Tama Tonga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fifita.
Tama Tonga
Tama Tonga 2016.jpg
Tama Tonga en 2016.
Données générales
Nom de naissance
Alipate Fifita
Nom de ring
Tama Tonga
Kava
Pate Fifita
King Tonga Jr.
Nationalité
Naissance
Taille
6 0 (1,83 m)[1]
Poids
209 lb (95 kg)[1]
Catcheur en activité
Fédération
Entraîneur
Carrière pro.
2008 - aujourd'hui

Alipate Fifita (né le à Kissimmee, Floride) est un catcheur (lutteur professionnel) américain d'origine tongienne. Il travaille actuellement à la New Japan Pro Wrestling sous le nom de Tama Tonga. Il est le fils du catcheur Tonga Fifita (connu sous le nom de Haku), ainsi que le frère de Tevita Fifita (connu sous le nom de Camacho).

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Fifita est le fils du catcheur Tonga Fifita connu sous le nom de Haku et est a un frère Tevita[2]. Son père ne souhaite pas que ses fils deviennent catcheur et après le lycée, Fifita s'engage dans l'U.S. Air Force où il sert pendant six ans[2].

Carrière de catcheur[modifier | modifier le code]

Débuts (2008-2010)[modifier | modifier le code]

Après six années de service dans l'Air Force, Fifita décide de devenir catcheur comme son père[2]. Il s'entraîne à la Team 3D Academy auprès de Bully Ray et Devon[2].

New Japan Pro Wrestling (2010-...)[modifier | modifier le code]

Fifita a commencé à travailler pour la New Japan Pro Wrestling en mai 2010 sous le nom de "Tama Tonga". Son premier match est venu dans le cadre du Super Junior Tag Tournament 2010 , où il fait équipe avec Davey Richards, mais ils perdent dès le premier tour contre El Samurai et Koji Kanemoto[3].

Lors de Destruction 11, lui et Hirooki Goto battent Shinsuke Nakamura et Último Guerrero[4].

Bullet Club et Guerrillas of Destiny (2013– ...)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bullet Club.
Tonga avec le Bullet Club en septembre 2013.

Lors de Wrestle Kingdom 7, il effectue son retour en faisant équipe avec Captain New Japan et Wataru Inoue pour battre Chaos (Jado, Tomohiro Ishii et Yoshi-Hashi)[5].

Lors de Invasion Attack 2013, lui et El Terrible conservent les CMLL World Tag Team Championship contre La Máscara et Valiente[6]

Lors de Wrestling Dontaku 2013, lui et Karl Anderson rejoignent Prince Devitt et Bad Luck Fale pour attaquer Hiroshi Tanahashi[7]. Le nouveau groupe est ensuite nommé "Bullet Club"[8],[9]. Le 5 juillet, lui et El Terrible perdent leur titres contre Hiroshi Tanahashi et Jushin Thunder Liger[10],[11].Le 14 septembre, lui et Rey Bucanero battent Hiroshi Tanahashi et Jushin Thunder Liger et remportent les CMLL World Tag Team Championship[12],[13].Le 11 octobre, ils retournent à la CMLL, où ils forment le "Bullet club Latinoamerica" avec le CMLL World Heavyweight Champion El Terrible et La Comandante[14],[15]. Cependant, une semaine plus tard, ils sont dépouillés de leur titres, étant donné qu'ils étaient incapables de les défendre contre La Máscara et Rush à la suite d'une blessure de Bucanero[16],[17]. Tout au long de 2014, il reste le membre au rang le plus bas du Bullet Club[18]. Lors de Destruction in Kobe, lui et A.J. Styles perdent contre Tetsuya Naitō et Kōta Ibushi[19]. En novembre, il participe avec Bad Luck Fale, au tournoi World Tag League 2014 ou il finissent dernier de leur groupe[20].

