Ezekiel Jackson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rycklon Stephens
Description de cette image, également commentée ci-après

Ezekiel Jackson en 2010.

Données générales
Nom complet Rycklon Stephens
Nom de ring Ezekiel Jackson[1]
Big Zeke
Ricky Atlas
Big Ryck Hytz
Rycklon Stephens
Rycklon
Ryklon
Big Ryck
Nationalité Drapeau du Guyana Guyana
Né(e) le (37 ans),
Linden, Guyana[2]
Taille 6 4 (1,93 m)[1]
Poids 305 lb (139 kg)[1]
Catcheur (ou catcheuse) en activité
Fédération(s) World Wrestling Entertainment
Lucha Underground
Entraîné(e) par Homicide[1]
Laiton T.O.T[1]
Dr. Tom Prichard[1]
Steve Keirn[1]
Carrière pro. 2007aujourd'hui

Rycklon Stephens est un catcheur et bodybuilder guyanien (né le à Linden, Guyana). Il travaille actuellement à la Lucha Underground sous le nom de Big Ryck mais est plus connu pour son travail à la World Wrestling Entertainment où sous le nom de ring d'Ezekiel Jackson il a été une fois champion Intercontinental ainsi que le dernier à avoir remporté le championnat de l'ECW.

Biographie[modifier | modifier le code]

Stephens a commencé à faire de la musculation à l'âge de 15 ans. Alors qu'il étudie à l'Université de Buffalo il participe à des concours de bodybuilding et participe notamment au Teenage Mr. Buffalo et en 2002 aux MuscleMania World Championship[3].

World Wrestling Entertainment (2007-2014)[modifier | modifier le code]

Florida Championship Wrestling (2007-2008)[modifier | modifier le code]

Stephens à la FCW

Après deux apparitions à l’Ultimate Pro Wrestling en Californie[4] en janvier 2007, Stephens signe un contrat de développement avec la World Wrestling Entertainment en mars 2007, et débute dans la Florida Championship Wrestling, le club-école de la WWE fin juin 2007[5].

Smackdown et alliance avec Brian Kendrick puis ECW (2008-2010)[modifier | modifier le code]

l fait ses débuts le 20 juin 2008 à SmackDown, en tant que garde du corps de The Brian Kendrick sous le nom d’Ezekiel[6]. Le 17 octobre il gagne son premier match face à Super Crazy[7]. Le 30 décembre 2008, lui et The Brian Kendrick ont un match contre The Colóns pour les Championnats par équipes, match remporté par les Colóns (Carlito et Primo)[8].

Brian Kendrick et Ezekiel Jackson en 2009.

Lors de la draft supplémentaire du 15 avril, il est envoyé à la ECW[9]. Après environ 3 mois passé à la Florida Championship Wrestling[10], il fait son retour le 9 juillet 2009 en affrontant un jobber (un catcheur inconnu payé pour perdre), qu'il bat facilement[11]. Il se met ensuite en équipe avec Vladimir Kozlov et William Regal et commence une rivalité avec Christian. Le 8 septembre, Jackson et Kozlov remportent un match en équipe face à Christian et Tommy Dreamer à la suite d'une intervention de Regal[12].

Le 12 janvier 2010 il remporte la bataille royale en éliminant Kane et devient challenger pour le titre de champion de l'ECW de Christian au Royal Rumble le 31 janvier mais il perd ce match de championnat[13],[14]. Il a une nouvelle chance pour le titre lors de la dernière émission de la ECW face à Christian dans un Extreme Rules Match et remporte le titre devenant ainsi le dernier champion de l'ECW et détient aussi le règne le plus cours de ce titre[15],[16].

Retour à SmackDown puis Raw (2010-2011)[modifier | modifier le code]

À la suite de la fermeture de l'ECW il retourne à SmackDown où le 5 mars, il bat rapidement Jimmy Wang Yang[17]. Il n'a pas été à WrestleMania XXVI où il est censé être un des participants à la bataille royale à la suite du décès de son père[18]. Le 10 avril, il se blesse au genou au cours d'un spectacle non télévisé à Glasgow au cours de son match face à Kane[19]. Quelques jours plus tard, il est opéré des quadriceps et doit observé une période de repos de six mois environ[20]. Le 27 avril, il est annoncé qu'Ezekiel quitte Smackdown pour Raw dans le cadre de la draft supplémentaire[21].

