Uber (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Uber

Création 2009
Fondateurs Garrett Camp, Travis Kalanick, Oscar Salazar
Siège social Drapeau San Francisco (États-Unis)
Produits voiture de tourisme avec chauffeur
Effectif 500

Uber, anciennement UberCab, est un service de voiture de tourisme avec chauffeur disponible sur smartphone mettant en relation les usagers du service et des conducteurs de voitures de luxe disponibles à la location. Le service permet de localiser, via son téléphone mobile, les véhicules les plus proches et de les réserver. Le service et l'application mobile associée sont développés par la société homonyme, Uber, basée dans la ville californienne de San Francisco. Uber est présent dans 22 pays et 62 villes[1] comme New York, Los Angeles, Seattle, Chicago, Boston, Washington D.C., Vancouver, Toronto, Paris, Lyon, Philadelphie, Dallas et San Diego.

Uber a été financée par un fonds d'investissement ; elle permet de réserver une voiture en envoyant un message ou via son application mobile. Avec cette dernière, les utilisateurs peuvent suivre le cheminement de la voiture qu'ils ont réservé par GPS.

Historique[modifier | modifier le code]

Uber a été fondé par Garrett Camp, Travis Kalanick et Oscar Salazar en 2009. L'idée originale leur vient au cours de l'édition 2008 de la conférence LeWeb[2]. En mars 2009 Garrett Camp commence à travailler sur les bases de l'application iOS ; avant le lancement du prototype, il ne s'agit encore pour lui que d'un projet personnel (il travaillait encore pour StumbleUpon). En 2009 Garrett convainc Kalanik de le rejoindre sur le projet, et ce dernier devient Chief Incubator au cours de l'été avec pour mission de passer le cap du prototype, de trouver un General Manager et de lancer Uber à San Francisco. Le produit est officiellement lancé à San Francisco en 2010[3] ; Ryan Graves est alors CEO (il cédera par la suite son poste à Travis Kalanick[2]). Le nom de domaine uber.com était initialement la propriété d'un service de blog et de réseautage social, mais l'entreprise qui en avait la propriété ayant fermé en septembre 2008, le nom de domaine est transféré à Uber Cab en 2009. À ses débuts, le service fonctionne exclusivement par textos; l'application est lancée en 2010 sur iOS et Android. Par la suite l'entreprise a progressivement étendu la couverture de son service à d'autres villes. En décembre 2011, Travis Kalanick déclare que pour répondre à la demande grandissante à laquelle fait face Uber, l'entreprise prévoie de couvrir 25 villes supplémentaires en dehors des États-Unis dans les mois suivants.

En septembre 2013, Uber lève 258 millions de dollars auprès de Google Ventures et TPG Investment[4], ce qui valorise l'entreprise à près de 3 milliards de dollars en décembre 2013[5].

Uber a lancé en février 2014 un service de covoiturage payant.

Critiques[modifier | modifier le code]

L'arrivée des sociétés de VTC (voitures de tourisme avec chauffeur) en France provoque, en février 2014, des mouvements de grèves chez les chauffeurs de taxi[6]. Uber est par ailleurs critiqué pour son montage financier complexe, qui lui permet de ne pas payer ses impots et taxes dans l'hexagone[7][8]. Le dernier service de covoiturage lancé par Uber est lui considéré comme illégal par la DGCCRF [9]. Par ailleurs, les sociétés de VTC en général et Uber en particulier sont critiquées sur différents points : la rémunération des chauffeurs[10], la sécurité des passagers, la confidentialité des données stockées sur les plateformes[11]. En avril 2014, le gouvernement français s'apprêterait à sévir contre le service de covoiturage urbain d'Uber, UberPop[12]. La raison invoquée étant son fonctionnement manifestement illégal.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Uber, la start-up qui veut révolutionner le transport en ville, à Paris comme à San Francisco, Challenges, 11 décembre 2013
  2. a et b Uber CEO "Super Pumped" About Being Replaced By Founder - Techcrunch
  3. Worth It? An App to Get a Cab - Digits, Wall Street Journal
  4. After $258M Google Ventures And TPG Investment, Uber Hires Finance, Business, And Growth Execs, Tech Crunch, 3 septembre 2013
  5. Uber, la start-up qui veut révolutionner le transport en ville, à Paris comme à San Francisco, Challenges, 11 décembre 2013
  6. « Les taxis en grève contre les VTC : la fin d'une époque ? », sur http://tempsreel.nouvelobs.com/,‎ 10/02/2014 (consulté le 15 avril 2014)
  7. Uber : le géant du VTC adepte de l'optimisation fiscale - Le Journal de L'économie http://www.journaldeleconomie.fr/Uber-le-geant-du-VTC-adepte-de-l-optimisation-fiscale_a669.html>
  8. Comment Uber envoie ses profits aux Bermudes - BFM http://www.bfmtv.com/economie/exclu-bfm-business-uber-envoie-profits-aux-bermudes-716502.html
  9. Covoiturage : Bercy veut s'en prendre à Uber et ses particulier-chauffeurs http://www.leparisien.fr/high-tech/covoiturage-bercy-veut-s-en-prendre-a-uber-et-ses-particulier-chauffeurs-07-02-2014-3569905.php
  10. Société VTC, éditeurs d'application, chauffeurs indépendants : à qui profite le crime ? - Mon Père ce taxi http://monperecetaxi.tumblr.com/post/77263288378/societes-vtc-editeurs-dapplication-chauffeurs
  11. taxis / VTC : Un débat de société autour des plateformes "technologiques" - Médiapart http://blogs.mediapart.fr/blog/pierre-peyrard/230214/taxis-vtc-un-debat-de-societe-autour-des-plateformes-technologiques
  12. http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0203406234236-le-gouvernement-prepare-des-poursuites-contre-uberpop-660846.php?xtor=RSS-2242