Marco Cecchinato

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marco Cecchinato
Image illustrative de l’article Marco Cecchinato
Marco Cecchinato à Nice en 2016.
Carrière professionnelle
2010
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Naissance (26 ans)
Palerme
Taille 1,85 m (6 1)
Prise de raquette Droitier, revers à une main
Entraîneur Simone Vagnozzi
Gains en tournois 2 243 639 $
Palmarès
En simple
Titres 2
Finales perdues 0
Meilleur classement 19e (15/10/2018)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 169e (27/06/2016)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/64 1/2 1/64 1/64
Double 1/8 1/32 1/32 1/16

Marco Cecchinato, né le à Palerme, est un joueur de tennis italien, professionnel depuis 2010.

Il atteint la demi-finale du tournoi de Roland-Garros lors de l'édition 2018 alors qu'il n'avait gagné aucun match de Grand Chelem jusqu'alors. Il s'impose notamment face à Novak Djokovic en quart de finale avant de s'incliner en demi-finale face à Dominic Thiem.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il a remporté un titre ATP en simple, ainsi que cinq tournois Challenger en simple et trois en double.

Suspension[modifier | modifier le code]

En juillet 2016, Marco Cecchinato a été suspendu dix-huit mois par le Tribunal fédéral de la Fédération italienne de tennis (FIT) pour avoir enfreint le code éthique dans des dossiers de paris et de matchs truqués[1].

Les procureurs ont accusé l'Italien d'avoir truqué le résultat d'un de ses matchs lors d'un tournoi Challenger marocain le 8 octobre 2015[2]. L'enquête a prétendu avoir trouvé la preuve que l'Italien, avec son compatriote Riccardo Accardi, a placé un pari sur le fait qu'il allait perdre le match[2]. Cecchinato a nié l'allégation tout au long de l'enquête[2].

Interdit à l'origine pour 18 mois, Cecchinato a vu sa peine réduite à 12 mois en octobre, après qu'un tribunal indépendant a jugé qu'il n'avait pas déterminé sa défaite avant d'avoir joué le match[2]. Le tribunal a retenu que Cecchinato n'a jamais dit à Accardi qu'il allait perdre son match, mais l'a simplement informé qu'il ne se sentait pas bien.

À la suite de la réduction de sa peine, l'interdiction de Cecchinato a été totalement annulée. La commission d'appel du CONI a conclu à l'existence d'« irrégularités » dans la manière dont les preuves ont été recueillies au cours de l'enquête sur les matchs truqués, jugeant que l'interdiction n'était pas valide[2]. Il a également été exempté du paiement de son amende de 20 000 $[2].

2018 : Deux titres ATP à Budapest et à Umag, demi-finale à Roland-Garros et intégration du top 20[modifier | modifier le code]

En 2018, il remporte son premier match dans un tournoi majeur contre Damir Džumhur lors du Masters de Monte-Carlo. La semaine suivante, il remporte le tournoi de Budapest avec un statut de lucky loser après avoir éliminé trois têtes de série : une nouvelle fois Džumhur au deuxième tour, puis Jan-Lennard Struff en quart et Andreas Seppi en demi-finale, puis en battant l'Australien John Millman en finale (7-5, 6-4)[3].

À Roland-Garros, alors classé 59e joueur mondial, il passe difficilement son premier tour contre Marius Copil, remontant un handicap de deux sets à zéro (2-6, 64-7, 7-5, 6-2, 10-8). Puis il réussit l'exploit de se qualifier pour les demi-finales, alors qu'il n'avait jamais remporté de match en Grand Chelem. Il défait pour cela Pablo Carreño Busta au troisième tour (2-6, 7-65, 6-3, 6-1), s'impose contre David Goffin en huitièmes de finale (7-5, 4-6, 6-0, 6-3), puis élimine l'ancien numéro un mondial Novak Djokovic en quarts de finale dans un match à suspens (6-3, 7-64, 1-6, 7-611). Il échoue finalement en demi-finale face à Dominic Thiem (7-5, 7-610, 6-1)[4].

