6e régiment d'artillerie (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 6e régiment d'artillerie.

6e Régiment d'Artillerie
Image illustrative de l’article 6e régiment d'artillerie (France)
Image illustrative de l’article 6e régiment d'artillerie (France)
Insignes régimentaire du 6e Régiment d’Artillerie

Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Régiment d'Artillerie
Rôle Artillerie
Inscriptions
sur l’emblème
Valmy 1792
Fleurus 1794
Hohenlinden 1800
Iéna 1806
Saragosse 1809
Verdun 1916
Noyon 1918
Roulers 1918
Guerres Première Guerre mondiale
Commandant 1970 lieutenant colonel BARRAL

Le 6e régiment d’artillerie est une unité de l’armée française. Il était basé au Quartier Guyon-Gellin de Hettange-Grande dans les années 1970. Puis à Chaumont au Quartier Foch, et a Phalsbourg jusqu'à sa dissolution en 1993.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

Historique des garnisons, combats et batailles du 1er Régiment d'artillerie[modifier | modifier le code]

Ancien Régime[modifier | modifier le code]

Guerre d'indépendance américaine, siège de Yorktown en Virginie.

Révolution et Empire[modifier | modifier le code]

Insigne de béret.

De 1815 à 1848[modifier | modifier le code]

Second Empire[modifier | modifier le code]

De 1870 à 1914[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

1914[modifier | modifier le code]

1915[modifier | modifier le code]

1916[modifier | modifier le code]

1917[modifier | modifier le code]

Le 1er janvier 1917, les 41e et 42e batteries de 95 du 6e groupe constitue le 3e groupe du nouveau 234e régiment d'artillerie divisionnaire à la 166e division d'infanterie du 6e corps d'armée.

1918[modifier | modifier le code]

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

De 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

Colonels et chefs de corps[modifier | modifier le code]

Étendard[modifier | modifier le code]

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[2] :

Décorations[modifier | modifier le code]

Devise[modifier | modifier le code]

J'écoute et je vois

Personnalités ayant servi au 6e RA[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire de l'armée française, Pierre Montagnon, éditions Pygmalion - 1997
  2. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]