Vitas Gerulaitis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vitas Gerulaitis
Vitas Gerulaitis
Carrière professionnelle
1974 – 1986
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance
Drapeau : États-Unis Brooklyn
Décès (à 40 ans)
Drapeau : États-Unis Southampton
Taille / poids 1,82 m (6 0) / 70 kg (154 lb)
Prise de raquette Droitier
Gains en tournois 2 778 748 $
Palmarès
En simple
Titres 26
Finales perdues 30
Meilleur classement 3e (27 février 1978)
En double
Titres 9
Finales perdues 13
Meilleur classement 43e (20 mai 1985)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple V(1) F(1) 1/2 F(1)
Double 1/32 1/4 V(1) 1/8
Mixte - - 1/16 F(1)
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 1 (1979)

Sur les autres projets Wikimedia :

Vytautas « Vitas » Kevin Gerulaitis, né le à Brooklyn et mort le 18 septembre 1994 à Southampton à Long Island, est un joueur de tennis américain, né de parents lituaniens.

Droitier, mesurant 1 mètre 83, il a une sœur cadette prénommée Ruta qui fut elle aussi une joueuse de tennis.

Sa carrière[modifier | modifier le code]

Vitas Gerulaitis a commencé sa carrière internationale à l'US Open 1971 qui se déroulait alors sur le gazon de Forest Hills où il perdit au premier tour face au Japonais Toshiro Sakai.

Parmi ses principaux titres (31 en simple et 8 en double), citons la Finale WCT de 1978 remportée face à Eddie Dibbs à Dallas, les Internationaux d'Italie en 1977 et 1979 à Rome et sa victoire lors de la deuxième édition 1977 de l'Open d'Australie à Melbourne en décembre.

Ses plus grands exploits sont d'avoir atteint les finales des Internationaux de France de tennis à Paris en 1980, de l'US Open en 1979 ainsi que celles du Masters de New-York, l'une en 1980 (édition 1979) face à Björn Borg 6-2, 6-2, l'autre en 1982 (édition 1981) face à Ivan Lendl 7-65, 6-2, 6-76, 2-6, 4-6 une balle de titre manqué (à l'époque le Masters était le 4e plus important événement de l'année alors que l'Open d'Australie était un tournoi secondaire boudé par la plupart des meilleurs).

Il atteint deux fois le stade des demi-finales au Tournoi de Wimbledon en 1977 où il disputa un match extraordinaire contre Björn Borg, celui-ci fut tout près de la défaite comme le score en atteste (6-4 3-6 6-3 3-6 8-6 en faveur de Borg) et en 1978 contre Jimmy Connors où il fut battu plus sèchement (9-7 6-2 6-1). Il compte également à son palmarès deux demi-finales à l'US Open en 1978 contre Borg sur une défaite sans appel (6-3 6-2 7-6) et en 1981 où il accrocha sérieusement le double tenant du titre John McEnroe et futur vainqueur du tournoi en 5 sets (5-7 6-3 6-2 4-6 6-3).

Avec les États-Unis, Vitas Gerulaitis a remporté la finale de la Coupe Davis 1979 en remportant notamment ses deux matchs de simple face aux Italiens Corrado Barazzutti et Adriano Panatta.

Il occupa la troisième place du classement mondial ATP le 27 février 1978. Il disputa également 28 finales en simple (recensées par l'ATP). Il remporta la finale du double du Wimbledon en 1975 aux côtés de son compatriote Sandy Mayer.

Vitas Gerulaitis mit un terme à sa carrière professionnelle après deux défaites successives en mars 1986 aux premiers tours des tournois de Milan et de Bruxelles, respectivement face à l'Américain Bob Green et au Slovaque Marián Vajda.

Gerulaitis a gagné 2,7 millions de dollars sur le circuit professionnel. Réputé pour être un grand fêtard il avait reconnu avoir consommé de la cocaïne dans les années 1970, substance interdite en compétition.

