensuite sans problèmes du jeune Canadien Denis Shapovalov (6-4, 6-1) en 57 minutes pour s'offrir une nouvelle finale en Masters 1000[85],[86]. Il s'adjuge son 3e titre en carrière dans cette catégorie de tournois, après avoir battu le tombeur de Rafael Nadal, le 7e mondial Dominic Thiem (6-4, 6-4) en 1 h 18[87]. À seulement 21 ans, le voilà dans le club fermé des joueurs en activité ayant remporté au moins trois Masters 1000 et reste 3e mondial grâce à son titre[88],[89]. La semaine suivante au Masters de Rome en tant que tête de série numéro 2 à nouveau, il passe Matteo Berrettini et plus difficilement (7-5, 7-611) Kyle Edmund. En quart, il vainc le 10e mondial, David Goffin (6-4, 3-6, 6-3) dans un match décousu[90] et s'offre une deuxième finale en Masters 1000 consécutive après Madrid en franchissant le 5e mondial, Marin Čilić (7-613, 7-5) en deux heures dans une rencontre serrée[91]. Il défie en finale le 2e mondial et tête de série numéro 1, Rafael Nadal[92]. Au terme d'un match interrompu par la pluie, il finit par s'incliner (1-6, 6-1, 3-6) alors qu'il menait 3-1 dans la dernière manche au bout de 2 h 09 de jeu[93]. Malgré la défaite, Zverev a montré de bonnes choses pour battre Nadal sur terre battue et son parcours lui permet de prendre la 1re place à la Race[94]. Il enchaîne Roland-Garros en tant que tête de série numéro 2, une première dans un Grand Chelem. Il passe tranquillement Ričardas Berankis avant de peiner dans ses matchs suivants pour atteindre pour la première fois les quarts de finale. Il passe Dušan Lajović (2-6, 7-5, 4-6, 6-1, 6-2)[95], puis la tête de série numéro 26, Damir Džumhur (6-2, 3-6, 4-6, 7-63, 7-5)[96] et Karen Khachanov (4-6, 7-64, 2-6, 6-3, 6-3) en trois heures et demie[97]. Il affronte de nouveau Dominic Thiem (8e mondial) comme à Madrid pour un choc[98]. Cependant, fatigué de ses matchs de ces dernières semaines et gêné à la cuisse, il s'incline sèchement (4-6, 2-6, 1-6) en 1 h 50[99]. Après le match en conférence, il explique qu'il ne pouvait plus bouger et ne pouvait pas défendre pleinement ses chances[100].

La saison sur gazon est un échec pour Zverev qui s'incline sèchement (1-6, 4-6) à Halle contre Borna Ćorić et au 3e tour de Wimbledon contre le qualifié Ernests Gulbis (62-7, 6-4, 7-5, 3-6, 0-6)[101].

En août, il débute la tournée américaine au tournoi de Washington en tant que tenant du titre. Il passe Malek Jaziri et son frère Mischa Zverev en deux manches, puis perd un set contre Kei Nishikori (3-6, 6-1, 6-4)[102], avant de remporter facilement (6-2, 6-4) son match contre le jeune Grec de 19 ans Stéfanos Tsitsipás pour atteindre la finale[103]. L'affiche de la finale est la plus jeune de l'histoire du circuit ATP, depuis celle d'Indian Wells en 2007, et remporte ainsi son 3e titre de la saison en battant (6-2, 6-4) l'Australien Alex De Minaur qui a également 19 ans[104]. Pour la défense de son autre titre au Masters du Canada, Zverev commence tranquillement son tournoi en battant Bradley Klahn et Daniil Medvedev, avant de tomber en quart de finale face à Stéfanos Tsitsipás (6-3, 611-7, 4-6) dans un match intense de 2 h 27 de jeu, après avoir servi pour le match à 5-3 dans la seconde manche et en ayant eu deux balles de match[105]. Et au Masters de Cincinnati, il s'incline comme l'année précédente d'entrée de tournoi (7-5, 4-6, 5-7) contre Robin Haase. Après deux premiers tours convaincants, il déçoit en s'inclinant au 3e tour de l'US Open contre son compatriote Philipp Kohlschreiber (7-61, 4-6, 1-6, 3-6) après le gain de la première manche[106]. Du 21 au 23 septembre, il participe à la Laver Cup pour la 2e année dans l'équipe Europe. Il perd son unique match de double avec Roger Federer (6-4, 62-7, [9-11]) face à la paire américaine John Isner/Jack Sock mais gagne ses deux matchs de simple contre John Isner à nouveau (3-6, 7-66, [10-7]) dans un match accroché et Kevin Anderson (63-7, 7-5, [10-7]), pour finalement permettre à son équipe de remporter la Coupe 13 à 8[107].

Il fait son retour sur les courts pour la tournée asiatique, avec une mauvaise entame à Pékin. Puis au Masters de Shanghai, il passe en deux sets l'homme en forme du moment, Nikoloz Basilashvili (7-5, 6-4), puis Alex De Minaur (6-4, 6-1) et la tête de série numéro 11, Kyle Edmund (6-4, 6-4) pour atteindre les demi-finales après 1 h 12 de jeu[108]. Cette victoire lui assure du même coup sa qualification pour le Masters de Londres, la 2e de sa carrière après 2017[109]. Il se fait dominer (2-6, 1-6) en seulement une heure de jeu contre la tête de série numéro 2, le Serbe Novak Djokovic qui remporte le tournoi[110].

En indoor à l'Open de Bâle, il atteint le dernier carré en sortant Roberto Bautista-Agut en quart de finale, mais tombe contre un surprenant et performant Marius Copil (3-6, 7-66, 4-6)[111]. Puis au Masters de Paris-Bercy, il franchit Frances Tiafoe et Diego Schwartzman en deux sets, mais se fait facilement battre en quart de finale (1-6, 2-6) en 1 h 10 par le Russe Karen Khachanov, qui remporte par la suite son 1er titre en Masters 1000[112]. Pour les ATP Finals, Zverev est placé dans le groupe Guga Kuerten avec le no 1 mondial, Novak Djokovic, le no 7 mondial, Marin Čilić et le no 10 mondial, John Isner. Il remporte son premier match face au Croate en deux tie-breaks et 2 h 6 de jeu[113], puis s'incline (4-6, 1-6) en 1 h 16 contre le Serbe après un craquage dans la seconde manche. Enfin, il décroche la dernière place pour les demi-finales en sortant Isner (7-65, 6-3) en 1 h 21[114]. Il devient le plus jeune demi-finaliste depuis Juan Martín del Potro à l'édition 2009[115]. Il remporte sa demi-finale contre le no 3 mondial, Roger Federer (7-5, 7-65) pour se qualifier pour la finale où il retrouve Novak Djokovic. Il remporte la finale (6-4, 6-3) et devient à 21 ans le 7e plus jeune joueur à gagner le Masters et le plus jeune depuis Novak Djokovic en 2008.

