Félix Auger-Aliassime

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Félix Auger-Aliassime
Image illustrative de l’article Félix Auger-Aliassime
Félix Auger-Aliassime à Wimbledon en 2019.
Carrière professionnelle
2016
Pays Drapeau du Canada Canada
Naissance (21 ans)
Montréal[1],[2],[3]
Taille 1,93 m (6 4)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneurs Frédéric Fontang[4]
Toni Nadal[5]
Gains en tournois 6 491 063 $
Palmarès
En simple
Titres 1
Finales perdues 9
Meilleur classement 9e (10/01/2022)
En double
Titres 1
Finales perdues 1
Meilleur classement 66e (13/09/2021)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/4 1/32 1/4 1/2
Double 1/32
Titres par équipe nationale
ATP Cup 1 (2022)

Félix Auger-Aliassime, né le à Montréal[1],[2],[3], est un joueur de tennis canadien.

Il devient en 2015 le plus jeune joueur à avoir été classé dans les 800 premiers joueurs mondiaux et le premier joueur né dans les années 2000 à avoir un classement mondial. En , il devient le premier joueur né en 2000 à intégrer le top 100.

Il remporte son premier titre en simple au tournoi ATP 500 de Rotterdam face à Stéfanos Tsitsipás. Il avait auparavant perdu ses huit premières finales sur le circuit.

Il possède, également, un titre ATP en double, au Masters 1000 de Paris-Bercy, au côté de Hubert Hurkacz.

Ses entraîneurs sont Frédéric Fontang, Guillaume Marx et Toni Nadal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et vie personnelle[modifier | modifier le code]

Félix Auger-Aliassime, natif de Montréal[1],[2],[3], a grandi à L'Ancienne-Lorette, près de la ville de Québec[6]. Son père, Sam, est originaire du Togo, et sa mère, Marie, est québécoise[7]. Il a une sœur aînée, Malika, qui joue également au tennis.

Son père l'initie au tennis dès l'âge de quatre ans. Il s'est développé en tant que joueur au fil des années en fréquentant notamment le club de tennis de l'Ancienne-Lorette et l'Académie de tennis Hérisset-Bordeleau (Club Avantage) à Québec. Il a ensuite été membre du Centre national de Tennis Canada à Montréal, à partir de l'automne 2014.

Il réside fiscalement à Monte-Carlo. Il pratique aussi le piano et soutient les Canadiens de Montréal, dans le cadre de la Ligue nationale de hockey.

Engagement humanitaire[modifier | modifier le code]

Début 2020, cherchant à donner selon lui "plus de sens à [sa] carrière"[8], il lance le projet #FAAPointsforChange[9].

À chaque point marqué lors d'un match officiel, Félix Auger-Aliassime s'engage à donner 5 $ au programme EduChange, piloté par l'association humanitaire Care International, qui finance l'éducation dans la région de la Kara au Togo. Il est soutenu dans cette action par le groupe BNP Paribas qui ajoute 15 $ à chaque point marqué, d'où un total de 20 $ par point.

Du fait de l'interruption de la saison entre mars et juin 2020 à cause de la pandémie de Covid-19, Félix Auger-Aliassime maintient ses dons, en se basant sur ses résultats obtenus en 2019, dans les compétitions annulées[8].

Carrière[modifier | modifier le code]

Parcours junior[modifier | modifier le code]

En 2012, il remporte le tournoi Super 12 d'Auray, avec un an d'avance sur sa catégorie d'âge[10],[11].

2015 : US Open en double garçons et Coupe Davis Junior

Il devient en 2015 le plus jeune joueur à avoir été classé dans les 800 premiers joueurs mondiaux et le premier joueur né dans les années 2000 à avoir un classement mondial[12]. Il participe pour la première fois à l'US Open chez les juniors. Il est éliminé au 2e tour en simple mais remporte le tournoi en double avec son compatriote Denis Shapovalov[13] face à la paire américaine Brandon Hold et Riley Smith. Quelques mois plus tard, avec ses compatriotes Denis Shapovalov et Benjamin Sigouin, il permet au Canada de remporter la Coupe Davis Junior.

