Pančevo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Pančevo
Панчево
Blason de Pančevo
Héraldique
La statue de Stevan Šupljikac à Pančevo
La statue de Stevan Šupljikac à Pančevo
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Voïvodine
Région Banat serbe
District Banat méridional
Ville Pančevo
Code postal 26 101
Démographie
Population 73 992 hab. (2011)
Densité 497 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 52′ 15″ N 20° 38′ 25″ E / 44.8708, 20.6403 ()44° 52′ 15″ Nord 20° 38′ 25″ Est / 44.8708, 20.6403 ()  
Altitude 205 m
Superficie 14 880 ha = 148,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Pančevo

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Pančevo
Municipalité de Pančevo
Administration
Maire
Mandat
Svetozar Gavrilović (SPS)
2012-2016
Démographie
Population 122 252 hab. (2011)
Densité 161 hab./km2
Géographie
Superficie 75 900 ha = 759 km2
Liens
Site web Site officiel

Pančevo (en serbe cyrillique : Панчево ; en hongrois : Pancsova ; en turc : Pançova ; en allemand : Pantschowa ; en roumain : Panciova ) est une ville de Serbie située dans la province autonome de Voïvodine. Au recensement de 2011, la ville intra muros comptait 73 992 habitants et son territoire métropolitain, appelé Ville de Pančevo (Град Панчево et Grad Pančevo), 122 252[1].

La ville de Pančevo est le centre administratif du district du Banat méridional. Elle est également la capitale économique et culturelle de ce district.

Géographie[modifier | modifier le code]

Pančevo est située à l'extrême sud de la Voïvodine, dans la région du Banat serbe, à 17 km de Belgrade, la capitale de la Serbie. La ville est située au confluent de la rivière Tamiš et du Danube.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Le territoire de la Ville (ancienne municipalité) est bordé par les municipalités de Kovačica, Alibunar, Kovin et par celui de la municipalité de Grocka, qui, de l'autre côté du Danube, se trouve dans la Ville de Belgrade[2].

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Pančevo, comme celui du Banat méridional, est entrigistré par la station météorologique de Banatski Karlovac, située à 100 m d'altitude et qui enregistre des données depuis 1985 (coordonnées 45° 03′ N 21° 02′ E / 45.05, 21.033 ())[3].

La température maximale jamais enregistrée à la station a été de 41 °C le et la température la plus basse a été de -23,7 °C le [3]. Le record de précipitations enregistré en une journée a été de 92 mm le . La couverture neigeuse la plus importante a été de 32 cm du 25 au [3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire et Antiquité[modifier | modifier le code]

Pančevo est marquée par la culture de Starčevo, qui doit son nom à la localité de Starčevo, située sur le territoire de la Ville actuelle, et qui s'est développée entre 5 300 et 4500 av. J.C. ; les habitants de cette époque vivaient dans des habitations circulaires constituées de lœss et couvertes de roseaux et de paille. De cette période datent un certain nombre de céramiques retrouvées dans la région des vases et, plus tardives, des statuettes miniatures de forme cylindrique. Entre 4 500 et 3300, la région de Pančevo a vu se dévolopper la culture de Vinča, avec des habitations plus élaborées et des localités plus densément peuplées, notamment situées sur les rives du Danube ; des céramiques et des objets de pierre et d'os, remontant à cette culture, ont été retrouvés dans la région, ainsi que des outils, des armes et des bijoux en cuivre. Entre 3300 et 2000, le secteur subit l'influence de la culture de Baden et, entre 2 000 et, à l'âge du bronze, entre 900, celle de la culture de Vatin, caractérisée par ses céramiques appelées « céramiques de Pannonie », ornées de motifs géométriques et floraux. De l'âge du fer, la ville et ses environs conservent encore un certain nombre de vestiges[4].

Quelques vestiges de l'époque romaine ont été mis au jour à Pančevo dans le secteur de l'actuelle brasserie Vajfertova ; ils remontent à une époque un peu postérieure au règne de l'empereur Trajan. Au Ve siècle, la région fut conquise par les Sarmates, par les Huns et par les Gépides puis, au milieu du VIe siècle, par les Avars et, vers 798, par les Slaves. Le sud du Banat fut ensuite contrôlé par les Francs, par les Bulgares et, à partir du Xe siècle par les Hongrois[4].

Moyen Âge et période ottomane[modifier | modifier le code]

Le plus ancien nom connu de Pančevo, à l'époque de la dynastie hongroise des Árpád (IXe siècle), était Panuka. En 1153, la ville est appelée Bansif par le géographe andalous Al Idrissi qui la décrit comme un centre marchand. Elle fit partie du Royaume de Hongrie jusqu'au XVIe siècle et était intégrée dans le comitat de Torontál, une subdivision du royaume[5].

