Nickelback

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nickelback
Description de cette image, également commentée ci-après

Nickelback lors d'un concert au Wembley Arena en septembre 2008.

Informations générales
Surnom Village Idiots
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Genre musical Rock alternatif[1], post-grunge[2], hard rock[3],[4], metal alternatif[2]
Années actives Depuis 1995
Labels EMI Records, Roadrunner Records, Atlantic Records, Live Nation, Universal
Site officiel www.nickelback.com
Composition du groupe
Membres Chad Kroeger
Ryan Peake
Mike Kroeger
Daniel Adair
Anciens membres Ryan Vikedal
Mitch Guindon
Brandon Kroeger
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Nickelback.

Nickelback est un groupe de rock canadien originaire de l'Alberta. Le groupe est actuellement composé de Chad Kroeger au chant et à la guitare solo, de Ryan Peake à la guitare rythmique, de Mike Kroeger à la guitare basse et de Daniel Adair à la batterie et aux percussions, c'est le quatrième batteur après Ryan Vikedal, Mitch Guindon et Brandon Kroeger. Lors des tournées du groupe, Tim Dawson, le technicien guitare de Chad Kroeger connu sous le nom de Timmy, interprète plusieurs titres au piano et à la guitare. Timmy incarne le cinquième membre du groupe, il travaille avec Nickelback depuis 2003. Le style musical de Nickelback est classé dans le hard rock[5], le post-grunge et le rock alternatif[2].

Nickelback est l'un des groupes aux plus grand succès commercial au Canada, comptant plus de 50 millions d'albums vendus à travers le monde[6], classé 11e meilleur vendeur de disques, et deuxième meilleur vendeur étranger aux États-Unis derrière les Beatles durant les années 2000[7],[8]. Le magazine Billboard classe comme le groupe de rock de la décennie et leur chanson How You Remind Me a été répertorié comme la chanson de rock de la décennie ainsi que la quatrième chanson de la décennie. Le groupe est classé 7e sur la liste des meilleurs artistes par Billboard, et quatre de leurs albums sont répertoriés dans les meilleurs albums de la décennie par Billboard[9].

Le groupe signe au label Roadrunner Records en 1999, qui réédite par la suite leur album The State[10]. Le groupe connaît un succès commercial avec cet album et puis ils connaissent un succès auprès du grand public avec la sortie de Silver Side Up en 2001[11]. Après la sortie de Silver Side Up, le groupe sort son plus grand succès et le plus connu, How You Remind Me, qui culmine à la première place des classements américains et canadiens[12]. Leur quatrième album, The Long Road, comprend cinq singles et continue son succès auprès du grand public avec le single Someday, qui se classe 7e du Billboard Hot 100, et premier des Canadian Singles Chart[13]. Par la suite, le groupe sort son plus grand album à ce jour, All the Right Reasons, qui produit plus de succès avec des chansons comme Photograph, Far Away et Rockstar[12]. L'album Dark Horse est également un succès, comptant huit singles, dont l'un culmine dans le top 10 du Billboard Hot 100, et deux ayant atteints le sommet du Billboard Hot 100. Le groupe publie en 2011, Here and Now, qui est une nouvelle fois en tête des classements[14]. Le groupe remporte de nombreux prix, dont 12 Juno Awards parmi 28 nominations[15].

Le groupe est basé à Vancouver, au Canada, et était auparavant signé avec EMI Canada. Ils obtiennent ensuite un accord américain avec Roadrunner Records. Pour la sortie de son septième album, le groupe se sépare d'EMI Canada et signe une nouvelle entente avec Universal Music Canada[16].

Biographie[modifier | modifier le code]

Curb et The State (1995–2000)[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé en 1995 comme un groupe de reprises appelé Village Idiots par Chad Kroeger, Ryan Peake, Mike Kroeger et Brandon Kroeger. Le groupe joue des reprises de chansons de Led Zeppelin et de Metallica. Chad Kroeger demande alors à son beau-père de lui donner 4 000 $ afin que le groupe puisse enregistrer leur première démo, intitulée Hesher[17]. Le nom du groupe s'inspire du Nickel. Le membre Mike Kroeger disait souvent aux clients à son emploi au Starbucks Here's your nickel back[18],[19], en leur rendant la monnaie. Le premier enregistrement de Nickelback est un EP de sept morceaux enregistré en 1996[19]. Dans la même année, ils enregistrent également leur premier album, Curb. Fly est inclus dans Hesher et Curb, et devient le premier single produit par Nickelback. En 1997, Brandon Kroeger quitte le groupe, qui se lance à la recherche d'un nouveau batteur. Plus tard cette année, Mitch Guindon rejoint le groupe, mais décide de le quitter en 1998 à cause de son emploi dans une entreprise automobile. Pendant l'été 1998, Ryan Vikedal rejoint le groupe.