Il fait son retour sur les rings à Raw le 13 septembre où il partcipe à un match non retransmis à la télévision avant l'enregistrement qu'il remporte face à Zack Ryder[22]. Il revient sur les écrans le 18 octobre où il intégre la Team Raw (CM Punk, John Morrison, Santino Marella et Sheamus) emmené par The Miz et participe à une bataille royale par équipe où il est éliminé par le Big Show qui avec Adam Copeland ont donné la victoire à l'équipe Smackdown[23]. Six jours plus tard à Bragging Rights il participe au match par équipe à élimination face à la Team Smackdown où il est l'avant-dernier éliminé de son équipe par Rey Mysterio, la Team Smackdown gagnant la coupe Bragging Rights en jeu durant ce match[24]. Il se qualifie pour le tournoi King of the Ring après sa victoire sur Alex Riley (qui remplace le Miz) le 22 novembre[25]. La semaine suivante, il affronte Drew McIntyre au premier tour du tournoi mais ce match se conclu par un double décompte à l'extérieur[26].

The Corre et champion intercontinental (2011-2012)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : The Corre.

En décembre 2010, on apprend pendant plusieurs clips que Jackson est à nouveau envoyé à SmackDown. Le 14 janvier, il rejoint le clan The Corre de Wade Barrett avec également Heath Slater et Justin Gabriel en attaquant le Big Show[27]. Il est éliminé par ce dernier au cours du Royal Rumble match au cours du spectacle éponyme où il est entré en 36e position[28]. Lors de Elimination Chamber (2011), il aide Gabriel et Slater à remporter les WWE Tag Team Championship en battant Santino Marella et Vladimir Kozlov. Lors de Wrestlemania XXVII, The Corre affronte et perd contre Santino Marella, Kofi Kingston, Kane et Big Show. À Smackdown, le 15 avril 2011, il défait Kofi Kingston. À noter que durant le match, Jackson a projeté Kingston sur ses coéquipiers de The Corre. Le même soir, il participe avec les autres membres de The Corre à une Battle Royal à SmackDown pour déterminer qui affrontera Alberto Del Rio à Extreme Rules dans un Ladder Match pour le World Heavyweight Championship. Jackson se fait éliminer par le Big Show, qui s'élimine lui-même par la même occasion.

Lors d'Extreme Rules (2011), lui et Wade Barrett perdent contre Kane et Big Show dans un Lumberjacks Match et ne remportent pas le WWE Tag Team Championship. Il repart tout seul énervé que Barrett lui a fait le tag alors qu'il dominait le match. Lors du SmackDown du 6 mai, il se fait attaquer par les membres de The Corre et effectue un Face-Turn.

Il bat Wade par disqualification à Over the Limit (2011), ce qui l'empêche de remporter le WWE Intercontinental Championship. Il bat The Corre avec Big Show et Kane lors du SmackDown du 20 mai. Le 3 juin, il bat Wade par décompte à l'extérieur et ne remporte pas le titre. Lors de Capitol Punishment, il bat Wade Barrett par soumission et remporte pour la première fois de sa carrière le WWE Intercontinental Championship. Il conserve successivement son titre lors des SmackDown le 24 juin contre Wade Barrett. Puis il débute une rivalité avec Cody Rhodes et Ted DiBiase. Il conserve son titre contre Ted DiBiase lors du SmackDown du 15 juillet. Lors du SmackDown du 29 juillet, il perd contre Cody Rhodes & Ted DiBiase. Lors du SmackDown du 12 août, il perd son titre contre Cody Rhodes. Il utilise sa clause de revanche le SmackDown suivant mais perd le match. Lors du Royal Rumble, il entre en 13e position mais se fait éliminer en 11e position par The Great Khali[29].

