Thomaz Bellucci

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bellucci.
Thomaz Bellucci
Image illustrative de l'article Thomaz Bellucci
Thomaz Bellucci au Masters de Madrid en 2015.
Carrière professionnelle
2005
Nationalité Drapeau du Brésil Brésil
Naissance (29 ans)
Drapeau : Brésil Tietê
Taille / poids 1,88 m (6 2) / 82 kg (180 lb)
Prise de raquette Gaucher, revers à deux mains
Entraîneur João Zwetsch
Gains en tournois 5 071 844 $
Palmarès
En simple
Titres 4
Finales perdues 4
Meilleur classement 21e (26/07/2010)
En double
Titres 1
Finales perdues 1
Meilleur classement 70e (15/07/2013)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/32 1/8 1/16 1/16
Double 1/4 1/32 1/16 1/8
Mixte - 1/2 - -

Thomaz Cocchiarali Bellucci, né le à Tietê, est un joueur de tennis professionnel brésilien.

Comme la plupart des joueurs brésiliens, sa surface de prédilection est la terre battue. C'est d'ailleurs sur cette surface qu'il a gagné tous ses titres sur le circuit ATP et réalisé sa meilleure performance en tournoi du Grand chelem avec un huitième de finale à Roland-Garros 2010. Il est le premier Brésilien depuis Gustavo Kuerten à avoir passé la première semaine à Roland-Garros.

Carrière[modifier | modifier le code]

Thomaz Bellucci dispute ses premiers tournois sur le circuit Future au Brésil en 2003 et engrange de l'expérience. Il parvient à sa première finale en 2006 à Fortaleza, performance qu'il réédite à São Paulo. Sa progression s'accélère l'année suivante : il remporte un Future à Chapecó et se hisse en finale des Challenger de Bogota et de Cueca. Le Brésilien entame l'année 2008 pied au plancher : invité au tournoi ATP de Buenos Aires, il s'offre une première victoire contre un pensionnaire du top 100 (Werner Eschauer). Il glane dans la foulée le Challenger de Santiago. Sélectionné en Coupe Davis pour affronter la Colombie dans le cadre du barrage du groupe Amérique, il perd contre Santiago Giraldo après avoir mené 2 sets à 0. Le Brésil est néanmoins vainqueur de cette confrontation. Thomaz Bellucci gagne le dernier simple sans enjeu face à Juan Sebastian Cabal.

C'est le début d'une série de victoires ininterrompues de 18 matchs qui lui permet d'être sacré dans les Challenger de Florianópolis, Rabat et Tunis. Il gagne par la même occasion 69 places au classement en seulement six semaines et entre pour la première fois dans le top 100. Cette fulgurante ascension dans la hiérarchie mondiale lui ouvre les portes du tableau final de Roland-Garros. Il affronte d'entrée le triple tenant du titre Rafael Nadal avec qui il fait quasiment jeu égal dans le premier set[réf. nécessaire] (7-5, 6-3, 6-1). Seul Novak Djokovic parvient à marquer plus de jeux que lui sur le parcours victorieux de l'Espagnol. La semaine suivante, le Brésilien se qualifie en quart de finale du Challenger de Prostějov écartant au passage le numéro 13 mondial Tomáš Berdych.

2009. Premier titre en carrière[modifier | modifier le code]

En février, il atteint la première finale de sa carrière à Costa do Sauipe, où il s'incline face à Tommy Robredo 3-6, 6-3, 4-6[1]. Début août, au tournoi de Gstaad en Suisse, il remporte la finale face à l'Allemand Andreas Beck en 2 sets (6-4, 7-62) alors issue des qualifications, en ayant battu notamment la tête de série no 1 Stanislas Wawrinka au deuxième tour[2]. En fin d'année, il atteint les demi-finales à l'Open de Stockholm. Il finit l'année dans le top 40.

