Pierre Montagnon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montagnon.
Pierre Montagnon
Naissance 1931
Origine Drapeau de la France France
Arme Légion étrangère
Grade capitaine
Conflits Guerre d'Algérie
Distinctions Commandeur de la Légion d'honneur[1]
Autres fonctions Historien

Pierre Montagnon, né à Paris en 1931[2], est un militaire et essayiste français.

Ses livres publiés essentiellement chez Pygmalion, ont pour thème l'histoire de la France et de l'Empire colonial français, des victoires et défaites de son Armée, de la Seconde Guerre mondiale à la période de décolonisation et, en particulier, des deux conflits majeurs qui la marquèrent (Indochine et Algérie). Bien qu'étayée sur le recours systématique aux archives des Forces armées françaises, son œuvre n'en privilégie pas moins les témoignages directs (interviews des protagonistes de l'histoire) et, quand pertinent, elle n'hésite pas à faire appel aux souvenirs personnels de l'auteur. Pierre Montagnon a aussi écrit sur l'École de Saint-Cyr et la Légion étrangère.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève du Prytanée militaire de La Flèche et de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr, il sert comme officier au 2e REP en Algérie. Il est blessé le dans la région d’El Mezeraa au sud de Tebessa.

En , il est l'un des officiers qui rallie le régiment au putsch des généraux en l'absence de son chef de corps (le lieutenant-colonel Darmuzai). À la suite de l'échec du putsch il devient un des cadres opérationnels de l'Organisation armée secrète (OAS) où il est responsable du secteur est d'Alger (le quartier Hussein-Dey)[3]. Dans la pratique, les chefs de secteurs auront peu d'autorité et devront se contenter d'accompagner les initiatives locales de la base sans parvenir à imposer de discipline et encore moins de plan d'ensemble[4].

En , après l'échec du soulèvement de Bab el Oued et la tuerie de la rue d'Isly où l'armée tire sur la foule des manifestants pieds-noirs, le capitaine Montagnon prend le maquis dans le massif de l'Ouarsenis[5]. À la tête de 80 hommes, Montagnon et un groupe d'officiers gagnent la région d'Orléansville (actuellement Chlef), afin de combattre le FLN et de créer une zone « libérée ». L'opération fait long feu et, en , encerclé par l'armée française, le capitaine Montagnon doit se rendre[6]. En , il est condamné à six ans de réclusion et, à la faveur d'une amnistie, libéré en .

Pierre Montagnon entame alors une carrière de chef d'entreprise dans la distribution de matériel de chauffage. En parallèle, il publie son premier livre Pas même un caillou (1965). Il faudra attendre 1984 pour qu'il publie un deuxième ouvrage La Guerre d'Algérie, qui reçoit le Prix Biguet de l'Académie française (prix de littérature et philosophie)

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Commandeur de la Légion d'honneur[1] à titre militaire.
  • Croix de la Valeur militaire : sept fois cité, il a, par ailleurs, été deux fois blessé comme chef de section dans les rangs des parachutistes de la Légion [7],[8].
  • Lauréat de l'Académie française pour La Guerre d'Algérie : genèse et engrenage d'une tragédie.

Principales œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Depuis le 7 juin 2008 : Jean-Marc Vincenti, « Triple anniversaire et passation de commandement au 2e REP », Corse-Matin, 8 juin 2008.
  2. Laurette Lacaza, « L'historien aux plus de quarante livres », La Dépêche du Midi, 24 novembre 2014.
  3. Georges Fleury, « Histoire secrète de l'OAS », Paris, éditions Grasset, 2002, 1042 p., chap. 49 « Le soviet des capitaines tient Alger » et chap. 69 « Combats désespérés dans l'Ouarsenis ».
  4. Jean Monneret, La Phase finale de la guerre d'Algérie, Paris, éditions L'Harmnatan, 2003, 407 p., p. 22.
  5. La guerre d'Algérie, Paris, éditions Pygmnalion, 1984, 609 p., p. 532.
  6. 42, rue de la Santé, Paris, édition Pygmalion, 1996, 402 p., p. 313.
  7. Journal officiel de la République française, 1958, p. 9000.
  8. Pierre Montagnon, Légionnaires d'hier et d'aujourd'hui, Pygmalion, 2012.
  9. « BnF catalogue général - Notice bibliographique », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 20 décembre 2015)
  10. « BnF catalogue général - Notice bibliographique », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 20 décembre 2015)
  11. « BnF catalogue général - Notice bibliographique », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 21 décembre 2015)
  12. « BnF catalogue général - Notice bibliographique », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 21 décembre 2015)
  13. « BnF catalogue général - Notice bibliographique », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 21 décembre 2015)
  14. « BnF catalogue général - Notice bibliographique », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 21 décembre 2015)
  15. « BnF catalogue général - Notice bibliographique », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 21 décembre 2015)
  16. « BnF catalogue général - Notice bibliographique », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 21 décembre 2015)
  17. « BnF catalogue général - Notice bibliographique », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 21 décembre 2015)
  18. « BnF catalogue général - Notice bibliographique », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 21 décembre 2015)
  19. « BnF catalogue général - Notice bibliographique », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 21 décembre 2015)
  20. « BnF catalogue général - Notice bibliographique », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 21 décembre 2015)
  21. « BnF catalogue général - Notice bibliographique », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 21 décembre 2015)
  22. « BnF catalogue général - Notice bibliographique », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 21 décembre 2015)
  23. « BnF catalogue général - Notice bibliographique », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 21 décembre 2015)
  24. « BnF catalogue général - Notice bibliographique », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 20 décembre 2015)
  25. « BnF catalogue général - Notice bibliographique », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 20 décembre 2015)
  26. « BnF catalogue général - Notice bibliographique », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 20 décembre 2015)
  27. « BnF catalogue général - Notice bibliographique », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 21 décembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]