Après ce tournoi victorieux, Marco Cecchinato entame sa saison sur gazon avec le tournoi d'Eastbourne. S'il n'est pas spécialiste de cette surface, il atteint malgré tout les demi-finales, éliminé par Lukas Lacko. Au premier tour de Wimbledon, l'italien prend toutefois la porte dès le premier tour, éliminé par l'espoir australien Alex De Minaur en quatre sets. Après cet échec, Cecchinato retrouve sa surface de prédilection. Au tournoi d'Umag, il bataille au premier tour face à Jiri Vesely. Après avoir perdu le premier set, il conclut en trois manches, remportant les deux dernières sur le score de 7-5. Finalement, il enchainera 8 sets consécutifs pour s'imposer en finale[5] face à Guido Pella, après avoir sorti successivement Laslo Djere et Marco Trungelliti. À la suite de ce second titre en 2018, il se présente en Allemagne au tournoi d'Hambourg. Opposé au français Gaël Monfils, il sera fantomatique la première partie du match avant de se réveiller, remportant 5 jeux d'affilée pour s'adjuger la seconde manche. Finalement, il s'inclinera après presque 1h45 de jeu.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple messieurs (2)[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 23-04-2018 Drapeau : Hongrie Gazprom Hungarian OpenBudapest ATP 250 501 345  Terre (ext.) Drapeau : Australie John Millman 7-5, 6-4 Parcours
2 16-07-2018 Drapeau : Croatie Plava Laguna Croatia Open UmagUmag ATP 250 501 345  Terre (ext.) Drapeau : Argentine Guido Pella 6-2, 7-64 Parcours

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2015 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Mardy Fish
2016 1er tour (1/64) Drapeau : France Nicolas Mahut 1er tour (1/64) Drapeau : Australie Nick Kyrgios
2017 1er tour (1/64) Drapeau : Japon Kei Nishikori
2018 1/2 finale Drapeau : Autriche Dominic Thiem 1er tour (1/64) Drapeau : Australie Alex De Minaur 1er tour (1/64) Drapeau : France Julien Benneteau

N.B. : à droite du résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2015 2e tour (1/16)
Drapeau : Italie A. Seppi
Drapeau : Pologne M. Matkowski
Drapeau : Serbie N. Zimonjić
2016 1/8 de finale
Drapeau : Italie A. Seppi
Drapeau : Pays-Bas J.-J. Rojer
Drapeau : Roumanie Horia Tecău
2017
2018 1er tour (1/32)
Drapeau : Hongrie M. Fucsovics
Drapeau : Pologne Łukasz Kubot
Drapeau : Brésil Marcelo Melo
1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne R. Carballés
Drapeau : France P.-H. Herbert
Drapeau : France Nicolas Mahut
1er tour (1/32)
Drapeau : Italie D. Bracciali
Drapeau : États-Unis Mike Bryan
Drapeau : États-Unis Jack Sock

N.B. : le nom du partenaire se trouve sous le résultat, tandis que le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2014 1er tour
Drapeau : Pays-Bas I. Sijsling
2015
2016 1er tour
Drapeau : Canada M. Raonic
1er tour
Drapeau : Canada M. Raonic
2017
2018 2e tour
Drapeau : Canada M. Raonic
2e tour
Drapeau : Belgique D. Goffin
1er tour
Drapeau : États-Unis F. Tiafoe
1er tour
Drapeau : France A. Mannarino
1/8 de finale
Drapeau : Serbie N. Djokovic
1er tour
Drapeau : Portugal João Sousa

N.B. : sous le résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Victoires sur le top 10[modifier | modifier le code]

Toutes ses victoires sur des joueurs classés dans le top 10 de l'ATP lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Masters
Jeux olympiques
Masters 1000
500 Series
250 Series
Coupe Davis
# M.C. Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score
1 no 72 Drapeau : France Roland-Garros 2018 Terre battue Drapeau : Belgique David Goffin no 9 1/8 7-5, 4-6, 6-0, 6-3

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Marco Cecchinato suspendu 18 mois par la fédération italienne de tennis pour avoir truqué des matches », sur lesoir.be, Le Soir, (consulté le 3 juin 2018).
  2. a b c d e et f (en-US) « Marco Cecchinato Acquitted Of Match-Fixing - UBITENNIS », UBITENNIS,‎ (lire en ligne)
  3. « Tournoi ATP de Budapest : Marco Cecchinato l'emporte », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 3 juin 2018).
  4. « Roland-Garros. Dominic Thiem écarte Marco Cecchinato et file en finale », sur ouest-france.fr, Ouest-France, (consulté le 11 juin 2018).
  5. « Umag : Marco Cecchinato remporte le tournoi aux dépens de Guido Pella », L'Équipe,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]