En 1522, la ville fut conquise par les Turcs et fut intégrée dans le pachalik de Temeşvar. À partir de cette époque, elle prit l'allure d'une ville orientale. En 1660, le voyageur ottoman Evliya Çelebi, qui lui donne le nom de Panzova, la décrit comme une cité fortifiée dotée d'une mosquée et de bâtiments publics. Sous les Ottomans, Panzova était cependant principalement peuplée de Chrétiens[5].

Après la guerre autro-turque de 1716-1718 et à la suite du traité de Passarowitz, la ville passa sous le contrôle des Habsbourg[5].

Période autrichienne[modifier | modifier le code]

À partir de 1716, Pančevo devint une ville autrichienne ; elle fut alors intégrée à une province militaire appelée le Banat de Temeswar. En 1751, les parties septentrionales de la province furent placées sous contrôle civil, tandis que le sud, y compris Pančevo, était intégré à la Frontière militaire. À cette époque, la ville fut divisée en deux municipalités, l'une serbe, l'autre allemande ; elles furent réunies en 1794.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Au moment du soulèvement de 1848-1849, Pančevo fit partie de la Voïvodine de Serbie, une région autonome à l'intérieur de l'Empire d'Autriche-Hongrie. Mais en 1849, la ville fut réintégrée dans la province de la Frontière militaire. Après l'abolition de la Frontière en 1873, la ville fut rattachée au comitat de Torontál, dans le Royaume de Hongrie.

Selon le recensement de 1910, la ville comptait 20 808 habitants, dont 8 714 parlaient serbe, 7 467 allemand et 3 364 hongrois.

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Après l'effondrement de l'Autriche-Hongrie en 1918, Pančevo fit partie du Royaume des Serbes, Croates et Slovènes, qui devint le Royaume de Yougoslavie en 1929. En 1921, la ville comptait 19 362 habitants, dont 9 422 Serbes, 7 237 Allemands et 887 Hongrois.

Entre 1941 et 1944, Pančevo fut occupée par les puissances de l'Axe et fut intégrée dans la province autonome du Banat à l'intérieur de la Serbie occupée. À partir de 1944, la ville fit partie de la nouvelle République fédérative socialiste de Yougoslavie et, à partir de 1945, de la province autonome de Voïvodine. Entre 1992 et 2003, Pančevo est dans la République fédérale de Yougoslavie puis, entre 2003 et 2006, en Serbie-Monténégro. Depuis 2006, elle fait partie de la Serbie indépendante.

Organisation administrative de la Ville de Pančevo[modifier | modifier le code]

Pančevo fait partie des 23 « villes » (au singulier : Град / Grad ; au pluriel : Градови / Gradovi) qui, en plus de Belgrade, sont officiellement définies par la loi sur l'organisation territoriale de la République de Serbie votée par l'Assemblée nationale du pays le  ; cette entité territoriale porte le nom de Ville de Pančevo (en serbe : Град Панчево et Grad Pančevo) et comprend, outre la cité de Pančevo intra muros, tout son territoire métropolitain, qui compte 10 localités périrubaines[6].

Les quartiers de Pančevo[modifier | modifier le code]

Localités de la municipalité de Pančevo[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Pančevo intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
30 516 34 748 46 679 61 588 71 009 72 793 77 087[7] 73 992[1]


Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population par nationalités dans Pančevo intra muros (1910-1991)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population par nationalités (2002)[modifier | modifier le code]

Ville de Pančevo (ex-municipalité)[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population par nationalités (1910-1991)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population par nationalités (2002)[modifier | modifier le code]

La plupart des localités possèdent une majorité de peuplement serbe. Ivanovo possède une majorité relative de Hongrois[9].

Politique[modifier | modifier le code]

Élections de 2004[modifier | modifier le code]

La Mairie de Pančevo

À la suite des élections locales serbes de 2004, les 70 sièges de l'assemblée municipale de Pančevo se répartissaient de la manière suivante[11] :

Parti Sièges
Parti radical serbe 16
Parti démocratique 15
Parti démocratique de Serbie 8
Mouvement Force de la Serbie 6
Coalition « MojePančevo  », Nouvelle Serbie, etc. 5
G17 Plus 5
Coalition « Vojvodina za sve » (« Voïvodine pour tous ») 4
Groupement de citoyens (retraités etc.) 3
Mouvement serbe du renouveau 3
Parti socialiste de Serbie 3
Parti municipal de Pančevo 2

Élections de 2008[modifier | modifier le code]

Devenue une Ville (en serbe : Град et Grad) en 2007, Pančevo est désormais dirigée par un maire (gradonačelnik) élu pour quatre ans, qui exerce des fonctions représentatives et exécutives, ainsi que d’un gouvernement ou conseil municipal (en serbe : gradsko veće). Une assemblée municipale (skupština grada), composée de 70 membres, est élue pour quatre ans en même temps que le maire ; elle représente le pouvoir législatif de la Ville[6].

À la suite des élections locales serbes de 2008, les 70 sièges de l'assemblée municipale de Pančevo se répartissaient de la manière suivante[12],[13] :

Parti Sièges
Parti démocratique 25
Parti radical serbe 24
Nouvelle Serbie 6
Parti démocratique de Serbie 6
Parti libéral-démocrate 5
Liste « Naradžansti blok - Može » 4

Vesna Martinović a été élue maire de la ville ; née en 1970, elle est membre du Parti démocratique, le parti pro-européen du président Boris Tadić[14] ; elle dirigeait la coalition Pour une Serbie européenne soutenue par le président[13]. Božidar Baroš, membre du Parti démocratique de Serbie de l'ancien premier ministre Vojislav Koštunica, a quant à lui été élu maire adjoint de la Ville[15]. Tigran Kiš, membre du Parti démocratique de Serbie, a été élu président de l'assemblée municipale[16] et Branka Vasić, membre du Parti démocratique, vice-présidente de l'assemblée[17].

Architecture[modifier | modifier le code]

L'Hôpital de Pančevo

Pančevo conserve un important ensemble architectural allant de la période ottomane à la période communiste, avec de très nombreux édifices datant de la période autrichienne[18], dans les styles néoclassiques, baroques ou Sécession. La ville abrite ainsi des bâtiments dont certains sont classés sur la liste des monuments culturels de Serbie[19]. Le centre ancien de la ville, en tant qu'ensemble, est tout entier classé sur cette liste[20].

L'église de l'Assomption

L'ancienne Brasserie nationale de Pančevo a été construite en 1722[21]. Parmi les autres bâtiments classé, on peut citer une maison située au no 3 de la rue Nikola Tesla édifiée en 1792[22], un immeuble situé 2 rue de la JNA datant elle aussi de 1792[23].

Le bâtiment du Musée national de Pančevo, situé au no 1 de la place Pierre Ier date de 1833 et est caractéristique du style néoclassique[24]. Pour la fin du XIXe siècle, on peut citer deux immeubles de la place Kidrič, l'un construit dans les années 1830[25] et l'autre en 1830[26]. Un immeuble de la rue Dimitrije Tucović a été édifié en 1885[27]. Le phare, situé à la confluence du Tamiš et du Danube, date de 1909[28].

L'architecture religieuse de la ville est représentée par de nombreux édifices comme l'église de l'Assomption, construite entre 1807 et 1810[29]. L'église de la Transfiguration, quant à elle, a été construite en 1878[30].

Culture[modifier | modifier le code]

Le Musée national de Pančevo (en serbe : Narodni muzej Pančevo) est une des institutions culturelles les plus importantes de la ville. Il est situé dans un bâtiment construit en 1833 dans un style néoclassique, dans lequel sont présentées des collections d'archéologie, d'histoire, d'ethnologie et d'histoire de l'art ; on peut y voir notamment des peintures de Paja Jovanović, dont la célèbre Migration des Serbes (Seoba Srba), ou encore une collection de peintures d'Uroš Predić. On y trouve également des céramiques datant de 7 000 ans et caractéristiques de la culture de Starčevo[31],[32] ; dans le domaine de la musique, on peut citer le Festival de musique traditionnelle ETHNO.COM

Le Centre culturel de Pančevo (Kulturni centar Pančeva) est lié à l'histoire théâtrale de la ville et notamment à Joakim Vujić, le « Père du théâtre serbe », qui vécut et travailla à Pančevo à partir de 1824 ; son travail fut prolongé par Nikola Đurković qui y créa une troupe fonctionnant comme un véritable théâtre ; après 1945, par la volonté des autorités communistes, ce théâtre devint une annexe du Théâtre de Novi Sad et, en 1955, il fut transformé en « centre culturel » ; il continue cependant de servir de salle de théâtre mais on y donne aussi des concerts et on y organise toutes sortes d'autres manifestations culturelles[33]. Rattachée au Centre culturel, une Galerie d'art contemporain (Galerija savremene umetnosti) a ouvert ses portes en 1978[34]. Le Centre culturel organise diverses manifestations comme la Biennale des arts (Bijenale umetnosti u Pančevu), créée en 1981 et consacrée à l'art contemporain[35], le Salon des arts (Salon umetnosti Pančeva)[36], la Biennale de l'expression artiste des enfants-BUDI (Bijenale umetničkog dečjeg izraza – BUDI), créée en 2006[37], le Festival de musique traditionnelle ETHNO.COM[38] ou le Festival de jazz de Pančevo (Pančevački Jazz festival)[39].

