Guy Forget

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guy Forget (homonymie).
Guy Forget
Guy Forget
Guy Forget lors du tournoi vétéran de Wimbledon en 2010
Carrière professionnelle
1982 – 1997
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (51 ans)
Drapeau : Maroc Casablanca
Taille / poids 1,90 m / 80 kg (176 lb)
Prise de raquette Gaucher, revers à une main
Gains en tournois 5 669 934 $
Palmarès
En simple
Titres 11
Finales perdues 8
Meilleur classement 4e (25 mars 1991)
En double
Titres 28
Finales perdues 17
Meilleur classement 3e (18 août 1986)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/4 1/8 1/4 1/8
Double 1/2 F(2) 1/2 1/2
Mixte 1/16 1/4 - -
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 2 (1991, 1996)
World Team Cup 1 (1986)

Guy Forget, né le à Casablanca au Maroc, est un ancien joueur et capitaine de tennis français, professionnel de 1982 à 1997, actuel directeur du tournoi de Roland-Garros.

Carrière[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Champion de France junior et champion du monde Junior en 1982, Guy Forget remporte son premier tournoi sur le circuit professionnel en 1986 à Toulouse où son grand-père s'était imposé en 1946 et son père en 1966. Il gagne aussi à Nancy en 1989 et devient champion du monde en double avec le Suisse Jakob Hlasek en 1990.

Il réalise sa meilleure saison en 1991 : il atteint le 4e rang mondial grâce à 6 victoires en tournoi (Sydney, Bruxelles, Cincinnati, Bordeaux, Toulouse et le masters de Paris-Bercy). Aucun joueur français n'a remporté autant de tournois sur une année. Cette année-là, il domine également 3 fois Pete Sampras, à chaque fois dans de grandes occasions (finales de Cincinnati et Bercy et finale de la Coupe Davis). À Wimbledon il atteint les quarts de finale (battu par l'allemand Boris Becker). Il ne dépassera jamais ce stade de la compétition dans les tournois du Grand Chelem (3 fois à Wimbledon 1991, 1992 (il sauve une balle de match en 1/8), 1994, et 2 fois à l'Open d'Australie 1991 et 1993). Il réalise le meilleur bilan de l'année 1991 en Masters 1000 avec 2 titres et une finale et comptabilise 611 aces soit 7.2 par match, cela constitue le record Français. En double il atteint au moins les demi-finales dans les quatre rendez-vous du Grand-Chelem et surtout deux finales à Roland-Garros. En mixte il atteint les quarts de finale à Roland-Garros en 1988 avec Betsy Nagelsen.

À l'issue de la saison 1994, il reçoit le prix ATP du « Retour de l'année ». Après une coupure d'un an à la suite d'une blessure, de début mai 1993 à avril 1994, il fait son retour sur la terre battue du Masters de Monte-Carlo. Ce sera une défaite au premier tour. Il fait un deuxième retour en juin pour la saison sur gazon où il échoue au premier tour des tournois du Queen et de Halle. C'est alors qu'il se présente au tournoi de Wimbledon en étant classé 1130 mondial avec pour dernière victoire un match de premier tour fin avril 1993 soit il y a un an et deux mois environ, après une victoire sur Jim Courier no 7 mondial au deuxième tour il se hisse jusqu'en quart de finale où il est défait par Goran Ivanišević. Il devient le joueur le moins bien classé à atteindre un 1/4 de finale en tournoi du Grand Chelem. À noter qu'avant Wimbledon il remporte un match de double à Roland Garros et surtout remporte le tournoi de Halle sur gazon. Il passe de la 1130e place mondiale à la 213e.

Il joue trois fois la Coupe Hopman : 1991, 1993, 1997 sans jamais atteindre la finale, son bilan est en double mixte de 4 victoires pour autant de défaites et en simple de 6 victoires pour 3 défaites.

Guy Forget met fin à sa carrière de joueur en 1997 après 11 tournois gagnés en simple et 28 en double. Il vit aujourd'hui à Mies en Suisse[1].

Guy Forget a reçu le prestigieux Prix Philippe-Chatrier lors du dîner des Champions du Monde de l'ITF à Paris le 31 mai 2011. Dans le cadre de la présentation, une vidéo a été produite en l'honneur du Français pour célébrer sa carrière[2].

Sélection en équipe de France[modifier | modifier le code]

Sélectionné en équipe de France pour la première fois en 1984 en Tchécoslovaquie, Forget ne devient titulaire en simple qu'après le retrait de Yannick Noah en 1990.