Ron Burman de Roadrunner Records reçoit l'album et, impressionné, décide de se rendre à Vancouver pour assister à un concert du groupe. Même si c'était dans une propriété inconnue dans l'industrie à l'époque, le lieu était plein. « J'ai tout de suite eu des frissons, et j'ai tout de suite pensé que leur chanson Leader of Men aurait été un succès retentissant[20]. » Nickelback a signé un contrat d'enregistrement avec EMI et Roadrunner Records en 1999.

The State est publié en 2000 chez EMI Canada et Roadrunner Records. The State est publié en Europe en 2001. Il engendre quatre singles : Old Enough, Worthy to Say, Leader of Men et Breathe, ces deux derniers ayant atteints le Top 10 rock hits. L'album a été certifié disque de platine en 2008, après le succès de leurs albums plus tard[21]. L'album atteint la 230e place du Billboard, la troisième place des Billboard Top Heatseekers Albums, et la sixième place des Billboard Top Independent[22].

Silver Side Up et The Long Road (2001–2004)[modifier | modifier le code]

En 2001, Chad Kroeger commence à « étudier chaque morceau, toute sonorité, toutes les paroles, tout musicalité, structure d'accord. J'aimerais décortiquer chaque chanson que j'entendais à la radio ou chaque chanson qui avait déjà fait bien sur une carte et je dirais "Pourquoi est-ce bien?" Le single de Nickelback, How You Remind Me, Kroeger dit à Bliss, il est bien vendu parce qu'il parle de relations amoureuses, un sujet universel, et contient des crochets mémorables[23]. »

Pour enregistrer son troisième album, Silver Side Up, Nickelback collabore avec le producteur Rick Parashar. L'album est écrit avant la sortie The State[24]. Publié le 11 septembre 2001, l'album atteint la deuxième place du Billboard 200 avec plus de 177 000 exemplaires vendus la première semaine, et la première position des classements canadiens[25]. Le single How You Remind Me atteint la première place des Modern Rock Charts, Mainstream, et pop. Il atteint également la deuxième place de l'Adult Top 40, et la première place du Billboard Hot 100 en 2001. Le single qui suit, Too Bad, atteint également la première place du Mainstream Rock Chart. Le dernier single de l'album, Never Again , atteint la première place du Mainstream Rock.

En 2002, Chad Kroeger collabore avec Josey Scott sur la chanson thème de Spider-Man, intitulé Hero. La chanson fait participer Tyler Connolly, Mike Kroeger, Matt Cameron, et Jeremy Taggart. Toujours en 2002, Nickelback publie son premier DVD Live at Home.

En 2003, Nickelback publie The Long Road, qui sera certifié triple disque de platine par la RIAA en mars 2005, avec 3 591 000 exemplaires vendus en avril 2011[26]. Il compte plus de cinq millions d'exemplaires vendus dans le monde en 2003[27]. Il se classe 157e du Billboard 200 Albums of the Decade[28]. L'album compte cinq singles, le premier étant Someday[29]. Le groupe publie également Way Too Damn Good Feelin en single, qui culmine troisième des Mainstream Rock Charts. Figured You Out est également sorti en single, et classé en tête des Mainstream Rock Charts pendant 13 semaines consécutives.

All the Right Reasons (2005–2007)[modifier | modifier le code]

En 2005, le groupe confirme le départ de son batteur Ryan Vikedal[30]. En novembre 2005, le groupe demande que Vikedal et sa société de production Ladekiv Music, Inc, renoncent à tout intérêt financier dans les futures redevances pour les chansons, avec Vikedal en tant que batteur et rendent tous les droits d'exécution publique gagnés depuis janvier 2005. Chad Kroeger le poursuit pour avoir perçu les redevances des tubes du groupe. Le batteur de 3 Doors Down, Daniel Adair, rejoint le groupe. « Nous sommes tout à fait ravis d'avoir Daniel dans le groupe », déclare Chad. « La créativité qui se faisait à ses côtés en studio nous inspirait vraiment. C'est un joueur totalement incroyable[31]. » L'album atteint la première place du Billboard 200 avec 323 350 exemplaires vendus une semaine après sa sortie aux États-Unis[32]. L'album atteint aussi la première place des classements canadiens. Le cinquième album du groupe, All the Right Reasons (2005), produit cinq singles ayant atteints l'US Hot 100 Top 20 : Photograph, Savin' Me, Far Away, If Everyone Cared et Rockstar. L'album compte plus de 12 millions de singles, et plus de 9 millions de sonneries vendus. En 2006, le groupe joue à Sturgis, Dakota du Sud, devant plus de 35 000 personnes au Sturgis Bike Rally. Le concert est filmé avec 15 caméras haute définition[33].

