Styliste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paul Signac, Deux stylistes, rue du Caire (vers 1885-1886), Zurich, Fondation et Collection Emil G. Bührle.

Le styliste est une personne chargée de dessiner un ou plusieurs vêtements (pour alors former une collection) ; il effectue du stylisme. Le styliste peut également travailler sur mesure (à la demande du client). Le styliste peut travailler en équipe ou seul.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans les années 1960, le prêt-à-porter est réalisé par des stylistes anonymes.

Article détaillé : prêt-à-porter.

Comme pour reconnaitre cette profession, en 1971 le Journal Officiel publie une définition du « Styliste industriel »[1]. En 1973, Yves Saint Laurent, qui avait lancé sa ligne de prêt-à-porter rive gauche dès le milieu des années 1960 déclare que la mode ne l'intéresse pas, le métier de stylisme ou de haute couture étant un art. Du coup, les stylistes s'émancipent et deviennent les couturiers de l'industrie. Ils prennent le nom de créateurs de mode et lancent dans les années 80 des défilés de plus en plus spectaculaires[2].

Le travail du styliste[modifier | modifier le code]

Il travaille en équipe, avec un modéliste et des confectionneurs. Il dessine toujours sa collection une année en avance, car il faut du temps pour la créer. Pour ses créations, il peut s’inspirer de tableaux, de photographies, de cultures, de bâtiments. Il fait d'abord un choix de tissus. Pour avoir des idées de tissus, il peut par exemple aller au salon français Première Vision (salon regroupant 90 % des fabricants de tissus). Puis, ses tissus choisis, il dessine ses vêtements et après plusieurs essais, il peut terminer son dessin. Ses dessins passeront ensuite entre les mains d'un modéliste. C'est un métier où l'on doit savoir très bien dessiner. Une styliste doit avoir l'esprit du travail collectif.

Un styliste de mode dessine des centaines de modèles par saison, les stylistes s'inspirent en fonction du goût de la clientèle, et de la mode du moment, les thèmes et les matières sont choisis d'après un plan de collection défini en comité de sélection. Un styliste peut être « freelance » (indépendant) ou salarié d'une entreprise, certains travaillent parallèlement pour le domaine français de la haute couture, d'autres pour le prêt-à porter vendu dans la grande distribution, la VPC (Vente par correspondance) ou par une seule ou plusieurs boutiques.

Il y a plusieurs formations permettant d'accéder à la profession. Le niveau minimum souhaité se situe à BAC+2. Le BTS vêtement (création et mesure) constitue le 1er niveau de qualification. A bac+2: on trouve le BTS design de mode, textile et environnement option mode ou option textile, matériaux et surface, le BTS industries des matériaux souple option modélisme industriel. A bac+4 ou BAC+5: le diplôme supérieur d'arts appliqués mode-environnement, en deux ans après un BTS[3].

Conditions de travail du styliste[modifier | modifier le code]

Cette profession s'exerce généralement à domicile ou chez l'employeur (entreprise de confection, de prêt-à-porter, bureau de design, bureau d'études, entreprise industrielle, etc.). Les visites aux unités de production entraînent de fréquents déplacements. Les horaires de travail sont souvent irréguliers et conditionnés par les délais de livraison ou par les dates de manifestations commerciales (défilés, salons, etc.). L'activité implique une collaboration avec les clients et les spécialistes d'autres secteurs (ergonomes, sociologues, informaticiens, designers, modélistes, spécialistes mercatique (marketing), ingénieurs, etc.). Le recours aux techniques d’assistance informatique (DAO) est en plein essor.

Formation[modifier | modifier le code]

Il n'existe pas de conditions strictement définies pour accéder à cette fonction. De nombreuses écoles d’arts possèdent une section design. Il existe aussi une formation spécifique à la confection textile, à la création mode, couture et à la fabrication de costumes de spectacles. Dans la plupart des cas, l’apprentissage seul ne garantit pas l’accès direct à un poste à responsabilités, une période intermédiaire d'assistant est généralement nécessaire.
Le diplôme d'état est le BTS design de la mode ou Bac+ styliste. Mais il faut savoir que des diplômes sont délivrés par des écoles de mode. Certaines d'entre-elles proposent des titres certifiés par la Commission Nationale de la Certification Professionnelle, ce qui garantit une qualité d'enseignement correspondant aux exigences du métier. Pour beaucoup d'étudiants il est plus intéressant de faire un certificat d'école.
Liste de quelques écoles de mode :

Article détaillé : Mode_(habillement)#Écoles_de_mode.

Quelques stylistes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des stylistes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • S. Jenkyn Jones, Le stylisme, Pyramyd.
  • Catherine Ormen-Corpet, Mode XIXe-XXe siècles, Hazan Eds.
  • Caroline Tatham et Julien Seaman, Le dessin de mode, Eyrolles.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Madeleine Delpierre et Davray-Piékolek, Le costume : la haute couture 1945-1995, Paris, Flammarion, coll. « Tout l'art »,‎ mai 1997 (1re éd. 1991), 80 p. (ISBN 2-08-011236-8), « La haute couture de 1960 à nos jours », p. 45
  2. Catherine Örmen, Comment regarder la mode : histoire de la silhouette, Édition Hazan, 2009
  3. Source : Livre " des métiers, mon métier " de Sophie Bordet, Nadine Mouchet.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Styliste.