Lors de Wrestle Kingdom 10, lui, Bad Luck Fale et Yujiro Takahashi perdent contre Toru Yano et The Briscoe Brothers et ne deviennent pas les premiers NEVER Openweight Six Man Tag Team Champions[21]. Lors de The New Beginning in Osaka 2016, ils battent Toru Yano et The Briscoe Brothers et remportent les NEVER Openweight 6-Man Tag Team Championship[22]. Lors de The New Beginning in Niigata 2016, ils perdent leur titres contre Toru Yano et The Briscoe Brothers[23]. Le 3 mars, il remporte la plus grande victoire de sa carrière en battant l'ancien IWGP Heavyweight Champion et actuel IWGP Tag Team Champion Togi Makabe dans le premier tour de la New Japan Cup 2016[24]. Le lendemain, il a été éliminé du tournoi au second tour par Hirooki Goto[25]. Lors de Invasion Attack 2016, lui et Tanga Roa battent Great Bash Heel (Togi Makabe et Tomoaki Honma) et remportent les IWGP Tag Team Championship[26]. Lors de Wrestling Dontaku 2016, ils conservent leur titres contre Great Bash Heel[27]. Lors de Global Wars 2016, ils font équipe avec les Young Bucks et ils battent Alex Shelley, Chris Sabin, Kushida et Matt Sydal[28]. Lors de Dominion 6.19, ils perdent leur titres contre The Briscoe Brothers (Jay Briscoe et Mark Briscoe)[29].Il intègre ensuite le tournoi G1 Climax, où lors de son troisième match le 25 juillet, il marque la plus grande victoire de sa carrière en battant Hiroshi Tanahashi[30]. Lors de King of Pro-Wrestling, lui et Tanga Roa battent The Briscoe Brothers et remportent les IWGP Tag Team Championship pour la deuxième fois[31]. Lors de Power Struggle, ils conservent leur titres contre Chaos (Tomohiro Ishii et Yoshi-Hashi)[32].

Lors de Wrestle Kingdom 11, ils perdent les titres contre Chaos (Tomohiro Ishii et Toru Yano) dans un Three-way tag team match qui comprenaient également Great Bash Heel[33]. Lors de Supercard of Honor XI, ils font équipe avec Hangman Page mais perdent contre Bully Ray et The Briscoe Brothers et ne remportent pas les ROH World Six-Man Tag Team Championship[34]. Lors de Dominion 6.11, ils battent War Machine et remportent les IWGP Tag Team Championship pour la troisième fois[35].

Ils participent ensuite au World Tag League 2017, ils remportent cinq matchs pour deux défaites et parviennent à se qualifier pour la finale du tournoi[36],[37],[38]. Le 11 décembre, ils perdent contre Los Ingobernables de Japón (Evil et Sanada) et ne remportent donc pas le tournoi[39],[40]. Le 17 décembre, ils font équipe avec Bad Luck Fale et battent Los Ingobernables de Japón (Bushi, Evil et Sanada) pour remporter les NEVER Openweight 6-Man Tag Team Championship[41]. Lors de Wrestle Kingdom 12, ils perdent les titres contre Chaos (Beretta, Tomohiro Ishii et Toru Yano) dans un Gauntlet match qui comprenaient également Michael Elgin et War Machine, Suzuki-gun (Taichi, Takashi Iizuka et Zack Sabre, Jr.) et Taguchi Japan (Juice Robinson, Ryusuke Taguchi et Togi Makabe)[42]. Le lendemain, ils battent Chaos (Beretta, Tomohiro Ishii et Toru Yano) et remportent les NEVER Openweight 6-Man Tag Team Championship pour la deuxième fois[43]. Lors de The New Beginning In Sapporo 2018 - Tag 1, ils conservent les titres contre Ryusuke Taguchi, Toa Henare et Togi Makabe[44]. Lors de Honor Rising: Japan 2018 - Tag 2, ils conservent les titres contre Cheeseburger, Delirious et Jushin Thunder Liger[45]. Lors de Sakura Genesis 2018, ils conservent les titres contre Michael Elgin, Ryusuke Taguchi et Togi Makabe[46]. Lors de Wrestling Dontaku 2018, ils perdent les titres contre Bullet Club (Marty Scurll, Matt et Nick Jackson)[47].

Le 12 août, lui, Tanga Loa et Taiji Ishimori battent Bullet Club (Marty Scurll, Matt et Nick Jackson) et remportent les NEVER Openweight 6-Man Tag Team Championship [48]. Lors de Destruction in Hiroshima, ils conservent les titres contre Juice Robinson, David Finlay et Ryusuke Taguchi[49].

Lors de Fighting Spirit Unleashed, lui et Tanga Loa battent les Young Bucks et remportent les IWGP Tag Team Championships pour la quatrième fois[50].