La ville accueille encore d'autres manifestations, comme le Festival ArtTech, qui se consacre aux arts numériques[40] ; ce festival est organisé par la maison d'édition locale Mali Nemo[41] et par le fournisseur d'accès à internet Madnet, qui opère depuis Pančevo[42]. Le festival du court métrage amateur In_treш a été créé en avril 2007 ; il est organisé par un groupe d'artistes appelé A86+[43] et par la Maison de la jeunesse de Pančevo (Dom omladine Pančevo)[44] ; ce centre culturel organise également des représentations théâtrales.

Sport[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Le Lycée Uroš Predić à Pančevo

Pančevo dispose de 10 écoles élémentaires (en serbe : osnovne škole)[45] : l'école Borisav Petrov-Braca, l'école Branko Radičević, créée en 1937[46], l'école Bratstvo-jedinstvo, l'école Vasa Živković, l'école Đura Jakšić, l'école Isidora Sekulić[47], l'école Jovan Jovanović Zmaj, l'école Miroslav Antić Mika, l'école Sveti Sava et l'école Stevica Jovanović, qui a ouvert ses portes en 1964[48]. Neuf autres écoles élémentaires sont réparties sur le territoire de la Ville[45].

L'école élémentaire de danse Dimitrije Parlić (Osnovna baletska škola Dimitrije Parlić) remonte à 1950, quand fut créée l'école secondaire de musique Jovan Bandur (Srednja muzička škola Jovan Bandur)[49] ; en tant qu'entité scolaire indépendante, elle a officiellement créée en mai 2001 ; on y enseigne la danse classique, la danse moderne et les danses folkloriques[50].

Oure l'école de musique Jovan Bandur, la ville intra muros abrite sept établissements d'études secondaires (srednje škole)[51]. Le Lycée Uroš Predić est l'établissement secondaire général de la ville[52]. Mais on y trouve aussi d'autres établissements plus spécialisés, comme l'école d'économie et de commerce Paja Marganović (Ekonomsko-trgovinska škola Paja Marganović) qui a ouvert ses portes en 1958[53]. L'école électrotechnique Nikola Tesla (Elektrotehnička škola Nikola Tesla) a été créée en 1946[54], l'école technique 23. maj (Tehnička škola 23. maj) en 1961[55] ; l'école de génie mécanique (Mašinska škola) remonte quant à elle à 1947[56]. L'école de médecine Stevica Jovanović (Medicinska škola Stevica Jovanović) a ouvert ses portes en 1959 pour former les infirmières et les infirmiers de la ville[57] et l'école d'agriculture Josif Pančić (Poljoprivredna škola Josif Pančić) a été créée en 1961[58].

Économie[modifier | modifier le code]

La municipalité de Pančevo, située dans la plaine pannonienne, est un territoire agricole. On y cultive le maïs, le blé, le tournesol, la betterave sucrière, le soja et le colza. La région est également propice à la production de fruits, notamment le raisin. La culture sous serres et l'agriculture biologique s'y sont progressivement développées. On y pratique également l'élevage des bovins (races frisonne et Holstein), des porcs (Yorkshire et Landrace suédois), des ovins (Tsigai) et de la volaille[59].

La ville de Pančevo proprement dite est fortement industrialisée, avec une des secteurs phares comme la pétrochimie, la production d'engrais et la construction mécanique.