2016 : US Open en simple garçons

En 2016, lors de l'Open d'Australie, il est éliminé au 3e tour en simple et au 1er tour en double. Il est finaliste du tournoi junior de Roland-Garros, battu par le Français Geoffrey Blancaneaux (1-6, 6-3, 8-6), après avoir obtenu trois balles de match[14]. Il perd au 2e tour en double. À Wimbledon, il est finaliste en double avec Denis Shapovalov et perd contre Stefanos Tsitsipas et Kenneth Raisma. Il remporte ensuite le titre simple junior de l'US Open en l’emportant en deux manches expéditives (6-3, 6-0) sur le Serbe Miomir Kecmanović[15]. Lors de ce tournoi, il atteint également la finale du double junior avec son compatriote Benjamin Sigouin et perd contre Juan Carlos Aguilar et Felipe Meligeni Alves. En Coupe Davis Junior, il perd avec ses compatriotes canadiens Nicaise Muamba et Chih-Chi Huang en finale face à la Russie. Il finit l'année à la 4e place du classement mondial junior.

2015 - 2017. Débuts professionnels, deux titres en Challenger[modifier | modifier le code]

En parallèle de sa carrière chez les juniors, Félix Auger-Aliassime entame un parcours dans les tournois Futures et Challenger. En mars 2015, lors du Tournoi Challenger de Drummondville, il devient à 14 ans et demi, le joueur le plus jeune de l'histoire à se qualifier à un tournoi Challenger. À l'issue de ses qualifications, il est contraint d'abandonner à cause de tensions abdominales. Ces qualifications lui permettent néanmoins de devenir le premier joueur né en 2000 à avoir un classement ATP. Quelques mois plus tard, à l'aube de ses 15 ans, il atteint les quarts de finale au Challenger de Granby puis s'incline contre le Japonais Yoshihito Nishioka.

Après sa victoire à Flushing Meadows en simple garçons, Auger-Aliassime passe au niveau professionnel. Frédéric Fontang le rejoint comme entraîneur en novembre 2016[16]. En 2016, il remporte deux tournois Futures. En juin 2017, il remporte le Challenger de Lyon en défaisant Mathias Bourgue en finale (6-4, 6-1)[17]. En septembre 2017, il remporte le Challenger de Séville en battant en finale Íñigo Cervantes (64-7, 6-3, 6-3). Il devient le plus jeune, depuis Rafael Nadal en 2002, à entrer dans le top 200 (168e)[18].

2018. Premiers tournois ATP, deux titres en Challenger[modifier | modifier le code]

L'année 2018 permet au grand public de découvrir Félix Auger-Aliassime. Après avoir intégré le top 200 en 2017, il se rapproche fortement du top 100 grâce à plusieurs performances intéressantes.

Après avoir passé les qualifications, il gagne son premier match sur le circuit ATP contre son compatriote Vasek Pospisil à Indian Wells, puis s'incline au 2e tour face à un autre Canadien, Milos Raonic.

Après des échecs précoces lors de la saison sur terre battue, que ce soit sur le circuit Challenger ou ATP, Félix Auger-Aliassime remporte le tournoi Challenger de Lyon. Il enchaîne alors avec une finale à Blois où le Néerlandais Scott Griekspoor met fin à sa série de neuf victoires consécutives pour seulement deux sets perdus.

Sur le circuit ATP, il bat notamment Andrej Martin au premier tour du tournoi d'Umag, avant de s'incliner face à Andrey Rublev, alors de retour de blessure. À Gstaad, il s'impose face à Guido Andreozzi puis chute devant Viktor Galović.

Sa nouvelle performance retentissante arrive au tournoi de Toronto où il fait chuter Lucas Pouille, membre du top 20[19]. Bien que la saison du Français soit en demi-teinte, la performance atteste du potentiel du Canadien. Ce dernier s'incline d'un rien face à Daniil Medvedev au tour suivant, concédant la défaite au tie-break du troisième set.

Pendant cette saison, il participe pour la première fois à un tournoi du Grand Chelem lors de l'US Open. Il réussit les qualifications mais est contraint d'abandonner au 1er tour face à Denis Shapovalov du fait de palpitations au cœur.

2019. Premières finales ATP à Rio, Lyon et Stuttgart, 1/2 finale en Masters 1000 à Miami et entrée dans le top 20[modifier | modifier le code]

En février, grâce à une wild card, il participe au tournoi ATP 500 de Rio de Janeiro et atteint sa première finale sur le circuit ATP après avoir battu notamment le 16e mondial Fabio Fognini au premier tour (6-2, 6-3)[20] et Pablo Cuevas en demi-finale (6-3, 3-6, 6-3)[21],[22]. Il s'incline face à Laslo Djere (3-6, 5-7)[23].

