Marc Mero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marc Mero
Marc Mero 2013.jpg

Marc Mero en 2013.

Données générales
Nationalité
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (57 ans)
BuffaloVoir et modifier les données sur Wikidata
Taille
6 1 (1,85 m)[1]
Poids
235 lb (107 kg)[1]
Catcheur retraité
Fédération(s)
Entraîneur(s)
Carrière pro.

Marc Mero (né le à Buffalo (New York)) est un catcheur (lutteur professionnel) connu sous le nom de ring de Johnny B. Badd.

D'abord boxeur amateur il remporte à de nombreuses reprises le tournoi Golden Gloves de l'état de New York dans sa catégorie de poids. Il se casse le nez avant son premier combat professionnel qui n'a pas lieu puis est brièvement culturiste.

Il devient catcheur en 1991 à la World Championship Wrestling (WCW) sous son propre nom avant de se faire appeler Johnny B. Badd. Il y remporte le championnat du monde télévision de la WCW à trois reprises entre septembre 1994 et mars 1996.

Il quitte la WCW pour rejoindre la World Wrestling Federation (WWF) et y devient champion intercontinental de la WWF et quitte cette fédération en 1999. Il fait un bref passage à la Total Nonstop Action Wrestling en 2004 avant d'arrêter sa carrière l'année suivante.

En dehors du monde du catch, il est l'ex mari de la catcheuse Rena Greek plus connu sous le nom de ring de Sable.

Jeunesse et carrière de boxeur[modifier | modifier le code]

Mero grandit à Buffalo où son père l'emmène régulièrement voir des spectacles de catch au Buffalo War Memorial[3]. Durant son adolescence, il fait partie des équipes de hockey sur glace et de football américain du Liverpool (en) High School[4].

Il fait aussi de la boxe en amateur et se fait connaitre en remportant à quatre reprises le tournoi Golden Gloves de l'état de New York dans sa catégorie de poids[4]. Il s'apprête à passer professionnel quand il se blesse quelques jours avant son premier combat[4].

Il est ensuite brièvement culturiste et termine 3e du concours Mr New York 1990[5].

Carrière de catcheur[modifier | modifier le code]

Entrainement puis World Championship Wrestling (1991-1996)[modifier | modifier le code]

Mero décide de devenir catcheur et part s'entrainer en Floride à l'école de catch de Boris Malenko (en) en 1990[3]. Il y reste environ un an avant d'obtenir un essai avec la World Championship Wrestling (WCW)[3].

Il lutte d'abord sous son véritable nom avant de se faire appeler Johnny B. Badd[6]. C'est Dusty Rhodes qui a l'idée de ce changement de nom de ring car il pense que Mero ressemble à Little Richard et ce nom de ring fait référence à la chanson Johnny B. Goode[3]. Il incarne un heel au look flamboyant et commence à être mis en avant avec Teddy Long comme manager[7],[8]. Il a une série de victoires sous ce nouveau nom qui prend fin le 5 septembre 1991 après sa défaite face à Sting dans un match pour le championnat poids lourd des États-Unis de la WCW[7],[9]. Au cours d'une des émissions, il perd avec Diamond Studd un match par équipe face à Tom Zenk et P. N. News[7]. À la suite de cette défaite, Studd et Diamond Dallas Page l'attaquent puis Zenk et News viennent le sauver[7]. Ses prestations sur le ring sont assez bonnes pour que les magazines Pro Wrestling Illustrated ainsi que le Wrestling Observer Newsletter le désigne comme étant le rookie de l'année[10].

Abandon de sa carrière de catcheur[modifier | modifier le code]

Marc Mero a mis fin à sa carrière de catcheur, après avoir vu trop d'amis catcheurs mourir, à la suite de problèmes de drogues. Il comptait dans son cercle d'amis Curt Hennig (Mr Perfect), Road Warrior Hawk (Legion of Doom), Davey Boy Smith, Brian Pillman, Bam Bam Bigelow, Brian Adams (Crush), Luna Vachon.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

En 1992, Mero se marie avec Rena "Sable" Greek et adopte sa fille d'un précédent mariage[11],[12]. Le couple se sépare au milieu de l'année 2003 et divorce en 2004[11],[13]. Marc se marie une seconde fois avec Darlene Spezzi le 11 juillet 2009[14]. Mero est chrétien[15].

