17e groupe d'artillerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'unité après 2000. Pour l'unité ancienne, voir [[17e régiment d'artillerie]].
17e groupe d'Artillerie
Image illustrative de l'article 17e groupe d'artillerie
Insignes du 17e G.A.

Création 2000
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Régiment d'artillerie
Rôle Artillerie
Garnison Biscarrosse
Devise Je sais où je vais
Inscriptions
sur l’emblème
Sébastopol 1854-55
Solférino 1859
Argonne 1914
Mort-Homme 1917
Somme-Py 1918
Anniversaire Sainte Barbe
Guerres Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Algérie
Fourragères Aux couleurs du ruban de la Croix de Guerre 1914-1918
Décorations Croix de guerre 1914-1918
Deux palmes
Une étoile d'argent

Le 17e groupe d'artillerie succède en 2000 au 17e régiment d'artillerie à Cheval créé en 1854 à Vincennes par la loi de réforme de l'artillerie à partir du 8e régiment d'artillerie.

Filiation[modifier | modifier le code]

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

  • 2000 – 2002 : Lieutenant-Colonel Christian Humbert
  • 2002 – 2004 : Colonel Patrick Perret
  • 2004 - 2006 : Lieutenant-Colonel Gilbert Henri
  • 2006 - 2007 : Lieutenant-Colonel Le Fur
  • 2007 - 2009 : Lieutenant-colonel Jean Panel
  • 2009 - 2011 : Lieutenant-Colonel Laurent Zych
  • 2011 - 2013 : Lieutenant-Colonel Olivier Monteil
  • 2013 - 2015 : Lieutenant-Colonel Dominique Cristofani
  • 2015 - ... : Lieutenant-Colonel Laurent Frentz

Garnison[modifier | modifier le code]

Il est installé à Biscarrosse. Le 17e groupe d'artillerie assure le fonctionnement du Centre National d'Évaluation et de la Formation à la lutte anti-aérienne toutes armes (CNEF LATTA) inauguré le 4 avril 1996. Il assure la conduite et le soutien des écoles à feu sol-air des armées françaises et étrangères, il participe aux expérimentations de nouveaux matériels. Jusqu'en 2010, il a mis en œuvre la station de trajectographie, de guidage et de sauvegarde (STGS) du drône de reconnaissance (CL 289) en soutien du 61e RA. Il participe sur demande à la sécurité du centre d'essais des Landes.

En 2007, inauguration du Centre de formation cynotechnique où sont formés les maîtres chiens (formation d'adaptation du 1er et 2e degré, formation d'adaptation, et formation en vue de la reconversion)[1].

En 2008, le 17e GA passe sous le commandement du CCPF (MAILLY)[2].

En 2011, le 17e GA est rattaché à la Base de Défense de Cazaux. Il se voit aussi confier une mission nouvelle : la formation des tireurs VAB TOP de l'armée de terre. Enfin à l'été, les pelotons de soutien canins de Souge (33) et de Sissonne (02) lui sont rattachés.

Étendard[modifier | modifier le code]

fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[3] :

Drapeau du 17e groupe d'artillerie de l'armée française, avec ses batailles

Décorations[modifier | modifier le code]

Sa cravate est décorée de la Croix de guerre 1914-1918 Décoration de la croix de guerre avec une citation à l'ordre de la division, puis deux citations à l'ordre de l'armée.

Devise[modifier | modifier le code]

« Je sais où je vais »

Le régiment aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Il fait partie du CCPF (Commandement des centres de préparation des forces)

Composition[modifier | modifier le code]

  • État-major
  • Batterie de Commandement et de Logistique, incluant
    • le CNEF LATTA
    • le CFC
    • les PSC de Souge et Sissonne.

Missions[modifier | modifier le code]

  • Arme le centre national d'évaluation et de formation à la lutte antiaérienne toutes armes (CNEF LATTA) qui assure la formation des officiers et sous-officiers (LATTA) de Corps de troupe, et l’entraînement et l’évaluation des équipes de pièces mitrailleuses de 12,7 mm et de canons de 20 mm dans le domaine de la lutte anti-aérienne toutes armes. Ce centre assure depuis 2011 la formation des tireurs VAB TOP de l'armée de terre
  • Arme le centre de formation cynotechnique (CFC) qui assure la formation de l’ensemble des maîtres chiens de l’armée de terre et de la marine
  • Le soutien de la campagne sol-air annuelle du CFT (exercice NAWAS)
  • Assure les missions de soutien canin dévolues aux PSC de Souge & Sissonne
  • L’organisation au profit de la zone de défense de formations régionales au profit de réservistes : PMD.

Matériels[modifier | modifier le code]

Armement[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Histoire de l'armée française, Pierre Montagnon.
  • Historique de l'artillerie française, H. Kauffert.
  • Historique du 17e groupe d'artillerie (2009 - Publications EMCC)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://en.calameo.com/read/0000633028695871d4b45
  2. http://www.defense.gouv.fr/terre/presentation/organisation-des-forces/commandement-des-centres-de-preparation-des-forces/commandement-des-centres-de-preparation-des-forces
  3. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]