Il monte la semaine suivante à la 60e place du classement ATP et devient le premier joueur né en 2000 à intégrer le top 100 mondial[24]. Une semaine plus tard, lors du tournoi du Brésil à São Paulo, il s'incline encore contre Djere, en quart de finale cette fois (2-6, 6-3, 3-6) après des victoires sur Pablo Cuevas et Albert Ramos-Viñolas[25].

Le 9 mars, lors du Masters d'Indian Wells, il élimine la tête de série no 9 Stéfanos Tsitsipás au 2e tour (6-4, 6-2) en 1 h 17[26]. Ce succès marque sa première victoire sur un membre du top 10 mondial. Au tour suivant, il perd contre le Japonais Yoshihito Nishioka en trois sets (7-62, 4-6, 65-7) après 2 h 55 de jeu. Au Masters de Miami, il se qualifie pour le tableau principal puis s'impose contre un autre qualifié Casper Ruud, Márton Fucsovics (6-4, 4-6, 6-0), le Polonais Hubert Hurkacz (7-65, 6-4) en forme également[27] et la tête de série no 17 Nikoloz Basilashvili (7-64, 6-4)[28]. Il atteint ainsi les quarts de finale où il bat en 1 h 48 de jeu Borna Ćorić, tête de série no 13 (7-63, 6-2). Il devient ainsi le plus jeune demi-finaliste masculin de l'histoire du tournoi[29],[30]. Il s'incline au tour suivant face à la tête de série no 7 et tenant du titre John Isner (63-7, 64-7) en 1 h 53 alors qu'il menait lors de chacun des sets[31]. Ce match constitue aussi sa première défaite face à un joueur du top 20, mettant fin à une série de 5 victoires[32]. Ce tournoi lui permet la semaine suivante d'intégrer le top 40 du classement ATP.

Il s'incline au Masters de Monte-Carlo dès le 2e tour face à Alexander Zverev (1-6, 4-6). Tête de série no 16 au tournoi ATP 500 de Barcelone, il est éliminé par le Japonais Kei Nishikori en 1/8 de finale (1-6, 3-6). Il atteint la 30e place mondiale à l'issue de ce tournoi. Au Masters de Madrid, il bat au premier tour Denis Shapovalov (6-2, 7-67) et perd au tour suivant contre Rafael Nadal (3-6, 3-6). La semaine suivante, il est éliminé au premier tour du Masters de Rome par le Croate Borna Ćorić (7-64, 3-6, 4-6). Tête de série no 4 à Lyon, il atteint pour la deuxième fois de l'année une finale ATP après avoir éliminé en demi-finale la tête de série no 1 Nikoloz Basilashvili (2-6, 7-63, 6-4) en renversant la situation[33]. Mais s'incline contre Benoît Paire (4-6, 3-6)[34]. La semaine suivante, blessé aux adducteurs, il déclare forfait pour Roland-Garros.

Au tournoi de Stuttgart, il commence sa saison sur gazon en battant successivement Ernests Gulbis (7-5, 6-3), Gilles Simon (7-5, 6-4) puis dans un match serré l'excentrique Dustin Brown (7-63, 62-7, 7-62) qui craque alors qu'il sert pour le match à 5-4. Félix Auger-Aliassime égalise puis remporte son service et Brown fait de même. Il domine le tie-break décisif (7-2)[35]. Il se retrouve en finale à la suite du forfait de Milos Raonic en demi-finale. Face à l'Italien Matteo Berrettini, il s'incline en deux sets (4-6, 611-7). Le deuxième set se jouant au tie-break est très serré et se termine (13-11) en faveur de l'Italien. C'est la 3e finale de Félix Auger-Aliassime de l'année et son 3e revers[36].

Il continue sa saison sur gazon au Queen's où il perd (7-63, 3-6, 4-6) en demi-finale contre le vainqueur du tournoi Feliciano López[37]., malgré des victoires sur Nick Kyrgios et Stéfanos Tsitsipás. À Wimbledon, il perd au 3e tour contre Ugo Humbert (4-6, 5-7, 3-6).