Alliance avec The Great Khali, blessure et départ (2012-2014)[modifier | modifier le code]

Lors du NXT du 16 mai, il fait équipe avec The Great Khali et battent Curt Hawkins et Tyler Reks. Il apparait a Over The Limit 2012 pour la battle royal pour être challengeur pour le Championnat Intercontinental ou le Championnat des États-Unis mais la battle royal est remporté par Christian qui fait son retour. Lors de NXT du 23 mai, il gagne avec The Great Khali contre Drew McIntyre et Johnny Curtis. Lors de Smackdown du 1er juin 2012, il bat Damien Sandow par décompte à l'extérieur.

Depuis, il n'apparaît plus à cause d'une blessure au pectoral.

Il fait une apparition lors de WrestleMania Axxess en gagnant avec Yoshi Tatsu contre Hunico et Camacho.

Le 7 avril 2014, Jackson a annoncé son départ de la WWE[30].

Total Nonstop Action Wrestling (2014-...)[modifier | modifier le code]

Il effectue ses débuts lors des enregistrements d'Impact Wrestling qui va être diffusé le 24 juillet où, avec Snitsky, ils aident l'équipe de Dixie Carter (Rhino, Ethan Carter III et Rockstar Spud) à gagner leur match contre Bully Ray, Devon et Tommy Dreamer[31].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

Ezekiel exécutant le Domination Rack sur Drew McIntyre.
  • Surnoms
  • Musiques d'entrées
Musiques d'entrées Compositeurs Périodes Fédération(s)
Domination Jim Johnston 2009-2014 WWE
End of Days (V6) Jim Johnston 2011 WWE

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Classements de magazines[modifier | modifier le code]