L'usine de Lola Utva

La ville est le siège l'importante usine de construction aéronautique Lola Utva, qui a été créée en 1937à Zemun et s'est installée en 1940 à Pančevo ; elle construit des avions légers pour le sport aérien mais aussi des avions militaires. Le 15 avril 1999, elle a été bombardée par l'OTAN et gravement endommagée ; l'impact écologique et humanitaire reste aujourd'hui encore considérable (pollutions et cancers)[60]. En 2005, elle a pris le nom de A.I Utva, « Avio Industrija Utva ». En 2009, le capital de l'entreprise était encore majoritairement détenu par l'État mais un processus de restructuration était en cours[61],[62]. D'abord réputée en tant qu'avioneur, Utva a diversifié ses activités entre 1955 et 1972[63]. Aujourd'hui, Utva Milan Premasunac, privatisée en 2003[64], produit des machines et des outils pour l'industrie chimique et pétrochimique, pour l'industrie du caoutchouc et l'industrie du bois ; elle en assure également la maintenance et la réparation[65]. Fluid Utva, une filiale du groupe slovène Fluid, fabrique des citernes pour le transport de produits dangereux (gaz, pétrole, produits chimiques, etc.)[66].

La ville possède une raffinerie de pétrole[67], société par actions filiale de la Naftna industrija Srbije (NIS, « Industrie pétrolière de Serbie »). HIP Petrohemija est la plus grande usine pétrochimique de Serbie ; elle produit des polymères, dont du polyéthylène haute et basse densité, du styrène-butadiène et toutes sortes d'autres produits dérivés du pétrole[68]. HIP Azotara, dont l'usine a été mise en service en 1962[69], produit des engrais minéraux, de l'acide nitrique, du nitrate d'ammonium, de ammoniac ou de l'urée de synthèse[70].

Parmi les autres entreprises de la ville[71], on peut citer Messer Tehnogas Pančevo, une filiale de Messer Tehnogas Smederevo, qui fabrique des systèmes de refroidissement[72]. Tehnomarket fabrique des profilés en aluminium et des structures composites en aluminium pour la construction (portes, fenêtres, panneaux etc.)[73]. Vojvodinaput est une entreprise qui construit des routes, des ponts et d'autres structures de transport public[74]. Luka Dunav (en français : « Port Danube ») est une entreprise de services, spécialisée dans le transport et le stockage de marchandises[75] ; située au bord du Danube, la société établit notamment une jonction entre les transports routiers, ferroviaires et fluviaux[76].

Le groupe Passage est une entreprise travaillant dans le domaine de l'industrie textile ; elle fabrique des vêtements créés par une équipe de stylistes[77] et distribués dans toute la Serbie, en Bosnie-Herzégovine et au Monténégro[78].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Sur le territoire du village de Starčevo, à 8 km au sud de Pančevo sur la rive gauche du Danube, se trouve un site archéologique, qui, par son importance, a donné son nom à la culture de Starčevo, une ancienne civilisation danubienne remontant à 6 000 avant Jésus-Christ ; ce site figure sur la liste des sites archéologiques d'importance exceptionnelle de la République de Serbie[79]. La culture de Starčevo disparut aux alentours de -4 200 av. J.-C., avec l'invasion des Pélasges.

Le Monastère de Vojlovica, aujourd'hui situé dans un quartier de Pančevo, a été construit au tout début du XVe siècle ; il est également classé[80].

Médias[modifier | modifier le code]

Le journal Pančevac, le quotidien de la ville, a paru pour la première fois le , créé par Jovan Pavlović, un professeur de 26 ans qui enseignait à l'école de commerce de la ville. Sa demande d'autorisation de publication était appuyée par des personnages célèbres, parmi lesquels on peut citer les poètes Vasa Živković et Jovan Jovanović Zmaj[81].

La station Radio Pančevo émet sur 92,1 FM MHz et est aujourd'hui associée à une chaîne de télévision[82] ; la radio a commencé à émettre en 1980[83] et la télévision en 1992[84].

Transports[modifier | modifier le code]

La gare ferroviaire de Pančevo

Pančevo dispose d'un aérodrome (en serbe cyrillique : Аеродром Панчево ; en serbe latin : Aerodrom Pančevo), code IATA : QBG et code OACI : LYPA, situé au nord-ouest de la ville, sur la rive gauche de la rivière Tamiš ; il sert essentiellement pour l'aviation de loisirs et pour l'essai des appareils fabriqués par la société Lola Utva[85]. Pour le transport aérien des voyageurs, l'aéroport international Nikola Tesla de Belgrade est situé à une trentaine de kilomètres de la ville.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Pančevo est associée à de nombreuses personnalités, qu'elles y soient nées ou qu'elles y aient vécu.

Personnalités nées ou mortes à Pančevo[modifier | modifier le code]

Parmi les personnalités nées à Pančevo, on peut citer le prêtre et poète Vasa Živković (1819-1891), l'écrivain, traducteur et journaliste Milan Ćurčin (1880-1960). Heinrich Knirr (1862–1944) était un artiste allemand qui, parmi ses élèves compta le peintre Paul Klee ; dans le domaine de la peinture, on peut également évoquer Stojan Trumić (1912-1983), mort à Pančevo, ou la femme peintre Olja Ivanjicki (1931–2009), également connue pour ses sculptures, son œuvre de styliste et ses poésies, parfois surnommée « la fille de Léonard de Vinci »[86].