En outre, le groupe passe beaucoup de temps entre 2006 et 2007 en tournée à travers le monde. Il ouvre les concerts de Bon Jovi en Europe[34], et compte plus de deux millions de billets vendus, rien que pour cette tournée[35].

Chad Kroeger est appréhendé dans le Surrey, en Colombie-Britannique en juin, et accusé de conduite avec facultés affaiblies. Son avocat plaide non coupable en son nom à une audience en août. En novembre 2006, le groupe remporte un American Music Award dans la catégorie de meilleur album pop/rock, surprenant le groupe lui-même. Chad Kroeger pensait se faire rafler le prix par les Red Hot Chili Peppers[36].

Dark Horse (2008–2010)[modifier | modifier le code]

Le 4 septembre 2008, Roadrunner Records annonce que le premier single du prochain album serait If Today Was Your Last Day, sorti le 30 septembre 2008. La chanson est remplacée par Gotta Be Somebody[37]. Le nouvel album, intitulé Dark Horse, est publié le 18 novembre 2008[38]. Something in Your Mouth est publié en tant que deuxième single sur Rock Radio uniquement le 16 décembre, où il atteint la première place. If Today Was Your Last Day est publié en tant que troisième single. I'd Come for You, Burn It to the Ground et Never Gonna Be Alone sortent en septembre, et Shakin' Hands sort en septième single le 16 novembre[39]. Le huitième single, This Afternoon, est publié le 13 mars 2012. Dark Horse est certifié disque de platine par le Recording Industry Association of America (RIAA) le 9 décembre 2008, trois semaines seulement après sa sortie en Amérique du Nord.

En 2009, le groupe publie le titre Into the Night en compagnie de Santana.

Here and Now (2011–2013)[modifier | modifier le code]

Chad Kroeger déclare dans une interview accordée à Billboard.com en septembre 2010 que le groupe a prévu de commencer un nouvel album en février 2011 avec « environ quatre airs » déjà à l'esprit[40]. Adair indique que le groupe souhaitait revenir au style musical de All the Right Reasons, qu'il décrit comme « plus organique »[41]. Nickelback annonce son nouvel album, Here and Now, le 8 septembre 2011, avec ses deux singles, Bottoms Up et When We Stand Together. Kroeger déclare : « Nous sommes quatre à aimer faire de la musique, la façon dont nous nous plaisons à le faire. Nous sommes entrés dans le studio cette année, avec une vision, et tout s'est arrangé. Nous sommes très heureux avec les résultats, et ne peut pas attendre de les partager avec nos fans. » L'album est publié le 21 novembre 2011, avec le groupe qualifiant de "Nickelblack Monday", un jeu entre Nickelback et le lundi noir[42]. Deux singles sont diffusés à la radio le 26 septembre, et publiés le 27 septembre sur iTunes[43].

En soutien à l'album, Nickelback est réservé à effectuer à la mi-temps pour un match de la NFL pour la Thanksgiving Day au Ford Field de Détroit, le 24 novembre, et pour la 99th Grey Cup dans la ville natale du groupe le 27 novembre[44]. Toutefois, l'apparition de Nickelback pour la mi-temps à Détroit est très mal accueillie par le fans, qui ne voulait pas voir jouer un groupe canadien à la mi-temps d'un match de football américain relatif à une fête américaine. Une pétition en ligne proposant le retrait de Nickelback des festivités, compte plus de 55 000 signatures[45],[46]. Nickelback prend cette pétition comme une plaisanterie dans une vidéo publiée sur Funny or Die[47]. Malgré les objections, le groupe joue When We Stand Together pendant la mi-temps. Le 13 novembre 2011, Nickelback participe au WWE Tribute to The Troops. En outre, Nickelback fait don de 50 000 $ au BC Children's Hospital[48]. En outre, comme une promotion le groupe joue à Jimmy Kimmel lors de la sortie de l'album[49]. Le groupe est nommé pour quatre Juno Awards en 2012.

