Marine Tondelier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marine Tondelier
Illustration.
Marine Tondelier aux journées d'été des écologistes 2021.
Fonctions
Secrétaire nationale d'Europe Écologie Les Verts
En fonction depuis le
(1 mois et 24 jours)
Élection
Prédécesseur Julien Bayou
Léa Balage El Mariky et Jérémie Crépel (intérim)
Conseillère régionale des Hauts-de-France
En fonction depuis le
(1 an, 7 mois et 1 jour)
Élection 27 juin 2021
Circonscription Pas-de-Calais
Président Xavier Bertrand
Groupe politique PCPE
Conseillère communautaire d'Hénin-Carvin
En fonction depuis le
(8 ans, 9 mois et 17 jours)
Élection 23 mars 2014
Réélection 15 mars 2020
Président Jean-Pierre Corbisez
Christophe Pilch
Groupe politique SVR-A
Conseillère municipale d'Hénin-Beaumont
En fonction depuis le
(8 ans, 10 mois et 4 jours)
Élection 23 mars 2014
Réélection 15 mars 2020
Maire Steeve Briois
Groupe politique AUHB (2014-2020)
OHB (depuis 2020)
Biographie
Date de naissance (36 ans)
Lieu de naissance Bois-Bernard (France)
Nationalité Française
Parti politique EELV (depuis 2009)
Diplômée de IEP de Lille

Marine Tondelier, née le à Bois-Bernard (Pas-de-Calais), est une femme politique française.

Membre d’Europe Écologie Les Verts (EELV), elle est élue d’opposition au conseil municipal d’Hénin-Beaumont, dirigé par le Front national depuis . Elle est l’auteure, en 2017, de Nouvelles du Front, livre dénonçant la gestion municipale de l’équipe de Steeve Briois. Depuis 2021, elle est conseillère régionale des Hauts-de-France. Depuis le congrès du 10 décembre 2022, elle est secrétaire nationale d'EELV.

Situation personnelle[modifier | modifier le code]

Naissance et origines[modifier | modifier le code]

Marine Tondelier naît le [1] à Bois-Bernard. Elle est élevée [2] par une mère dentiste et un père médecin homéopathe, de religion catholique[3] à Hénin-Beaumont. Ses grands-parents étaient agriculteurs à Beaumont-en-Artois et pharmaciens à Hénin-Liétard, avant la fusion des deux communes en Hénin-Beaumont en 1971[4].

Études, formation et emploi[modifier | modifier le code]

Elle est diplômée de l'Institut d'études politiques de Lille et titulaire d’un master en gestion des établissements de santé. Elle a effectué de longs stages à l’ambassade de France à Stockholm, à l’Inspection générale des affaires sociales et à la direction de l'écologie hospitalière de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris.

De 2017 à 2022, elle est déléguée générale d'une association qui œuvre dans la qualité de l'air[5],[6].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Candidatures électorales[modifier | modifier le code]

Marine Tondelier débute en politique en adhérant à Europe Écologie Les Verts (EÉLV) en 2009, peu avant les élections municipales partielles à Hénin-Beaumont déclenchées par la révocation du maire divers gauche Gérard Dalongeville, poursuivi pour détournement de fonds publics, corruption, faux en écriture privée et usage de faux, favoritisme et recel de favoritisme. Elle est présente sur la liste d’EÉLV, conduite par Régine Calzia, qui réalise 8,72 % des voix au premier tour. Arrivée en tête au premier tour, la liste du candidat FN, Steeve Briois, soutenue directement par Marine Le Pen, est battue au second par le candidat divers gauche Daniel Duquenne.

