Orlando Jordan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jordan.
Orlando Jordan
Orlando Jordan July 2010.jpg

Orlando Jordan entrant sur un ring en 2010.

Données générales
Nom de naissance
Orlando Jordan
Nationalité
Naissance
Taille
6 4 (1,93 m)[2]
Poids
250 lb (114 kg)[2]
Catcheur en activité
Fédération(s)
Entraîneur(s)
Rocky Johnson[1]
Corporal Punishment[1]
The Rock[1]
Carrière pro.
2000 - aujourd'hui

Orlando Jordan (né le à Salem, New Jersey) est un catcheur (lutteur professionnel) américain. Il est connu pour avoir travaillé à la World Wrestling Entertainment (WWE) et à la Total Nonstop Action Wrestling (TNA). Il devient catcheur en 2000. Il se fait connaitre à la WWE de 2003 à 2006 où il devient champion des États-Unis de la WWE puis à la TNA de 2010 à 2011. Au sein de la TNA, il a un gimmick de bisexuel excentrique en référence à sa sexualité.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Jordan grandit à Richmond en Virginie[3]. On le diagnostique comme autiste par erreur[3]. Il pratique la lutte est devient champion de l'état de Virginie au lycée en 1993 dans la catégorie des moins de 189 lb (86 kg) ce qui lui permet d'avoir une bourse pour l'université d'État de Boise[4],[5]. Il fait partie de l'équipe de lutte et déclare avoir été un All-American et un double champion national ce qui n'est pas le cas[5],[6]. Après l'université, il travaille comme pompier au sein de l'United States Forest Service[3]. Il se fait muter en Floride où il fait de la boxe amateur[3].

Carrière de catcheur[modifier | modifier le code]

Entraînement et passage dans le circuit indépendant américain (2000-2002)[modifier | modifier le code]

Jordan s'entraîne auprès de Rocky Johnson et de son fils Dwayne « The Rock » Johnson[3]. Il commence sa carrière en Floride puis à la Maryland Championship Wrestling (MCW)[3],[7]. Il y devient champion poids lourd de la MCW entre le 2002-02-099 février 2002 et perd ce titre une semaine plus tard[8].

World Wrestling Entertainment (2003–2006)[modifier | modifier le code]

Durant l'automne 2002, Jordan signe un contrat avec la World Wrestling Entertainment qui l'envoie à l'Ohio Valley Wrestling, son club-école dans le Kentucky[3]. Il commence à apparaitre dans les émissions de la WWE d'abord à Velocity où il remporte un match face à Jamie Noble le 2003-05-3131 mai 2003[9]. Il rejoint ensuite SmackDown où on l'annonce sous le nom d'Orlando Jones le 26 juin où il perd un match face à John Cena[10]. Après ce combat, Cena lui inflige un F-U et cesse de s'en prendre à lui après l'arrivée de l'Undertaker[10]. Il est ensuite mis au second plan, la WWE l'utilisant comme jobber durant le reste de l'année 2003[3].

Nu-Wrestling Evolution (2006-2010)[modifier | modifier le code]

Jordan quitte la WWE et se lance sur le circuit indépendant en entrant à la Nu-Wrestling Evolution, une promotion basé en Italie. Jordan devient le Champion du monde poids-lourd de la NWE en avril 2008. Après quelques mois il entre en rivalité avec Ultimate Warrior, en juin 2008. Jordan perd le titre face au Warrior le 25 juin à Barcelone. Malgré la vacance du titre il continue de porter la ceinture et de se proclamer comme étant "toujours champion du monde", il est ensuite annoncé pour le tournoi du NWE World Heavyweight Championship.

Total Nonstop Action Wreslting (2010-2011)[modifier | modifier le code]

Depuis son apparition à Impact le 4 janvier 2010 Jordan a un contrat avec la TNA. Le 21 janvier il bat D'Angelo Dinero (Elijah Burke à la WWE) dans son premier match à Impact. Lors de l'édition d'Impact 11 février il perd face « The Pope » D’Angelo Dinero pour se qualifié au Tournoi de Against All Odds. Lors de l'édition d'Impact du 18 février il bat Samoa Joe. Ensuite il entame une rivalité avec le champion Global Rob Terry. Il forme une équipe avec Eric Young (qui n'a plus toute ca tête) et Orlando le manipule. A Bound for Glory (2010), il perd avec Eric Young contre Ink Inc. Lors de l'Impact du 14 avril, il bat Jesse Neal, Crimson et Douglas Williams dans un Four Corner Match. Lors de Lockdown, lui et Eric Young perdent contre Ink Inc dans un match qui comprenait aussi Scott Steiner et Crimson et The British Invasion. Lors de Xplosion du 29 juin 2011, il gagne face à Magnus. Le 11 juillet 2011 la TNA met fin à son contrat.