Il remporte la coupe Davis en 1991 à Lyon, contre les États-Unis. Le capitaine de l'équipe n'est autre que Yannick Noah. Battu le premier jour par Andre Agassi, il se reprend en double avec Henri Leconte puis apporte le point décisif en battant Pete Sampras en 4 sets. La France récupère le saladier d'argent après 59 ans d'attente.

La France obtient une seconde victoire dans cette épreuve 5 ans plus tard en 1996 en Suède. Forget, 31 ans, qui a chuté au classement en simple est encore là pour apporter le point du double avec Guillaume Raoux contre les Suédois.

Particulièrement performant en double (21 victoires - 4 défaites), il est invaincu avec Henri Leconte (11 victoires).

Sélectionneur des équipes de France[modifier | modifier le code]

Capitaine de coupe Davis[modifier | modifier le code]

Il obtient sa troisième victoire en coupe Davis, cette fois-ci en tant que capitaine, en 2001. Il occupe ce poste depuis 1999, année au cours de laquelle la France perd la finale contre l'Australie à Nice. Deux ans plus tard, la France obtient sa revanche en allant triompher des Australiens Lleyton Hewitt et Patrick Rafter sur le gazon de Melbourne. Cette année-là, l'équipe de France (composée de Nicolas Escudé, Sébastien Grosjean et Arnaud Clément en simple et de Cédric Pioline et Fabrice Santoro en double) réussit l'exploit de gagner ses 4 rencontres à l'extérieur (Belgique, Suisse, Pays-Bas et Australie). Dès l'année suivante en 2002, l'équipe de France dispute une autre finale, perdue contre la Russie à Bercy, sur terre battue. En 2010, huit ans après cette finale malheureuse, Guy Forget connaît une nouvelle déception comme capitaine. En effet, l'équipe de France se hisse une nouvelle fois en finale mais s'incline au terme du cinquième match décisif contre la Serbie à Belgrade.

Capitaine de Fed Cup[modifier | modifier le code]

Forget a été également capitaine de l'équipe de France de Fed Cup. Sous sa direction Amélie Mauresmo et Mary Pierce ont remporté la Fed Cup contre les États-Unis à Moscou en 2003.

Directeur de tournoi et conseiller[modifier | modifier le code]

En 2011, il rejoint le comité de pilotage du tournoi de Roland Garros[3] et est nommé directeur du tournoi de Bercy[4] à compter de 2012. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il annonce au début 2012 qu'il s'agit de sa dernière année à la fonction de Capitaine de l'Équipe de France de Coupe Davis ; la France s'étant inclinée face aux États-Unis en quarts de finale à Monte-Carlo, Guy Forget quitte donc sa fonction le 8 avril 2012. Il est licencié au TC Annecy où il est classé 4/6.

En février 2016, il est nommé directeur du tournoi de Roland Garros[5] en remplacement de Gilbert Ysern licencié.

Radio et télévision[modifier | modifier le code]

En janvier 2001, la chaîne Paris Première lui confie une émission où il doit présenter tous les évènements sportifs diffusés sur celle-ci, aussi bien des tournois de tennis que des autres sports qu'il découvre aux côtés des journalistes spécialisés de la chaîne.

Guy Forget rejoint le service des sports de la radio Europe 1 comme consultant tennis de la station à partir du . Il intervient lors des grandes sessions d'information, dans les directs et dans Europe Sport à l'occasion des grands tournois. À partir de septembre 2008, il est chroniqueur régulier dans l'émission d'Alexandre Delpérier, le Club Sport Europe 1 en compagnie de Thierry Rey, Laurent Fignon ou encore Nelson Monfort.

À partir des années 2000, et même avant lors de périodes de blessures au moment de sa carrière, il intervient très régulièrement comme consultant lors des retransmissions télévisées que cela soit pour France Télévisions où il a commenté le tournoi de Roland Garros. Il est consultant pour Canal+ où il a commenté l'Open d'Australie, Wimbledon, l'US Open ainsi que la Masters Cup et les Masters 1000. À partir de 2014, il intervient sur la chaîne Eurosport.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Guy Forget vit avec Isabelle, avec qui il a eu deux fils : Mathieu (né le 31 octobre 1989) et Thibault (né le 11 octobre 1995). Il a aussi un demi frère et une demi sœur, qui eux, habitent en France.