2019. Titre à Genève et finale à Acapulco et Shanghaï, 1/4 de finale[modifier | modifier le code]

Alexander Zverev débute sa saison 2019 à la Hopman Cup, associé à Angelique Kerber. Il bat successivement, et en trois sets, Lucas Pouille (6-3, 68-7, 6-2) et David Ferrer (6-4, 4-6, 7-60) puis se défait facilement de Matthew Ebden (6-4, 6-3) avant de chuter une fois encore en finale contre Roger Federer (4-6, 2-6). Le double mixte départage les deux équipes et l'Allemagne s'incline finalement malgré deux balles de titre. Lors de la remise des prix, Zverev s'amuse à demander à Federer quand compte-t-il prendre sa retraite[116], sous les rires du public.

Après une semaine de repos, il s'attaque à l'Open d'Australie. Il franchit facilement le premier tour en moins de deux heures face au 67e mondial Aljaž Bedene (6-4, 6-1, 6-4). Il retombe dans ses travers dès le second tour où, après avoir mené deux sets à rien, est incapable de « tuer » le match et se voit pousser à disputer un cinquième set par Jérémy Chardy (7-65, 6-4, 5-7, 66-7, 6-1). Il se reprend dès le tour suivant en écrasant l'Australien Alex Bolt (6-3, 6-3, 6-2) mais chute lourdement en huitième de finale contre le Canadien Milos Raonic sur le score de 1-6, 1-6, 65-7 confirmant une nouvelle fois ses difficultés en Grand Chelem[117]. À l'issue du tournoi, il remonte néanmoins à la 3e place au classement ATP, profitant de l'élimination précoce de Roger Federer.

Aux premiers jours de février, il s'aligne avec l'équipe d'Allemagne de Coupe Davis contre la Hongrie, malgré sa réticence envers la nouvelle formule de la compétition[118]. Il s'impose facilement contre le joueur non classé Nagy (6-2, 6-2) en 1 h 10. Philipp Kohlschreiber et le double rapportant les deux autres points, l'Allemagne se qualifie pour la phase finale qui se tient en novembre à Madrid. En délicatesse avec une cheville, Alexander Zverev renonce à l'ATP 500 de Rotterdam, qui se tient du 9 au 17 février. Il reprend la compétition le 26 février en tant que tête de série no 2 du tournoi ATP 500 d'Acapulco. Aux premiers tours, il bat l'Australien Alexei Popyrin, issu des qualifications (6-3, 6-3), puis David Ferrer qui joue sa dernière saison[119] (7-60, 6-1). En quarts de finale, il dispose facilement en 1 h 15 du jeune prodige australien Alex De Minaur en deux sets (6-4, 6-4) pour s'ouvrir les portes des demi-finales. Il prend rapidement le dessus sur le Britannique Cameron Norrie, 64e mondial, toujours en deux sets (7-60, 6-3). Il joue sa 16e finale à 21 ans à peine contre l'imprévisible Nick Kyrgios qui a éliminé Rafael Nadal, Stanislas Wawrinka et John Isner. Il cède en deux sets (3-6, 4-6). Il remporte néanmoins le double avec son frère Mischa Zverev en battant en finale Austin Krajicek et Artem Sitak (2-6, 7-64, [10-5]). Son seul doublé demeure donc celui de février 2017, à l'Open de Montpellier.

Le 9 mars, exempté du premier tour au Masters 1000 d'Indian Wells, il débute le tournoi en gagnant facilement (6-3, 2-0 ab.) face au Slovaque Martin Kližan, tombeur de son frère Mischa. Au tour suivant, souffrant d'un virus[120], il est éliminé par l'Allemand Jan-Lennard Struff, 55e mondial (3-6, 1-6). Le 24 mars, il reprend la compétition au Masters 1000 de Miami et se fait surprendre d'entrée par l'Espagnol David Ferrer qui le bat en trois sets (6-2, 5-7, 3-6).

Conscient de son manque de compétition, il s'inscrit au dernier moment[121] au Grand Prix Hassan II, un tournoi ATP 250 qui débute le 8 avril, et se joue sur terre battue à Marrakech. Intronisé tête de série numéro 1, il bat au premier tour l'Ouzbek Denis Istomin en deux sets (6-4, 6-4) puis s'incline contre l'Espagnol Jaume Munar, spécialiste de cette surface et capitalisant déjà huit victoires depuis le début de l'année, en trois sets (61-7, 6-2, 3-6). Il débute ensuite le 17 avril le Masters de Monte-Carlo, premier Masters 1000 sur terre battue. Tête de série no 3, exempté de premier tour, il élimine le jeune prodige Canadien Félix Auger-Aliassime en deux petits sets (6-1, 6-4)[122] puis s'incline contre l'Italien Fabio Fognini, futur vainqueur du tournoi (66-7, 1-6). Il ne se console pas en double aux côtés de son frère, Mischa Zverev : ils perdent aussi en huitièmes de finale contre la paire néerlandaise Wesley Koolhof - Robin Haase (7-68, 4-6, [8-10]). Tête de série no 2 au tournoi ATP 500 de Barcelone, il est exempté de premier tour. Pour son entrée en lice, il réalise une contre-performance[123] et s'incline (6-3, 5-7, 65-7) face au Chilien Nicolás Jarry après avoir eu une balle de match dans le troisième set, et mené 3-0 dans le tie-break.

Le 1er mai, il débute le tournoi de Munich où il doit défendre son titre. Tête de série no 1, il est exempté de premier tour : il bat l'Argentin Juan Ignacio Londero en deux sets (7-5, 6-1) pour retrouver en quarts de finale le Chilien Cristian Garín, qui ne joue que sur terre battue, ancien vainqueur du tournoi de Roland-Garros junior 2013. Toujours préoccupé par des problèmes personnels[124], il livre un match inégal, et malgré deux balles de match dans le dernier set à 5-4, il lâche prise (4-6, 7-5, 5-7). Cela a pour effet de lui faire perdre sa 3e place mondiale au profit de Roger Federer. Tête de série no 3 au Masters 1000 de Madrid et tenant du titre, exempté de premier tour, il bat pour son entrée en lice David Ferrer en deux petits sets (6-4, 6-1), prenant sa revanche sur Indian Wells, et le mettant de facto à la retraite[125]. En huitièmes de finale, il fait un gros match pour s'imposer face au Polonais Hubert Hurkacz, issu des qualifications (3-6, 6-4, 6-4) et accéder aux quarts de finale. Il y rencontre le Grec Stéfanos Tsitsipás qui le bat en trois sets (5-7, 6-3, 2-6). Ne pouvant donc défendre les points acquis l'année précédente par sa victoire, il perd encore une place au classement du 13 mai et descend à la 5e place. Au Masters 1000 de Rome, tête de série no 3, il est exempté de premier tour et joue contre l'invité italien Matteo Berrettini, 39e mondial. Toujours englué dans ses affaires personnelles[126], il perd en deux sets (5-7, 5-7) et abandonne les points gagnés l'année précédente en tant que finaliste. En mal de confiance et de matches, il s'inscrit au dernier moment[127] à l'Open de Suisse, un ATP 250. Tête de série no 1, exempté de premier tour, il rencontre Ernests Gulbis pour son entrée en lice qu'il défait en une heure (6-2, 6-1) puis doit batailler en quarts de finale contre le Bolivien Hugo Dellien (7-5, 3-6, 6-3) pour s'ouvrir les portes de la demi-finale. Opposé à l'Argentin Federico Delbonis, il a encore besoin de trois sets pour s'imposer (7-5, 66-7, 6-3). En finale, après deux interruptions à cause de la pluie, et deux balles de match sauvées contre le Chilien Nicolás Jarry, il remporte son onzième tournoi après une longue bataille (6-3, 3-6, 7-68).

