Application mobile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une application mobile (App) est un logiciel applicatif développé pour un appareil électronique mobile, tel qu'un assistant personnel, un téléphone portable, un « smartphone », un baladeur numérique, une tablette tactile, ou encore certains ordinateurs fonctionnant avec le système d'exploitation Windows 8.

Elles sont pour la plupart distribuées depuis des plateformes de téléchargement intégrés au téléphone, tel que l'App Store (Plateforme d'Apple), le Google Play (Plateforme de Google), ou encore le Windows Phone Store (Plateforme de Windows. Mais des applications peuvent aussi être installés depuis un ordinateur, grâce par exemple au logiciel ITunes, distribué par Apple pour ses appareils. Les applications distribués à partir ces logiciels sont soit payantes, soit gratuites, mais avec des publicités.

Sur certaines plateforme, les applications peuvent aussi être installés de sources tierces, comme via un site non affilié au distributeur d'origine. Sur Android, cela est possible en activant le Mode développeur. Sur iOS, cette manipulation est possible soit en étant développeur Apple, soit en possédant un appareil Jailbreak.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle est liée au développement de l'internet et des communications mobile dans les années 1990[1] puis de technologies agents et réseaux sans fil[2], et à l'apparition des smartphones et tablettes disponibles à des prix bas ou permettant leur démocratisation.

Objectifs[modifier | modifier le code]

Elles visaient d'abord la productivité et à faciliter la récupération d'information telles que courrier électronique, calendrier électronique, contacts, marché boursier et informations météorologiques.

Vers 2005, elles gagnent les entreprises[3]

Puis, la demande du public et la disponibilité d'outils de développement ont conduit à une expansion rapide dans d'autres domaines, comme :

  • les jeux mobiles ;
  • les automatismes industriels ;
  • les GPS et services basés sur la localisation ;
  • les opérations bancaires ;
  • les suivis des commandes, l'achat de billets ;
  • des applications médicales mobiles ;
  • la réalité virtuelle [4].

...

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le nombre de téléchargements d'applications mobiles en hausse régulière, tendance allant de pair avec la vente des smartphones, elle aussi en forte augmentation : + 74 % en un an (mi 2011[5]).

Controverse entre applications web et applications mobiles[modifier | modifier le code]

En 2012, Tim Berners-Lee (créateur du web) critique les applications mobiles fermées faisant usage du Web. Le Web symbolise un monde ouvert, tandis que le monde des applis mobiles est cloisonné. Il propose aux développeurs de logiciels une solution (open web apps) utilisant le standard HTML5[6],[7].

Craintes en termes de non-protection des données personnelles[modifier | modifier le code]

Ainsi en 2014, selon le parlement et la commission européenne « Neuf Européens sur dix (92%) disent qu'ils sont préoccupés par les applications mobiles (App) susceptibles de collecter leurs données personnelles sans leur consentement »[8] et « Sept Européens sur dix sont préoccupés par l'utilisation potentielle que les entreprises peuvent faire de l'information divulguée »[8]. Le parlement européen prépare une nouvelle stratégie et réglementation sur la protection des données[9]

Diffusion[modifier | modifier le code]

Une liste d'exemple de boutiques en ligne est disponible sur la page dédiée :

Article détaillé : Store (informatique).

Prospective[modifier | modifier le code]

Leur potentiel est loin d'avoir été entièrement exploré et exploité ; de nombreuses innovations sont attendues, issues de la créativité des développeurs et des utilisateurs, ainsi que des évolutions technologiques. Les médias citent par exemple

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. HORN, U., KELLER, R., & NIEBERT, N. (1999). Services mobiles interactifs-La convergence de la radiodiffusion et des communications mobiles. UER-revue technique, (281), 14-19.
  2. Benmammar, B., & Krief, F. (2004). La technologie agent et les réseaux sans fil.
  3. Ouellet, O. (2006). L’utilisation d’applications mobiles en entreprise stimulée par le téléphone évolué. Direction Informatique, 29.
  4. Champalle, O., David, B., Chalon, R., & Masserey, G. (2008). Ordinateur portable support de réealitée augmentée pour des activités de maintenance et de dépannage. arXiv preprint arXiv:0807.2836
  5. Article publié le 12.08.2011 sur le site lemonde.fr [1]
  6. « L'inventeur du Web dénonce les applis mobiles », Le Point,‎ 19 avril 2012
  7. « Le créateur du web critique les applications mobiles fermées », Numerama,‎ 19 avril 2012
  8. a et b Commission européenne (2014) Progress on EU data protection reform now irreversible following European Parliament vote, Strasbourg, 12 mars 2014
  9. European Parliament (2014) report on the Data Protection Regulation
  10. « Développement des applications mobiles en Réalité Augmentée »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André, F., & Segarra, M. T. (2000). MolèNE: un système générique pour la construction d'applications mobiles. Numéro spécial" Evolution des plates-formes orientées objets répartis, 12.
  • David, R. (2003). Architecture reconfigurable dynamiquement pour applications mobiles (Doctoral dissertation, Rennes 1) (résumé).
  • Garin, F. (2009). ANDROID: Développer des applications mobiles pour les Google Phones. Dunod.
  • Garin, F. (2011). Android-Concevoir et développer des applications mobiles et tactiles-2ème édition.: Concevoir et développer des applications mobiles et tactiles. Dunod.
  • Gonzalez, C., Huré, E., & Picot-Coupey, K. (2012, November). http://thil-memoirevivante.prd.fr/sites/thil-memoirevivante.prd.fr/IMG/pdf/Gonzalez_Hure_Picot-Coupey.pdf Usages et valeurs des applications mobiles pour les consommateurs: quelles implications pour les distributeurs?]. In 15ème colloque Etienne Thil.
  • Kaddour, M. (2004). etPautet L.,«Une approche coopérative des applications mobiles basées sur MobileJMS». Premières journées francophones sur Mobilité et Ubiquité, Nice, France.
  • Kouici, N., Sabri, N., Conan, D., & Bernard, G. (2004, June). MADA, une approche pour le développement d’applications mobiles. In Proceedings of ACM UbiMob.
  • Le Mouël, F. (2003). http://tel.archives-ouvertes.fr/docs/00/04/59/20/PDF/tel-00004161.pdf Environnement adaptatif d'exécution distribuée d'applications dans un contexte mobile] (Doctoral dissertation, Université Rennes 1).
  • Rossi, G., Gordillo, S., & Laurini, R. (2004). Génération de services dépendant du contexte pour des applications mobiles. Actes des Premières Journées Francophones: Mobilité et Ubiquité 2004, 1-3 juin 2004, 3-13.
  • Viana, W., Bringel, J., Villanova-Oliver, M., Gensel, J., & Martin, H. (2009). Aide au développement et au déploiement d’applications mobiles et sensibles au contexte: l’architecture CoMMediA. Actes de l’Atelier ERTSI. INFORSID.