Comme plusieurs joueurs de haut niveau de tennis français, il vit en Suisse.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple messieurs[modifier | modifier le code]

En double messieurs[modifier | modifier le code]

Autres victoires[modifier | modifier le code]

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open Open d'Australie
1982 n.o. 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis J. Connors 3e tour (1/16) Drapeau : Australie P. Dent
1983 n.o. 1er tour (1/64) Drapeau : Australie W. Masur 1er tour (1/64) Drapeau : Australie B. Dyke 1er tour (1/64) Drapeau : Suède M. Wilander
1984 n.o. 1er tour (1/64) Drapeau : Belgique B. Boileau 3e tour (1/16) Drapeau : Équateur A. Gómez 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis G. Holmes 1/8 de finale Drapeau : République fédérale d'Allemagne Bo. Becker
1985 n.o. 1er tour (1/64) Drapeau : Argentine H. de la Peña 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis L. Bourne 2e tour (1/32) Drapeau : France H. Leconte 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis L. Shiras
1986 n.o. 1/8 de finale Drapeau : Argentine G. Vilas 1er tour (1/64) Drapeau : Argentine M. Jaite 2e tour (1/32) Drapeau : Tchécoslovaquie M. Mečíř n.o.
1987 1er tour (1/64) Drapeau : Suède L-A. Wahlgren 1/8 de finale Drapeau : Australie P. Cash 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis B. Gilbert n.o.
1988 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis J. Grabb 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne E. Sánchez 1er tour (1/64) Drapeau : Suède S. Edberg 2e tour (1/32) Drapeau : Suède S. Edberg n.o.
1989 1er tour (1/64) Drapeau : Australie M. Kratzmann n.o.
1990 2e tour (1/32) Drapeau : Finlande V. Paloheimo 3e tour (1/16) Drapeau : France T. Champion 1/8 de finale Drapeau : Suède C. Bergström 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis J. Arias n.o.
1991 1/4 de finale Drapeau : Allemagne Bo. Becker 1/8 de finale Drapeau : États-Unis M. Chang 1/4 de finale Drapeau : Allemagne Bo. Becker 2e tour (1/32) Drapeau : Pays-Bas J. Siemerink n.o.
1992 2e tour (1/32) Drapeau : Suède C. Bergström 2e tour (1/32) Drapeau : Belgique B. Wuyts 1/4 de finale Drapeau : États-Unis J. McEnroe 1/8 de finale Drapeau : États-Unis P. Sampras n.o.
1993 1/4 de finale Drapeau : Allemagne M. Stich n.o.
1994 1/4 de finale Drapeau : Croatie G. Ivanišević 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis A. Agassi n.o.
1995 2e tour (1/32) Drapeau : Suède J. Björkman 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne À. Corretja 2e tour (1/32) Drapeau : Royaume-Uni G. Rusedski 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis T. Martin n.o.
1996 1er tour (1/64) Drapeau : France A. Boetsch 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne F. Clavet 1er tour (1/64) Drapeau : Suède S. Edberg 1/8 de finale Drapeau : Espagne À. Corretja n.o.
1997 1er tour (1/64) Drapeau : République tchèque S. Doseděl n.o.
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open Open d'Australie
1982 n.o. 1er tour (1/32)
Drapeau : France T. Benhabiles
Drapeau : Belgique B. Boileau
Drapeau : Mexique A. González
1983 n.o.
1984 n.o. 1/8 de finale
Drapeau : France L. Courteau
Drapeau : Afrique du Sud K. Curren
Drapeau : États-Unis S. Denton
1er tour (1/32)
Drapeau : France H. Leconte
Drapeau : Australie B. Dyke
Drapeau : Australie W. Masur
1er tour (1/32)
Drapeau : Suisse J. Hlasek
Drapeau : Australie C. Miller
Drapeau : États-Unis E. Sherbeck
1985 n.o. 2e tour (1/16)
Drapeau : France L. Courteau
Drapeau : Suède S. Edberg
Drapeau : Suède A. Järryd
2e tour (1/16)
Drapeau : France L. Courteau
Drapeau : Suède J. Nyström
Drapeau : Suède M. Wilander