Il joue le Masters du Canada et il bat Vasek Pospisil puis Milos Raonic. En huitièmes il perd contre le huitième mondial, Karen Khachanov (7-67, 5-7, 3-6) en 2 h 50 de jeu alors que, le jour de son anniversaire, le public l’applaudit très fort après le gain du premier set (Kachanov demandera même à l’arbitre de les faire taire)[38].

Blessé en fin de saison, il renonce à jouer le Masters de Paris-Bercy et déclare forfait aux Next Generation ATP Finals malgré sa qualification dès le 9 octobre[39].

2020. 3 nouvelles finales et premier 1/8 de finale en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Félix Auger-Aliassime commence son année à l'ATP Cup avec Denis Shapovalov. En poule, il bat le Grec Michail Pervolarakis facilement, puis s'incline en deux manche face à l'Australien John Millman et de chuter contre l'Allemand Jan-Lennard Struff. Ils gagnent le double décisif pour se qualifier en quart de finale. Contre la Serbie, il perdson simples face à Dušan Lajović et le double[41]. Il enchaîne à Adélaïde en étant tête de série numéro 2, passant les Australiens James Duckworth et Alex Bolt, mais s'incliant dans une grosse rencontre (65-7, 7-67, 4-6) face au futur vainqueur, le Russe Andrey Rublev[42].

En indoor, au mois de février, Félix participe au tournoi de Rotterdam. Il bat Jan-Lennard Struff en trois sets, Grigor Dimitrov (6-4, 6-2), puis la surprise Aljaž Bedene et dans le dernier carré, l'Espagnol Pablo Carreño Busta (7-62, 6-4)[43]. 4e échec en finale de tournoi, face au Français Gaël Monfils (2-6, 4-6)[44]. La semaine suivante, il enchaîne à Marseille avec une nouvelle finale après sa victoire (7-5, 7-62) sur le Français Gilles Simon en demie[45]. Le Canadien échoue à nouveau sur la dernière marche (3-6, 4-6) face à Stéfanos Tsitsipás[46].

Après la suspension du circuit ATP à cause de la pandémie de Covid-19, Félix Auger-Aliassime participe au Masters de Cincinnati qui se déroule à New York mais s'incline au second tour face à l'Américain Tennys Sandgren en trois set.

Il atteint pour la première fois de sa carrière, la deuxième semaine en grand chelem lors de l'US Open. Après des victoires sur Thiago Monterio (6-3, 67-7, 7-66, 7-66) puis sur l’ancien numéro un, Andy Murray (6-2, 6-3, 6-4)[47] et le Français Corentin Moutet (6-0, 6-1, 6-4)[48]. Il perd en 1/8 de finale face à Dominic Thiem (64-7, 1-6, 1-6) en un peu plus de deux heures après un premier set accroché, qui remportera son premier Grand Chelem[49].

En octobre, il participe aux tournois indoor se déroulant en Allemagne, d'abord le Cologne I. Battant le qualifié Henri Laaksonen, puis Radu Albot avant de perdre un set face à Roberto Bautista-Agut, Auger-Aliassime se qualifie pour sa 3e finale de la saison[50]. Il perd de nouveau à ce stade face au local, Alexander Zverev (3-6, 3-6)[51]. Enfin au Cologne II, il atteint les demi-finales plus difficilement et chute (4-6, 7-5, 4-6) aux portes de la finale face à l'Argentin Diego Schwartzman[52].

2021 : 2 finales et 1/2 finale à l'US Open[modifier | modifier le code]

Il commence bien l’année à Melbourne en atteignant une finale après des belles victoires notamment contre Jiří Veselý et Corentin Moutet[53]. Il s’incline en finale contre Daniel Evans, qui remporte alors le premier titre de sa carrière[54].

À l’Open d’Australie, il passe Cedrik-Marcel Stebe puis le local James Duckworth avant de bousculer Denis Shapovalov, 12e mondial et tête de série no 11. Néanmoins, il s’incline contre le qualifié Aslan Karatsev après avoir mené 2 sets à zéro[55].

Puis, il y a les tournois indoors où il déçoit (2-2) en perdant au premier tour de Rotterdam contre Kei Nishikori et en quart du tournoi de Acapulco contre Stéfanos Tsitsipás.