Marine Tondelier est candidate EÉLV en dans la onzième circonscription du Pas-de-Calais (Hénin-Beaumont), choisie depuis 2007 par Marine Le Pen pour tenter d’être élue à l’Assemblée nationale, et où Jean-Luc Mélenchon décide d’aller se présenter dès le lendemain du second tour de l’élection présidentielle. Le , après sa participation au débat télévisé organisé par France 3 Nord-Pas-de-Calais avec tous les candidats de la onzième circonscription, Marine Tondelier dénonce l’exploitation par les deux leaders nationaux de la situation d’Hénin-Beaumont : « Je ne suis pas sûre que ce soit ça qui sortira la circonscription de sa situation. Le bassin minier, il est fatigué, il est fâché et il devient furieux »[7],[8]. Elle obtient 1,63 % des voix au premier tour de l’élection, remportée au second tour par le socialiste Philippe Kemel face à Marine Le Pen.

Candidate avec Thierry Deneuville dans le canton d'Hénin-Beaumont-1 aux élections départementales de 2015, son binôme obtient 6,50 % des voix au premier tour. À 29 ans, Marine Tondelier est choisie pour conduire dans le Pas-de-Calais[9] la liste d’alliance entre le Parti de gauche et EÉLV pour les élections régionales de 2015 en Nord-Pas-de-Calais-Picardie (région rebaptisée Hauts-de-France en 2016), qui réalise 4,83 % des voix au premier tour. Investie par EÉLV dans la onzième circonscription du Pas-de-Calais pour les législatives de 2017, elle obtient 3,55 % des voix au premier tour[10].

Lors des élections européennes de 2019, Marine Tondelier est candidate en 74e position sur la liste d’Europe Écologie Les Verts, conduite par Yannick Jadot. La liste obtient 13,48 % au niveau national et 13 députés au sein du Parlement européen[11].

Ascension au sein d’Europe Écologie Les Verts[modifier | modifier le code]

Marine Tondelier intègre le conseil fédéral d’Europe Écologie Les Verts au congrès de La Rochelle en 2011, avant de siéger à la direction du parti (bureau exécutif) en , où elle est depuis déléguée à la communication interne et externe et aux outils numériques et responsable des Journées d'été d'Europe Écologie Les Verts. Par ailleurs, Marine Tondelier a été la collaboratrice parlementaire de la sénatrice EÉLV Aline Archimbaud de 2011 à 2015, pour laquelle elle suivait notamment les questions de politiques sanitaires et sociales, puis celle de Cécile Duflot, députée et ancienne ministre du Logement, de 2015 à 2017.

Conseillère municipale d’Hénin-Beaumont[modifier | modifier le code]

Marine Tondelier figure en deuxième position aux élections municipales de 2014 à Hénin-Beaumont, derrière le maire sortant Eugène Binaisse, de la liste d’union soutenue par le PS, EÉLV, le PRG et le PCF-Front de gauche. La liste obtient 32,04 % des suffrages exprimés ; celle du FN l'emporte dès le premier tour (50,25 %) et Steeve Briois est élu maire d’Hénin-Beaumont le [12].

Conseillère municipale d’Hénin-Beaumont et élue à la communauté d'agglomération Hénin-Carvin, Marine Tondelier est élue le suivant contre Steeve Briois à la présidence du conseil de surveillance du centre hospitalier d’Hénin-Beaumont[13],[14].

Au conseil municipal d’Hénin-Beaumont, Marine Tondelier dénonce dès son élection l’accent mis par le maire Steeve Briois sur les mesures superficielles (rénovation des trottoirs) au détriment d’action sur le fond. Elle souligne que la municipalité profite de l’assainissement des comptes opéré par le maire précédent, après les dérives de l’ère Dalongeville. Elle s’élève contre certaines mesures ciblant les étrangers, telle la charte « Ma commune sans migrants », adoptée à la va-vite lors d’un conseil municipal le , et alors qu’aucun projet d’accueil ne concernait la ville[15].

Elle s’élève également contre les pressions sur diverses associations, notamment la Ligue des droits de l’homme, expulsée d’un local prêté par la mairie et dont la modeste subvention qui lui était versée est supprimée[16],[4]. Elle s’est également opposée à la mairie qui voulait abattre une quarantaine de tilleuls centenaires[17].

Marine Tondelier et les autres élus d’opposition sont régulièrement insultés lors des réunions du conseil municipal[18] ou de manifestations publiques[19].

Candidate aux élections municipales de 2020 à Hénin-Beaumont en tant que tête de liste[20], sa liste obtient 18,22 % tandis que la liste du maire sortant obtient 74,21 % des voix. Elle est réélue conseillère municipale.

Conseillère régionale des Hauts-de-France[modifier | modifier le code]

Marine Tondelier figure en deuxième position sur la liste d'union de la gauche aux élections régionales de 2021 dans les Hauts-de-France pour le Pas-de-Calais. La liste obtient 19,78 % des voix dans ce département[21], et Marine Tondelier devient alors conseillère régionale.

Elle est directrice de campagne d’Éric Piolle lors des primaires des écologistes[22]. Elle est ensuite choisie par Yannick Jadot pour être porte-parole de sa campagne pour l'élection présidentielle de 2022[23].

Candidate aux élections législatives de 2022, à nouveau dans la onzième circonscription du Pas-de-Calais, soutenue par les autres parties de la NUPES, elle obtient 39 % des voix au second tour[24].

Secrétaire nationale d’Europe Écologie Les Verts[modifier | modifier le code]

Elle est candidate à la direction du parti lors du congrès d'EELV de 2022[25]. Tête de liste de la motion majoritaire, « la Suite », qui arrive en tête au premier tour avec 46,97 % des voix[26], Marine Tondelier est élue secrétaire nationale à la tête du bureau exécutif du parti lors du congrès du 10 décembre 2022[27] avec 90,8 % des suffrages et succède ainsi à Julien Bayou[28].

Dans une interview accordée à France Inter deux jours après son élection, elle exclut définitivement une liste commune avec LFI, qu’elle qualifie de « forceurs », aux élections européennes de 2024. Elle fait également part de sa volonté de bâtir un parti « opérationnel, bienveillant et efficace »[29]. Marine Tondelier lance, lors d'un discours dans la foulée de son élection : « L'objectif, c'est un million de sympathisantes et de sympathisants avant la fin du mandat »[30].

En janvier 2023, après la présentation par Élisabeth Borne du projet de réforme des retraites, Marine Tondelier qualifie l'Assemblée nationale de « zone à défendre démocratique », suscitant des réactions dans la vie politique[31].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Marine Tondelier est pacsée avec son conjoint[4], qu'elle a rencontré dans le cadre de ses activités militantes chez les Verts[32] et avec lequel elle a un garçon en 2019[30]. Elle est végétarienne depuis 2009[33],[22]. Marine Tondelier pratique le trail au niveau amateur[32].

Publications[modifier | modifier le code]

Le , Marine Tondelier sort un livre intitulé Nouvelles du Front, sous-titré La vie sous le Front national, une élue de l’opposition raconte (éditions Les liens qui libèrent)[34]. Le livre est un recueil de témoignages d'employés municipaux, de syndicalistes, de militants associatifs, de journalistes et de simples citoyens. Si l’auteure ne cache pas que la municipalité a obtenu certains résultats[35], après les dérives de la mandature de Gérard Dalongeville (maire de 2001 à 2009), qui avait ruiné la ville, elle explique aussi le climat étouffant instauré par l’équipe municipale FN, tant envers les employés municipaux qu’envers les associations dépendant des subventions de la mairie[36]. Elle présente son livre comme une occasion donnée à ces « sans-voix » de révéler l’envers du décor.

Elle explique les calomnies répandues sur son compte auprès des administrés, sur les réseaux sociaux et dans le journal municipal, utilisés par la municipalité pour répandre ses idées alors qu’elle s’oppose régulièrement au travail des journalistes du journal local La Voix du Nord. Elle raconte aussi les habitudes d’espionnage et de délation installées notamment parmi les employés municipaux.

Premier du genre depuis l’élection de municipalités FN en 2014, le livre a bénéficié d’un écho médiatique national. Marine Tondelier a été interviewée par de nombreux médias nationaux, tels qu’Europe 1[36], France Inter[37], Paris Match[38], RMC-BFM TV[39], Les Inrocks[40], L'Obs[41], Le Figaro[42], Le Parisien[4], et régionaux comme France Bleu Nord[43], France 3 Nord-Pas-de-Calais[44] ou La Voix du Nord[45].