Année 2008 2009 2010 2011
Rang 403 en augmentation 142 en augmentation 93 en augmentation 78
Référence [35] [36] [37] [38]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (en) « Profil d'Ezekiel Jackson », sur Online World of Wrestling (consulté le 8 avril 2014)
  2. (en) « Profil d'Ezekiel Jackson », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 8 avril 2014)
  3. (en) « Athlete Profile: Ezekiel Jackson », sur MuscleMag (consulté le 2 mai 2014)
  4. (en) « Résultats des matchs d'Ezekiel Jackson », sur Cagematch (consulté le 2 mai 2014)
  5. (en) Ryan Clark, « Palumbo Returning To WWE, New Talent Signed, More », sur WrestleZone,‎ (consulté le 3 octobre 2014).
  6. (en) Mike Tedesco, « Smackdown Results - 6/20/08 - San Jose, CA (Batista/Chavo, more) », sur WrestleView,‎ (consulté le 8 avril 2014)
  7. (en) Greg Parks, « PARKS' WWE SMACKDOWN REPORT 10/17: Ongoing "virtual time" coverage, including Kozlov vs. Hardy », sur Pro Wrestling Torch,‎ (consulté le 8 avril 2014)
  8. (en) Mike Omansky, « 12/30 WWE Smackdown Taping Results: Full results of Jan. 2 and Jan. 9 editions taped in New Jersey », sur Pro Wrestling Torch,‎ (consulté le 8 avril 2014)
  9. (en) « WWE 2009 Supplemental Draft Live Coverage: WWE continues to reshuffle the deck with additional roster changes », sur Pro Wrestling.Net,‎ (consulté le 13 mai 2014)
  10. (en) « Résultat des matchs d'Ezekiel Jackson de février à novembre 2009 », sur Cagematch (consulté le 13 mai 2014)
  11. (en) Phil DiLiegro, « ECW TV report by Phil DiLiegro », sur Figure Four/Wrestling Observer,‎ (consulté le 13 mai 2014)
  12. (en) Phil DiLiegro, « ECW TV report », sur Figure Four/Wrestling Observer,‎ (consulté le 23 juillet 2014)
  13. (en) James Caldwell, « CALDWELL'S ECW TV REPORT 1/12: Complete coverage of ECW Homecoming battle royal finale », sur Pro Wrestling Torch,‎ (consulté le 19 février 2015).
  14. (en) Dale Plummer et Nick Tylwalk, « The 2010 Royal Rumble is Rated R in Atlanta », sur Slam! Wrestling,‎ (consulté le 19 février 2015).
  15. (en) Matt Bishop, « ECW: Extreme ending for Christian, what's NXT », sur Slam! Wrestling,‎ (consulté le 19 février 2015).
  16. (en) Larry Csonka, « More Various News: Why Ezekiel Jackson Won The ECW Title, Tommy Dreamer To Work Dragon Gate USA, More », sur 411 mania,‎ (consulté le 19 février 2015).
  17. (en) Wade Keller, « KELLER'S WWE SMACKDOWN REPORT 3/5: Edge vs. Big Show headlines, plus WrestleMania tag title shot at stake, Hardy vs. Drew, Ziggler vs. Shelton, Rey vs. Gallos », sur Pro Wrestling Torch,‎ (consulté le 21 février 2015).
  18. (en) « WWE News: Ezekiel Jackson explains why he did not take part in the WrestleMania 26 battle royal », sur Pro Wrestling Dot Net,‎ (consulté le 21 février 2015).
  19. (en) Chris Lansdell, « Ezekiel Jackson Injured At WWE’s Glasgow House Show », sur 411 mania,‎ (consulté le 21 février 2015).
  20. (en) Larry Csonka, « Injury Update On Ezekiel Jackson », sur 411 mania,‎ (consulté le 8 mars 2015).
  21. (en) Keith Harris, « Ongoing 2010 WWE Supplemental Draft Results », sur Cageside Seats,‎ (consulté le 7 mars 2015).
  22. (en) « WWE RAW 9 13 2010 », sur Online World of Wrestling (consulté le 8 mars 2015).
  23. (en) James Caldwell, « CALDWELL'S WWE RAW RESULTS 10/18: Complete "virtual time" coverage of live Raw - John Cena & Randy Orton tag team, main event Raw vs. Smackdown battle royal », sur Pro Wrestling Torch,‎ (consulté le 8 mars 2015).
  24. (en) James Caldwell, « CALDWELL'S WWE BRAGGING RIGHTS PPV RESULTS 10/24: Complete "virtual time" coverage of live PPV - Orton vs. Barrett, Kane vs. Taker, Raw vs. Smackdown », sur Pro Wrestling Torch,‎ (consulté le 8 mars 2015).
  25. (en) David Stephens, « RAW RESULTS - 11/22/10 », sur WrestleView,‎ (consulté le 8 mars 2015).
  26. (en) Dale Plummer, « RAW: King of the Ring crowned », sur Slam! Wrestling,‎ (consulté le 8 mars 2015).
  27. (en) Nick Bazar, « 411’s WWE Smackdown Report 01.14.11 », sur 411 mania,‎ (consulté le 9 mars 2015).
  28. (en) Raj Giri, « WWE Royal Rumble: 40 Man Royal Rumble Match », sur Wrestling Inc.,‎ (consulté le 9 mars 2011).
  29. (en)Ryan Murphy, « Full list of Royal Rumble Match participants and eliminations », sur WWE.com,‎ (consulté en )
  30. (en) Adam Martin, « EZEKIEL JACKSON ANNOUNCES HIS DEPARTURE FROM WWE », sur WrestleView,‎
  31. (en) Marc Middleton, « ** SPOILERS ** TNA Impact Wrestling Results From NYC For July 24 », sur Wrestling Inc,‎ (consulté le 26 juin 2014)
  32. http://www.thesmackdownhotel.com/svr2010/roster/
  33. http://bleacherreport.com/articles/455882-thqs-smackdown-vs-raw-2011-mostly-complete-roster-revealed
  34. http://www.wwe.com/inside/thq/wwe-12/thq-wwe-12-roster-reveal-september
  35. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2008 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 août 2011)
  36. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2009 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 août 2011)
  37. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2010 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 août 2011)
  38. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2011 », Internet Wrestling Database (consulté le 13 août 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :