Carlito (catch)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Carly Colón)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carlos Colón et Colon.
Carly Colón
Carlito in August 2012-2.jpg

Colon en 2012

Données générales
Nom de naissance
Carly Colón
Nom de ring
Carlito Caribean Cool
Carly Colón
Carlito
Nationalité
Naissance
Taille
5 10 (1,78 m)[1]
Poids
220 lb (100 kg)[1]
Catcheur en activité
Fédération(s)
Entraîneur(s)
Carrière pro.
1999 - aujourd'hui

Carlos Edwin Colón, Jr. (né le à San Juan) plus connu sous le nom de Carlito est un catcheur (lutteur professionnel) portoricain.

Fils du catcheur Carlos Colón, Sr., il devient catcheur après avoir fini ses études d'abord au World Wrestling Council (WWC) que son père dirige puis à la World Wrestling Entertainment (WWE) de 2003 à 2010. Au cours de son passage à la WWE, il remporte le championnat des États-Unis, le championnat intercontinental et le championnat par équipes avec son frère Primo et ils unifient ce titre avec le championnat du monde par équipes. La WWE met fin à son contrat au printemps 2010 et il lutte depuis au WWC et dans diverses fédérations.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Carlos Colón, Jr. est le fils du catcheur Carlos Colón, Sr. qui est aussi promoteur du World Wrestling Council[2]. Après le lycée, il étudie dans une université[a] avant de devenir catcheur[2].

Carrière de catcheur[modifier | modifier le code]

World Wrestling Council (1999-2003)[modifier | modifier le code]

Un homme brun avec une ceinture de champion de catch sur une épaule.
Carly Colón en 2000 avec la ceinture de champion universel poids lourds du World Wrestling Council

Colón, Jr. s'entraine auprès de son père Carlos Colón, Sr. et commence sa carrière au World Wrestling Council (WWC) sous le nom de Carly Colón en novembre 1999[2].

Dés janvier 2000, Colón, Sr. met en avant son fils en faisant de lui le champion universel poids lourd du WWC après sa victoire sur Ray González le 29 janvier[2],[3]. González récupère ce titre le 19 février et Carly le bat une seconde fois pour le titre le 16 juillet[3],[4]. Curt Hennig est ensuite son rival et parvient à devenir champion universel le 30 septembre, Colón met sa carrière en jeu dans un match de championnat et obtient pour la 3e fois ce titre le 25 novembre[3],[5]. Ce règne prend fin après sa défaite face à Jerry Flynn le 17 février 2001[6].

Il fait ensuite équipe avec son frère Eddie Colón à partir de 2002 en plus d'être régulièrement champion universel, titre qu'il va détenir à sept reprises avant de quitter le WWC[2]. Ils remportent le championnat du monde par équipe du WWC le 16 mars après leur victoire face à Thunder et Lightning[7]. Ils gardent ce titre pendant une journée seulement car Thunder et Lightning parviennent à les vaincre le lendemain[7]. Il fait aussi équipe avec Konnan avec qui il est champion du monde par équipe une seconde fois du 26 mai au 10 août[7].

En juin 2003, Colón, Jr. signe un contrat avec la World Wrestling Entertainment et part de Porto Rico en laissant le titre de champion universel du WWC vacant[2].

World Wrestling Entertainment (2004-2010)[modifier | modifier le code]

United States Champion (2004-2005)[modifier | modifier le code]

Carlito signe un contrat à la WWE et lutte dans la division WWE SmackDown. Le 7 octobre 2004, il bat John Cena et remporte le WWE United States Championship, devenant ainsi la première personne à gagner le titre dès son premier match. La semaine suivante à WWE SmackDown, à Manchester, en Angleterre, il gagne face au vainqueur du battle royal Rey Mysterio Jr. avec l'aide des cordes. Le 21 octobre 2004 à WWE SmackDown, il bat Rico pour la première fois sans tricherie. Sacré champion mais blessé à l'épaule, il se voit contraint, sous la pression de Theodore Long, le General Manager, de défendre son titre face à John Cena, mais en vain car il perd le titre. Au Survivor Series 2004, il participe au 4 vs 4 Traditionnal Elimination Tag Team Match, mais, chassé de l'arène par John Cena, il se retrouve dans l’impossibilité de participer au combat.

