Albany (New York)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Albany.
Albany
Seal of Albany, New York.svgFlag of Albany, New York.svg
AlbanyNewYorkfromRensselaer.jpg
Géographie
Pays
État
Comté
Partie de
Capital District (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Capitale de
Baigné par
Superficie
56,81 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
115 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Albany, New York Map.png
Démographie
Population
100 104 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
1 762 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Jumelages
Histoire
Fondation
Identifiants
Code postal
12201–12212, 12214, 12220, 12222–12232Voir et modifier les données sur Wikidata
Code FIPS
36-01000Voir et modifier les données sur Wikidata
GNIS
Indicatif téléphonique
518Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

La ville américaine d'Albany (en anglais : [ˈɔːlbəniː]) est la capitale de l'État de New York. Elle est située à 233 km au nord de New York, à une dizaine de kilomètres en aval du confluent de la rivière Mohawk avec l'Hudson. De plus, elle se trouve à une quarantaine de kilomètres des frontières du Vermont et du Massachusetts. Lors du recensement de 2010, la ville comptait 97 856 habitants.

Albany entretient des liens étroits avec les villes de Troy et Schenectady, formant un ensemble nommé Capital District comptant 870 716 habitants. Albany est également le siège du comté d'Albany.

Histoire[modifier | modifier le code]

Albany est la plus ancienne installation européenne conservée depuis l'époque des Treize colonies.

Colonisation néerlandaise[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Beverwijck et Fort Orange (Nouvelle-Néerlande).

En 1540, des Français (peut-être les premiers Européens à découvrir le site) auraient installé un fort primitif sur une île, proche du site actuel d'Albany[1], mais celui-ci se serait effondré rapidement après ou même pendant sa construction.

L'histoire coloniale d'Albany commença réellement lorsqu'un Anglais, Henry Hudson, en train d'explorer pour la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales sur son navire Halve Maen (la Demi-Lune), arriva dans la région en 1609. Durant les années 1610, plusieurs entreprises établissent un commerce de pelleterie dans les environs et un premier comptoir commercial, fort Nassau, est établi sur une île en face de l'actuelle Albany. En 1624, la première installation militaire de la colonie de la Nouvelle-Néerlande (Nieuw-Nederland), fort Orange, fut bâtie dans la région et baptisée en l'honneur des princes d’Orange. Aux alentours, le village de Beverwijck fut créé en 1652.

Régime anglais[modifier | modifier le code]

Lorsque les Anglais prirent le contrôle de ce territoire en 1664, on rebaptisa Beverwijck du nom d’Albany et le fort Orange prit le nom de fort Albany, en l'honneur du Duc d'York et Albany, qui devint plus tard le roi Jacques II d'Angleterre.

Depuis 1398, le titre de duc d'Albany était à l'origine donné généralement au plus jeune fils du roi d'Écosse. Le nom provient d'Alba, le nom gaélique désignant l'Écosse.

En 1673, les Néerlandais reprirent leur ancienne colonie et la bourgade fut rebaptisée Willemstadt. Lorsque les Anglais se la firent restituer l'année suivante au traité de Westminster, Willemstadt redevint Albany.

Albany obtint une charte et devint une commune le . Elle était alors réputée pour sa foire aux fourrures[2].

En 1754, des représentants de sept des colonies britanniques d'Amérique du Nord se réunirent lors du Congrès d'Albany. Benjamin Franklin, originaire de Pennsylvanie, présenta le Plan Albany d'Union, la première proposition formelle pour unir les colonies.

En 1797, la capitale de l'État de New York fut transférée de Kingston à Albany.

Politique[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs depuis 1926
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1926 1940 John Boyd Thacher II (en) Démocrate  
1940 1941 Herman F. Hoogkamp   par intérim
Erastus Corning 2nd (en) Démocrate  
1983 Thomas Michael Whalen III (en) Démocrate  
Gerald Jennings (en) Démocrate  
en cours Kathy Sheehan Démocrate Première femme

Démographie[modifier | modifier le code]

Historique des recensements
Ann. Pop.
1790 3 498
1800 5 349 52,9 %
1810 10 762 101,2 %
1820 12 630 17,4 %
1830 24 209 91,7 %
1840 33 721 39,3 %
1850 50 763 50,5 %
1860 62 367 22,9 %
1870 69 422 11,3 %
1880 90 758 30,7 %
1890 94 923 4,6 %
1900 94 151 -0,8 %
1910 101 253 7,5 %
1920 113 344 11,9 %
1930 127 412 12,4 %
1940 130 577 2,5 %
1950 134 995 3,4 %
1960 129 726 -3,9 %
1970 115 781 -10,7 %
1980 101 727 -12,1 %
1990 101 082 -0,6 %
2000 95 658 -5,4 %
2010 97 856 2,3 %
Composition de la population en % (2010)[3],[4]
Groupe Albany Drapeau de l'État de New York New York Drapeau des États-Unis États-Unis
Blancs 57,0 66,8 72,4
Afro-Américains 30,8 15,9 12,6
Asiatiques 5,0 7,3 4,8
Métis 3,7 3,0 2,9
Autres 3,2 7,5 6,4
Amérindiens 0,3 0,6 0,9
Total 100 100 100
Hispaniques et Latino-Américains 8,6 17,6 16,7

Selon l'American Community Survey pour la période 2010-2014, 84,41 % de la population âgée de plus de 5 ans déclare parler l'anglais à la maison, 5,47 % déclare parler l'espagnol, 1,51 % une langue chinoise, 0,67 l'arabe, 0,62 % l'italien, 0,61 % le français et 6,71 % une autre langue[5].

Entre 2012 et 2016, le revenu par habitant était en moyenne de 26 335 dollars par an, bien en-dessous de la moyenne de l'État de New York (34 212 dollars) et des États-Unis (29 829 dollars). De plus, 25,6 % des habitants d'Albany vivaient sous le seuil de pauvreté (contre 14,7 % dans l'État et 12,7 % à l'échelle du pays)[6].

Monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Éducation[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Albany est desservi par un aéroport international situé à une dizaine de kilomètres au nord du centre-ville.

La gare d'Albany–Rensselaer, situé de l'autre côté de l'Hudson face au centre-ville est desservie par plusieurs lignes d'Amtrak.

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reynolds (1906), p. xxvii
  2. Fernand Braudel, Civilisation matérielle, économie et capitalisme, tome 3 : Le temps du monde, Paris, Armand Colin, LGF-Le Livre de Poche, (ISBN 2-253-06457-2), 1993, p. 485.
  3. (en) « Albany, NY Population - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com (consulté le 13 mars 2016).
  4. (en) « Population of New York - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com (consulté le 4 mars 2016).
  5. (en) « Language spoken at home by ability to speak english for the population 5 years and over », sur factfinder.census.gov.
  6. (en) Bureau du recensement des États-Unis, « Albany city, New York; New York; UNITED STATES », sur census.gov.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]