Marc Mero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marc Mero
Image illustrative de l'article Marc Mero
Marc Mero en 2013.

Nom(s) de ring Johnny B. Badd
Marc Mero
Taille 1,78 m
Poids 107 kg
Naissance (54 ans)[1]
Buffalo, New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Entraîné par Boxe :
Ray Rinaldi
Catch :
Boris Malenko
Dean Malenko
Joe Malenko
Débuts 1991

Marc Mero est un boxeur amateur et catcheur (lutteur professionnel) américain né le à Buffalo, New York (États-Unis).

Carrière[modifier | modifier le code]

Lors de WCW World War 3 1995 il bat Diamond Dallas Page pour conserver le WCW World Television Championship et fait de même à SuperBrawl VI en 1996.

Il débute à la WWF à Wrestlemania 12 par une promo. Il fait son premier match le lendemain à Raw en battant un jobber. Le 23 septembre 1996 à RAW, il gagne son premier titre & son premier championnat intercontinental en battant Farooq dans la finale du tournoi. Il perd son titre le 23 octobre à RAW face à Hunter Hearst Helmsley (qui sera plus tard Triple H en 1998).

Abandon de sa carrière de catcheur[modifier | modifier le code]

Marc Mero a mis fin à sa carrière de catcheur, après avoir vu trop d'amis catcheurs mourir, à la suite de problèmes de drogues. Il comptait dans son cercle d'amis Curt Hennig (Mr Perfect), Road Warrior Hawk (Legion of Doom), Davey Boy Smith, Brian Pillman, Bam Bam Bigelow, Brian Adams (Crush), Luna Vachon.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

En 1992, Mero se marie avec Rena "Sable" Greek et adopte sa fille d'un précédent mariage[2],[3]. Le couple se sépare au milieu de l'année 2003 et divorce en 2004[2],[4]. Marc se marie une seconde fois avec Darlene Spezzi le 11 juillet 2009[5]. Mero est chrétien[6].

En juillet 2007, Mero annonce qu'il a besoin d'une greffe de valves cardiaques. Il a par la suite annoncé qu'il est prêt à subir une opération du cœur en novembre 2014[6], cependant, des examens ont révélé que la taille de son cœur s'est résorbé[7], mais les médecins lui ont quand même affirmé qu'il aura besoin d'opération un jour.

Lors d'une représentation pour la fête des mères, Mero a avoué qu'il a fait trois overdoses et qu'il a failli en mourir[8].

Il est le seul catcheur à avoir avoué prendre des stéroïdes.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Prises de finition et prises favorites
    • Marvelocity / Wild Thing (Shooting star press)
    • Merosault (Moonsault)
    • T.K.O. - Total Knock Out (Fireman's carry cutter)
    • Badd Day (Frankensteiner)
    • Golota Shot (Low blow)
    • Kiss That Don't Miss / Tutti Frutti
    • Slingshot leg drop

Palmarès[modifier | modifier le code]

Boxe amateur[modifier | modifier le code]

  • New York State Titles
    • Amateur Athletic Union
    • Empire State Games
    • New York Golden Gloves

Catch professionnel[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Wrestler Profiles: Marc Mero », sur Online World of Wrestling (consulté le 15 août 2017)
  2. a et b (en) « About Marc » (version du 30 juin 2007 sur l'Internet Archive)
  3. (en) Greg Oliver, « Mero enjoys carrying Sable's bags », sur SLAM! Sports, (consulté le 15 août 2017)
  4. (en) Tim Baines, « J.R.: Goldberg back on track », sur Ottawa Sun, (consulté le 15 août 2003)
  5. (en) Mike Aldren, « Daily wrestling news & gossip » (version du 16 octobre 2012 sur l'Internet Archive)
  6. a et b (en) Adam Martin, « Marc Mero issues statement giving an update on his health », sur wrestleview.com, (consulté le 15 août 2017)
  7. (en) Jason Namako, « Health update on Marc Mero, does not need heart surgery », sur wrestleview.com, (consulté le 15 août 2017)
  8. (en) « Marc Mero's Emotional Mother's Day Story », sur Youtube, (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]