Le 26 mars 2005, il intervient dans le Piper's Pit et attaque Roddy Piper ainsi que Steve Austin, mais Carlito reçoit le Stone Cold Stunner à WrestleMania 21[8]. Roddy Piper défait alors Carlito le 20 mai 2005 à Friday Madness. Il défait ensuite Big Show à Judgment Day 2005 après que M.M (Matt Morgan), le garde du corps de Carlito, a porté un F-5 sur Big Show[9].

RAW (2005-2008)[modifier | modifier le code]

Carlito et Torrie Wilson formant un couple durant 2006 jusqu'en 2007.

Le 20 juin 2005, Carlito est transféré vers la division RAW. De façon immédiate, on lui donne une chance pour avoir la ceinture WWE Intercontinental Championship détenue par Shelton Benjamin, encore une fois : il bat le champion pour avoir la ceinture. Il réussit à défendre son titre face à Shelton Benjamin à Vengeance 2005[10], mais il perd le titre face à Ric Flair à Unforgiven 2005, il abandonne sous la prise de finition de Ric Flair (le Figure-Four Leglock)[11]. À Taboo Tuesday 2005, il perd face à Mick Foley, celui-ci lui avait appliqué le Mr.Socko[12]. Dans un match de qualification pour la Team RAW à Survivor Series, il défait Shelton Benjamin mais il fut le 3e catcheur éliminé par John Bradshaw Layfield lors du match.

À New Year's Revolution 2006, il bat Shelton Benjamin pour une place dans l'Elimination Chamber pour le titre de la WWE Championship détenu par John Cena et bat Victoria (c'est elle qui a décidé) dans un Beat The Clock Match pour savoir l'ordre d'entrée des catcheurs[13]. Il entre en troisième et s'allie avec Chris Masters ; ensemble, ils éliminent tous les adversaires sauf John Cena avant que Carlito trahisse Chris Master avec un roll-up, mais il n'obtient pas le titre car John Cena fait un roll-up sur lui. Il participe à Royal Rumble 2006, il entre en onzième et est éliminé en vingt-sixième par Rob Van Dam[14]. Pour avoir un match de championnat (WWE Championship) à WrestleMania 22, il doit participer à un tournoi mais il est battu par Rob Van Dam[15]. Plus tard, il fait équipe avec Chris Masters pour affronter Kane et Big Show, finalement, ils perdent le match après que Kane lui a porté son Chokeslam. À Vengeance 2006, dans un Triple Threat Match entre Carlito, Shelton Benjamin et Johnny Nitro pour le titre Intercontinental Championship détenu par Shelton Benjamin, Carlito est sur le point de goupiller le champion jusqu'à ce que Johnny Nitro le jette hors du ring et goupille Shelton Benjamin pour devenir le nouveau champion[16]. Carlito sauve Trish Stratus alors qu'elle est attaquée par Melina et Johnny Nitro, le 19 juillet 2006. Il ne gagne pas le titre intercontinental contre Johnny Nitro. Il porte son Back Stabber sur le champion intercontinental, mais Melina monte sur le ring et aveugle le challenger et Trish Stratus arrive et s'attaque à Melina. À Saturday Night's Main Event, le 15 juillet 2006, avec Trish Stratus, ils défont Johnny Nitro et Melina. À Unforgiven 2006, il est battu par Randy Orton[17]. Le 3 octobre 2006 à RAW, il perd encore une nouvelle fois contre Randy Orton.

