Hervé Marseille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marseille (homonymie).

Hervé Marseille
Hervé Marseille, en 2012.
Hervé Marseille, en 2012.
Fonctions
Président du groupe Union
centriste du Sénat
En fonction depuis le
(6 mois et 29 jours)
Élection
Prédécesseur François Zocchetto
Sénateur des Hauts-de-Seine
En fonction depuis le
(6 ans, 6 mois et 23 jours)
Élection 25 septembre 2011
Réélection 24 septembre 2017
Groupe politique UCR (2011-2012)
UDI-UC (2012-2017)
UC (depuis 2017)
Prédécesseur Denis Badré
Vice-président du Sénat

(3 ans)
Élection 28 septembre 2014
Président Gérard Larcher
Maire de Meudon

(18 ans, 6 mois et 27 jours)
Réélection 18 mars 2001
Prédécesseur Henry Wolf (UDF)
Successeur Denis Larghero (UDI)
Conseiller général des Hauts-de-Seine
élu dans le canton de Meudon

(7 ans, 9 mois et 3 jours)
Prédécesseur Henry Wolf (UDF)
Successeur Audrey Jenback (UMP)
Conseiller régional d'Île-de-France

(11 ans et 5 jours)
Élection 22 mars 1992
Président Jean-Paul Huchon
Président du Syctom

(3 ans et 3 mois)
Prédécesseur François Dagnaud (PS)
Successeur Jacques Gautier (LR)
Biographie
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Abbeville (Somme)
Nationalité française
Parti politique UDI-FED

Hervé Marseille, né le 20 août 1954 à Abbeville, est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien responsable du Parti social-démocrate, il est maire de Meudon depuis 1999 et soutient Nicolas Sarkozy lors de l'élection présidentielle de 2007, ce qui lui vaut une suspension de l'Union pour la démocratie française (UDF). Par la suite membre du Nouveau Centre, il a été désigné délégué national au sein de ses instances dirigeantes provisoires puis secrétaire général adjoint chargé des élections au Congrès de Nîmes.

Entré au conseil d'administration de l'EPAD le , il démissionne trois mois plus tard. Cette démission aurait pu profiter à Jean Sarkozy qui se présente alors à la présidence de l'EPAD, ce qui fait l'objet d'une polémique. Le 28 octobre 2010, Hervé Marseille est nommé au Conseil économique, social et environnemental[1] sur décret présidentiel.

Il devient président du groupe UMP-NC au conseil général des Hauts-de-Seine en , après avoir été réélu avec 52 % des voix au second tour[2].

En juin 2014, il est également élu président du SYCTOM, l'agence métropolitaine des déchets ménagers.

Il est élu président de la Force européenne démocrate lors du congrès du 27 juin 2015, à l'unanimité, succédant ainsi à Jean-Christophe Lagarde.

Il soutient Alain Juppé pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016[3].

Le 24 septembre 2017, il est réélu sénateur avec 14,29 % des suffrages sur la liste UDI « Avec vous, pour nos communes »[4]. Il devient président du groupe Union centriste en octobre 2017.

Le 20 octobre 2017, pour respecter la loi limitant le cumul des mandats en France, il démissionne de sa fonction de maire de Meudon (Hauts-de-Seine) au profit de Denis Larghero[5]. Il démissionne également de la présidence du Syctom[6] et de ses autres mandats exécutifs locaux.

Carrière[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;cidTexte=JORFTEXT000022969924
  2. Résultats Montrouge - Élections cantonales 2011 sur le site du journal Le Monde
  3. « 77 élus des Hauts-de-Seine derrière Alain Juppé », sur leparisien.fr, (consulté le 29 avril 2017)
  4. http://www.lefigaro.fr/politique/2017/09/24/01002-20170924LIVWWW00025-en-direct-elections-senatoriales-2017-le-senat-renouvelle-un-tiers-de-ses-sieges.php
  5. Elia Dahan, « Denis Larghero est le nouveau maire de Meudon : Après la démission d’Hervé Marseille (UDI), réélu sénateur, c’est son ancien adjoint à la culture et au développement numérique qui reprend, à mi-mandat, les rênes de la mairie », Le Parisien, édition des Hauts-de-Seine,‎ (lire en ligne).
  6. « Garches : Jacques Gautier est le nouveau président du Syctom », Le Parisien, édition de Paris,‎ (lire en ligne).

Lien externe[modifier | modifier le code]