Georg Weifert (1850–1937), un industriel serbe d'origine allemande, fut gouverneur de la Banque nationale de Serbie entre 1890 et 1902[87] et qui est considéré comme le créateur de l'industrie minière moderne en Serbie ; son portrait figure sur le billet de 1 000 dinars serbes. Le paléontologue hongrois, notamment spécialisé dans la paléontologie des oiseaux, est né à Pančevo. La nageuse serbe Nađa Higl (née en 1987), originaire de la ville, a remporté la médaille d'or du 200 m brasse lors des championnats du monde de natation 2009[88].

Personnalités ayant résidé à Pančevo[modifier | modifier le code]

Coopération internationale[modifier | modifier le code]

Pančevo est jumelée avec les villes suivantes :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  2. (sr) « Lokacija Pančeva », sur http://www.pancevo.rs, Site officiel de la Ville de Pančevo (consulté le 3 janvier 2011)
  3. a, b et c (en) « Banatski Karlovac (founded in 1985) », sur http://www.hidmet.gov.rs, Site de l'Office hyrdrométéorologique de la République de Serbie (consulté le 3 janvier 2011)
  4. a et b (sr) « Praistorija », sur http://www.pancevo.com (consulté le 3 janvier 2011)
  5. a, b et c (en) « History », sur http://www.pancevo.com (consulté le 4 janvier 2010)
  6. a et b (sr)[PDF] « Statut Grada Pančeva », sur http://www.pancevo.rs, Site officiel de la Ville de Pančevo,‎ 7 octobre 2008 (consulté le 31 décembre 2010)
  7. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  8. (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-01-7)
  9. a et b (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)
  10. a et b (en)[PDF] « Population par nationalités ou groupes ethniques, par sexe et par âge dans les municipalités de la République de Serbie », Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade,‎ 24 décembre 2002 (consulté le 11 février 2010)
  11. (sr) « Opština Pančevo », Lokalni izbori u Srbiji - 2004, sur http://www.cesid.org (consulté le 20 octobre 2008) - Indisponible au 31 décembre 2010
  12. (sr) « Obrnici skupštine grada », sur http://www.pancevo.rs, Site officiel de la Ville de Pančevo (consulté le 31 décembre 2010)
  13. a et b (sr) « Pregled funkcionera za opštinu Pančevo (Lokalni 2008) », sur http://direktorijum.cesid.org, Site du CeSID (consulté le 31 décembre 2010)
  14. (sr) « Gradočelnik », sur http://www.pancevo.rs, Site officiel de la Ville de Pančevo (consulté le 31 décembre 2010)
  15. (sr) « Zamenik gradočelnika », sur http://www.pancevo.rs, Site officiel de la Ville de Pančevo (consulté le 31 décembre 2010)
  16. (sr) « Tigran Kiš », sur http://www.pancevo.rs, Site officiel de la Ville de Pančevo (consulté le 31 décembre 2010)
  17. (sr) « Branka Vasić », sur http://www.pancevo.rs, Site officiel de la Ville de Pančevo (consulté le 31 décembre 2010)
  18. (sr) « Stilovi », sur http://www.pancevo.com (consulté le 31 décembre 2010)
  19. (en) « List of monuments in the municipality of Pančevo », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 31 décembre 2010)
  20. (en) « Staro gradsko jezgro Pančeva », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 31 décembre 2010)
  21. (en) « Zgrada Narodne pivare », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 31 décembre 2010)
  22. (en) « Zgrada u Ulici N. Tesle br. 3 », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 31 décembre 2010)
  23. (en) « Zgrada u Ulici JNA br. 2 », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 31 décembre 2010)
  24. (en) « Zgrada na Trgu Slobode br. 1 », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 31 décembre 2010)
  25. (en) « Zgrada na Trgu B. Kidriča br. 8 - 10 », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 31 décembre 2010)
  26. (en) « Zgrada na Trgu B. Kidriča br. 11 », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 31 décembre 2010)