Au Royal Rumble 2007, il participe au Royal Rumble match, il entre 27e mais est éliminé par The Great Khali en 23e[18]. Le 5 mars, il affronte Ric Flair pour se qualifier au Money in the Bank, mais le match est déclaré no contest. Le 12 mars, il perd contre Randy Orton dans un Triple Threat avec Ric Flair pour se qualifier au Money in the Bank. À Judgment Day 2007, Carlito a été battu par Ric Flair, qui le fait abandonner[19]. Le 20 août, Carlito se bat contre Mr.Kennedy pour devenir Challenger N°1 pour le titre intercontinental détenu par Umaga à SummerSlam (2007). William Regal annonce que Carlito et Kennedy seront dans un Triple Threat match lors du PPV, mais Umaga conservera son titre. Au Carlito Cabana, une bagarre éclate entre Triple H et Carlito. À Unforgiven 2007, lui et Triple H sont dans un No DQ Match, cette règle ne peut-être appliqué que sur Carlito, ce qui est un avantage pour le jeune catcheur, mais malgré l'avantage, il perd contre Triple H[20]. Carlito l'affronte encore une fois dans un Steel Cage Match, mais un peu avant le match, Vince McMahon annonce que ce sera un Handicap 2 on 1 Steel Cage Match et que se sera lui-même qui aidera Carlito. Ce sera M.. McMahon qui sortira en premier et fera gagner Carlito mais à la fin du match, Triple H s'en prend à lui. Carlito revient après Cyber Sunday 2007 et affronte le nouveau venu et fils de British Bulldog, D.H. Smith[21]. Au 15e anniversaire de RAW, il eut un match contre Jeff Hardy pour son titre intercontinental dans un match de l'échelle (ladder match) mais il perd.

Il se qualifie pour le Royal Rumble 2008 en battant Super Crazy et DH Smith avec Santino Marella. Au Royal Rumble il entre en 21e position pour se faire sortir par John Cena[22]. Carlito s'est qualifié pour le Money in the Bank à WrestleMania XXIV en battant Cody Rhodes. À WrestleMania XXIV il ne remporte pas le Money in the Bank, c'est CM Punk qui gagne[23]. Le 12 mai Carlito et Santino Marella perdent l'occasion de remporter le World Tag Team Championship face à Cody Rhodes et Hardcore Holly.

SmackDown et Unified Tag Team Champion (2008-2010)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : The Colóns.

Le 25 juin lors du draft supplémentaire il est drafté à Smackdown. Le 12 septembre, il fait son retour à Smackdown. Il a effectué un face turn, fait équipe avec son frère Primo Colón et gagne un match contre les Tag Team Champions, Zack Ryder et Curt Hawkins dans un match sans titre. Le 26 septembre 2008, il remporte le WWE Tag Team Championship avec Primo Colón face à Curt Hawkins et Zack Ryder[24]. À No Mercy 2008 il gagne avec Primo contre John Morrison et The Miz dans un Dark match[25]. Le 17 octobre il conserve la ceinture de WWE Tag Team Champion contre Zack Ryder et Curt Hawkins. À smackdown, le 9 janvier 2009, Primo Colón et Carlito conservent leurs titres face à The Brian Kendrick & Ezekiel Jackson. Au Royal Rumble 2009 il entre en 3e mais se fait éliminer par Vladimir Kozlov[26]. Le 27 février et le 13 mars à Smackdown, Carlito et Primo gagnent face à John Morrison et The Miz, dans un match qui était pour le titre de WWE Tag Team Champions. Lors de Wrestlemania XXV, il conserve avec Primo Colón les ceintures de WWE Tag Team Champions et remporte le World Tag Team Championship face à John Morrison et The Miz[27].

Carlito un des deux premiers champions unifiés

Lors du RAW du 6 avril, Carlito et Primo gagne contre John Morrison et The Miz dans un match qui était pour le WWE Unified Tag Team Championship, la stipulation était un Lumberjack match.

Le 15 avril lors du draft supplémentaire lui et son frère sont draftés à RAW. Le 13 juin à Nimes lui et son frère défendent leurs titres, face à Priceless. Lors de The Bash 2009, lui et Primo défendent leurs titres du WWE Unified Tag Team Champions face à Cody Rhodes et Ted DiBiase Jr mais les perdent face à Edge et Chris Jericho qui se sont introduits dans le match[28]. Le lendemain, ils perdent à nouveau contre eux pour les titres et après le match une dispute survient avec son frère. Le 6 juillet, à RAW, lui et Primo perdent un match face à Edge et Chris Jericho. Après le match il attaque son frère, effectue un heel turn, et met officiellement fin à l'équipe The Colons.