Il enchaîne avec Miami où il perd contre le même adversaire qu'en 2019, John Isner, sur le même score de deux tie-breaks, mais cette fois au troisième tour.

Le , Toni Nadal, ancien coach de l'ancien numéro 1 mondial Rafael Nadal, annonce qu'il devient son entraîneur, aux côtés de Frédéric Fontang.

Sur terre battue, il joue à Monte Carlo et perd d’entrée face à Cristian Garín. Ensuite, il se rend en quart de finale à Barcelone, où il s’incline contre Stéfanos Tsitsipás.

À Wimbledon, après avoir battu le Suédois Mikael Ymer en 4 sets, puis l'Australien Nick Kyrgios, il crée l'exploit, en battant la tête de série no 4, Alexander Zverev, lundi par 6-4, 7-6, 3-6, 3-6 et 6-4 au 5e set, et se qualifie pour la première fois en quart de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Il joue son quart de finale, mercredi à 11 h, contre Matteo Berrettini, tête de série no 7, et joueur de sa taille (1,96 m contre 1,93 m) mais perd en quatre sets.

À l'US Open, il atteint les demi-finales pour la première fois en Grand Chelem en battant notamment Roberto Bautista-Agut au troisième tour et le jeune Carlos Alcaraz sur abandon en quarts.

Au cours du mois de juillet et août, il occupait la position de 10e au rang. Toutefois, il finit la saison au 14e rang[56].

Le 22 décembre 2021, Tennis Canada nomme Félix Auger-Aliassime joueur masculin de l'année, joueur de simple de l'année et, pour une seconde fois dans sa carrière, joueur le plus amélioré [56]. Il termine l'année avec une fiche de 38-24[57].

2022. Victorieux à l'ATP Cup, 1er titre en carrière à Rotterdam, et 1/4 de finale à l'Australian Open[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titre en simple[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 07-02-2022  ABN Amro World Tennis TournamentRotterdam ATP 500 1 208 315  Dur (int.) Stefanos Tsitsipas 6-4, 6-2 Parcours

Finales en simple[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 18-02-2019  Rio Open presented by ClaroRio de Janeiro ATP 500 1 786 690 $ Terre (ext.) Laslo Djere 6-3, 7-5 Parcours
2 19-05-2019  Open Parc Auvergne-Rhône-AlpesLyon ATP 250 524 340  Terre (ext.) Benoît Paire 6-4, 6-3 Parcours
3 10-06-2019  MercedesCupStuttgart ATP 250 679 015  Gazon (ext.) Matteo Berrettini 6-4, 7-611 Parcours
4 10-02-2020  ABN AMRO World Tennis TournamentRotterdam ATP 500 2 013 855  Dur (int.) Gaël Monfils 6-2, 6-4 Parcours
5 17-02-2020  Open 13 ProvenceMarseille ATP 250 691 880  Dur (int.) Stéfanos Tsitsipás 6-3, 6-4 Parcours
6 12-10-2020  bett1HULKS IndoorsCologne ATP 250 271 345  Dur (int.) Alexander Zverev 6-3, 6-3 Parcours
7 01-02-2021  Murray River OpenMelbourne ATP 250 320 775 $ Dur (ext.) Daniel Evans 6-2, 6-3 Parcours
8 08-06-2021  Mercedes CupStuttgart ATP 250 543 210  Gazon (ext.) Marin Čilić 7-62, 6-3 Parcours
9 14-02-2022  Open 13 ProvenceMarseille ATP 250 545 200  Dur (int.) Andrey Rublev 7-5, 7-64 Parcours

Titre en double messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Partenaire Finalistes Score
1 02-11-2020  Rolex Paris Masters
 Paris
Masters 1000 3 343 725  Dur (int.) Hubert Hurkacz Mate Pavić
Bruno Soares
63-7, 7-67, [10-2] Parcours

Finale en double messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 14-06-2021  Noventi Open
 Halle
ATP 500 1 318 605  Gazon (ext.) Kevin Krawietz
Horia Tecău
Hubert Hurkacz 7-64, 6-4 Parcours

Palmarès hors du circuit principal[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

En double[modifier | modifier le code]