Classé 5e mondial[128], Zverev est tête de série no 5 quand il se présente à Roland-Garros : il bat difficilement en cinq sets l'Australien 56e mondial[128] John Millman (7-64, 6-3, 2-6, 65-7, 6-3), après avoir brisé sa raquette de rage à la perte du quatrième set. Au deuxième tour, il se défait plus facilement du jeune Suédois 148e mondial[128] Mikael Ymer en trois sets (6-1, 6-3, 7-63). Au troisième tour, il doit encore s'employer cinq sets pour venir à bout du Serbe 35e mondial[128] et tête de série no 30 Dušan Lajović (6-4, 6-2, 4-6, 1-6, 6-2). En huitième de finale, il défait l'Italien 12e mondial Fabio Fognini, récent vainqueur du Masters de Monte-Carlo et tête de série no 9, en quatre sets (3-6, 6-2, 6-2, 7-65). En quart de finale, face au Serbe no 1 mondial Novak Djokovic, il retombe dans ses travers : servant pour le gain de la première manche, il cède trois jeux de suite, puis le match lui échappe qu'il perd en trois sets (5-7, 2-6, 2-6).

Le 7 juin, il annonce sa participation au tournoi de Stuttgart, un ATP 250 sur gazon, où il bénéficie d'une wild card[129]. Tête de série no 1, exempté de premier tour, il est éliminé dès son entrée en lice par son compatriote Dustin Brown (4-6, 7-63, 3-6). Il enchaîne au tournoi ATP 500 de Halle où il bat le Néerlandais Robin Haase (6-4, 7-5) puis se défait facilement de l'Américain Steve Johnson (6-3, 7-5) pour atteindre les quarts de finale où il s'incline en trois sets (6-3, 1-6, 63-7) contre le Belge David Goffin après avoir eu deux balles de match[130] à 5-4 dans le troisième set. À Wimbledon, il s'incline au premier tour face au Tchèque Jiří Veselý à la surprise générale (6-4, 3-6, 2-6, 5-7)[131] invoquant une nouvelle fois de graves problèmes personnels[132].

Fin juillet, il intègre le tournoi ATP 500 de Hambourg. Tête de série no 2, il bat au premier tour Nicolás Jarry en deux sets secs (6-4, 6-2) puis se défait au second tour de l'Argentin Federico Delbonis (6-4, 7-62) pour se hisser en quarts de finale. Après avoir annoncé le départ de son coach Ivan Lendl[133], il débute mal la rencontre mais finit par battre en trois sets (2-6, 7-5, 6-2) le Serbe Filip Krajinović après avoir été mené 2-5 dans le second set. Il s'incline en demi-finale contre le tenant du titre, le Géorgien Nikoloz Basilashvili en trois sets (4-6, 6-4, 65-7) après avoir servi pour le match dans le troisième set (avec deux balles de match à la clé) et mené 5-2 dans le tie-break.

Le 9 août, il lance sa saison sur dur lors du Masters 1000 du Canada où, en tant que tête de série no 3, il est exempté de premier tour. En seizième de finale, il bat le Britannique Cameron Norrie (7-64, 6-4) puis prend sa revanche sur le Géorgien Nikoloz Basilashvili (7-5, 5-7, 7-65) après avoir sauvé une balle de match. En quart de finale, il cède devant le Russe Karen Khachanov en deux sets (4-6, 4-6). Il enchaîne avec le Masters 1000 de Cincinnati où il perd d'entrée face au Croate Miomir Kecmanović (7-64, 2-6, 4-6).

Pour le dernier Majeur de l'année, à l'US Open, en tant que tête de série no 6, il remporte difficilement son premier tour contre le Moldave Radu Albot (6-1, 6-3, 3-6, 4-6, 6-2)[134] puis son second match face à l'Américain Frances Tiafoe (6-3, 3-6, 6-2, 2-6, 6-3). Au troisième tour, il doit encore batailler contre le Slovène Aljaž Bedene pour s'en sortir en quatre sets (64-7, 7-64, 6-3, 7-63), mais il chute en huitièmes de finale contre l'Argentin Diego Schwartzman (6-3, 2-6, 4-6, 3-6).

Il rejoint l'équipe Europe à Genève, du 20 au 22 septembre, pour disputer la Laver Cup. Il perd son premier simple contre John Isner (7-62, 4-6, 1-10), puis remporte le double, associé à Roger Federer contre la paire Jack Sock - Denis Shapovalov (6-3, 7-5). Puis, le dernier jour, il remporte le match décisif (comme l'année précédente) contre le Canadien Milos Raonic (6-4, 3-6, 10-4) qui permet la victoire finale.