Poursuivie en diffamation par Steeve Briois et Bruno Bilde, elle est relaxée par le tribunal correctionnel de Paris. Le tribunal correctionnel estime que les propos de Marine Tondelier étaient bien diffamatoires mais que l'élue ainsi que son éditeur devaient être relaxés « au bénéfice de la bonne foi »[46].

Prises de positions[modifier | modifier le code]

Au plan international, Marine Tondelier a pris position pour le soutien aux assiégés d’Alep (Syrie), par le biais d’une collecte de fonds[47] et par un déplacement à la frontière turque, en compagnie notamment de Cécile Duflot en [48]. Toujours à l'international, elle a pris position contre le régime chinois de Xi Jinping[49], accusé d'interner et de stéréliser massivement les Ouïghours, et contre l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

En France, elle fait le lien entre justice sociale et écologie[50], défendant notamment les services publics[51]. Elle s'oppose aux personnes riches qui souhaitent échapper à l'impôt et polluent par leur mode de vie[52]. Elle déclare également soutenir les actions de désobéissance civile des jeunes militants écologistes[53]. Elle est végétarienne[54] et, résolument opposée au lobby des chasseurs, elle réclame l'interdiction de la chasse le dimanche[55].

Chez les écologistes, elle défend une ligne se déclarant radicale, en lien avec les classes populaires et avec les zones rurales, dans une volonté de rassemblement et de défense de la justice sociale et environnementale[56]. Quelques jours après son élection à la tête du parti, elle ferme la porte à une liste d'union avec la France insoumise pour les élections européennes de 2024[57].

Synthèse des résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections au secrétariat national de partis[modifier | modifier le code]

Année Parti 1er tour 2d tour Issue
% Rang % Rang
[58] EÉLV 46,97 1re 90,80 1re Élue

Élections législatives[modifier | modifier le code]

Année Parti Nuance Circonscription 1er tour 2d tour Issue
% Rang % Rang
2012[59] EÉLV VEC 11e du Pas-de-Calais 1,63 5e Battue
2017[60] ÉCO 3,55 7e
2022[61] NUP 23,43 2e 38,97 2e

Élections départementales[modifier | modifier le code]

Année Parti Nuance Binôme Canton 1er tour Issue
% Rang
2015[62] EÉLV BC-VEC Thierry Deneuville
(EÉLV)
Hénin-Beaumont-1 6,50 5e Battue

Élections municipales[modifier | modifier le code]

Les résultats ci-dessous concernent uniquement les élections où elle est tête de liste.

Année Liste Commune 1er tour Sièges obtenus
% Rang CM CAHC
[63] EÉLV-PS-PCF-LFI Hénin-Beaumont 18,22 2e
3  /  35
1  /  12

Élections régionales[modifier | modifier le code]

Les résultats ci-dessous concernent uniquement les élections où elle est tête de liste.

Année Liste Région Département 1er tour Sièges obtenus
% Rang
[64] EÉLV-PG-ND Hauts-de-France Pas-de-Calais 4,42 5e
0  /  170

