Pinterest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de Pinterest

URL pinterest.com
Description Partage de photographies
Inscription gratuite
Siège social Palo Alto, Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Lancement 2010
État actuel en activité

Pinterest est un site web américain mélangeant les concepts de réseautage social et de partage de photographies, lancé en 2010 par Paul Sciarra, Evan Sharp et Ben Silbermann. Il permet à ses utilisateurs de partager leurs centres d'intérêt, passions, hobbies, à travers des albums de photographies glanées sur l'Internet. Le nom du site est un mot-valise des mots anglais pin et interest signifiant respectivement « épingler » et « intérêt ». Pinterest est valorisé à 5 milliards de dollars US[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

Cold Brew Labs Inc est fondée en août 2008 par Ben Silbermann, ancien employé de Google, et Paul Sciarra, qui travaillait auparavant pour une société de capital-investissement[2],[3]. Sciarra, dont la maison californienne sert de « bureau » improvisé, est le premier CEO de la société[2]. Cold Brew Labs développe Tote, une application mobile pour iPhone permettant à ses utilisateurs de créer un « méta-catalogue » d'articles à partir des données fournies par les sites de vente en ligne. Silbermann remarque que de nombreuses personnes utilisent l'application pour collecter des images de leurs produits favoris. Durant l'été 2009, il commence à travailler sur un projet de site web, baptisé Pinterest, basé sur ce type d'usage[2],[3]. La même année, le fonds FirstMark Capital (en) est le premier à investir dans la société. L'année suivante, il est suivi par différents business angels[2].

Lancement du site[modifier | modifier le code]

Depuis le lancement du site en version bêta, qui intervient en mars 2010, l'inscription nécessite une invitation[4]. Une application mobile pour iPhone voit le jour un an plus tard. En 2011, de nouveaux investisseurs aident à financer la société, comme la firme de capital risque Bessemer Venture Partners (en), qui investit 10 millions de dollars, ou encore le fonds d'investissement Andreessen Horowitz, qui investit à hauteur de 27 millions. La société s'installe dans de vrais bureaux, situés à Palo Alto[2]. Pinterest figure dans la liste des 50 meilleurs sites web de 2011 établie par le magazine Time[5].

Accroissement du trafic[modifier | modifier le code]

Au début de l'année 2012, la société compte 16 employés[6]. Son chiffre d'affaires reste faible et elle n'a pas atteint le seuil de rentabilité[6],[7]. La société a recruté Tim Kendall, ancien responsable de la « monétisation » (director of monetization) de Facebook[8]. L'ajout de liens vers les sites de commerce électronique permet à Pinterest de toucher des commission sur les ventes[7]. La popularité du service attire l'attention des sociétés voulant mettre en avant leurs produits en ouvrant un compte, comme le grand magasin Bergdorf Goodman ou Lands' End (en)[6].

La croissance du nombre de visiteurs s'accélère à partir de la fin de l'année 2011 selon différentes sociétés d'analyse de trafic. En décembre, Pinterest se classe 10e parmi les réseaux sociaux les plus populaires aux États-Unis selon Experian Hitwise[9]. D'après comScore (en), Pinterest attire 17,8 millions de visiteurs au mois de février 2012, contre 11,7 millions le mois précédent, et se classe 3e en termes de croissance parmi les sites américains[4]. Experian estime, dans un rapport ne prenant pas en compte les visiteurs utilisant des smartphones et tablettes tactiles, que Pinterest est devenu en mars 2012 le troisième réseau social le plus populaire aux États-Unis derrière Facebook et Twitter[4]. En mai, Alexa Internet classe Pinterest en 39e position parmi les sites les plus visités au monde, et à la 16e place sur le territoire américain[10].

En mars 2012, Paul Sciarra quitte la société et rejoint Andreessen Horowitz[11].

