École nationale supérieure de formation de l’enseignement agricole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
École Nationale Supérieure de Formation de l'Enseignement Agricole
École nationale supérieure de formation de l’enseignement agricole.png
Histoire et statut
Fondation
1963 : ENFA (École nationale de formation agronomique) ; 2016 : ENSFEA
Type
École de formation des professeurs des lycées agricoles
Directeur
Emmanuel Delmotte
Localisation
Campus
Localisation
Pays
Divers
Membre de
Site web

L'École nationale supérieure de formation de l’enseignement agricole (ENSFEA) est un établissement d'enseignement supérieur agricole public régi par les dispositions des articles R. 812-2 à R. 812-24 du code rural et de la pêche maritime[1].

Elle est implantée sur le site de l'Agrobiopole Auzeville-Tolosane (31).

Sa mission principale est la formation professionnelle initiale et continue de tous les enseignants et personnels d’éducation de l’enseignement agricole qui dépendent du Ministère chargé de l'agriculture[2].

L’établissement assure des missions d’appui à l’enseignement technique agricole en lien avec les politiques éducatives du ministère. A cette fin, il conduit des actions de recherche, d’expertise et d’innovation dans tous les domaines concernés par l’enseignement agricole.

L’École développe également des actions de coopération internationale. Elle délivre en outre, en partenariat avec les universités (en particulier l'Université fédérale de Toulouse-Midi-Pyrénées), des diplômes de deuxième et troisième cycles (dont Master) et des doctorats dans ses différents domaines de compétences.

Histoire[modifier | modifier le code]

La loi d’orientation agricole du 2 aout 1960 va profondément modifier la structure de l’enseignement agricole public. Entre autre, elle prévoit la création de lycées, collèges masculins, collèges féminins, agricoles (article 11 du décret d’application n° 61-632 du 20 juin 1961).

Les professeurs des collèges féminins doivent désormais être formés par des écoles d’enseignement technique agricole féminin. Une école de ce type est créée à Toulouse. Elle a donc pour mission de former des professeurs féminins de collèges dans une section dite pédagogique et des cadres dans une section dite de cadres agricoles et para-agricoles pour répondre à l’ensemble des besoins de l’agriculture en cadres féminins.

Le 4 octobre 1963, L’École Nationale Féminine d’Agronomie (ENFA) de Toulouse ouvre ses portes et devient un établissement public à caractère administratif par le décret n° 64-888 du 20 août 1964. L’établissement est alors situé au 65 rue Lalanne à Toulouse et accueillera jusqu’en octobre 1968 les élèves professeurs.

En 1968, l'école déménage sur le site d'Auzeville-Tolosane et le ministère chargé de l'agriculture étend alors ses activités en lui confiant la formation de l'ensemble des professeurs des collèges agricoles. La formation dure trois ans pour les élèves professeurs : 2 ans après le baccalauréat suivis d’une année de stage pédagogique.

En 1969, la formation des cadres agricoles est supprimée pour être remplacée par une filière de BTS agricole option laboratoire d’analyses biologiques.

En 1971, elle est assimilée pour son organisation et son fonctionnement aux écoles nationales d'ingénieurs des travaux agricoles par le décret n° 71-62 du 6 janvier 1971.

En 1973, l’ENFA développe avec l’Institut National de Recherches et d’Applications Pédagogiques (INRAP) de Dijon la formation continue des professeurs de collèges agricoles et des professeurs de lycées agricoles.

En 1975, la formation des élèves professeurs est profondément modifiée. Le niveau du concours est porté à bac + 2 et la formation dure deux ans avec un temps plein de formation à l’ENFA en 1° année et une deuxième année d’alternance en établissement avec 12 semaines à l’ENFA.

L’École n’étant plus féminine par la nature de ses publics, sa dénomination est modifiée par un décret du 28 août 1978. Tout en gardant son sigle, elle devient « École nationale de formation agronomique de Toulouse".

La rénovation des statuts des enseignants par le décret du 21 décembre 1978 va conforter l’ENFA dans sa mission de formation de tous les professeurs de collèges agricoles : un nouveau statut est créé, celui de professeur certifié de l’enseignement agricole technique (PCTEA) issu de la fusion des corps de professeurs de collège agricole (PCA) et de professeurs techniques adjoints (PTA)

Dans les années 1990, l'école se voit progressivement confier la formation des professeurs certifiés et des professeurs de lycées professionnels agricoles.

En juin 2016, l'école devient École nationale supérieure de formation de l’enseignement agricole (ENSFEA)[3].

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]