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2017 Q2 Serhiy Stakhovsky
2018 Q2 Jaume Munar 1er tour (1/64) Denis Shapovalov
2019 Q2 Christopher Eubanks 3e tour (1/16) Ugo Humbert 1er tour (1/64) Denis Shapovalov
2020 1er tour (1/64) Ernests Gulbis 1er tour (1/64) Y. Nishioka Annulé 1/8 de finale Dominic Thiem
2021 1/8 de finale Aslan Karatsev 1er tour (1/64) Andreas Seppi 1/4 de finale Matteo Berrettini 1/2 finale Daniil Medvedev
2022 1/4 de finale Daniil Medvedev

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2021 1er tour (1/32)
Hubert Hurkacz
Ken Skupski
Neal Skupski

N.B. : le nom du partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2018 2e tour
Milos Raonic
1er tour
M. Zverev
2e tour
D. Medvedev
2019 3e tour
Y. Nishioka
1/2 finale
John Isner
2e tour
A. Zverev
2e tour
Rafael Nadal
1er tour
Borna Ćorić
1/8 de finale
K. Khachanov
1er tour
M. Kecmanović
2e tour
S. Tsitsipás
2020 n.o. n.o. n.o. n.o. 1er tour
F. Krajinović
n.o. 2e tour
T. Sandgren
n.o. 1er tour
M. Čilić
2021 2e tour
A. Ramos
3e tour
John Isner
1er tour
C. Garín
1er tour
C. Ruud
1/8 de finale
F. Delbonis
2e tour
D. Lajović
1/4 de finale
S. Tsitsipás
n.o. 2e tour
D. Köpfer
2022 2e tour
van de Zandschulp
2e tour
M. Kecmanović
2e tour
L. Musetti
1/4 de finale
A. Zverev
1/4 de finale
N. Djokovic

N.B. : sous le résultat se trouve le nom de l’ultime adversaire.

Confrontations avec ses principaux adversaires[modifier | modifier le code]

Confrontations lors des différents tournois ATP et en Coupe Davis avec ses principaux adversaires (6 confrontations minimum et avoir été membre du top 10). Classement par pourcentage de victoires. Situation au 4 mai 2022 :

Les joueurs retraités sont en gris.

Joueur Meilleur

classement

Confrontations Victoires Défaites Pourcentage

de victoires

Dernière confrontation
Alexander Zverev 3 7 2 5 28,6 défaite (3-6, 5-7) au Masters de Madrid 2022
Stéfanos Tsitsipás 3 8 3 5 37,5 victoire (6-4, 6-2) à Rotterdam 2022
Denis Shapovalov 10 6 3 3 50 défaite (4-6, 5-7) à Stockolm 2021

Victoires sur le top 10[modifier | modifier le code]

Toutes ses victoires sur des joueurs classés dans le top 10 de l'ATP lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Masters 1000
500 Series
250 Series
Coupe Davis
# F.A.-A. Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score
1 no 58 Indian Wells 2019 Dur Stéfanos Tsitsipás no 10 1/32 6-4, 6-2
2 no 21 Queen's 2019 Gazon Stéfanos Tsitsipás no 6 1/4 7-5, 6-2
3 no 21 Rome 2021 Terre battue Diego Schwartzman no 10 1/16 6-1, 6-3
4 no 21 Halle 2021 Gazon Roger Federer no 8 1/8 4-6, 6-3, 6-2
5 no 19 Wimbledon 2021 Gazon Alexander Zverev no 6 1/8 6-4, 7-66, 3-6, 3-6, 6-4
6 no 17 Cincinnati 2021 Dur (ext.) Matteo Berrettini no 8 1/8 6-4, 6-3
7 no 11 ATP Cup 2022 Dur Alexander Zverev no 3 Poules 6-4, 4-6, 6-3
8 no 9 Rotterdam 2022 Dur (int.) Andrey Rublev no 7 1/2 65-7, 6-4, 6-2
9 Stéfanos Tsitsipás no 4 Finale 6-4, 6-2

Classements ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

Année 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021
Rang en simple 760 en augmentation 601 en augmentation 162 en augmentation 109 en augmentation 21 en stagnation 21 en augmentation 11
Rang en double - 805 en diminution 992 en augmentation 559 - 77 en diminution 132