Citation[modifier | modifier le code]

À l'issue de sa victoire sur Jimmy Connors en demi-finale des Masters de tennis masculin de 1979, après 16 défaites consécutives, l'Américain déclara : « Personne ne bat Vitas Gerulaitis 17 fois de suite ».

Décès[modifier | modifier le code]

Gerulaitis est mort dans son sommeil d'intoxication au monoxyde de carbone le alors qu'il passait la nuit dans la maison d'un ami à Southampton, (Long Island, dont le chauffe-piscine était défectueux.

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open Open d'Australie
1971 1er tour (1/64) Drapeau : Japon T. Sakai n.o.
1972 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis C. Pasarell n.o.
1973 1er tour (1/64) Drapeau : Australie J. Alexander n.o.
1974 1er tour (1/64) Drapeau : République fédérale d'Allemagne K. Meiler 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis A. Ashe n.o.
1975 1er tour (1/64) Drapeau : Australie R. Ruffels 2e tour (1/32) Drapeau : France F. Jauffret n.o.
1976 1/4 de finale Drapeau : Mexique R. Ramírez 1/8 de finale Drapeau : États-Unis J. Connors n.o.
1977 1/2 finale Drapeau : Suède B. Borg 1/8 de finale Drapeau : États-Unis H. Solomon Victoire Drapeau : Royaume-Uni J. Lloyd
1978 n.o. 1/2 finale Drapeau : États-Unis J. Connors 1/2 finale Drapeau : Suède B. Borg
1979 n.o. 1/2 finale Drapeau : Suède B. Borg 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis P. Dupré Finale Drapeau : États-Unis J. McEnroe
1980 n.o. Finale Drapeau : Suède B. Borg 1/8 de finale Drapeau : Pologne W. Fibak 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis H. Pfister 1er tour (1/32) Drapeau : Australie B. Drewett
1981 n.o. 1er tour (1/64) Drapeau : Équateur R. Ycaza 1/8 de finale Drapeau : Suède B. Borg 1/2 finale Drapeau : États-Unis J. McEnroe
1982 n.o. 1/4 de finale Drapeau : Suède M. Wilander 1/4 de finale Drapeau : Australie Edmondson 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis F. Buehning
1983 n.o. 1er tour (1/64) Drapeau : Suède Simonsson 2e tour (1/32) Drapeau : Australie Edmondson 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis A. Krickstein 2e tour (1/32) Drapeau : République populaire de Hongrie Z. Kuharszky
1984 n.o. 2e tour (1/32) Drapeau : Argentine M. Jaite 1/8 de finale Drapeau : États-Unis J. Sadri 1/8 de finale Drapeau : Équateur A. Gómez 2e tour (1/32) Drapeau : Paraguay F. González
1985 n.o. 1er tour (1/64) Drapeau : République fédérale d'Allemagne Bo. Becker 3e tour (1/16) Drapeau : Suisse H. Günthardt 3e tour (1/16) Drapeau : France Y. Noah
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Victoire (1)[modifier | modifier le code]

A. Date Nom et lieu du tournoi Surf. Finaliste Score
1977 19-31 décembre Open d'Australie (Melbourne) Gazon Drapeau : Royaume-Uni John Lloyd 6-3, 7-6, 5-7, 3-6, 6-2

Finales (2)[modifier | modifier le code]

A. Date Nom et lieu du tournoi Surf. Vainqueur Score
1979 28 août-9 septembre US Open (Flushing Meadows) Dur Drapeau : États-Unis John McEnroe 7-5, 6-3, 6-3
1980 23 mai-8 juin Roland-Garros French Open Terre battue Drapeau : Suède Björn Borg 6-4, 6-1, 6-2