À Night of Champions 2009, il ne réussit pas à remporter le WWE United States Championship contre Jack Swagger, Primo, The Miz, MVP et le champion Kofi Kingston[29]. À RAW, le 17 août 2009, il perd contre Kofi Kingston dans un match pour le WWE United States Championship. Il est maintenant accompagné de Rosa Mendes. Le 31 août il reperd contre The Miz, Jack Swagger et Kofi Kingston dans un match pour le WWE United States Championship Le 30 novembre il revient durant une promo de John Cena en lui disant que personne ne voulait de lui en tant que champion de la WWE, ensuite il voulait cracher avec une pomme sur lui mais se fait contrer par un attitude adjustment.

Lors de NXT saison 1, il était le Pro de Michael Tarver. Lors du 30-Man Royal Rumble match, il entre en 15e et se fait éliminer en 13e par Shawn Michaels. Il perd face à Christian pour se qualifier au Money In The Bank de WrestleMania XXVI. Il perd à Superstars le 11 mars face à MVP et Christian dans un match où il faisait équipe avec Chavo Guerrero. Le 12 avril, à Raw, il perd contre Evan Bourne. Le 15 avril, à Superstars, il perd contre Matt Hardy. Le 6 mai, à Superstars, il se voit opposer à son frère mais il semble très perturbé pendant le combat. Au moment où Carlito pouvait porter son Backstabber sur Primo, il s'arrête et prend le micro. Dans une déclaration touchante, Carlito dit à Primo que deux frères ne peuvent pas se battre, mais que les gens n'en ont rien à faire d'eux, qu'ils sont tous deux de grands compétiteurs et qu'ils méritent plus que ce qu'ils ont actuellement (mentionnant au passage qu'ils ont été les tout premiers Unified Tag Team Champions). Il propose à Primo de continuer de gâcher sa carrière ou bien de reformer les Colons et de faire un nouvel impact. Au moment où Carlito quitte le ring, Primo l'arrête et les deux frères se font un calin, quittant le ring ensemble scellant leur retour en tant qu'équipe Il fait donc un face turn.

Départ (2010)[modifier | modifier le code]

Lors de Raw du 10 mai 2010, il attaque R-Truth avec son frère Primo et refait donc un heel turn. Dans la même semaine Carlito se fait licencier de la WWE.

Family Wrestling Entertainment (2012-...)[modifier | modifier le code]

Lors de Dysunctional Family, il perd contre Jay Lethal dans un Extreme Rules Match qui comprenait aussi Tommy Dreamer et ne remporte pas le FWE Championship. Lors de FWE X, il perd contre Tommy Dreamer dans un Elimination Match qui comprenait aussi Brian Kendrick et Jay Lethal et ne remporte pas le FWE Heavyweight Championship de la Family Wrestling Entertainment. Lors de No Limits 2013, il bat Matt Hardy et Tommy Dreamer dans un Tables, Ladders and Chairs Match et conserve son titre acquis à la HOH.Il perd le titre contre John Morrison lors de FWE Welcome To The Rumble 2.lors de WWC "40th Anniversary" il perd contre Sting. Le 12 mars 2016 après du temps dans des fédérations indépendante il combat a l'événement de la QPW Soudan Power où il gagne en équipe avec Rey Mysterio face à Chris Masters et Sonjay Dutt

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Thèmes Musicaux
Thème d'entrée Compositeur Période Fédération(s)
El que lo hereda no lo hurta Los Hijos de los Celebres et Apollo Sound 1999-2003 WWC
Tony's Theme Giorgio Moroder 2004 WWC
Cool Jim Johnston 2004-2010 WWE
Burn It To The Ground Nickelback 2010 LLUSA

