Bayamón

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une localité de Porto Rico
Cet article est une ébauche concernant une localité de Porto Rico.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Bayamón
Héraldique.
Héraldique.
Vue aérienne de Bayamón
Vue aérienne de Bayamón
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État libre associé Drapeau de Porto Rico Porto Rico
Démographie
Population 239 116 hab. (2015)
Densité 2 079 hab./km2
Géographie
Coordonnées 18° 23′ nord, 66° 09′ ouest
Superficie 11 500 ha = 115 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Porto Rico

Voir la carte administrative de Porto Rico
City locator 14.svg
Bayamón

Géolocalisation sur la carte : Porto Rico

Voir la carte topographique de Porto Rico
City locator 14.svg
Bayamón

La municipalité de Bayamón, sur l'île de Porto Rico (Code International : PR.BY) couvre une superficie de 115 km² et regroupe 239 116 habitants (2015). Elle s'étend sur la plaine côtière septentrionale de l'île, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de la capitale San Juan.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région était traditionnellement habitée par les indiens taïnos. Une colonie espagnole y fut établie le 22 mai 1772 par Juan Ramírez de Arellano. En 1821, Marcos Xiorro, esclave africain dans une plantation de canne à sucre de Bayamón, fomenta une révolte contre les propriétaires de plantations et contre le gouvernement colonial espagnol de Porto Rico. Cette conspiration fut découverte et réprimée, mais Xiorro fut considéré par les esclaves comme un héros et fait encore partie de la tradition portoricaine[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Bayamón s'étend sur une superficie de 115,34 km2 sur la plaine côtière septentrionale de Porto Rico. Les communes adjacentes sont celles de Toa Baja, Cataño, Comerío, Aguas Buenas, Toa Alta, Naranjito et Guaynabo. Son territoire est essentiellement plat, à l'exception de quelques reliefs karstiques, dont La Peña et Vergaras.

Bayamón est la deuxième ville de Porto Rico et fait partie de l'aire métropolitaine de San Juan. Elle est desservie par l’aéroport international Luis Muñoz Marín de San Juan.

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

La fondation de la ville de Bayamón est étroitement liée à la culture de la canne à sucre. On y cultive en outre aujourd'hui café, pamplemousses, tabac et légumes. C'est à Bayamón que fut installé en 1549 le premier moulin hydraulique à canne à sucre de l'île[2].

Commerce[modifier | modifier le code]

Grâce à son emplacement dans l'aire métropolitaine de San Juan et à la proximité de l'aéroport et du port de la capitale, Bayamón est prédestinée à une activité commerciale intense. C'est aussi la ville de Porto Rico comptant le plus de centres commerciaux.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Le peintre Francisco Oller est né à Bayamón le .

Sport[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Guillermo A. Baralt, Slave Revolts in Puerto Rico: Conspiracies and Uprisings, 1795–1873, Markus Wiener Publishers, (ISBN 1-55876-463-1)
  2. « Municipalities: Bayamón », sur enciclopediapr.org (consulté le 17 février 2017)