Lors de Wrestle Kingdom 13, ils perdent leurs titres contre Evil & Sanada au cours d'un triple threat match impliquant aussi les Young Bucks[51]. Lors de New Year Dash '19, avec Taiji Ishimori, ils conservent les NEVER Openweight 6-Man Tag Team Championship en battant Ryusuke Taguchi, Togi Makabe & Toru Yano[52]. Le 30 janvier 2019, ils perdent les titres contre ces derniers[53].

Le 6 avril lors de G1 Supercard, ils remportent un four way tag team the winners take all match qui avait pour enjeux les titres par équipe IWGP et ceux de la ROH face aux Briscoe Brothers, EVIL & Sanada et Brody King & PCO et remportent les titres par équipe de la ROH[54].

Consejo Mundial de la Lucha Libre (2012)[modifier | modifier le code]

Le 13 novembre 2012, lui et El Terrible battent Atlantis et Diamante Azul et remportent les CMLL World Tag Team Championship[55],[56]. Il atteint également la finale de La 2012 Copa Junior Tournament, ou il perd contre La Sombra dans le main event du show Sin Piedad[57].

Le 1er juin 2016, la Consejo Mundial de Lucha Libre annonce Roa et Tonga en tant que participants au International Gran Prix 2016 Tournament[58]. Le 24 juin, ils font équipe avec Sam Adonis et ils battent Atlantis, Diamante Azul et Volador Jr.[59].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Prises de finition
Les Guerrillas of Destiny portant le Guerrilla Warfare sur Mark Briscoe
    • Headshrinker (Jumping double underhook DDT)
    • Powerslam
    • Tongan Twist (Inverted facelock spun out into a DDT)
  • Prises favorites
    • Karate chops
    • Topé con Hilo (Somersault topé through the second and top ropes)
    • Tornillo (Corkscrew plancha)
  • Surnoms
    • Bad Boy
  • Équipes et Clans

Palmarès[modifier | modifier le code]

Tama Tonga en tant que IWGP Tag Team Champions en novembre 2016
  • Jersey Championship Wrestling
    • 1 fois JCW Champion
  • Peachstate Wrestling Alliance
    • 1 fois PWA Heritage Champion
  • World Wrestling Council
  • World Xtreme Wrestling
    • 1 fois WXW Television Champion

Récompenses des magazines[modifier | modifier le code]

Classement PWI 500 de Tama Tonga[61]
Année 2013 2014 à 2015 2016 2017 2018
Rang 298 Non classé 299 en augmentation 132 en diminution172

