Ken Patera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Patera.
Ken Patera
Ken Patera 1972.jpg
Ken Patera en 1972.
Données générales
Nom de naissance
Kenneth Wayne Patera
Nationalité
Naissance
Taille
6 1 (1,85 m)[1]
Poids
275 lb (125 kg)[1]
Catcheur retraité
Fédération
Entraîneur
Verne Gagne[2]
Billy Robinson[2]
Carrière pro.

Kenneth Wayne Patera né le à Portland (Oregon) est un haltérophile, un catcheur (lutteur professionnel) et un homme fort américain d'origine tchèque.

En tant qu'haltérophile, il est médaillé d'or durant les Jeux panaméricain de 1971 et vice champion du monde cette même année dans la catégorie des super-lourd. Il participe aux Jeux olympiques d'été de 1972 à Munich où il ne parvient pas à obtenir une médaille. Un an plus tard, il devient catcheur à l'American Wrestling Association. Durant ses premières années de sa carrière de catcheur, il participe au premier The World's Strongest Man, un concours d'homme fort, où il termine troisième. Il reprend sa carrière de catcheur par la suite.

Jeunesse et carrière d'haltérophile[modifier | modifier le code]

Patera a deux frères, Jack (en) et Dennis. Il fait partie de l'équipe de football américain, de lutte et d'athlétisme quand il est au lycée au Cleveland High School de Portland[3]. Il obtient une bourse sportive pour étudier à l'Université Brigham Young où il fait partie de l'équipe d'athlétisme[4]. Il s'illustre dans le lancer de poids[4]. Il termine 5e des sélections américaine pour les Jeux olympiques d'été de 1968 et ne représente pas son pays[5].

Il entre dans l'équipe d’haltérophilie et devient champion panaméricain d'haltérophilie aux Jeux panaméricain de 1971 dans la catégorie des super-lourd[6]. Patera est le premier américain à soulever 500 lb (227 kg) à l'épaulé-jeté[7]. En 1971, il participe aux championnat du monde où il gagne une médaille d'argent derrière le soviétique Vasily Alekseyev[8]. En 1972, il obtient sa place pour les Jeux olympiques en remportant le championnat des États-Unis et arrive à Munich comme prétendant au titre avec Alekseyev[8]. Lors des Jeux, Patera ne réussi pas à faire un arraché et se classe avant dernier de la compétition[8],[9]. Il rentre aux États-Unis blessé à un genou et un médecin l'opère gratuitement pour honorer sa participation aux Jeux olympiques[10].

Carrière de catcheur[modifier | modifier le code]

American Wrestling Association[modifier | modifier le code]

Grâce à son frère Jack (en) qui entraîne alors les Vikings du Minnesota Ken Patera rencontre Verne Gagne[10]. Gagne l'entraîne alors avec l'Iron Sheik, Jim Brunzell et Ric Flair[10]. Il fait ses débuts le à l'American Wrestling Association, la fédération de Gagne, où il bat René Goulet[4]. Durant cette période, il travaille aussi au Texas et en Oregon avant de quitter l'AWA en 1974[4].

Mid-Atlantic Championship Wrestling[modifier | modifier le code]

Ken Patera arrive à la Mid-Atlantic Championship Wrestling (en) en 1975[11]. Dans cette fédération, il devient le rival de Johnny Valentine (en), le catcheur star de cette fédération[11]. Valentine a pour habitude de tirer au sort le nom de son adversaire et tombe sur des jobbers[11]. Patera décide de truquer ce tirage au sort en mettant son nom sur tous les papiers[11].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En athlétisme[modifier | modifier le code]

  • Championnat des États-Unis
    • 6e du concours de lancer de poids en 1967 avec 18,01 m[5]
    • 5e du concours de lancer de poids en 1968 avec 19,24 m[5]
  • Sélections américaine
    • 6e du concours de lancer de poids en 1968 avec 19,57 m[5]

En catch[modifier | modifier le code]

En haltérophilie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Ken Patera », sur Online World of Wrestling (consulté le 24 janvier 2017).
  2. a et b (en) « Ken Patera », sur Cagematch (consulté le 24 janvier 2017).
  3. [PDF](en) Greg Shepard, « KEN PATERA HISTORY'S STRONGEST ATHLETE », sur Bigger Faster Stronger Journal (consulté le 27 janvier 2017).
  4. a b c et d (en) Ric Russo, « What Ever Happened To . . . Ken Patera? » [archive], sur Orlando Sentinel, (consulté le 24 août 2017)
  5. a b c et d (en) « Ken Patera », sur trackfield.brinkster.net (consulté le 4 avril 2018)
  6. a et b (en) William Renken, « WWE Olympians: Ken Patera Represents American Weightlifting at 1972 Olympics » [archive], sur bleacherreport.com, (consulté le 4 avril 2018)
  7. (en) Mike Mooneyham, « Ken Patera was pro wrestling’s Olympic hero, world’s strongest man » [archive], sur postandcourier.com, (consulté le 6 avril 2018)
  8. a b c et d (en-US) Mark Gallagher, « Ken Patera: Power Personified » [archive] [PDF], sur startingstrength.com (consulté le 8 septembre 2019)
  9. a et b (en) « Weightlifting at the 1972 München Summer Games: Men's Super-Heavyweight », sur Olympics at Sports-Reference.com (consulté le 8 septembre 2019)
  10. a b et c (en-US) Andrew Lutzke, « Kayfabe, Lies and Alibis: Ken Patera Shoot Interview » [archive], sur CXF | Culture Crossfire | culturecrossfire.com, (consulté le 9 septembre 2019)
  11. a b c et d (en-US) David Chappell, « Ken Patera: A Tale of Two Very Different Mid-Atlantic Championship Wrestling Runs » [archive], sur midatlanticgateway.com, (consulté le 14 septembre 2019)
  12. (en) Ken Patera sur Wrestlingdata
  13. a b c d e et f (en) « Entourage Ken Patera », sur www.cagematch.net (consulté le 8 septembre 2019)
  14. (en) « AWA World Tag Team Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 9 septembre 2019)
  15. (en) « NWA American Tag Team Title (Texas) », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 9 septembre 2019)
  16. (en) « Missouri Heavyweight Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 22 septembre 2019)
  17. (en) « CWA International Heavyweight Title (Memphis) », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 9 septembre 2019)
  18. (en) « NWA Georgia Heavyweight Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 22 septembre 2019)
  19. (en) « NWA Mid-Atlantic Heavyweight Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 22 septembre 2019)
  20. (en) « NWA Mid-Atlantic Tag Team Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 22 septembre 2019)
  21. (en) « PWA Tag Team Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 22 septembre 2019)
  22. (en) « SCW Texas Brass Knuckles Title (San Antonio) », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 22 septembre 2019)
  23. (en) « WWE Intercontinental Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 22 septembre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]