Début octobre, il s'aligne au tournoi ATP 500 de Pékin. Tête de série no 2, il bat au premier tour à l'Américain Frances Tiafoe (6-3, 6-2), puis dispose facilement du Canadien Félix Auger-Aliassime (6-3, 6-1) parvenant à laisser de côté la polémique[135] due à sa non participation à la Coupe Davis nouvelle formule. En quarts de finale il bat l'Américain Sam Querrey (7-63, 6-2) mais cède en demi-finale face au Grec Stéfanos Tsitsipás (66-7, 4-6). Il enchaîne avec le Masters 1000 de Shanghai : tête de série no 5, exempté de premier tour, il bat le Français Jérémy Chardy pour son entrée en lice au terme de deux tie-breaks (7-613, 7-63). En huitièmes de finale il bat le Russe Andrey Rublev (6-0, 7-64) puis gagne son quart de finale (le troisième de la saison en Masters 1000, après Madrid et Montréal) contre Roger Federer (6-3, 67-7, 6-3). En demi-finale, il bat l'Italien Matteo Berrettini, tombeur de Dominic Thiem en un peu plus d'une heure (6-3, 6-4) et retrouve, pour sa 6e finale en Masters 1000 (et 18e en carrière[136]), le Russe Daniil Medvedev. Il s'incline rapidement en 1 h 14 et deux sets (4-6, 1-6). Le 22 octobre, tête de série n°2, il affronte au premier tour de l'Open de Bâle l'Américain Taylor Fritz.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Alexander Zverev est un attaquant de fond de court qui pratique un jeu agressif construit autour d'un service puissant : première balle aux alentours de 220 km/h, seconde qui se voit souvent chronométrée à 190 km/h. Son point fort pourrait être la fulgurance de son revers à deux mains qui impressionne le plus Richard Gasquet[137] ou son coup droit lourd et bombé.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 19-09-2016 Drapeau : Russie St. Petersburg OpenSaint-Pétersbourg ATP 250 923 550 $ Dur (int.) Drapeau : Suisse Stanislas Wawrinka 6-2, 3-6, 7-5 Parcours
2 06-02-2017 Drapeau : France Open Sud de FranceMontpellier ATP 250 482 060  Dur (int.) Drapeau : France Richard Gasquet 7-64, 6-3 Parcours
3 01-05-2017 Drapeau : Allemagne BMW Open by FWUMunich ATP 250 482 060  Terre (ext.) Drapeau : Argentine Guido Pella 6-4, 6-3 Parcours
4 14-05-2017 Drapeau : Italie Internazionali BNL d'ItaliaRome Masters 1000 4 273 775  Terre (ext.) Drapeau : Serbie Novak Djokovic 6-4, 6-3 Parcours
5 31-07-2017 Drapeau : États-Unis Citi OpenWashington ATP 500 1 750 080 $ Dur (ext.) Drapeau : Afrique du Sud Kevin Anderson 6-4, 6-4 Parcours
6 07-08-2017 Drapeau : Canada Coupe Rogers présentée par Banque NationaleMontréal Masters 1000 4 662 300 $ Dur (ext.) Drapeau : Suisse Roger Federer 6-3, 6-4 Parcours
7 30-04-2018 Drapeau : Allemagne BMW Open by FWU, Munich ATP 250 501 345  Terre (ext.) Drapeau : Allemagne Philipp Kohlschreiber 6-3, 6-3 Parcours
8 06-05-2018 Drapeau : Espagne Mutua Madrid OpenMadrid Masters 1000 6 200 860  Terre (ext.) Drapeau : Autriche Dominic Thiem 6-4, 6-4 Parcours
9 30-07-2018 Drapeau : États-Unis Citi Open, Washington ATP 500 1 890 165 $ Dur (ext.) Drapeau : Australie Alex De Minaur 6-2, 6-4 Parcours
10 18-11-2018 Drapeau : Royaume-Uni Nitto ATP FinalsLondres Masters 8 500 000 $ Dur (int.) Drapeau : Serbie Novak Djokovic 6-4, 6-3 Parcours
11 20-05-2019 Drapeau : Suisse Banque Eric Sturdza Geneva OpenGenève ATP 250 524 340  Terre (ext.) Drapeau : Chili Nicolás Jarry 6-3, 3-6, 7-68 Parcours

Finales en simple messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 15-05-2016 Drapeau : France Open de Nice Côte d'AzurNice ATP 250 463 520  Terre (ext.) Drapeau : Autriche Dominic Thiem 6-4, 3-6, 6-0 Parcours
2 13-06-2016 Drapeau : Allemagne Gerry Weber OpenHalle ATP 500 1 700 610  Gazon (ext.) Drapeau : Allemagne Florian Mayer 6-2, 5-7, 6-3 Parcours
3 19-06-2017 Drapeau : Allemagne Gerry Weber Open, Halle ATP 500 1 836 660  Gazon (ext.) Drapeau : Suisse Roger Federer 6-1, 6-3 Parcours
4 21-03-2018 Drapeau : États-Unis Miami Open presented by ItaúMiami Masters 1000 7 972 535 $ Dur (ext.) Drapeau : États-Unis John Isner 64-7, 6-4, 6-4 Parcours
5 13-05-2018 Drapeau : Italie Internazionali BNL d'ItaliaRome Masters 1000 4 872 105  Terre (ext.) Drapeau : Espagne Rafael Nadal 6-1, 1-6, 6-3 Parcours
6 25-02-2019 Drapeau : Mexique Abierto Mexicano Telcel por HSBCAcapulco ATP 500 1 780 060 $ Dur (ext.) Drapeau : Australie Nick Kyrgios 6-3, 6-4 Parcours
7 07-10-2019 Drapeau : République populaire de Chine Rolex Shanghai MastersShanghai Masters 1000 7 473 620 $ Dur (ext.) Drapeau : Russie Daniil Medvedev 6-4, 6-1 Parcours

Titres en double messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Partenaire Finalistes Score
1 06-02-2017 Drapeau : France Open Sud de France
 Montpellier
ATP 250 482 060  Dur (int.) Drapeau : Allemagne Mischa Zverev Drapeau : France Fabrice Martin
Drapeau : Canada Daniel Nestor
6-4, 63-7, [10-7] Parcours
2 25-02-2019 Drapeau : Mexique Abierto Mexicano Telcel por HSBC
 Acapulco
ATP 500 1 780 060 $ Dur (ext.) Drapeau : Allemagne Mischa Zverev Drapeau : États-Unis Austin Krajicek
Drapeau : Nouvelle-Zélande Artem Sitak
2-6, 7-64, [10-5] Parcours

Finales en double messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 27-04-2015 Drapeau : Allemagne BMW Open by FWU AG
 Munich
ATP 250 439 405  Terre (ext.) Drapeau : Autriche Alexander Peya
Drapeau : Brésil Bruno Soares
Drapeau : Allemagne Mischa Zverev 4-6, 6-1, [10-5] Parcours
2 01-02-2016 Drapeau : France Open Sud de France
 Montpellier
ATP 250 463 520  Dur (int.) Drapeau : Croatie Mate Pavić
Drapeau : Nouvelle-Zélande Michael Venus
Drapeau : Allemagne Mischa Zverev 7-5, 7-64 Parcours
3 19-06-2017 Drapeau : Allemagne Gerry Weber Open
 Halle
ATP 500 1 836 660  Gazon (ext.) Drapeau : Pologne Łukasz Kubot
Drapeau : Brésil Marcelo Melo
Drapeau : Allemagne Mischa Zverev 5-7, 6-3, [10-8] Parcours
4 18-06-2018 Drapeau : Allemagne Gerry Weber Open
 Halle
ATP 500 1 983 595  Gazon (ext.) Drapeau : Pologne Łukasz Kubot
Drapeau : Brésil Marcelo Melo
Drapeau : Allemagne Mischa Zverev 7-61, 6-4 Parcours
5 22-10-2018 Drapeau : Suisse Swiss Indoors Basel
 Bâle
ATP 500 1 984 420  Dur (int.) Drapeau : Royaume-Uni Dominic Inglot
Drapeau : Croatie Franko Škugor
Drapeau : Allemagne Mischa Zverev 6-2, 7-5 Parcours

Finales en double mixte[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 30-12-2017 MasterCard Hopman Cup XXX
Perth
Compétition par équipe
ITF
1 000 000 AU$ Dur (int.) Drapeau : Suisse Belinda Bencic
Drapeau : Suisse Roger Federer
Drapeau : Allemagne Angelique Kerber 2 matchs à 1 Parcours
2 29-12-2018 MasterCard Hopman Cup XXXI
Perth
Compétition par équipe
ITF
1 000 000 AU$ Dur (int.) Drapeau : Suisse Belinda Bencic
Drapeau : Suisse Roger Federer
Drapeau : Allemagne Angelique Kerber 2 matchs à 1 Parcours

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2015 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis Denis Kudla 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne P. Kohlschreiber
2016 1er tour (1/64) Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray 3e tour (1/16) Drapeau : Autriche Dominic Thiem 3e tour (1/16) Drapeau : République tchèque Tomáš Berdych 2e tour (1/32) Drapeau : Royaume-Uni Daniel Evans
2017 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne Rafael Nadal 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne F. Verdasco 1/8 de finale Drapeau : Canada Milos Raonic 2e tour (1/32) Drapeau : Croatie Borna Ćorić
2018 3e tour (1/16) Drapeau : Corée du Sud Chung Hyeon 1/4 de finale Drapeau : Autriche Dominic Thiem 3e tour (1/16) Drapeau : Lettonie Ernests Gulbis 3e tour (1/16) Drapeau : Allemagne P. Kohlschreiber
2019 1/8 de finale Drapeau : Canada Milos Raonic 1/4 de finale Drapeau : Serbie Novak Djokovic 1er tour (1/64) Drapeau : République tchèque Jiří Veselý 1/8 de finale Drapeau : Argentine Diego Schwartzman

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2016 1er tour (1/32)
Drapeau : Australie Nick Kyrgios
Drapeau : Espagne P. Carreño-Busta
Drapeau : Espagne David Marrero

N.B. : le nom du partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours au Masters[modifier | modifier le code]

Année Lieu Résultat Tour Adversaires Victoire / Défaite Scores
2017 Londres Round Robin RR
RR
RR
Marin Čilić
Roger Federer
Jack Sock
Victoire
Défaite
Défaite
6-4, 3-6, 6-4
66-7, 7-5, 1-6
4-6, 6-1, 4-6
2018 Londres Vainqueur ATP World Tour Finals Singles Trophy (London).svg RR
RR
RR
Demi-finale
Finale
Marin Čilić
Novak Djokovic
John Isner
Roger Federer
Novak Djokovic
Victoire
Défaite
Victoire
Victoire
Victoire
7-65, 7-61
4-6, 1-6
7-65, 6-3
7-5, 7-65
6-4, 6-3

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2015 2e tour
Drapeau : République tchèque Lukáš Rosol
1er tour
Drapeau : Croatie Borna Ćorić
2016 1/8 de finale
Drapeau : Espagne R. Nadal
2e tour
Drapeau : États-Unis S. Johnson
2e tour
Drapeau : Espagne M. Granollers
2e tour
Drapeau : Suisse R. Federer
1er tour
Drapeau : Taipei chinois Lu Yen-hsun
1er tour
Drapeau : Japon Y. Sugita
1/8 de finale
Drapeau : France J.-W. Tsonga
2017 3e tour
Drapeau : Australie N. Kyrgios
1/4 de finale
Drapeau : Australie N. Kyrgios
1/8 de finale
Drapeau : Espagne R. Nadal
1/4 de finale
Drapeau : Uruguay P. Cuevas
Victoire
Drapeau : Serbie N. Djokovic
Victoire
Drapeau : Suisse R. Federer
2e tour
Drapeau : États-Unis F. Tiafoe
1/8 de finale
Drapeau : Argentine J. M. del Potro
2e tour
Drapeau : Pays-Bas Robin Haase
2018 2e tour
Drapeau : Portugal João Sousa
Finale
Drapeau : États-Unis John Isner
1/2 finale
Drapeau : Japon K. Nishikori
Victoire
Drapeau : Autriche D. Thiem
Finale
Drapeau : Espagne Rafael Nadal
1/4 de finale
Drapeau : Grèce S. Tsitsipás
2e tour
Drapeau : Pays-Bas Robin Haase
1/2 finale
Drapeau : Serbie N. Djokovic
1/4 de finale
Drapeau : Russie K. Khachanov
2019 3e tour
Drapeau : Allemagne J.-L. Struff
2e tour
Drapeau : Espagne David Ferrer
1/8 de finale
Drapeau : Italie F. Fognini
1/4 de finale
Drapeau : Grèce S. Tsitsipás
2e tour
Drapeau : Italie M. Berrettini
1/4 de finale
Drapeau : Russie K. Khachanov
2e tour
Drapeau : Serbie M. Kecmanović
Finale
Drapeau : Russie D. Medvedev

N.B. : sous le résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Confrontations avec ses principaux adversaires[modifier | modifier le code]

Confrontations lors des différents tournois ATP et en Coupe Davis avec ses principaux adversaires (5 confrontations minimum et avoir été membre du top 10)[138]. Classement par pourcentage de victoires. Situation au 11 octobre 2019 :

Joueur Meilleur
classement
Confrontations Victoires Défaites Pourcentage
de victoires
Dernière confrontation
Drapeau : Espagne Rafael Nadal 1 5 0 5 0[139] défaite (1-6, 6-1, 3-6) au Masters de Rome 2018
Drapeau : Autriche Dominic Thiem 4 7 2 5 28,6[140] défaite (4-6, 2-6, 1-6) à Roland-Garros 2018
Drapeau : République tchèque Tomáš Berdych 4 6 2 4 33,3[141] victoire (6-4, 6-4) au Masters de Madrid 2017
Drapeau : Serbie Novak Djokovic 1 5 2 3 40[142] défaite (5-7, 2-6, 2-6) à Roland-Garros 2019
Drapeau : Suisse Roger Federer 1 7 4 3 57,1[143] victoire (6-3, 67-7, 6-3) au Masters de Shanghai 2019
Drapeau : Espagne David Ferrer 3 8 5 3 62,5[144] victoire (6-4, 6-1) au Masters de Madrid 2019
Drapeau : États-Unis John Isner 8 6 5 1 83,3[145] victoire (7-65, 6-3) au Masters 2018
Drapeau : Croatie Marin Čilić 3 7 6 1 85,7[146] victoire (7-65, 7-61) au Masters 2018

Victoires sur le top 10[modifier | modifier le code]

Toutes ses victoires sur des joueurs classés dans le top 10 de l'ATP lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Masters
Jeux olympiques
Masters 1000
500 Series
250 Series
Coupe Davis
# A.Z. Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score
1 no 38 Drapeau : Allemagne Halle 2016 Gazon Drapeau : Suisse Roger Federer no 3 1/2 7-64, 5-7, 6-3
2 no 27 Drapeau : Russie Saint-Pétersbourg 2016 Dur (int.) Drapeau : République tchèque Tomáš Berdych no 9 1/2 6-4, 6-4
3 Drapeau : Suisse Stanislas Wawrinka no 3 Finale 6-2, 3-6, 7-5
4 no 24 Drapeau : République populaire de Chine Pékin 2016 Dur Drapeau : Autriche Dominic Thiem no 10 1/16 4-6, 6-1, 6-3
5 no 20 Drapeau : États-Unis Miami 2017 Dur Drapeau : Suisse Stanislas Wawrinka no 3 1/8 4-6, 6-2, 6-1
6 no 19 Drapeau : Espagne Madrid 2017 Terre battue Drapeau : Croatie Marin Čilić no 7 1/16 63-7, 6-3, 6-4
7 no 17 Drapeau : Italie Rome 2017 Terre battue Drapeau : Canada Milos Raonic no 6 1/4 7-64, 6-1
8 Drapeau : Serbie Novak Djokovic no 2 Finale 6-4, 6-3
9 no 8 Drapeau : États-Unis Washington 2017 Dur Drapeau : Japon Kei Nishikori no 9 1/2 6-3, 6-4
10 no 8 Drapeau : Canada Montréal 2017 Dur Drapeau : Suisse Roger Federer no 3 Finale 6-3, 6-4
11 no 3 Drapeau : Royaume-Uni Masters 2017 Dur (int.) Drapeau : Croatie Marin Čilić no 5 Poules 6-4, 3-6, 6-4
12 no 3 Drapeau : Espagne Madrid 2018 Terre battue Drapeau : États-Unis John Isner no 9 1/4 6-4, 7-5
13 Drapeau : Autriche Dominic Thiem no 7 Finale 6-4, 6-4
14 no 3 Drapeau : Italie Rome 2018 Terre battue Drapeau : Belgique David Goffin no 10 1/4 6-4, 3-6, 6-3
15 Drapeau : Croatie Marin Čilić no 5 1/2 7-613, 7-5
16 no 5 Drapeau : Royaume-Uni Masters 2018 Dur (int.) Drapeau : Croatie Marin Čilić no 7 Poules 7-65, 7-61
17 Drapeau : États-Unis John Isner no 10 Poules 7-65, 6-3
18 Drapeau : Suisse Roger Federer no 3 1/2 7-5, 7-65
19 Drapeau : Serbie Novak Djokovic no 1 Finale 6-4, 6-3
20 no 7 Drapeau : République populaire de Chine Shanghai 2019 Dur Drapeau : Suisse Roger Federer no 3 1/4 6-3 ,67-7, 6-3

Classements ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

Année 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Rang en simple 1163 en augmentation 699 en augmentation 137 en augmentation 83 en augmentation 24 en augmentation 4 en stagnation 4
Rang en double - - 486 en augmentation 351 en augmentation 161 en augmentation 103 en diminution 109

Source : (en) Classements de Alexander Zverev sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Assia Hamdi, « Alexander Zverev, le gosse qui bouscule le tennis », sur Lignes de fond.fr,
  2. (en) 17 year old Alexander Zverev enjoys a break through week at the Sparkassen Open, tennisworldusa.org
  3. http://www.sports.fr/tennis/atp/articles/alexander-zverev-l-autre-crack-allemand-1083927/
  4. http://www.sport.be/fr/tennis/article.html?Article_ID=693797
  5. http://sport24.lefigaro.fr/tennis/atp/actualites/la-pepite-alexander-zverev-sur-la-trace-des-plus-grands-705169
  6. Miami: Coric et Zverev, les petits jeunes assurent, beinsports.fr
  7. Alexander Zverev gagne à domicile, tennisactu.net
  8. MONTPELLIER: ZVEREV S'OFFRE CILIC, beinsports.com
  9. Alexander Zverev s'en sort en trois sets face à Michael Berrer, lequipe.fr
  10. Vainqueur de Zverev, Mathieu fait chavirer l'Open Sud de France, eurosport.fr
  11. Rotterdam : Alexander Zverev élimine Gilles Simon et se qualifie pour les quarts de finale, lequipe.fr
  12. Gilles Simon emporté par la tornade Alexander Zverev, eurosport.fr
  13. Indian Wells : Alexander Zverev y a tellement cru contre Rafael Nadal, lequipe.fr
  14. Nice : Simon défait par Zverev, lequipe.fr
  15. Nice : Alexander Zverev, première finale, lequipe.fr
  16. « Federer, le coup de vieux », sur Europe 1 Sports,
  17. (en) « Alexander Zverev overthrows the king on grass », sur Tournoi de tennis de Halle,
  18. « Mayer prive Zverev d’un premier titre », sur Le Figaro,
  19. Alexander Zverev renonce à son tour aux Jeux olympiques de Rio, lequipe.fr
  20. « Wawrinka sur sa lancée, Zverev fait le jeu de Monfils », sur Eurosport,
  21. « Comme Pouille, Zverev s'offre un premier titre en battant Wawrinka à Saint-Pétersbourg », sur Eurosport,
  22. « Tournoi de Shanghaï : Jo-Wilfried Tsonga en quarts de finale », sur l’Équipe,
  23. « Alexander Zverev parie sur 2017 », sur l’Équipe,
  24. « Nadal a fini par ramener Zverev à la raison », sur Eurosport,
  25. « ATP Montpellier : Alexander Zverev détrône Richard Gasquet (7-6, 6-3) et remporte le titre », sur Eurosport,
  26. « Tsonga bute sur Zverev, prêt à gâcher la fiesta tricolore », sur Eurosport,
  27. « Miami : Alexander Zverev s'offre Stan Wawrinka », sur L’Équipe,
  28. « Miami : Nick Kyrgios retrouvera Rogerer Federer en demi-finale », sur L’Équipe,
  29. « Alexander Zverev s'impose en finale à Munich contre Guido Pella », sur L’Équipe,
  30. « Masters 1000 de Madrid : Alexander Zverev écarte Marin Cilic au deuxième tour », sur L’Équipe,
  31. « Madrid : Pablo Cuevas s'offre Alexander Zverev en quart de finale », sur L’Équipe,
  32. (en) « Tennis: Alexander Zverev Beats Fabio Fognini in Rome Masters », sur qatar-tribune.com,
  33. « Masters 1000 de Rome : Alexander Zverev rejoint John Isner en demi-finale », sur L’Équipe,
  34. « Alexander Zverev qualifié pour la finale après sa victoire sur John Isner (6-4, 6-7, 6-1) », sur Eurosport,
  35. « Finale en Masters 1000 : Alexander Zverev vs le Big Four », sur L’Équipe,
  36. « Zverev dans la cour des très grands », sur Eurosport,
  37. « Alexander Zverev, tombeur de Novak Djokovic en finale du Masters 1000 de Rome : «L'un de mes meilleurs matches» », sur L’Équipe,
  38. « Zverev, comme une évidence », sur Eurosport,
  39. « Tennis/ATP : Alexander Zverev entre dans le Top 10 », sur europe1.fr,
  40. « Alexander Zverev, roi de Rome et comte de Paris ? », sur Eurosport,
  41. « Alexander Zverev sorti dès le 1er tour par Fernando Verdasco », sur Eurosport,
  42. « Zverev : "Ce qui a fait la différence ? J'ai joué comme une merde" », sur Eurosport,
  43. « L'œil de Roland : Zverev, une crise de croissance à la Federer », sur Eurosport,
  44. « ATP Halle : Richard Gasquet éliminé par Alexander Zverev en demi-finale (4-6, 6-4, 6-3) », sur Eurosport,
  45. « ATP Halle : La finale Federer - Zverev, sa Majesté contre l’héritier », sur Eurosport,
  46. « Roger Federer surclasse Alexander Zverev (6-1, 6-3) et s'offre un 9e titre sur le gazon allemand », sur Eurosport,
  47. « Raonic tient son remake contre Federer », sur Eurosport,
  48. « ATP Zverev / Ferrero, la bonne alliance ? », sur welovetennis.fr,
  49. « Zverev surclasse Nishikori et annonce la couleur », sur Eurosport,
  50. « Alexander Zverev remporte son quatrième titre de la saison », sur Eurosport,
  51. « Trois balles de match sauvées, trois autres ratées, Gasquet a perdu un match fou contre Zverev », sur Eurosport,
  52. « Alexander Zverev obtient sa première victoire contre Nick Kyrgios », sur L’Équipe,
  53. « Alexander Zverev en demi-finale à Montréal après avoir dominé Kevin Anderson », sur L’Équipe,
  54. « ATP MONTRÉAL : Alexander Zverev rejoint Roger Federer en finale au Masters 1000 de Montréal », sur Eurosport,
  55. « ATP Montréal: Zverev-Federer comme bouquet final », sur Eurosport,
  56. « Masters Montréal : Alexander Zverev titré après sa victoire contre Roger Federer (6-3, 6-4) », sur Eurosport,
  57. « Alexander Zverev, «très heureux» après son titre à Montréal », sur L’Équipe,
  58. (en) « ZVEREV FIRST IN MILAN! », sur nextgenatpfinals.com,
  59. « Masters 1000 Cincinnati : Alexander Zverev sorti par Frances Tiafoe », sur Eurosport,
  60. « Alexander Zverev, c'est pour aujourd'hui ou pour demain ? », sur Eurosport,
  61. « Alexander Zverev après sa défaite face à Borna Coric : "Je n'aurais pas dû perdre ce match" », sur Eurosport,
  62. « Classement ATP : Nadal distance Federer, Zverev au pied du podium », sur Eurosport,
  63. « L'Europe remporte la première Laver Cup et peut remercier Roger Federer », sur Eurosport,
  64. « C'est officiel, Zverev jouera son premier Masters », sur Eurosport,
  65. « Nick Kyrgios bat Alexander Zverev et affrontera Nadal en finale », sur Eurosport,
  66. « Juan Martin Del Potro bat Alexander Zverev et file en quart de finale », sur Eurosport,
  67. « Alexander Zverev remporte son premier match au Masters en battant Marin Cilic », sur L'équipe,
  68. « Alexander Zverev : «Vous pourriez me revoir ce week-end» », sur L’Équipe,
  69. « Sock déboulonne Zverev et file en demie, où il retrouvera Dimitrov », sur Eurosport,
  70. « Après son coup de maître, Grigor Dimitrov s'installe derrière les deux légendes au classement ATP », sur Eurosport,
  71. « Alexander Zverev éliminé au 3e tour par Hyeon Chung (5-7, 7-6(3), 2-6, 6-3, 6-0) », sur Eurosport,
  72. « Zverev, c’est (toujours) dans la tête », sur Eurosport,
  73. « ATP Acapulco : Juan Martin del Potro s'offre Alexander Zverev et une nouvelle finale », sur Eurosport,
  74. « Miami : Alexander Zverev s'en sort face à Medvedev », sur Eurosport,
  75. « ATP - Miami - Zverev : "Mon corps, de plus en plus puissant" », sur tennisactu.net,
  76. « Miami : Alexander Zverev se qualifie pour la finale après sa victoire sur Carreno Busta », sur Eurosport,
  77. « John Isner bat Alexander Zverev en finale et remporte son premier titre en Masters 1000 », sur Eurosport,
  78. « Alexander Zverev, battu par John Isner à Miami : «Trop de fautes directes» », sur L'Équipe,
  79. « Masters Monte-Carlo : Richard Gasquet éliminé par Alexander Zverev en quart de finale », sur Eurosport,
  80. « Vidéo: la balle de match entre Alexander Zverev et Richard Gasquet », sur L'Équipe,
  81. « Masters Monte-Carlo: Nishikori rejoint Nadal en finale après avoir éliminé Zverev », sur Eurosport,