Les cofondateurs[modifier | modifier le code]

Ben Silbermann est originaire de West Des Moines, dans l'État de l'Iowa. Ses parents sont médecins spécialisés en ophtalmologie[12]. Il étudie les sciences politiques à l'Université Yale, mais part à Washington en 2003, où il travaille dans un cabinet de consultants spécialisés dans les NTIC. Silbermann s'installe ensuite à Palo Alto avec sa compagne. Elle est engagée par Facebook en tant que recruteur, alors qu'il occupe durant deux ans un poste chez Google[7],[8].

Paul Sciarra étudie également à Yale, où il fait la connaissance de Silbermann. Il travaille pour une société de capital-investissement avant de cofonder Cold Brew Labs[7].

Evan Sharp grandit à Chicago. Il étudie l'architecture à l'Université Columbia, puis fonde une société de graphisme. Il travaille pour Facebook avant de devenir le responsable du design de Pinterest[7].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Pinterest propose à ses utilisateurs d'épingler des images qui ont pu attirer leur attention dans différentes rubriques. L'ajout d'images peut se faire par l'intermédiaire du bouton pin it, un raccourci à intégrer directement dans le navigateur, ou par l'intermédiaire d'une démarche classique de téléversement via le bouton add du site Pinterest. Une fois l'image sélectionnée, celle-ci peut être catégorisée. Une légende peut aussi être renseignée.

Début mars 2013, Pinterest annonce le lancement d'outils analytiques pour les pages certifiées afin de permettre une meilleure analyse de ses performances[13]. En parallèle, le réseau enclenche sa stratégie de monétisation[14] en testant fin 2013 le système des "Promoted Pins"[15] (achat de "Pins" publicitaires) et des "Rich Pins"[16] (Pins adaptés à la promotion produit). À la manière de Twitter, Pinterest tente ainsi de rentabiliser son activité grâce à une publicité affinitaire et ciblée, facturée aux entreprises.


Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pinterest: le réseau social américain, valorisé à 5 milliards, Challenges, 16 mai 2014
  2. a, b, c, d et e (en) Nicholas Carlson, « An Overnight Success Four Years In The Making », Business Insider,‎ 1e mai 2012
  3. a et b « Tout sur le fabuleux destin de Pinterest, le nouveau réseau social star », Atlantico,‎ 3 mai 2012
  4. a, b et c (en) John D. Sutter, « Report: Pinterest is third most-visited social site », CNN,‎ 6 avril 2012
  5. (en) Harry McCracken, « The 50 Best Websites of 2011 », Time,‎ 16 août 2011
  6. a, b et c (en) Sarah E. Needleman, Pui-Wing-Tam, « Pinterest's Rite of Web Passage—Huge Traffic, No Revenue », The Wall Street Journal,‎ 16 février 2012
  7. a, b, c, d et e Nicolas Rauline, « Pinterest, le réseau qui est en train de se faire un nom », Les Échos,‎ 13 mars 2012
  8. a et b (en) Jessi Hempel, « Is Pinterest the next Facebook? », Fortune,‎ 22 mars 2012
  9. (en) Paul Sloan, « Pinterest: Crazy growth lands it as top 10 social site », CNet,‎ 22 décembre 2011
  10. (en) « Fiche de Pinterest.com », Alexa Internet
  11. (en) Laurie Segall, « Pinterest co-founder steps down », CNNMoney.com,‎ 3 avril 2012
  12. (en) Adam Belz, « Pinterest stands out in crowded social media field », USA Today,‎ 28 octobre 2011
  13. http://www.journaldunet.com/solutions/analytics/pinterest-web-analytics-0313.shtml
  14. « Pinterest, quelques chiffres à avoir en tête », sur Médias Sociaux.fr,‎ 2013 (consulté le 09/12/2013)
  15. (en) « Promoted Pins are now in the wild », sur TechCrunch,‎ 2013 (consulté le 09/12/2013)
  16. (en) « Rich Pins - Add extra details to your pins to make them more useful », sur Pinterest Business,‎ 2013 (consulté le 09/12/2013)