  27. (en) « Zgrada u Ulici Dimitrije Tucovića br. 2 », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 31 décembre 2010)
  28. (en) « Svetionici na ušću Tamiša u Dunav », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 31 décembre 2010)
  29. (en) « Uspenska crkva », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 31 décembre 2010)
  30. (en) « Crkva sv. Preobraženja », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 31 décembre 2010)
  31. (sr) « Narodni muzej Pančevo », sur http://www.vojvodinaonline.com (consulté le 31 décembre 2010)
  32. (sr)(en) « Site du Musée national de Pančevo » (consulté le 31 décembre 2010) - En construction à cette date
  33. (en) « http://www.kulturnicentarpanceva.rs/index.php?LanguageID=1&ID=849 », sur http://www.kulturnicentarpanceva.rs, Site du Centre culturel de Pančevo (consulté le 4 janvier 2011)
  34. (sr) « Galerija savremene umetnosti », sur http://www.kulturnicentarpanceva.rs, Site du Centre culturel de Pančevo (consulté le 4 janvier 2011)
  35. (sr) « Bijenale umetnosti », sur http://www.kulturnicentarpanceva.rs, Site du Centre culturel de Pančevo (consulté le 4 janvier 2011)
  36. (sr) « Salon umetnosti Pančeva », sur http://www.kulturnicentarpanceva.rs, Site du Centre culturel de Pančevo (consulté le 4 janvier 2011)
  37. (sr) « Bijenale umetničkog dečjeg izraza – BUDI », sur http://www.kulturnicentarpanceva.rs, Site du Centre culturel de Pančevo (consulté le 4 janvier 2011)
  38. (sr) « ETHNO.COM Festival », sur http://www.kulturnicentarpanceva.rs, Site du Centre culturel de Pančevo (consulté le 4 janvier 2011)
  39. (sr) « Pančevački Jazz festival », sur http://www.kulturnicentarpanceva.rs, Site du Centre culturel de Pančevo (consulté le 4 janvier 2011)
  40. (sr) « Site du Festival ArtTec » (consulté le 31 décembre 2010)
  41. (sr) « Site de Mali Nemo » (consulté le 31 décembre 2010)
  42. (sr) « Site de Madnet » (consulté le 31 décembre 2010)
  43. (sr) « O nama », sur http://www.intresh.com, Site du festival In_treш (consulté le 31 décembre 2010)
  44. (sr) « Istorijat », sur Site de la Maison de la jeunesse de Pančevo (consulté le 31 décembre 2010)
  45. a et b (sr) « Osnovne škole », sur http://www.obrazovanje.vojvodina.gov.rs, Site du Secrétariat pour l'éducation de la province de Voïvodine (consulté le 4 janvier 2011)
  46. (sr) « Osnovna škola Branko Radičević », sur http://www.obrazovanje.vojvodina.gov.rs, Site du Secrétariat pour l'éducation de la province de Voïvodine (consulté le 4 janvier 2011)
  47. (sr) « Osnovna škola Isidora Sekulić », sur http://www.obrazovanje.vojvodina.gov.rs, Site du Secrétariat pour l'éducation de la province de Voïvodine (consulté le 4 janvier 2011)
  48. (sr) « Osnovna škola Stevica Jovanović », sur http://www.obrazovanje.vojvodina.gov.rs, Site du Secrétariat pour l'éducation de la province de Voïvodine (consulté le 4 janvier 2011)
  49. (sr) « Istorijat škole », sur http://www.muzickaskolapancevo.edu.rs, Site de l'École de musique Jovan Bandur (consulté le 4 janvier 2011)
  50. (sr) « Osnovna baletska škola Dimitrije Parlić », sur http://www.obrazovanje.vojvodina.gov.rs, Site du Secrétariat pour l'éducation de la province de Voïvodine (consulté le 4 janvier 2011)
  51. (sr) « Srednje škole », sur http://www.obrazovanje.vojvodina.gov.rs, Site du Secrétariat pour l'éducation de la province de Voïvodine (consulté le 4 janvier 2011)
  52. (sr) « Site du Lycée de Pančevo » (consulté le 4 janvier 2011) - En construction à cette date
  53. (sr) « 50 godina ETŠ », sur http://www.ekosko.edu.rs, Site de l'École d'économie et de commerce de Pančevo (consulté le 4 janvier 2011)
  54. (sr) « O školi », sur http://sites.google.com/site/etsnikolateslapancevo, Site de l'École électrotechnique de Pančevo (consulté le 4 janvier 2011)
  55. (sr) « Istorijat », sur http://www.skola23maj.edu.rs, Site de l'École technique 23. maj (consulté le 4 janvier 2011)