  82. « Munich: Alexander Zverev bat Chung Hyeon et va en finale », sur Eurosport,
  83. « Premier titre de la saison pour Alexander Zverev, vainqueur de Kohlschreiber en finale », sur Eurosport,
  84. « Madrid : Alexander Zverev en demi-finale », sur L'Équipe,
  85. « Zverev écrase Shapovalov et rejoint Thiem en finale », sur Eurosport,
  86. « Madrid: Zverev-Thiem, une finale de jeunes aux dents longues », sur Eurosport,
  87. « Masters Madrid : Alexander Zverev sacré après sa victoire en finale contre Dominic Thiem (6-4, 6-4) », sur Eurosport,
  88. « Masters Madrid : Quand Rafael Nadal n'est pas là, Alexander Zverev danse », sur Eurosport,
  89. « Classement ATP - Federer récupère le trône sans lutter, Djokovic au plus bas depuis 2006 », sur Eurosport,
  90. « Rome : Alexander Zverev écarte David Goffin et file en demies », sur L'Équipe,
  91. « Tombeur de Cilic en demie, le prince Zverev défiera l'empereur Nadal en finale », sur Eurosport,
  92. « Nadal-Zverev, la finale idéale avant Roland », sur Eurosport,
  93. « Nadal est passé entre les gouttes pour se défaire de Zverev et redevenir l’empereur de Rome », sur Eurosport,
  94. « Malgré la défaite, Zverev a enfin trouvé les clés pour bousculer Nadal sur terre », sur Eurosport,
  95. « Alexander Zverev s'en sort en cinq sets contre Lajovic », sur Eurosport,
  96. « Roland-Garros : Alexander Zverev s'en sort après un combat épique face à Damir Dzumhur », sur L'Équipe,
  97. « Alexander Zverev sort Karen Khachanov en 5 sets et disputera son premier quart en Grand Chelem », sur Eurosport,
  98. « Thiem - Zverev : la guerre des outsiders », sur Eurosport,
  99. « Dominic Thiem qualifié en demi-finale après sa victoire sur Alexander Zverev, gêné physiquement », sur Eurosport,
  100. « Alexander Zverev : "Je ne pouvais presque pas bouger" », sur Eurosport,
  101. « Ernests Gulbis élimine Alexander Zverev en cinq sets », sur Eurosport,
  102. « Après la pluie, Zverev a battu Nishikori à Washington (3-6, 6-1, 6-4) », sur Eurosport,
  103. « ATP Washington : Alexander Zverev en finale après sa victoire contre Stefanos Tsitsipas (6-2, 6-4) », sur Eurosport,
  104. « ATP Washington : Alexander Zverev remporte le titre après son succès contre Alex De Minaur », sur Eurosport,
  105. « Masters Toronto : Stefanos Tsitsipas fait tomber Alexander Zverev en quart de finale », sur Eurosport,
  106. « US Open - "Ça demande du temps" : Zverev évoque (brièvement) sa disette en Grand Chelem », sur Eurosport,
  107. « Laver Cup : Alexander Zverev donne la victoire à l'Europe », sur Eurosport,
  108. (en)« Shanghai Masters: Kyle Edmund beaten by Alexander Zverev in quarter-finals », sur bbc.com,
  109. (en)« Read & Watch: Zverev Set For Return To Nitto ATP Finals », sur atpworldtour.com,
  110. « Novak Djokovic en finale après sa victoire sur Alexander Zverev 6-2, 6-1 », sur Eurosport,
  111. « Bâle : Marius Copil fait tomber Alexander Zverev », sur L'Équipe,
  112. « Khachanov expédie Zverev et file en demi-finale », sur Eurosport,
  113. « Alexander Zverev débute par une victoire contre Marin Cilic, 7-6, 7-6 », sur Eurosport,
  114. « Alexander Zverev dernier qualifié pour les demies du Masters après sa victoire contre John Isner », sur Eurosport,
  115. « Federer-Zverev et Djokovic-Anderson : petit goût de retrouvailles dans le dernier carré du Masters », sur Eurosport,
  116. « Hopman Cup: "T'as quel âge toi... Laisse-nous gagner une fois" », RTS,
  117. « "Zverev, je ne sais pas s'il sera prêt un jour" », Eurosport,
  118. « "Pour la future Coupe Davis, Zverev prédit un flop" », sports.fr,
  119. « Tennis : David Ferrer fait une grande annonce sur son avenir », sur le10sport.com,
  120. « "Indian Wells : Alexander Zverev éliminé au troisième tour par Jan-Lennard Struff" », L'Equipe,
  121. « "Alexander Zverev et Jo-Wilfried Tsonga en lice à Marrakech" », L'Equipe,
  122. « "Monte-Carlo : Zverev balaie Auger-Aliassime" », L'Equipe,
  123. « "Barcelone : Alexander Zverev tombe d'entrée, éliminé par Nicolas Jarry" », L'Equipe,
  124. « "Zverev, période troublée" », Eurosport,
  125. « "Madrid : Les adieux de David Ferrer" », L'Equipe,
  126. « "Zverev : "J’ai besoin de temps"" », WeLoveTennis,
  127. « Genève : Alexander Zverev invité », L'Equipe,
  128. a b c et d Classement ATP au 27 mai 2019, consulté le 11 juin 2019.
  129. « "Alexander Zverev accepts last minute wildcard"" », MercedesCup,
  130. « Halle : Goffin sort Zverev et file en demies », L'Equipe,
  131. « Wimbledon : Alexander Zverev battu dès le premier tour par Jiri Vesely », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  132. « Alexander Zverev : "Quelqu'un essaie de pourrir ma vie" », TennisWorld,
  133. « Ivan Lendl n'est plus l'entraîneur d'Alexander Zverev », L'Équipe,
  134. « US Open : premier tour compliqué pour Alexander Zverev », L'Équipe,
  135. « Alexander Zverev au coeur d'une polémique en Allemagne », Tennis Actu,
  136. « Shanghai : Zverev domine Berrettini et rejoint Medvedev en finale », L'Equipe,
  137. « Alexander Zverev, le champion de demain », JDD,
  138. (en) « ATP World tour : Head-to-Head, outil de comparaison des confrontations entre joueurs. », sur ATP World Tour,
  139. (en) « Confrontations Zverev vs. Nadal », sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels
  140. (en) « Confrontations Zverev vs. Thiem », sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels
  141. (en) « Confrontations Zverev vs. Berdych », sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels
  142. (en) « Confrontations Zverev vs. Djokovic », sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels
  143. (en) « Confrontations Zverev vs. Federer », sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels
  144. (en) « Confrontations Zverev vs. Ferrer », sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels
  145. (en) « Confrontations Zverev vs. Isner », sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels
  146. (en) « Confrontations Zverev vs. Čilić », sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Classements ATP au 21 octobre 2019
Simple
Rang Évolution Nom Points
1 en stagnation Drapeau : Serbie Novak Djokovic 9 545
2 en stagnation Drapeau : Espagne Rafael Nadal 9 225
3 en stagnation Drapeau : Suisse Roger Federer 6 950
4 en stagnation Drapeau : Russie Daniil Medvedev 5 920
5 en stagnation Drapeau : Autriche Dominic Thiem 5 085
6 en stagnation Drapeau : Allemagne Alexander Zverev 4 425
7 en stagnation Drapeau : Grèce Stéfanos Tsitsipás 3 740
8 en augmentation Drapeau : Japon Kei Nishikori 2 860
9 en diminution Drapeau : Russie Karen Khachanov 2 785
10 en stagnation Drapeau : Espagne Roberto Bautista-Agut 2 575
Double
Rang Évolution Nom Points
1 en stagnation Drapeau : Colombie Juan Sebastián Cabal 8 340
en stagnation Drapeau : Colombie Robert Farah
3 en augmentation Drapeau : Argentine Horacio Zeballos 5 700
4 en diminution Drapeau : France Nicolas Mahut 5 480
5 en stagnation Drapeau : États-Unis Mike Bryan 5 160
6 en stagnation Drapeau : Pologne Łukasz Kubot 4 950
7 en stagnation Drapeau : Brésil Marcelo Melo 4 770
8 en stagnation Drapeau : Espagne Marcel Granollers 4 385
9 en stagnation Drapeau : Croatie Mate Pavić 4 300
10 en augmentation Drapeau : Allemagne Kevin Krawietz 4 225