2e tour (1/16)
Drapeau : Suède S. Edberg
Drapeau : Royaume-Uni J. Bates
Drapeau : Israël A. Mansdorf
1986 n.o. 1/8 de finale
Drapeau : États-Unis P. Fleming
Drapeau : France H. Leconte
Drapeau : États-Unis S. Stewart
1/8 de finale
Drapeau : Pologne W. Fibak
Drapeau : Suède J. Nyström
Drapeau : Suède M. Wilander
1/4 de finale
Drapeau : France Y. Noah
Drapeau : Afrique du Sud G. Muller
Drapeau : États-Unis T. Nelson
n.o.
1987 Finale
Drapeau : France Y. Noah
Drapeau : Suède A. Järryd
Drapeau : États-Unis R. Seguso
1/4 de finale
Drapeau : France Y. Noah
Drapeau : États-Unis K. Flach
Drapeau : États-Unis R. Seguso
1er tour (1/32)
Drapeau : France H. Leconte
Drapeau : États-Unis K. Flach
Drapeau : États-Unis R. Seguso
n.o.
1988 1/8 de finale
Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie S. Živojinović
Drapeau : Nouvelle-Zélande K. Evernden
Drapeau : États-Unis J. Kriek
1er tour (1/32)
Drapeau : Tchécoslovaquie T. Šmíd
Drapeau : République fédérale d'Allemagne E. Jelen
Drapeau : République fédérale d'Allemagne P. Kühnen
1/4 de finale
Drapeau : Tchécoslovaquie T. Šmíd
Drapeau : Australie P. Doohan
Drapeau : États-Unis J. Grabb
1/8 de finale
Drapeau : France H. Leconte
Drapeau : États-Unis R. Leach
Drapeau : États-Unis J. Pugh
n.o.
1989 2e tour (1/16)
Drapeau : Suisse J. Hlasek
Drapeau : Royaume-Uni N. Broad
Drapeau : Afrique du Sud S. Kruger
n.o.
1990 2e tour (1/16)
Drapeau : France Y. Noah
Drapeau : Suisse J. Hlasek
Drapeau : France É. Winogradsky
1er tour (1/32)
Drapeau : Suisse J. Hlasek
Drapeau : France O. Delaitre
Drapeau : France G. Raoux
1/8 de finale
Drapeau : Suisse J. Hlasek
Drapeau : Australie J. Stoltenberg
Drapeau : Australie T. Woodbridge
1/4 de finale
Drapeau : Suisse J. Hlasek
Drapeau : Afrique du Sud P. Aldrich
Drapeau : Afrique du Sud D. Visser
n.o.
1991 1er tour (1/32)
Drapeau : Suisse J. Hlasek
Drapeau : Australie J. Fitzgerald
Drapeau : Suède A. Järryd
1/8 de finale
Drapeau : Suisse J. Hlasek
Drapeau : Pays-Bas T. Nijssen
Drapeau : Tchécoslovaquie C. Suk
n.o.
1992 2e tour (1/16)
Drapeau : France H. Leconte
Drapeau : États-Unis L. Jensen
Drapeau : Australie L. Warder
1/2 finale
Drapeau : Suisse J. Hlasek
Drapeau : États-Unis J. McEnroe
Drapeau : Allemagne M. Stich
n.o.
1993 n.o.
1994 2e tour (1/16)
Drapeau : Suisse J. Hlasek
Drapeau : Canada G. Connell
Drapeau : États-Unis P. Galbraith
2e tour (1/16)
Drapeau : France O. Delaitre
Drapeau : Afrique du Sud D. Adams
Drapeau : Russie A. Olhovskiy
n.o.
1995 1/8 de finale
Drapeau : France F. Santoro
Drapeau : Russie I. Kafelnikov
Drapeau : Russie A. Olhovskiy
1/4 de finale
Drapeau : Suisse J. Hlasek
Drapeau : Bahamas M. Knowles
Drapeau : Canada D. Nestor
n.o.
1996 1/2 finale
Drapeau : Suisse J. Hlasek
Drapeau : Canada S. Lareau
Drapeau : États-Unis A. O'Brien
Finale
Drapeau : Suisse J. Hlasek
Drapeau : Russie I. Kafelnikov
Drapeau : République tchèque D. Vacek
1/4 de finale
Drapeau : Suisse J. Hlasek
Drapeau : Australie M. Philippoussis
Drapeau : Australie P. Rafter
1/2 finale
Drapeau : Suisse J. Hlasek
Drapeau : Pays-Bas J. Eltingh
Drapeau : Pays-Bas P. Haarhuis
n.o.
1997 1er tour (1/32)
Drapeau : France J-P. Fleurian
Drapeau : États-Unis R. Leach
Drapeau : États-Unis J. Stark
n.o.
1998 1er tour (1/32)
Drapeau : France R. Lavergne
Drapeau : Argentine L. Lobo
Drapeau : Espagne J. Sánchez
n.o.
1999 2e tour (1/16)
Drapeau : France N. Escudé
Drapeau : Argentine M. Hood
Drapeau : Argentine S. Prieto
n.o.
2000 2e tour (1/16)
Drapeau : France G. Raoux
Drapeau : République tchèque M. Damm
Drapeau : Slovaquie D. Hrbatý
n.o.
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Participation aux Masters[modifier | modifier le code]