  56. (sr) « O školi », sur http://masinska.edu.rs, Site de l'École de génie mécanique de Pančevo (consulté le 4 juillet 2011)
  57. (sr) « O nama », sur http://medicinskapancevo.webs.com, Site de l'École de médecine de Pančevo (consulté le 4 janvier 2011)
  58. (sr) « Poljoprivredna škola Josif Pančić », sur http://www.obrazovanje.vojvodina.gov.rs, Site du Secrétariat pour l'éducation de la province de Voïvodine (consulté le 4 janvier 2011)
  59. (en) « Poljoprivreda », sur http://www.pancevo.rs, Site officiel de la Ville de Pančevo (consulté le 3 janvier 2011)
  60. (fr) « Serbie : le cancer de la guerre De Thomas Wedmann - ARTE GEIE / Wedmann Production – Allemagne 2011 »
  61. (sr) « UTVA Avio industrija », sur http://www.priv.rs, Site de l'Agence pour la privatisation de la République de Serbie (consulté le 3 janvier 2011)
  62. (en) « Utva - Utva Avio Industrija (Utva Aircraft Industry) (Serbia), Aircraft - Manufacturer », sur http://www.janes.com, Janès (consulté le 3 janvier 2011)
  63. (en) « History », sur http://www.utva-mp.com, Site de Utva Milan Premasunac (consulté le 3 janvier 2011)
  64. (en) « General information », sur http://www.utva-mp.com, Site de Utva Milan Premasunac (consulté le 2 janvier 2011)
  65. (en) « The production program », sur http://www.utva-mp.com, Site de Utva Milan Premasunac (consulté le 2 janvier 2011)
  66. (en) « Overview », sur http://www.fluid.si, Site de la société slovène Fluid (consulté le 3 janvier 2010)
  67. (en) « Petroleum Refinery Pancevo », sur http://www.shts.org.rs (consulté le 31 décembre 2010)
  68. (en) « About us », sur http://www.hip-petrohemija.com, Site de HIP Petrohemija (consulté le 3 janvier 2011)
  69. (en) « History », sur http://www.hip-azotara.rs, Site de HIP Azotara (consulté le 3 janvier 2011)
  70. (en) « About us », sur http://www.hip-azotara.rs, Site de HIP Azotara (consulté le 3 janvier 2011)
  71. (sr) « Najznačajnija preduzeća », sur http://www.pancevo.rs, Site officiel de la Ville de Pančevo (consulté le 3 janvier 2011)
  72. (en) « Messer Tehnogas Pančevo », sur http://www.klima.co.rs, Site de Klima Smederevo (consulté le 31 décembre 2010)
  73. (en) « Products », sur http://www.tehnomarket.com, Site de Tehnomarket (consulté le 3 janvier 2011)
  74. (en) « About us », sur http://www.vputpa.co.rs, Site de Vojvodinaput (consulté le 3 janvier 2011)
  75. (en) « Luka Dunav a.d. Pancevo », sur http://www.google.com, Google Finance (consulté le 3 janvier 2011)
  76. (sr)(en) « Site de Luka Dunav » (consulté le 3 janvier 2011)
  77. (en) « About us », sur http://www.passage.rs, Site du groupe Passage (consulté le 3 janvier 2001)
  78. (en) « Distribution », sur http://www.passage.rs, Site du groupe Passage (consulté le 3 janvier 2001)
  79. (sr) « Grad-Starčevo », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 8 mai 2011)
  80. (sr) « Manastir Vojlovica », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 8 mai 2011)
  81. (sr) « O nama », sur http://www.pancevac.eu, Site de Pančevac (consulté le 31 décembre 2010)
  82. (sr) « Site de RTV Pančevo » (consulté le 31 décembre 2010)
  83. (sr) « O radiju », sur http://www.rtvpancevo.rs, Site de RTV Pančevo (consulté le 31 décembre 2010)
  84. (sr) « Lična karta TV Pančevo », sur http://www.rtvpancevo.rs, Site de RTV Pančevo (consulté le 31 décembre 2010)
  85. (sr)[PDF] « Aerodrom Panèevo », sur http://www.modli.rs (consulté le 4 janvier 2011)
  86. (sr) « Serbia's renowned painter, Olja Ivanjicki, dies », sur http://www.b92.net, Site de B92,‎ 24 juin 2009 (consulté le 4 janvier 2011)
  87. (en) « Governors (1884 - 2004) », sur http://www.nbs.rs, Site de la Banque nationale de Serbie (consulté le 4 janvier 2004)
  88. (fr) « Higl sacrée sur 200 m brasse », sur http://www.lequipe.fr, Site de L'Équipe,‎ 31 juillet 2009 (consulté le 4 janvier 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]