Morgan Stanley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Morgan Stanley

Description de l'image Logo Morgan Stanley.png.
Création 1935
Forme juridique société anonyme (NYSE : MS)
Slogan The world wise
Siège social Drapeau des États-Unis New York (États-Unis)
Activité Banque d'investissement
Produits Services financiers, banque d'investissement
Effectif 53 760 (août 2005)
Site web http://www.morganstanley.com

Morgan Stanley (NYSE : MS) est une multinationale américaine proposant des services financiers dont le siège social est le Morgan Stanley Building situé dans le quartier de Midtown Manhattan à New York[1]. Morgan Stanley opère dans 42 pays et dispose d'un réseau de 1 300 bureaux employant 60 000 collaborateurs[2]. L'entreprise fait état d'un total de 1 900 milliards de dollars d'actifs gérés pour le compte de clients fin 2013.

La firme, créée par les associés de J.P. Morgan & Co. Henry S. Morgan (petit-fils de John Pierpont Morgan), Harold Stanley et d'autres, vit le jour le 16 septembre 1935 en réaction au Glass-Steagall Act qui exigeait la séparation entre banques d'affaires et banques commerciales. La première année, l'entreprise atteint 24 % de part de marchés (US$1.1 milliard) dans les introductions en bourse et placements privés.

La banque opère aujourd'hui dans trois grands domaines d'activité : la Banque privée, la Banque d'investissement et la Gestion d'actifs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Morgan Stanley fut l'une des premières grandes banques d'investissement des États-Unis à réaliser une introduction en Bourse. Au début des années 2000, elle a subi un revers, étant l'une des dix grandes banques d'investissement à avoir signé un compromis à 1,4 milliard de dollars sur la question de l'indépendance de l'analyse financière, via l'accord amiable d'avril 2003, avec la SEC et[3], l'association des courtiers américains.

En août 2006, Morgan Stanley a racheté le Paris Saint-Germain à Canal+ avec le fonds d'investissement Butler et Colony Capital.

Morgan Stanley possède 4.06 % de la société Ubisoft.

Le 2 septembre 2011, le gouvernement des États-Unis a commencé des poursuites judiciaires contre Morgan Stanley pour son rôle dans la crise des subprimes[4].

En mars 2015, Morgan Stanley scinde ses activités de commerce de gaz naturel, dans une nouvelle entité indépendante, Pentagon Energy, suite à la pression de la Réserve fédérale des États-Unis[5]. En mai 2015, Morgan Stanley vend ses activités de courtages de pétrole à Castleton Commodities International pour un montant incconu, mais estimé à plus d'un milliard de dollars[6],[7].

Description[modifier | modifier le code]

Données financières[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

  • En avril 2010, la banque d’affaires américaine enregistrait la plus grande perte jamais réalisée par un fonds spécialisé dans l’immobilier soit 8,8 milliards de dollars[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Contact Us". Morgan Stanley. Retrieved on August 28, 2009.
  2. « Morgan Stanley article in The Gateway » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), The Gateway Online, consulté le 25 novembre 2009
  3. L'accord du 28 avril 2003 entre la Justice, dix grandes banques, la SEC et la Nasd
  4. François, « Scandale hypothécaire à Wall Street - Washington poursuit les banques : Bank of America, Morgan Stanley et Goldman Sachs sont du nombre », Le Devoir,‎ (lire en ligne)
  5. Exclusive: Morgan Stanley to sell natural gas business scrutinized by Fed, Reuters, Lauren Tara Lacapra, 30 mars 2015
  6. Morgan Stanley vend son activité pétrole, Le Monde, 12 mai 2015
  7. Castleton joins oil trade titans with Morgan Stanley deal, Jonathan Leff, Reuters, 12 mai 2015
  8. "Morgan Stanley victime d'investissements immobiliers hasardeux",

Lien externe[modifier | modifier le code]