No Fixed Address (2014 - 2016)[modifier | modifier le code]

Lors d'une interview de Chad Kroeger sur la radio CFOX-FM, Chad a annoncé un 8e album de Nickelback, qui sortira le 17 novembre 2014 en Europe. Un single, Edge of a Revolution, est sorti le 19 août sur iTunes, et mis en ligne sur YouTube. Le titre du nouvel album est une référence au fait que le groupe ait enregistré ses musiques dans le monde entier. D'où le « sans adresse fixe ». Le 8 septembre, Nickelback sort son second single intitulé What are You Waiting For. Le 30 septembre, le groupe dévoile la couverture de son nouvel album sur les réseaux sociaux. Le 3 novembre 2014, la chanson Get 'Em Up est écoutable sur la toile. Le 7 novembre 2014 sort l'album No Fixed Address[50].

Style musical[modifier | modifier le code]

Nickelback cite des groupes tels que Soundgarden, Alice in Chains, Black Sabbath, Led Zeppelin, Metallica, Neil Young, Nirvana, Pearl Jam, Rush, Tool, Bush, Triumph et Van Halen comme influences artistiques[51].

Nickelback a été décrit de différents genres, comme du hard rock[52],[53],[54], de post-grunge[55],[56],[2],[54],[57], de rock alternatif[58],[57], de metal alternatif[57], de heavy metal[59],[54], et de pop rock[60]. Mais leur premier son était décrit comme du grunge[61].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Brandon Kroeger - batterie (1995-1997)
  • Mitch Guindon - batterie (1997-1998)
  • Ryan Vikedal - batterie (1998-2005)

Chronologie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Nickelback.

Tournées[modifier | modifier le code]

Nom Dates Pays Album promu
The Long Road Tour Alt=Image de la Terre Mondial The Long Road
All the Right Reasons Tour Alt=Image de la Terre Mondial All The Right Reasons
Dark Horse Tour Alt=Image de la Terre Mondial Dark Horse
Here and Now Tour –fin 2012 Alt=Image de la Terre Mondial Here and Now
No Fixed Address Depuis 2014 Alt=Image de la Terre Mondial No Fixed Address


Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Essi Berelian, The Rough Guide to Heavy Metal, p. 249.
  2. a, b, c et d (en) Nickelback AllMusic
  3. (en) Nickelback at Popmatters.
  4. (en) Nickelback, About.com.
  5. (en) Stephen Thomas Erlewine, « Review: The Long Road by Nickelback », AllMusic.
  6. (en) « Nickelback Take On Haters », Billboard (consulté le 1er décembre 2011).
  7. (en) « Chart Watch Extra: The Top 20 Album Sellers of the 2000s – Chart Watch », New.music.yahoo.com, .
  8. (en) « Nickelback & Tapulous Help Players Find Their Inner Rockstar », BusinessWire, (consulté le 1er avril 2011).
  9. (en) The Canadian Press, « Nickelback named group of the decade by Billboard », Toronto Star (consulté le 28 mars 2012)
  10. (en) « CelebrityAccess Industry Profiles », Celebrityaccess.com, (consulté le 5 mars 2012).
  11. (en) « Nickelback the hot currency of the moment », CNN, (consulté le 5 mars 2012).
  12. a et b (en) « https://web.archive.org/web/20130731084835/http://www.musiclyricsnow.net/n/nickelback/biography.php », MusicLyricsNow.net (archives) (consulté le 5 mars 2012).
  13. (en) « Nickelback », AllMusic, (consulté le 5 mars 2012).
  14. (en) « Nickelback Announces 2012 North American Tour! », Roadrunner Records, (consulté le 5 mars 2012).
  15. (en) « Nickelback », Musiccanada.wordpress.com, (consulté le 5 mars 2012)
  16. (en) « Nickleback set November 21 for Here and Now », Universal Music Canada.
  17. (en) « Nickelback – Biography on Bio », Thebiographychannel.co.uk (consulté le 28 mars 2012).
  18. Nickelback: Biography Rolling Stone
  19. a et b (en) « CANOE – JAM! Music – Artists – Nickelback: First Nickelback CD soars in value », Jam.canoe.ca, .
  20. (en) « Interview with Ron Burman », HitQuarters, .
  21. (en) « Gold & Platinum – February 14, 2010 », RIAA (consulté le 14 février 2010).
  22. (en) Billboard Magazine Nickelback, Billboard Magazine date= (lire en ligne).
  23. (en) « Nickelback Biography – born, house, time, year, Career, Sidelights, Selected discography, Sources – Newsmakers Cumulation », Notablebiographies.com
  24. (en) « Nickelback Bio », Mattsmusicpage.com, .
  25. (en) « Internet Archive Wayback Machine », Web.archive.org, (consulté le 28 mars 2012).
  26. (en) Paul Grein, « Week Ending April 10, 2011. Albums: Adele Is Everywhere », Chart Watch, Yahoo! Music, .
  27. « Billboard 200: Week of October 11, 2003 », Billboard (consulté le 9 mars 2010)
  28. (en) « Best of the 2000s: Billboard 200 Albums », Billboard, Showing 141–160
  29. (en) « Nickelback », The Canadian Encyclopedia (consulté le 17 mai 2011).
  30. (en) Bill Lamb, « Nickelback Drummer Ryan Vikedal Forced Out of Group Then Sued for Royalties », Top40.about.com.
  31. (en) « Nickelback – Roadrunner Records Australia », Roadrunnerrecords.com.au
  32. (en) « Chart Date: 10/10/2005 », Previous Album Sales Chart, hitsdailydouble.com (consulté le 3 mars 2012)
  33. (en) « Blu-ray Disc Details: Nickelback: Live from Sturgis | High-Def Digest », Bluray.highdefdigest.com, .
  34. (en) « Nickelback Bio », Mattsmusicpage.com, (consulté le 28 mars 2012)
  35. (en) « Nickelback To Release 8th Album, "Here And Now," November 21 », Roadrunner Records, .
  36. (en) « Nickelback Biography – born, house, time, year, Career, Sidelights, Selected discography, Sources – Newsmakers Cumulation », Notablebiographies.com (consulté le 28 mars 2012).
  37. (en) Mainstream Top 40 Add Dates FMQB.com, (consulté le 25 septembre 2008).
  38. (en) « Nickleback Announce New Album », Komodorock.com (archives), (consulté le 1er novembre 2016).
  39. (en) « Radio Industry News, Music Industry Updates, Arbitron Ratings, Music News and more! », FMQB (consulté le 14 février 2010).
  40. (en) « Nickelback's Chad Kroeger Eyes Spring Start for Next Album », Billboard, (consulté le 7 novembre 2010).
  41. (en) « Nickelback: 'I Guess The Bigger You Are, The More Haters you Have' », Ultimate Guitar, .
  42. (en) « NICKELBACK – New Album "Here And Now" Coming November 21, 2011: NICKELBLACK MONDAY! », Metal Odyssey
  43. (en) « Nickelback New Album "Here And Now" Coming November 21 », Rockstar Weekly Magazine, .
  44. (en) « Nickelback to perform during Grey Cup Halftime Show », TSN.ca
  45. (en) « Nickelback on Detroit Lion's Field », Rolling Stone Music (consulté le 6 novembre 2011).
  46. (en) « The Detroit Lions: Replace Nickelback as the halftime show for the Thanksgiving game », Change.org (consulté le 23 novembre 2011).
  47. (en) « Nickelback Responds To NFL Petition », Nickelback, (consulté le 5 mars 2012)
  48. (en) « Nickelback Performs At WWE Tribute To The Troops », Roadrunner Records, (consulté le 5 mars 2012)
  49. (en) « Jimmy Kimmel Live Performance Videos », Nickelback (consulté le 5 mars 2012)
  50. (en) « Available Now from All Access Downloads! » (consulté le 18 décembre 2015).
  51. « Nickelback »
  52. « Tips: Radfest!, Victor Bailey, Nickelback - Entertainment », LancasterOnline.com, (consulté le 7 avril 2013)
  53. « InteREview With Nickelback's Chad Kroeger | Guitar Columns @ », Ultimate-guitar.com (consulté le 7 avril 2013)
  54. a, b et c « CANOE - JAM! Music - Artists - Nickelback - Concert Review: MTS Centre, Winnipeg - August 6, 2007 », Jam.canoe.ca (consulté le 19 mai 2013)
  55. « A pickle beats band Nickelback in Facebook contest », Reuters (consulté le 7 avril 2013)
  56. Doug Farrar, « Detroit wants to disinvite Nickelback from its Thanksgiving game - Shutdown Corner - NFL Blog - Yahoo! Sports », Sports.yahoo.com (consulté le 7 avril 2013)
  57. a, b et c (en) « Nickelback rides again with 'Dark Horse' ... », sur newsbank.com (consulté le 1er novembre 2016).
  58. « Rock Band: Nickelback ::Nickelback News », antiMusic.com, (consulté le 19 mai 2013).
  59. « Nickelback fans get their money's worth - Gusto », The Buffalo News, (consulté le 19 mai 2013).
  60. « Status Quo set to rock », Gulf Daily News (consulté le 6 octobre 2012).
  61. (en) Derek B. Scott, The Ashgate research companion to popular musicology, Ashgate Publishing, (ISBN 978-0-7546-6476-5, lire en ligne), p. 352.

Liens externes[modifier | modifier le code]