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • First Wrestling Society (1WS)
    • 1 fois 1WS World Heavyweight Championship
  • Funking Conservatory (FC)
    • FC Television Championship (1 fois)[31]
  • * Magnum Pro Wrestling
    • 1 fois Magnum Heavyweight Championship
  • Millennium Wrestling Federation (MWF)
    • 1 fois MWF Undisputed Championship
  • Wrestling Alliance Revolution (WAR)
    • WAR World Heavyweight Championship (1 fois)

Récompenses des magazines[modifier | modifier le code]

Classement PWI 500 de Carly Colón[36]
Année 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Rang 115 en diminution166 en augmentation41 en augmentation27 en diminution41 en diminution63 en diminution64 en diminution94 en augmentation87 en diminution96 en diminution274 en augmentation189 en diminution297 en augmentation231

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La source n'indique pas quelle université.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Profil de Carlito », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 octobre 2014)
  2. a, b, c, d, e et f (en) John M. Milner, « Carlito Cool », sur Slam! Wrestling (consulté le 10 juin 2017)
  3. a, b et c (en) « Historique du championnat universel du World Wrestling Council », sur Wrestling-Titles (consulté le 12 juin 2017)
  4. (en) « WWC 27th Aniversario », sur Cagematch (consulté le 12 juin 2017)
  5. (en) « WWC @ Carolina », sur Wrestlingdata (consulté le 13 juin 2017)
  6. (en) « WWC @ Manatí », sur Wrestlingdata (consulté le 18 août 2017)
  7. a, b et c (en) « World Wrestling Council World Tag Team Title », sur Wrestling-Titles (consulté le 18 août 2017)
  8. (en) « Résultats WrestleMania 21 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 26 juillet 2009)
  9. (en) « Résultats Judgment Day 2005 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  10. (en) « Résultats Vengeance 2005 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  11. (en) « Résultats Unforgiven 2005 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 26 juillet 2009)
  12. (en) « Résultats Taboo Tuesday 2005 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 21 juillet 2009)
  13. (en) « Résultats New Year's Revolution 2006 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 26 juillet 2009)
  14. (en) « Résultats Royal Rumble 2006 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 26 juillet 2009)
  15. (en) « Résultats WrestleMania 22 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 26 juillet 2009)
  16. (en) « Résultats Vengeance 2006 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  17. (en) « Résultats Unforgiven 2006 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 26 juillet 2009)
  18. (en) « Résultats Royal Rumble 2007 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 26 juillet 2009)
  19. (en) « Résultats Judgment Day 2007 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  20. (en) « Résultats Unforgiven 2007 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  21. (en) « Résultats Cyber Sunday 2007 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  22. (en) « Résultats Royal Rumble 2008 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  23. (en) « Résultats WrestleMania XXIV », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  24. a et b (en) « Carlito & Primo Colon's first reign », sur WWE (consulté le 2 juillet 2009)
  25. (en) « Résultats No Way Out 2008 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  26. (en) « Résultats Royal Rumble 2009 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 9 juin 2009)
  27. (en) « WWE WrestleMania 25, résultats », sur Online World of Wrestling (consulté le 24 juillet 2009)
  28. (en) « Résultats The Bash 2009 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 25 juillet 2009)
  29. « Résultats Night of Champions 2009 », sur WillyWrestleFest (consulté le 1er août 2009)
  30. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k (en) « Carlito », sur Wrestlingdata (consulté le 18 août 2017)
  31. (en) « Wrestler Profile: Carlito », sur WrestlingZone (consulté le 2 juillet 2009)
  32. (en) « WWC Universal Heavyweight Title lineage (archive) » (consulté le 2 juillet 2009)
  33. (en) « History of the intercontinental Championship », sur WWE (consulté le 2 juillet 2009)
  34. (en) « History of the United States Championship », sur WWE (consulté le 2 juillet 2009)
  35. (en) « Most Improved Wrestler », sur Cagematch (consulté le 12 juin 2017)
  36. (en) « PWI Ratings for Carlito », sur Internet Wrestling Data base (consulté le 12 juin 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]