Vie privé[modifier | modifier le code]

Jordan est bisexuel et épouse une femme en novembre 2013[5],[11]. Il vit en Australie où il a sa propre école de catch[11].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

  • Prise de finition
    • Black Ice
  • Prises favorites
    • Miami Hangover (Leg drop bulldog)
    • Blackout (Complete Shot)
    • OJ Shuffle
    • Orlando Magic (Whiplash)
    • Last Call (Fallaway slam)
    • Swinging neckbreaker
    • Running front powerslam
    • Inverted facelock neckbreaker slam
    • Spinebuster
    • Shoulder jawbreaker

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • All Action Wrestling (AAW)
    • 1 fois champion du monde poids lourd de la AAW[12]
  • High Risk Pro Wrestling (HRPW)
    • 1 fois champion poids lourd de la HRPW[13]
  • Maryland Championship Wrestling (MCW)
    • 1 fois champion poids lourd de la MCW[8]

Récompenses des magazines[modifier | modifier le code]

Classement PWI 500 d'Orlando Jordan[16]
Année 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
Rang 385 en augmentation175 en augmentation137 en augmentation86 en diminution182 en diminution291 en diminution355 Non classé 135 en augmentation82

Wrestling Observer Newsletter

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « Profil d'Orlando Jordan », sur Cagematch (consulté le 8 septembre 2014).
  2. a et b (en) « Profil d'Orlando Jordan », sur Online World of Wrestling (consulté le 8 septembre 2014).
  3. a, b, c, d, e, f, g et h (en) John M. Milner, « Orlando Jordan », sur Slam! Wrestling (consulté le 15 février 2017).
  4. [PDF] (en) « Past VA State Champions », sur virginiawrestling.com (consulté le 15 février 2017).
  5. a, b et c (en) Cyd Zeigler, « TNA embraces bisexual wrestler Orlando Jordan », sur Outsports, (consulté le 15 février 2017).
  6. (en) « Division I: Boise State », sur National Wrestling Hall of Fame (consulté le 25 février 2017).
  7. (en) « Matchs d'Orlando Jordan à la Maryland Championship Wrestling », sur Cagematch (consulté le 25 février 2017).
  8. a et b (en) « Historique du championnat poids lourd de la Maryland Championship Wrestling », sur Wrestling-Titles (consulté le 29 mars 2017).
  9. (en) Pat Brower, « 411’s WWE Velocity Report 05.31.03 », sur 411mania, (consulté le 29 mars 2017).
  10. a et b (en) Robert Miller, « Full WWE SmackDown Results - 6/26/03 (Ultimo Dragon makes debut) », sur WrestleView, (consulté le 29 mars 2017).
  11. a et b (en) Matt Boone, « PHOTOS: Orlando Jordan Gets Married In Australia », sur 24wrestling.com, (consulté le 15 février 2017).
  12. (en) « Historique du championnat du monde poids lourd de la All Action Wrestling », sur Wrestling-Titles (consulté le 29 mars 2017).
  13. (en) « Historique du championnat poids lourd de la High Risk Pro Wrestling », sur Wrestling-Titles (consulté le 29 mars 2017).
  14. (en) « Historique du championnat du monde poids lourd de la Nu-Wrestling Evolution », sur Wrestling-Titles (consulté le 29 mars 2017).
  15. (en) « Historique du championnat des États-Unis de la World Wrestling Entertainment », sur Wrestling-Titles (consulté le 29 mars 2017).
  16. (en) « PWI Ratings for Orlando Jordan », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 16 février 2017).
  17. (de) « Observer-Awards des Jahres 2010 », sur Genickbruch (consulté le 29 mars 2017).