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Profil de Tama Tonga », sur Online World of Wrestling (consulté le 31 octobre 2015).
  2. a b c et d (en) Greg Oliver, « Tama Tonga finally getting a shot in North America with ROH », sur Slam! Wrestling, (consulté le 26 novembre 2016).
  3. (en) « Back and a large update », Strong Style Spirit, (consulté le 5 novembre 2012)
  4. « 10/10(月) 17:00 東京・両国国技館|DESTRUCTION '11|大会結果一覧|Match Information|新日本プロレスリング », sur www.njpw.co.jp (consulté le 10 décembre 2015)
  5. (en) « Views from the Hawke’s Nest: NJPW Wrestle Kingdom 2013 », 411 Mania (consulté le 30 novembre 2015)
  6. (en) « Views from the Hawke’s Nest: NJPW Invasion Attack 2013 », sur 411 Mania (consulté le 6 janvier 2016).
  7. « 第7試合|05/03(金) 17:00 福岡・福岡国際センター|レスリングどんたく 2013|大会結果一覧|Match Information|新日本プロレスリング », sur www.njpw.co.jp (consulté le 10 décembre 2015)
  8. (ja) « 「イッツ・リィィィアル!! 」なんとアンダーソン、トンガとも合体!! デヴィットが外国人軍団“BULLET CLUB”結成!! », sur www.njpw.co.jp (consulté le 10 décembre 2015)
  9. « PWTorch.com - SHOW RESULTS - 5/3 NJPW Dontaku PPV: U.S. stars lose titles or title matches, Okada's first IWGP Title defense, more », sur pwtorch.com (consulté le 10 décembre 2015)
  10. « 07/05(金) 18:30 東京・後楽園ホール|吉野家Presents KIZUNA ROAD 2013|大会結果一覧|Match Information|新日本プロレスリング », sur www.njpw.co.jp (consulté le 10 décembre 2015)
  11. « デヴィットV4!オカダ戦に弾み », sur 東スポWeb - 東京スポーツ新聞社 (consulté le 10 décembre 2015)
  12. (ja) « Road to Destruction », New Japan Pro Wrestling (consulté le 15 septembre 2013)
  13. (en) Jason Namako, « 9/14 NJPW iPPV Results: Tokyo, Japan (Korauken Hall) », Wrestleview, (consulté le 15 septembre 2013)
  14. (es) « Resultados Arena México Viernes 11 de Octubre '13 » [archive du ], Consejo Mundial de Lucha Libre, (consulté le 15 octobre 2013)
  15. (ja) « ja:タマ・トンガがCMLLへ遠征! なんとテリブレ、ブカネロたちとBullet Clubラテンアメリカを結成! », New Japan Pro Wrestling,‎ (consulté le 15 octobre 2013)
  16. (es) Alexis A. Salazar López, « Resultados Arena México Viernes 18 de Octubre '13 » [archive du ], Consejo Mundial de Lucha Libre, (consulté le 19 octobre 2013)
  17. (en) Kris Zellner, « AAA Heroes Inmortales 2013 results and more: The Lucha Report », Pro Wrestling Insider, (consulté le 20 octobre 2013)
  18. « Too Sweet Me: A History of Bullet Club in Five Parts », sur CagesideSeats, (consulté le 19 août 2017)
  19. (en) James Caldwell, « Caldwell's New Japan PPV results 9/21: Complete live coverage of "Destruction in Kobe" – Nakamura regains IC Title, Tanahashi vs. Shibata, A.J. Styles, new Jr. Hvt. champion, more », Pro Wrestling Torch, (consulté le 21 septembre 2014)
  20. (en) « World Tag League 2014 », Pro Wrestling History (consulté le 15 janvier 2016)
  21. (en) « 01/04 NJPW Wrestle Kingdom 10 results and review – Kazuchika Okada vs. Hiroshi Tanahashi for the IWGP Heavyweight Championship, Shinsuke Nakamura vs. A.J. Styles for the IWGP Intercontinental Champshionship, and more from NJPW’s biggest show », Pro Wrestling (consulté le 4 janvier 2016)
  22. (ja) « The New Beginning in Osaka », New Japan Pro Wrestling (consulté le 11 février 2016)
  23. (en) Dave Meltzer, « NJPW NEW BEGINNINGS: HIROSHI TANAHASHI VS KENNY OMEGA FOR THE IWGP IC TITLE », sur Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 14 février 2016)
  24. (en) Matthew Macklin, « 3/3 New Japan Cup first round report », Pro Wrestling Insider, (consulté le 4 mars 2016)
  25. (ja) « New Japan Cup 2016 », New Japan Pro Wrestling (consulté le 4 mars 2016)
  26. (en) Dave Meltzer, « NJPW Invasion Attack live results: Kazuchika Okada vs. Tetsuya Naito for the IWGP Championship », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 10 avril 2016)
  27. (en) Bryan Rose, « NJPW Wrestling Dontaku results: Super Juniors lineups; IWGP champ Naito vs. Ishii », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 3 mai 2016)
  28. (en) Dave Meltzer, « ROH Global Wars 2016 live results: Jay Lethal vs. Colt Cabana; loads of NJPW stars », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 8 mai 2016)
  29. (en) Dave Meltzer, « NJPW Dominion live results: Tetsuya Naito vs Kazuchika Okada for the IWGP HW Championship », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 19 juin 2016)
  30. (en) Matthew Macklin, « NJPW G1 Climax day five report », Pro Wrestling Insider, (consulté le 27 juillet 2016)