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open Open d'Australie
1971 2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis G. Scott
Drapeau : Tchécoslovaquie M. Holeček
Drapeau : Nouvelle-Zélande O. Parun
n.o.
1972 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis G. Scott
Drapeau : Grèce (dictature des colonels) Kalogeropoulos
Drapeau : Rhodésie A. Pattison
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis G. Scott
Drapeau : Afrique du Sud C. Drysdale
Drapeau : Royaume-Uni R. Taylor
n.o.
1973 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis G. Scott
Drapeau : États-Unis S. Smith
Drapeau : États-Unis Van Dillen
n.o.
1974 1/8 de finale
Drapeau : États-Unis S. Mayer
Drapeau : Australie Newcombe
Drapeau : Australie T. Roche
2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis P. Fleming
Drapeau : États-Unis M. Estep
Drapeau : États-Unis C. Owens
n.o.
1975 Victoire
Drapeau : États-Unis S. Mayer
Drapeau : Rhodésie Dowdeswell
Drapeau : Australie A. Stone
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis S. Mayer
Drapeau : Australie S. Ball
Drapeau : Australie K. Warwick
n.o.
1976 1/4 de finale
Drapeau : États-Unis S. Mayer
Drapeau : Australie R. Case
Drapeau : Australie G. Masters
2e tour (1/16)
Drapeau : République socialiste de Roumanie I. Năstase
Drapeau : Australie P. Kronk
Drapeau : Australie C. Letcher
n.o.
1977 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis S. Mayer
Drapeau : Australie D. Crealy
Drapeau : Tchécoslovaquie J. Kodeš
1978 n.o. 1/4 de finale
Drapeau : États-Unis S. Mayer
Drapeau : Afrique du Sud B. Hewitt
Drapeau : Afrique du Sud F. McMillan
1979 n.o.
1980 n.o. 1/4 de finale
Drapeau : Australie F. Stolle
Drapeau : États-Unis V. Amaya
Drapeau : États-Unis H. Pfister
1/8 de finale
Drapeau : Australie F. Stolle
Drapeau : États-Unis V. Amaya
Drapeau : États-Unis H. Pfister
1981 n.o.
1982 n.o.
1983 n.o. 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis B. Teacher
Drapeau : Royaume-Uni J. Bates
Drapeau : Nouvelle-Zélande B. Derlin
1984 n.o. 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis M. Purcell
Drapeau : Australie D. Graham
Drapeau : Australie L. Warder
1985 n.o. 1er tour (1/32)
Drapeau : Nouvelle-Zélande C. Lewis
Drapeau : Suède Gunnarsson
Drapeau : Danemark Mortensen
1er tour (1/32)
Drapeau : Afrique du Sud D. Visser
Drapeau : Afrique du Sud B. Levine
Drapeau : États-Unis E. Van't Hof
1986 n.o. n.o.
1987 n.o.
1988 n.o.
1989 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis J. Connors
Drapeau : Australie Fitzgerald
Drapeau : Suède A. Järryd
n.o.
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Victoire (1)[modifier | modifier le code]

A. Date Nom et lieu du tournoi Surf. Partenaires Finalistes Score
1975 The Championships (Wimbledon) Gazon Drapeau : États-Unis Gene Mayer Drapeau : Australie Allan Stone
Drapeau : Rhodésie Colin Dowdeswell
7-5, 8-6, 6-4

Détail de ses performances en Grand Chelem et au Masters[modifier | modifier le code]

Tournoi 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1978 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 Carrière V-D
Open d'Australie - - - - - - V - - 1T - - 2T 2T - 1 6-3
Roland-Garros - - - - - - - - DF F 1T QF 1T 2T 1T 0 16-7
Wimbledon - - - 1T 1T QF DF DF 1T 4T 4T QF 2T 4T 3T 0 30-12
US Open 1T 2T 1T 2T 2T 4T 4T DF F 2T DF 1T 3T 4T 3T 0 33-15
Masters - - - - - - - - F - F 1T - 1T - 0 6-6

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple messieurs[modifier | modifier le code]

En double messieurs[modifier | modifier le code]

En double mixte[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jimmy Connors déclare forfait pour la finale de 1975 à cause d'une blessure à la cheville : Connors' Withdrawal Causes More Controversy, The Corpus Christi Caller-Times.
  2. Tournoi joué deux fois en 1977 (janvier et décembre). De 1978 à 1985, l'Open d'Australie s'est tenu en décembre.

Liens externes[modifier | modifier le code]