XXXVIIe congrès du Parti communiste français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

XXXVIIe congrès du Parti communiste français
Date 2 au 5 juin 2016
Lieu Aubervilliers
Image illustrative de l’article XXXVIIe congrès du Parti communiste français
Pierre Laurent
réélu secrétaire national

Secrétaire national élu Pierre Laurent
Vote sur les bases communes « Le temps du commun »
Texte du Conseil national : 51,20 %

Le XXXVIIe congrès du Parti communiste français (PCF) s'est tenu à Aubervilliers du 2 au 5 juin 2016

Textes soumis au vote des communistes[modifier | modifier le code]

Les textes[modifier | modifier le code]

La base commune[modifier | modifier le code]

Le Conseil National du PCF réuni le adopte un projet de base commune qui est publié le 7. Le texte s'intitule : « Le temps du commun ». Ce texte est favorable à la participation du PCF à un processus de « primaire à gauche » en vue de l'élection présidentielle de 2017[1].

4 textes alternatifs sont proposés.

  • Le texte alternatif 1, intitulé « L’ambition communiste pour un Front de gauche populaire et citoyen », rejette la participation à la primaire de la gauche et souhaite définir une stratégie dans le cadre du Front de gauche en vue des élections présidentielle et législatives de 2017, ainsi que la rupture des relations avec le Parti socialiste. Il est signé par plusieurs personnalités importantes du PCF[2].
  • Le texte alternatif 2, « Pour une politique communiste », est porté par le courant La Riposte, qui avait soutenue le texte alternatif « Combattre l'austérité, en finir avec le capitalisme » lors du précédent congrès.
  • Le texte alternatif 3, « Unir les communistes. Le défi renouvelé du Parti communiste ! », émane du groupe orthodoxe Faire vivre le PCF, soutenu par le secrétaire fédéral du Pas-de-Calais, Hervé Poly, la maire de Venissieux, Michèle Picard, et Jean-Jacques Karman. Ces signataires avaient porté le texte alternatif « Unir les communistes pour un PCF de combat, marxiste, populaire et rassembleur » lors du précédent congrès.
  • Le texte alternatif 4, « Reconstruisons un parti de classe », est porté par des militants orthodoxes conduits par Emmanuel Dang Tran, qui avait soutenu le texte alternatif « 36e congrès du PCF : Ni abandon, ni effacement, un parti résolument communiste dans l’affrontement de classe ! » lors du précédent congrès.

Le vote sur la base commune[modifier | modifier le code]

Résultats définitifs[3]
Texte Résultat
Voix %
« Le temps du commun »
Texte du Conseil national
14 942 51,20 %
« L’ambition communiste pour un Front de gauche populaire et citoyen »
Texte alternatif 1
6 910 23,68 %
« Unir les communistes Le défi renouvelé du Parti communiste »
Texte alternatif 3
3 755 12,87 %
« Reconstruisons le parti de classe ! Priorité au rassemblement dans les luttes »
Texte alternatif 4
2 001 6,86 %
« Pour une politique communiste »
Texte alternatif 2
1 575 5,40 %
Inscrits -
Votants 30 127 56,92 %
Blancs ou nuls 944 3,13 %
Suffrages exprimés 29 183

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]