Source : (en) Classements de Félix Auger-Aliassime sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Un laissez-passer pour Auger-Aliassime à la Coupe Rogers », sur Radio-Canada,
  2. a b et c « Félix Auger-Aliassime, Denis Shapovalov et Vasek Pospisil seront à la Coupe Rogers », sur Réseau des sports,
  3. a b et c (en) « Is Felix Auger-Aliassime Canada's newest tennis sensation? », sur CBC,
  4. ATP : Félix Auger-Aliassime se sépare de l'un de ses entraîneurs, sur L'Équipe, 5 novembre 2020 (consulté le 5 novembre 2020).
  5. « Toni Nadal nouveau coach de Félix Auger-Aliassime », sur L'Équipe, (consulté le ).
  6. Félix Auger-Aliassime écrira son histoire
  7. Le tennis, une histoire de famille chez les Auger-Aliassime
  8. a et b « Félix Auger-Aliassime, juste quelqu'un de bien », sur Europsport.
  9. « La bonne cause de Félix Auger-Aliassime », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. Jessica Lapinski, « Félix Auger-Aliassime, prodige ambitieux », sur journaldemontreal.com, Le Journal de Montréal,
  11. Joany Dufresne, « Félix Auger-Aliassime, un jeune tennisman prodige », sur quebechebdo.com,
  12. (en) Danielle Rendina, « Meet Felix Auger-Aliassime, the 14-year-old beating pro players nearly 10 years older », sur smh.com.au, The Sydney Morning Herald,
  13. (en) « Canadian junior boys win U.S. Open doubles final », sur cbc.ca,
  14. Laurent Vergne, « Le Français Geoffrey Blancaneaux sacré en juniors, une première depuis Monfils en 2004 », sur eurosport.fr,
  15. « Auger-Aliassime, grand champion chez les juniors à New York », sur tvasports.ca,
  16. Thibault Karmaly, « ATP - Fontang nouveau coach de l'espoir Auger-Aliassime », sur tennisactu.net,
  17. Journal de Montréal du 18 juin 2016
  18. « Félix Auger-Aliassime, 17 ans, jeune homme pressé », sur L'Équipe,
  19. « ATP - Toronto - Auger-Aliassime crée l'exploit contre Pouille », sur www.tennisactu.net (consulté le )
  20. « Auger-Aliassime a écœuré Fognini », sur Eurosport,
  21. « Auger-Aliassime en finale : Felix le lion ! », sur Eurosport,
  22. « Felix Auger-Aliassime voit déjà plus loin que Rio », sur Eurosport,
  23. « ATP RIO : Laslo Djere bat Felix Auger-Aliassime en finale et remporte son premier titre », sur Eurosport,
  24. « Félix Auger-Aliassime au 60e rang mondial », sur journaldequebec.com,
  25. « Félix Auger-Aliassime s'est à nouveau incliné devant Laslo Djere », sur rds.ca,
  26. « Pour leur première chez les pros, Auger-Aliassime a écrasé Tsitsipas », sur Eurosport,
  27. « Miami : Félix Auger-Aliassime solide face à Hubert Hurkacz », sur L'Équipe,
  28. « Miami : on n'arrête plus Auger-Aliassime, qualifié pour les quarts », sur L'Équipe,
  29. « A Miami, Auger-Aliassime écrit l'histoire », sur Eurosport,
  30. « 5-0, l'impressionnante série d'Auger-Aliassime face au Top 20 », sur Eurosport,
  31. « Auger-Aliassime est tombé sur un os nommé Isner », sur Eurosport,
  32. « Auger-Aliassime : "C’est dur à avaler" », sur Eurosport,
  33. « ATP LYON : AUGER-ALIASSIME RENVERSE BASILASHVILI (2-6, 7-6, 6-4) ET SE QUALIFIE POUR LA FINALE », sur Eurosport,
  34. « PAIRE PREND GOÛT À LA VICTOIRE », sur Eurosport,
  35. « ATP STUTTGART : AUGER-ALIASSIME VIENT À BOUT DE BROWN (7-6, 6-7, 7-6) ET ATTEINT LE DERNIER CARRÉ », sur Eurosport,