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « 11e circonscription du Pas-de-Calais (62) : Résultats des élections législatives de 2017 », sur les-elections.info (consulté le ).
  2. « 10 choses à savoir sur Marine Tondelier, la nouvelle patronne d’EELV qui va devoir relancer un parti en panne », sur L'Obs, (consulté le )
  3. Sandrine Cassini, « Les délicates missions de Marine Tondelier, nouvelle patronne d’EELV », sur Le Monde, .
  4. a b c et d « A Hénin-Beaumont, une jeune “guerrière” écolo face au Front national », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. Service Dvlpt ALEAUR, « Nominations détails », sur afite.org (consulté le ).
  6. Le nouvel indice français de pollution de l'air prendra mieux en compte les particules fines, France Inter, 29 juillet 2020
  7. « Législatives : un débat âpre entre Mélenchon et Le Pen », Le Monde,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le ).
  8. « Marine Tondelier : la jeune pousse d’Hénin-Beaumont », sur revuecharles.fr (consulté le ).
  9. « Elections régionales Nord Pas-de-Calais Picardie : voici les 9 listes officiellement candidates et les 1620 candidats - France 3 Hauts-de-France », France 3 Hauts-de-France,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. « Résultats des élections législatives de 2017 », sur 20 minutes.
  11. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections européennes 2019 », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).
  12. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections municipales et communautaires 2014 », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).
  13. Mickael Guiho, « Hénin Beaumont: drôle de clash entre Steeve Briois (FN) et M. Tondelier (EÉLV) - France 3 Hauts-de-France », France 3 Hauts-de-France,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. « Hénin-Beaumont: Steeve Briois ne présidera pas le conseil de surveillance du centre hospitalier », sur La Voix du Nord, (consulté le ).
  15. « Hénin-Beaumont vote une motion anti-migrants alors qu'aucun projet de centre d'accueil n'est prévu », LCI,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  16. « Hénin-Beaumont: la Ligue des droits de l'Homme expulsée par le maire FN », L'Express,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. « Hénin-Beaumont : l’abattage des tilleuls centenaires suspendu par la justice », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  18. « Provocations, insultes: le théâtral conseil municipal d'Hénin-Beaumont », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  19. « 8-Mai à Hénin-Beaumont: l’opposition municipale envoyée sur les roses par la majorité », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  20. « Municipales : Marine Tondelier officiellement tête de liste d'Osons pour Hénin-Beaumont », sur La Voix du Nord, (consulté le ).
  21. Résultats des élections régionales dans le Pas-de-Calais sur le site du ministère de l'Intérieur.
  22. a et b Le JDD, « Marine Tondelier en piste pour prendre la tête d’EELV », sur lejdd.fr (consulté le )
  23. Maine-et-Loire. Les soutiens de Yannick Jadot se constituent en comités de campagne, Ouest-France, 12 novembre 2021
  24. Résultats des élections législatives 2022, Ministère de l'Intérieur
  25. Sophie de Ravinel et Pierre Lepelletier, « Chez les Verts, trois candidates favorites pour succéder à Julien Bayou », sur lefigaro.fr, (consulté le ).
  26. Julie Carriat, « Congrès d’EELV : les militants placent Marine Tondelier en tête et boudent le duel Jadot-Rousseau », sur Le Monde, (consulté le ).
  27. « Marine Tondelier élue secrétaire nationale d’Europe-Ecologie-Les Verts », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  28. Reporterre, « Marine Tondelier, à la tête d'EELV pour trouver un cap », sur Reporterre, le média de l'écologie (consulté le )
  29. « "Quand c'est non, c'est non" : Marine Tondelier, nouvelle cheffe d'EELV, ferme définitivement la porte à une liste Nupes aux européennes », sur Franceinfo, (consulté le )
  30. a et b « Marine Tondelier, la bonne élève à la tête des écologistes », sur BFMTV (consulté le )
  31. « "La ZAD à l'Assemblée": l'écologiste Marine Tondelier "ne regrette absolument pas" ses propos », sur RMC (consulté le )
  32. a et b « Les délicates missions de Marine Tondelier, nouvelle patronne d’EELV », sur Le Monde.fr, (consulté le )
  33. « Barbecue: "Des comportements virilistes ont un impact sur la planète", assure une élue écologiste », sur rmc.bfmtv.com,