En double[modifier | modifier le code]

Année Ville Surface Partenaire Résultats Résultat final
1986 Drapeau : Royaume-Uni Londres Moquette indoor Drapeau : France Yannick Noah 4v, 1d Finaliste
1990 Drapeau : Australie Sanctuary Cove Dur ext. Drapeau : Suisse Jakob Hlasek 5v, 0d Vainqueur

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg[6] Canada Cincinnati Stockholm puis Essen puis Stuttgart[7] Paris
1990 2e tour
Drapeau : États-Unis J. Berger
3e tour
Drapeau : États-Unis P. Sampras
1/8 de finale
Drapeau : Espagne E. Sánchez
1/4 de finale
Drapeau : Autriche T. Muster
1/2 finale
Drapeau : Espagne J. Aguilera
- 1/8 de finale
Drapeau : États-Unis B. Gilbert
1/8 de finale
Drapeau : Suède N. Kulti
1/8 de finale
Drapeau : Espagne E. Sánchez
1991 Finale
Drapeau : États-Unis J. Courier
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis J. Courier
1/8 de finale
Drapeau : Croatie G. Prpić
- - - Victoire
Drapeau : États-Unis P. Sampras
1/8 de finale
Drapeau : Croatie G. Ivanišević
Victoire
Drapeau : États-Unis P. Sampras
1992 2e tour
Drapeau : Russie A. Cherkasov
- 1/8 de finale
Drapeau : Autriche T. Muster
1er tour
Drapeau : Espagne J. Sánchez
- - 2e tour
Drapeau : Australie T. Woodbridge
Finale
Drapeau : Croatie G. Ivanišević
Finale
Drapeau : Allemagne Bo. Becker
1993 1er tour
Drapeau : États-Unis J. Grabb
1/8 de finale
Drapeau : Suède S. Edberg
2e tour
Drapeau : Suède U. Stenlund
- 1er tour
Drapeau : Allemagne D. Dier
- - - -
1994 - - 1er tour
Drapeau : Allemagne M. Stich
- - - - 2e tour
Drapeau : Russie I. Kafelnikov
1/8 de finale
Drapeau : Allemagne Bo. Becker
1995 2e tour
Drapeau : États-Unis M. Chang
2e tour
Drapeau : Australie M. Tebbutt
1er tour
Drapeau : Autriche T. Muster
- - - 1er tour
Drapeau : Espagne A. Berasategui
1er tour
Drapeau : République tchèque D. Vacek
1/8 de finale
Drapeau : République tchèque D. Vacek
1996 1er tour
Drapeau : Suède J. Björkman
2e tour
Drapeau : États-Unis M. Joyce
- 1er tour
Drapeau : Afrique du Sud W. Ferreira
1er tour
Drapeau : Italie S. Pescosolido
1er tour
Drapeau : Espagne À. Corretja
- - 1er tour
Drapeau : États-Unis R. Reneberg
1997 1er tour
Drapeau : Roumanie A. Voinea
1er tour
Drapeau : Allemagne T. Haas
- - - - - - -
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Victoire sur le top 10[modifier | modifier le code]

Classement ATP[modifier | modifier le code]

Classement en simple[modifier | modifier le code]

Guy Forget a atteint la 4e place du classement ATP le 25 mars 1991. Il s'est classé dans les 10 premiers mondiaux du 18 février 1991 au 3 août 1992 et du 1er février 1993 au 15 février 1993.

En fin de saison :
Année 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997
Rang 70 en diminution 188 en augmentation 36 en diminution 61 en augmentation 25 en diminution 54 en augmentation 48 en augmentation 36 en augmentation 16 en augmentation 7 en diminution 11 en diminution 152 en augmentation 40 en diminution 73 en augmentation 51 en diminution 1121

Source : (en) Classements de Guy Forget sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Classement en double[modifier | modifier le code]

Il parvient à la 3e place mondiale — son meilleur classement — le 18 août 1986. Il se maintient dans les 10 premiers du 3 mars 1986 au 30 mars 1987 et du 11 mai 1987 au 23 mai 1988. Il revient au premier plan en 1990, réintégrant le « Top 10 » le 15 octobre de cette année (qu'il termine au 4e rang mondial) jusqu'au 11 mars 1991.

En fin de saison :
Année 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997
Rang 717 en augmentation 166 en diminution 577 en augmentation 23 en augmentation 8 en augmentation 6 en diminution 15 en diminution 152 en augmentation 4 en diminution 84 en augmentation 29 en diminution 114 en augmentation 95 en augmentation 33 en augmentation 14 en diminution 565

Source : (en) Classements de Guy Forget sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Distinctions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]