  31. (es) Bryan Rose, « NJPW King of Pro Wrestling live results: Kazuchika Okada vs. Naomichi Marufuji », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 10 octobre 2016)
  32. (es) Bryan Rose, « NJPW Power Struggle live results: Tetsuya Naito vs. Jay Lethal », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 5 novembre 2016)
  33. (es) Bryan Rose et Joseph Currier, « NJPW Wrestle Kingdom 11 live results: Kazuchika Okada vs. Kenny Omega », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 4 janvier 2017)
  34. (en) Bryan Rose, « ROH Supercard of Honor XI live results: The Hardys vs. Young Bucks », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 1er avril 2017)
  35. (en) Bryan Rose, « NJPW Dominion live results: Kazuchika Okada vs. Kenny Omega », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 11 juin 2017)
  36. (ja) « 鉄拳Presents World Tag League 2017 », New Japan Pro Wrestling (consulté le 8 décembre 2017)
  37. John Powell, « NJPW World Tag League Update: Guerrillas of Destiny, Los Ingobernables in the finals », Slam! Sports, Canadian Online Explorer, (consulté le 9 décembre 2017)
  38. (ja) « ja:【新日】タマ・トンガ&タンガ・ロアがWTL優勝決定戦へ », Tokyo Sports,‎ (consulté le 9 décembre 2017)
  39. (ja) « 鉄拳Presents World Tag League 2017 », New Japan Pro Wrestling (consulté le 11 décembre 2017)
  40. Joseph Currier, « NJPW crowns World Tag League 2017 winners », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 11 décembre 2017)
  41. (ja) « JRA presents Road to Tokyo Dome », New Japan Pro Wrestling (consulté le 17 décembre 2017)
  42. Ethan Renner, « NJPW Wrestle Kingdom 12 live results: Okada-Naito, Omega-Jericho », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 4 janvier 2018)
  43. Brian Denney, « NJPW NEW YEAR'S DASH RESULTS: JERICHO APPEARS, BULLET CLUB FRICTION », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 9 janvier 2018)
  44. (en) « Résumé et résultats de NJPW New Beginning In Sapporo, première partie », voxcatch.fr, (consulté le 29 janvier 2018)
  45. (en) « NJPW/ROH Honor Rising Night II : Les Golden Lovers en route pour dominer 2018 », voxcatch.fr, (consulté le 24 février 2018)
  46. (en) « Résultats - NJPW "Sakura Genesis 2018" - 1er avril 2018 », forum.fnnation.com, (consulté le 1er avril 2018)
  47. (en-US) « 5/3 NJPW Dontaku Night 1 Results: Fukuoka, Japan (Omega vs. Page, Cody vs. Ibushi) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mai 2018)
  48. « NJPW : Finale du G1 Climax 28 - Hiroshi Tanahashi vs. Kota Ibushi », Catch au Quotidien,‎ (lire en ligne, consulté le 13 août 2018)
  49. « NJPW Destruction in Hiroshima 2018 at Hiroshima Sun Plaza wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 16 septembre 2018)
  50. « NJPW Fighting Spirit Unleashed at Walter Pyramid wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 1er octobre 2018)
  51. « NJPW WrestleKingdom 13 at Tokyo Dome wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 4 janvier 2019)
  52. « NJPW New Year Dash '19 at Korakuen Hall wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 6 janvier 2019)
  53. « NJPW Road to the New Beginning 2019 - Day 4 at Sendai Sun Plaza wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 1er février 2019)
  54. « ROH/NJPW G1 SuperCard at Madison Square Garden wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 12 avril 2019)
  55. (es) « MARTES 13 DE NOVIEMBRE DEL 2012 » [archive du ], Consejo Mundial de Lucha Libre, (consulté le 14 novembre 2012)
  56. (ja) « あのタマ・トンガがメヒコで初栄冠!! テリブレとCMLL世界タッグ選手権を奪取!! », New Japan Pro Wrestling,‎ (consulté le 14 novembre 2012)
  57. (es) Rey Mexicool, « La Copa Jr. 2012 es para... ¡La Sombra! », SuperLuchas Magazine, (consulté le 28 décembre 2012)
  58. (es) « El Grand Prix. La mayor competencia de lucha libre a nivel global », Consejo Mundial de Lucha Libre, (consulté le 10 juin 2016)
  59. (es) « Primera llamada extranjera en el CMLL », MedioTiempo, (consulté le 26 juin 2016)
  60. (en) Larry Csonka, « Csonka’s WrestleCircus: Taking Center Stage Review 2.19.17 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 411Mania, (consulté le 20 février 2017)
  61. (en) « PWI Ratings for Tama Tonga », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 2 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]