En juillet 2007, Mero annonce qu'il a besoin d'une greffe de valves cardiaques. Il a par la suite annoncé qu'il est prêt à subir une opération du cœur en novembre 2014[15], cependant, des examens ont révélé que la taille de son cœur s'est résorbé[16], mais les médecins lui ont quand même affirmé qu'il aura besoin d'opération un jour.

Lors d'une représentation pour la fête des mères, Mero a avoué qu'il a fait trois overdoses et qu'il a failli en mourir[17].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Marc Mero brandissant la ceinture de champion intercontinental de la World Wrestling Federation et avec la ceinture de champion du monde Télévision de la World Championship Wrestling à la ceinture.

Boxe amateur[modifier | modifier le code]

Catch[modifier | modifier le code]

Récompenses des magazines[modifier | modifier le code]

Classement PWI 500 de Marc Mero[21]
Année 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998
Rang 101 en augmentation59 en augmentation51 en stagnation51 en diminution57 en augmentation43 en diminution106 en augmentation54

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Marc Mero », sur Online World of Wrestling
  2. a, b et c (en) « Marc Mero », sur Cagematch (consulté le 22 septembre 2017)
  3. a, b, c et d (en) Raj Giri, « Marc Mero Talks WWE And WCW Runs, Why He Left, WWE Signing Sable, Triple H, Randy Savage & More », sur Wrestling Inc., (consulté le 22 septembre 2017)
  4. a, b et c (en) Sarah Moses, « Former pro wrestler Marc Mero returns to Liverpool to motivate students », sur Syracuse.com, (consulté le 22 septembre 2017)
  5. (en) Rick Olivo, « Mero to speak to Ashland students », sur APG Media Wisconsin, (consulté le 22 septembre 2017)
  6. (en) Erik Beaston, « Full Career Retrospective and Greatest Moments for Marc Mero », sur Bleacher Report, (consulté le 22 septembre 2017)
  7. a, b, c et d (en) « Marc Mero », sur prowrestling.com (consulté le 17 octobre 2017)
  8. (en) John M. Milner, « Teddy Long », sur Slam! Wrestling (consulté le 18 octobre 2017)
  9. (en) Sage Cortez, « Through the Years: Clash of the Champions 16 », sur Culture Crossfire, (consulté le 17 octobre 2017)
  10. a, b, c, d et e (en) « Awards Marc Mero », sur www.cagematch.net (consulté le 22 septembre 2017)
  11. a et b (en) « About Marc » (version du 30 juin 2007 sur l'Internet Archive)
  12. (en) Greg Oliver, « Mero enjoys carrying Sable's bags », sur SLAM! Sports, (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) Tim Baines, « J.R.: Goldberg back on track », sur Ottawa Sun, (consulté le 15 août 2003)
  14. (en) Mike Aldren, « Daily wrestling news & gossip » (version du 16 octobre 2012 sur l'Internet Archive)
  15. a et b (en) Adam Martin, « Marc Mero issues statement giving an update on his health », sur wrestleview.com, (consulté le 15 août 2017)
  16. (en) Jason Namako, « Health update on Marc Mero, does not need heart surgery », sur wrestleview.com, (consulté le 15 août 2017)
  17. (en) « Marc Mero's Emotional Mother's Day Story », sur Youtube, (consulté le 15 août 2017)
  18. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) « Marc Mero », sur Wrestlingdata (consulté le 22 septembre 2017)
  19. (en) « NWA/WCW World Television Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 22 septembre 2017)
  20. (en) « WWE Intercontinental Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 22 septembre 2017)
  21. (en) « PWI Ratings for Marc Mero », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 22 septembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]