  34. Marine Tondelier, Nouvelles du Front, Paris, Les liens qui libèrent, , 213 p. (ISBN 979-10-209-0475-1).
  35. « Rencontre avec Marine Tondelier, élue écologiste d'Hénin-Beaumont », sur rcf.fr (consulté le ).
  36. a et b « Hénin-Beaumont (FN) : une élue d'opposition décrit un climat de "violence moderne" », Europe 1,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  37. « Marine Tondelier : "Hénin-Beaumont, c'est un mélange de Dallas et de Baron Noir" », France Inter,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  38. « "Nouvelles du Front" : À Hénin-Beaumont au cœur du FN », Paris Match,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  39. RMC, « Nouvelles du Front à Hénin-Beaumont : “le FN essaie d'intimider l'opposition” », sur RMC (consulté le ).
  40. Fanny Marlier, « Les Inrocks - Humiliation et harcèlement: une élue d'opposition raconte la vie sous le FN à Hénin-Beaumont », sur Les Inrocks, (consulté le ).
  41. « Marine Tondelier : "Le FN, c'est la fable de la grenouille dans la casserole" », L'Obs,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  42. « “Nouvelles du Front”, de Marine Tondelier », sur Le Figaro, .
  43. « Marine Tondelier, auteur de %22Nouvelles du Front %22 », sur France Bleu (consulté le ).
  44. « "Nouvelles du Front" : le quotidien politique d'Hénin-Beaumont raconté par une élue d'opposition - France 3 Hauts-de-France », France 3 Hauts-de-France,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  45. Isabelle Conynck, « « Nouvelles du Front », le récit des sans-voix de Marine Tondelier », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  46. Florent Vautier, « Hénin-Beaumont : relaxe pour Marine Tondelier poursuivie en diffamation par Steeve Briois », France bleu,
  47. Christophe Le Couteux, « Effet boule de neige pour le mouvement de solidarité avec Alep », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  48. « En route pour Alep, Duflot, Mennucci et Mariton refoulés à la frontière turco-syrienne », sur Le HuffPost (consulté le ).
  49. « "Libérez les Ouïghours": les écologistes manifestent devant le stand de la Chine à la fête de l'Huma », sur BFMTV (consulté le )
  50. « Nîmes : l'écologiste Marine Tondelier en visite dans les quartiers et en campagne », sur midilibre.fr (consulté le )
  51. « «C'est le socle de notre société», Marine Tondelier (EELV) veut plus de moyens dans les services publics », sur Europe 1 (consulté le )
  52. « "Gauche des allocs" : les propos de Fabien Roussel sont "un discours quasiment réactionnaire", dénonce l'élue EELV Marine Tondelier », sur Franceinfo, (consulté le )
  53. « Marine Tondelier sur les tableaux ciblés par des activistes : "Ça choque, c’est fait pour ça !" », sur ici, par France Bleu et France 3, (consulté le )
  54. Carine Janin, « Qui est Marine Tondelier, la possible future cheffe d’Europe-Ecologie Les Verts ? », Journal,‎ (lire en ligne)
  55. France Info TV, « Plan chasse du gouvernement : "Le lobby de la chasse a table ouverte à l'Elysée et c'est lui qui fait la loi", dénonce la secrétaire nationale d'EELV », sur www.francetvinfo.fr, (consulté le )
  56. Centre France, « Politique - Favorite pour prendre la direction d'Europe Écologie-Les Verts, Marine Tondelier présente son projet à Orléans », sur www.larep.fr, (consulté le )
  57. « "Quand c'est non, c'est non" : Marine Tondelier, nouvelle cheffe d'EELV, ferme définitivement la porte à une liste Nupes aux européennes », sur Franceinfo, (consulté le )
  58. « Marine Tondelier élue nouvelle secrétaire nationale d'EELV avec 90,8 % des voix », Midi libre,‎ (lire en ligne, consulté le )
  59. « Résultats des élections législatives 2012 - Pas-de-Calais - 11ème circonscription », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).
  60. « Résultats des élections législatives 2017 - Pas-de-Calais - 11ème circonscription », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).
  61. « Résultats des élections législatives 2012 - Pas-de-Calais - 11ème circonscription », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).
  62. « Résultats des élections départementales 2015 - Pas-de-Calais - canton de Hénin-Beaumont-1 », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).
  63. « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 - Pas-de-Calais - Hénin-Beaumont », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).
  64. « Résultats des élections régionales 2015 - Nord-Pas-de-Calais - Picardie - Pas-de-Calais », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bases de données[modifier | modifier le code]