  36. « BERRETTINI FRUSTRE AUGER-ALIASSIME », sur Eurosport,
  37. « FELICIANO LOPEZ BAT FELIX AUGER-ALIASSIME ET RETROUVERA GILLES SIMON EN FINALE », sur Eurosport,
  38. « MASTERS 1000 MONTRÉAL : KHACHANOV RENVERSE AUGER-ALIASSIME (6-7, 7-5, 6-3) ET PASSE EN QUARTS », sur Eurosport,
  39. (en) « Felix Auger-Aloassime Qualifies », sur NextGen Finals, (consulté le )
  40. Le tournoi de Cincinnati est délocalisé à l'USTA National Tennis Center de Flushing Meadows en raison de la crise sanitaire et de la réorganisation du calendrier.
  41. « LA SERBIE BAT LE CANADA POUR REJOINDRE LES DEMI-FINALES », sur Eurosport,
  42. « «C’est difficile à avaler» -Félix Auger-Aliassime », sur journaldemontreal.com,
  43. « ATP ROTTERDAM - QUATRIÈME FINALE EN CARRIÈRE POUR AUGER-ALIASSIME TOMBEUR DE CARRENO BUSTA », sur Eurosport,
  44. « ATP ROTTERDAM - GAËL MONFILS DOMINE FÉLIX AUGER-ALIASSIME (6-2, 6-4) ET DÉCROCHE SON 10E TITRE », sur Eurosport,
  45. « ATP MARSEILLE - GILLES SIMON BATTU EN DEMI-FINALE PAR FÉLIX AUGER-ALIASSIME (7-5, 7-6) », sur Eurosport,
  46. « TENNIS - MARSEILLE : STEFANOS TSITSIPAS DOMINE FÉLIX AUGER-ALIASSIME EN FINALE ET CONSERVE SON TITRE », sur Eurosport,
  47. « US Open : Félix Auger-Aliassime trop fort pour Andy Murray », sur L'Équipe,
  48. « US OPEN - AUGER-ALIASSIME, SHAPOVALOV, POSPISIL EN HUITIÈMES : LE TENNIS CANADIEN FAIT L'HISTOIRE », sur Eurosport,
  49. « US OPEN - THIEM DOMINE AUGER-ALIASSIME EN 3 SETS ET FILE EN QUART », sur Eurosport,
  50. « ATP COLOGNE : AUGER-ALIASSIME BAT BAUTISTA AGUT (6-3, 1-6, 6-3) EN DEMI-FINALE », sur Eurosport,
  51. « ATP COLOGNE : ALEXANDER ZVEREV DOMINE FÉLIX AUGER-ALIASSIME EN FINALE », sur Eurosport,
  52. « ATP COLOGNE - ENCORE UNE FINALE POUR ALEXANDER ZVEREV VAINQUEUR DE JANNIK SINNER », sur Eurosport,
  53. « Tournoi de Murray River | Une septième finale pour Félix Auger-Aliassime », sur La Presse, (consulté le )
  54. « Murray River Open - La Malédiction d'Auger-Aliassime, battu pour la 7e fois en finale », sur www.eurosport.com (consulté le )
  55. « Sensation de l'Open d'Australie, Aslan Karatsev renverse Félix Auger-Aliassime en huitièmes de finale », sur L'Équipe (consulté le )
  56. a et b « Félix Auger-Aliassime joueur de l'année au Canada », sur La Presse, (consulté le )
  57. Agence QMI, « Tennis Canada : après Leylah, Félix... », sur Le Journal de Montréal (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Simple
Rang Évolution Nom Points
1 en stagnation Novak Djokovic 8 660
2 en stagnation Daniil Medvedev 7 980
3 en stagnation Alexander Zverev 7 200
4 en augmentation Stéfanos Tsitsipás 6 170
5 en diminution Rafael Nadal 5 525
6 en stagnation Carlos Alcaraz 4 770
7 en stagnation Andrey Rublev 3 945
8 en augmentation Casper Ruud 3 940
9 en stagnation Félix Auger-Aliassime 3 850
10 en diminution Matteo Berrettini 3 805
Double
Rang Évolution Nom Points
1 en stagnation Joe Salisbury 8 303
2 en stagnation Rajeev Ram 8 053
3 en augmentation Mate Pavić 6 340
4 en diminution Nicolas Mahut 6 305
5 en augmentation Nikola Mektić 6 005
6 en diminution Horacio Zeballos 5 590
7 en augmentation Pierre-Hugues Herbert 5 500
8 en diminution Marcel Granollers 5 478
9 en augmentation Juan Sebastián Cabal 5 095
9 en augmentation Robert Farah 5 095