2010. Deuxième titre et premier huitième de finale en Grand Chelem à Roland-Garros[modifier | modifier le code]

Dès janvier, il atteint les quarts de finales à l'Open de Brisbane et manque de peu de faire chuter Tomáš Berdych. À l'Open d'Australie, il atteint pour la première fois de sa carrière le second tour mais s'incline face à Andy Roddick après avoir néanmoins résisté à l'américain. En février, il bat Fernando González, numéro 11 mondial et tenant du titre à l'Open du Chili de Santiago, pour atteindre la troisième finale de sa carrière et finalement remporter son premier titre de la saison face à Juan Mónaco en trois sets.

À Roland-Garros, il se qualifie pour la première fois en deuxième semaine d'un Grand Chelem, en ayant battue notamment au troisième tour la tête de série no 14 Ivan Ljubičić, (7-64, 6-2, 6-4)[3]. Il s'incline en huitième de finale contre Rafael Nadal, 2e mondial, (2-6, 5-7, 4-6) aux deux derniers sets serrés, mais révélera au grand public le Brésilien lors de ce tournoi[4].

2011. Première demi-finale en Masters 1000 à Madrid[modifier | modifier le code]

Il atteint les demi-finales du Masters de Madrid alors 36e mondial, battu en 3 sets (6-4, 4-6, 1-6) par Novak Djokovic 2e mondial, futur vainqueur du tournoi[5]. Mais après avoir battu en huitième Andy Murray 4e mondial (6-4, 6-2), puis Tomáš Berdych 7e mondial, (7-62, 6-3) en quart[6]. Au tournoi de Roland-Garros, il s'incline au 3e tour face à Richard Gasquet en quatre sets.

2012. Troisième titre[modifier | modifier le code]

Thomaz Bellucci à l'Open de Nice 2012.

Il entame sa saison par l'Open d'Auckland, où il est battu au deuxième tour par le futur finaliste Olivier Rochus (66-7, 7-5, 65-7) après avoir battu Rui Machado (6-3, 7-63). À l'Open d'Australie, il s'incline au deuxième tour face à Gaël Monfils (6-2, 0-6, 4-6, 2-6) après avoir battu Dudi Sela (7-65, 6-4, 6-3).

Il enchaîne avec la tournée sud-américaine en commençant par l'Open du Chili. Exempté de premier tour, il s'incline d'entrée contre Federico Delbonis, passé par les qualifications (2-6, 5-7). Il participe ensuite à l'Open du Brésil où il s'incline en demi-finale face à Filippo Volandri (7-5, 0-6, 2-6) après avoir éliminé Ricardo Mello (6-0, 1-6, 6-3) et Leonardo Mayer (3-6, 6-2, 7-5).

Au Masters de Monte-Carlo, il bat au 2e tour David Ferrer, 5e mondial avant de s'incliner face à Robin Haase. Il est défait en cinq sets par Viktor Troicki au premier tour du tournoi de Roland-Garros.

Il perd face à Rafael Nadal lors du premier tour du Tournoi de Wimbledon (60-7, 3-6, 2-6).

Il s'adjuge ensuite son troisième titre sur le circuit, le deuxième à Gstaad face à Janko Tipsarević (66-7, 6-4, 6-2) où il domine le 8e mondial après avoir battu Blaž Kavčič (6-1, 6-1), Mikhail Youzhny, tête de série no 4 (4-6, 6-2, 6-4), Feliciano López (6-3, 6-3) et Grigor Dimitrov (7-63, 7-65)[7].

2015. Quatrième titre[modifier | modifier le code]

En février, au tournoi de Quito Bellucci s'incline en demi-finale (65-7, 5-7) face à Víctor Estrella Burgos.

Sur dur au Masters de Miami, il bat Lleyton Hewitt dans un gros match à suspense (7-5, 62-7, 6-4), puis la tête de série numéro 19, Pablo Cuevas (2-6, 6-2, 7-5) avant d'être vaincu par Alexandr Dolgopolov en deux sets.

Au Masters de Rome, alors issu des qualifications, il bat au premier tour Diego Schwartzman (6-4, 4-3 ab.), puis au deuxième tour, il sort vainqueur du match face à l'Espagnol Roberto Bautista-Agut, 19e mondial, (1-6, 6-1, 6-4). En huitième, il affronte Novak Djokovic, et à la surprise du public gagne le premier set 7-5 avant de lâcher progressivement, le Serbe retrouvant son jeu, pour perdre les deux sets suivants 6-2, 6-3 et donc le match. Mais Thomaz Bellucci a montré de bonnes choses lors de ce tournoi[8].

Puis la semaine suivante à Genève, il remporte le tournoi et gagne son 4e titre en carrière, le premier depuis près de 3 ans. Pour cela, il bat Márcos Baghdatís en trois sets, Denis Istomin, Albert Ramos-Viñolas et en demie Santiago Giraldo (6-3, 6-4). En finale, il affronte le Portugais João Sousa, qu'il bat (7-64, 6-4), confirmant sa bonne forme du moment[9].

Enfin à l'US Open, il signe un 3e tour en perdant face à Andy Murray en trois manches.

2016[modifier | modifier le code]

En février, au tournoi de Quito Bellucci se qualifie pour la finale après avoir battu difficilement Pablo Carreño-Busta (7-60, 4-6, 6-2) et Paolo Lorenzi (3-6, 6-2, 6-3). Cependant il est vaincu comme l'année passée contre Víctor Estrella Burgos (6-4, 65-7, 2-6) après être passé non loin de la victoire finale.

Au Masters de Rome, il bat les Français Gaël Monfils, 14e mondial (6-3, 7-62) et Nicolas Mahut (6-4, 6-3) pour atteindre le même stade que l'an dernier. Retrouvant à nouveau le Serbe Novak Djokovic no 1 mondial, il gagne le premier set sur une bulle de façon surprenante, avant de perdre sèchement les deux manches suivantes 6-3 et 6-2, s'arrêtant encore une fois en huitième de finale[10].

En août aux Jeux olympiques chez lui à Rio de Janeiro, il bat les têtes de séries numéro 11 et 8 : Pablo Cuevas (6-2, 4-6, 6-3) et David Goffin (7-610, 6-4) dans un gros tie-break avec une ambiance folle dans le public, lui permettant de se qualifier pour les quarts de finales[11]. Il perd malgré un bon match et avoir pris un set contre Rafael Nadal 5e mondial, (6-2, 4-6, 2-6)[12].

2017[modifier | modifier le code]

En février au tournoi de Quito, Thomaz Bellucci s'incline en demi-finale (64-7, 63-7) face à Víctor Estrella Burgos. Puis à l'ATP 500 de Rio de Janeiro, il bat au premier tour la tête de série numéro 1 et 5e mondial, Kei Nishikori (6-4, 6-3) en 1 h 20[13].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 27-07-2009 Drapeau : Suisse Allianz Suisse OpenGstaad ATP 250 398 250 € Terre (ext.) Drapeau : Allemagne Andreas Beck 6-4, 7-62 Parcours
2 01-02-2010 Drapeau : Chili Movistar OpenSantiago ATP 250 398 250 $ Terre (ext.) Drapeau : Argentine Juan Mónaco 6-2, 0-6, 6-4 Parcours
3 16-07-2012 Drapeau : Suisse Crédit Agricole Suisse Open, Gstaad ATP 250 358 425 € Terre (ext.) Drapeau : Serbie Janko Tipsarević 66-7, 6-4, 6-2 Parcours
4 17-05-2015 Drapeau : Suisse Geneva OpenGenève ATP 250 439 405 € Terre (ext.) Drapeau : Portugal João Sousa 7-64, 6-4 Parcours

Finales en simple messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 09-02-2009 Drapeau : Brésil Brasil OpenCosta do Sauípe ATP 250 505 000 $ Terre (ext.) Drapeau : Espagne Tommy Robredo 6-3, 3-6, 6-4 Parcours
2 15-10-2012 Drapeau : Russie Kremlin CupMoscou ATP 250 673 150 $ Dur (int.) Drapeau : Italie Andreas Seppi 3-6, 7-63, 6-3 Parcours
3 01-02-2016 Drapeau : Équateur Ecuador OpenQuito ATP 250 463 520 $ Terre (ext.) Drapeau : République dominicaine Víctor Estrella Burgos 4-6, 7-65, 6-2 Parcours
4 10-04-2017 Drapeau : États-Unis Fayez Sarofim & Co. US Men's Clay Court ChampionshipHouston ATP 250 535 625 $ Terre (ext.) Drapeau : États-Unis Steve Johnson 6-4, 4-6, 7-65 Parcours

Titre en double messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Partenaire Finalistes Score
1 08-07-2013 Drapeau : Allemagne MercedesCup
 Stuttgart
ATP 250 410 200 € Terre (ext.) Drapeau : Argentine Facundo Bagnis Drapeau : Pologne Tomasz Bednarek
Drapeau : Pologne Mateusz Kowalczyk
2-6, 6-4, [11-9] Parcours

Finale en double messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 01-02-2016 Drapeau : Équateur Ecuador Open
 Quito
ATP 250 463 520 $ Terre (ext.) Drapeau : Espagne Pablo Carreño-Busta
Drapeau : Argentine Guillermo Durán
Drapeau : Brésil Marcelo Demoliner 7-5, 6-4 Parcours

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2008 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne Rafael Nadal 2e tour (1/32) Drapeau : Allemagne Simon Stadler 2e tour (1/32) Drapeau : Argentine J.M. del Potro
2009 1er tour (1/64) Drapeau : Taipei chinois Lu Yen-hsun 1er tour (1/64) Drapeau : Argentine M. Vassallo 2e tour (1/32) Drapeau : France Gilles Simon
2010 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis Andy Roddick 1/8 de finale Drapeau : Espagne Rafael Nadal 3e tour (1/16) Drapeau : Suède Robin Söderling 2e tour (1/32) Drapeau : Afrique du Sud Kevin Anderson
2011 2e tour (1/32) Drapeau : République tchèque Jan Hernych 3e tour (1/16) Drapeau : France Richard Gasquet 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne Rainer Schüttler 1er tour (1/64) Drapeau : Israël Dudi Sela
2012 2e tour (1/32) Drapeau : France Gaël Monfils 1er tour (1/64) Drapeau : Serbie Viktor Troicki 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne Rafael Nadal 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne Pablo Andújar
2013 1er tour (1/64) Drapeau : Slovénie Blaž Kavčič 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne R. Bautista-Agut
2014 2e tour (1/32) Drapeau : France J-W. Tsonga 2e tour (1/32) Drapeau : Italie Fabio Fognini 2e tour (1/32) Drapeau : Suisse S. Wawrinka
2015 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne David Ferrer 2e tour (1/32) Drapeau : Japon Kei Nishikori 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne Rafael Nadal 3e tour (1/16) Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray
2016 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis Steve Johnson 1er tour (1/64) Drapeau : France Richard Gasquet 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis Sam Querrey 1er tour (1/64) Drapeau : Russie Andrey Kuznetsov
2017 1er tour (1/64) Drapeau : Australie Bernard Tomic 2e tour (1/32) Drapeau : France Lucas Pouille 1er tour (1/64) Drapeau : Autriche Sebastian Ofner
  • À droite du résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2008 1er tour (1/32)
Drapeau : Brésil M. Daniel
Drapeau : République tchèque Petr Pála
Drapeau : Slovaquie Igor Zelenay
2009 1er tour (1/32)
Drapeau : Brésil M. Daniel
Drapeau : Australie Carsten Ball
Drapeau : Australie Chris Guccione
2010 1er tour (1/32)
Drapeau : Brésil André Sá
Drapeau : États-Unis Eric Butorac
Drapeau : États-Unis Rajeev Ram
2011
2012 1er tour (1/32)
Drapeau : Brésil M. Melo
Drapeau : Allemagne Philipp Marx
Drapeau : Canada Adil Shamasdin
1er tour (1/32)
Drapeau : Australie C. Ball
Drapeau : Italie Daniele Bracciali
Drapeau : Autriche Julian Knowle
2e tour (1/16)
Drapeau : Brésil João Souza
Drapeau : Inde Leander Paes
Drapeau : République tchèque Radek Štěpánek
2013 1/4 de finale
Drapeau : France B. Paire
Drapeau : Espagne Marcel Granollers
Drapeau : Espagne Marc López
2014
2015 1er tour (1/32)
Drapeau : Portugal João Sousa
Drapeau : Royaume-Uni Jamie Murray
Drapeau : Australie John Peers
2e tour (1/16)
Drapeau : Argentine G. Durán
Drapeau : Inde Rohan Bopanna
Drapeau : Roumanie Florin Mergea
2e tour (1/16)
Drapeau : Brésil M. Demoliner
Drapeau : Allemagne Tommy Haas
Drapeau : République tchèque Radek Štěpánek
2016 2e tour (1/16)
Drapeau : Brésil M. Demoliner
Drapeau : Philippines T.C. Huey
Drapeau : Biélorussie Max Mirnyi
1er tour (1/32)
Drapeau : Slovaquie M. Kližan
Drapeau : Canada Vasek Pospisil
Drapeau : États-Unis Jack Sock
1/8 de finale
Drapeau : Brésil M. Demoliner
Drapeau : Espagne Feliciano López
Drapeau : Espagne Marc López
2017 1er tour (1/32)
Drapeau : Argentine M. González
Drapeau : Inde Rohan Bopanna
Drapeau : Uruguay Pablo Cuevas
1er tour (1/32)
Drapeau : Argentine C. Berlocq
Drapeau : Pays-Bas J.J. Rojer
Drapeau : Roumanie Horia Tecău
1er tour (1/32)
Drapeau : Brésil R. Dutra Silva
Drapeau : France Fabrice Martin
Drapeau : Canada Daniel Nestor
  • Sous le résultat, le nom du (de la) partenaire ; à droite, les noms des ultimes adversaires.

En double mixte[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2011 1/2 finale
Drapeau : Australie J. Gajdošová
Drapeau : Australie C. Dellacqua
Drapeau : États-Unis S. Lipsky
  • En dessous du résultat se trouve le nom de la partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg puis Madrid[14] Canada Cincinnati Madrid puis Shanghai[15] Paris
2008 1er tour
Drapeau : Espagne F. Verdasco
1er tour
Drapeau : Croatie I. Karlović
2009 2e tour
Drapeau : Espagne F. Verdasco
1er tour
Drapeau : France F. Santoro
1er tour
Drapeau : Espagne F. López
2e tour
Drapeau : Chili F. González
2010 3e tour
Drapeau : Espagne G. García
1/8 de finale
Drapeau : Espagne N. Almagro
1er tour
Drapeau : Allemagne Kohlschreiber
1/8 de finale
Drapeau : Serbie N. Djokovic
2e tour
Drapeau : Argentine Juan Mónaco
1er tour
Drapeau : Lettonie E. Gulbis
2e tour
Drapeau : Chypre M. Baghdatís
2e tour
Drapeau : Espagne D. Ferrer
2e tour
Drapeau : Russie N. Davydenko
2011 3e tour
Drapeau : République tchèque T. Berdych
2e tour
Drapeau : États-Unis James Blake
1er tour
Drapeau : France G. Simon
1er tour
Drapeau : Italie P. Lorenzi
1/2 finale
Drapeau : Serbie N. Djokovic
2e tour
Drapeau : France R. Gasquet
1er tour
Drapeau : Espagne F. Verdasco
1er tour
Drapeau : Russie D. Toursounov
1er tour
Drapeau : États-Unis A. Bogomolov
2012 1/8 de finale
Drapeau : Suisse R. Federer
1er tour
Drapeau : Portugal F. Gil
1/8 de finale
Drapeau : Pays-Bas Robin Haase
1er tour
Drapeau : Russie M. Youzhny
1er tour
Drapeau : France R. Gasquet
1er tour
Drapeau : Slovaquie M. Kližan
1er tour
Drapeau : Afrique du Sud K. Anderson
2013 1er tour
Drapeau : Australie B. Tomic
3e tour
Drapeau : Italie A. Seppi
1er tour
Drapeau : Allemagne Kohlschreiber
1er tour
Drapeau : Slovaquie M. Kližan
1er tour
Drapeau : Espagne T. Robredo
2015 1er tour
Drapeau : Italie S. Bolelli
3e tour
Drapeau : Ukraine A. Dolgopolov
1/8 de finale
Drapeau : Serbie N. Djokovic
2e tour
Drapeau : États-Unis John Isner
2e tour
Drapeau : Serbie N. Djokovic
2e tour
Drapeau : République tchèque T. Berdych
1er tour
Drapeau : Canada M. Raonic
2e tour
Drapeau : Serbie N. Djokovic
2016 2e tour
Drapeau : Croatie Borna Ćorić
2e tour
Drapeau : Kazakhstan M. Kukushkin
1er tour
Drapeau : Espagne G. García
1/8 de finale
Drapeau : Serbie N. Djokovic
1er tour
Drapeau : Canada M. Raonic
2017 1er tour
Drapeau : France P-H. Herbert
2e tour
Drapeau : États-Unis John Isner
1er tour
Drapeau : Belgique D. Goffin
1er tour
Drapeau : Uruguay P. Cuevas
  • Sous le résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Classements ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

Classements à l'issue de chaque saison
Année 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Rang en simple 1447 en augmentation 864 en augmentation 578 en augmentation 199 en augmentation 90 en augmentation 36 en augmentation 31 en diminution 37 en augmentation 33 en diminution 125 en augmentation 65 en augmentation 37 en diminution 61
Rang en double 1072 en augmentation 915 en augmentation 745 en augmentation 299 en augmentation 151 en diminution 482 en augmentation 178 en diminution 208 en diminution 212 en augmentation 80 en diminution 461 en augmentation 151 en augmentation 102

Source : (en) Classements de Thomaz Bellucci sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Records et statistiques[modifier | modifier le code]

Victoires sur le top 10[modifier | modifier le code]

Toutes ses victoires sur des joueurs classés dans le top 10 de l'ATP lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Masters
Jeux olympiques
Masters 1000
500 Series
250 Series
Coupe Davis
# Drapeau : Brésil Lieu Année Surface Adversaire Rang Tour Score
1 no 36 Drapeau : Mexique Acapulco 2011 Terre battue Drapeau : Espagne Fernando Verdasco no 9 1/16 6-2, 4-6, 6-3
2 no 36 Drapeau : Espagne Madrid 2011 Terre battue Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray no 4 1/8 6-4, 6-2
3 Drapeau : République tchèque Tomáš Berdych no 7 1/4 7-62, 6-3
4 no 45 Drapeau : Monaco Monte-Carlo 2012 Terre battue Drapeau : Espagne David Ferrer no 6 1/16 6-3, 6-2
5 no 60 Drapeau : Suisse Gstaad 2012 Terre battue Drapeau : Serbie Janko Tipsarević no 8 Finale 66-7, 6-4, 6-2
6 no 76 Drapeau : Brésil Rio de Janeiro 2017 Terre battue Drapeau : Japon Kei Nishikori no 5 1/16 6-4, 6-3

Thomaz Bellucci totalise 6 victoires face à des joueurs membres du top 10, dont 5 sur le top 8.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]