Leskovac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leskovac (homonymie).
Leskovac
Лесковац
Blason de Leskovac
Héraldique
Drapeau de Leskovac
Drapeau
Vue générale de Leskovac
Vue générale de Leskovac
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Serbie centrale
Région Jablanica
District Jablanica
Ville Leskovac
Maire Goran Cvetanović (SRS)
Code postal 16 000
16 104
16 105
16 106
16 107
Démographie
Population 59 610 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 42° 59′ 53″ N 21° 56′ 46″ E / 42.9981, 21.9461 ()42° 59′ 53″ Nord 21° 56′ 46″ Est / 42.9981, 21.9461 ()  
Altitude 228 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Leskovac

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Leskovac
Municipalité de Leskovac
Град Лесковац
Grad Leskovac
Administration
Maire
Mandat
Goran Cvetanović (SNS)
2012-2016
Démographie
Population 143 962 hab. (2011)
Densité 140 hab./km2
Géographie
Superficie 102 500 ha = 1 025 km2
Liens
Site web Site officiel

Leskovac (en serbe cyrillique : Лесковац) est une ville de Serbie située dans le district de Jablanica. Au recensement de 2011, la ville intra muros comptait 59 610 habitants et le territoire dont elle est le centre, appelé Ville de Leskovac (Град Лесковац et Grad Leskovac), 143 962[1].

Leskovac est située au pied du mont Hisar, à 290 km de Belgrade. Leskovac est le centre administratif du district de Jablanica.

Au XIIe siècle, Stefan Nemanja reçut la région en cadeau de l’Empire byzantin. À cette époque, la ville fut appelée Dubočica. On trouve le nom de Leskovac pour la première fois dans un document du XIVe siècle. Les Turcs l’appelèrent Hisar, terme qui signifie « la forteresse ». Au milieu du XIXe siècle, Leskovac était, par sa population, la deuxième ville de Serbie après Belgrade ; elle était spécialisée dans l’industrie textile, au point qu’on la surnommait « le petit Manchester ». La situation économique actuelle de la ville est assurément moins florissante ; en revanche, Leskovac est avec Niš un des centres économiques et culturels de la Serbie du sud.

Géographie[modifier | modifier le code]

La municipalité de Leskovac est située dans la dépression de Leskovac, qui s'étend en longueur sur 50 km et en largeur sur 45 km. Elle couvre une superficie de 1 052 km2 et compte une population de 162 000 habitants, répartis dans 144 villes et villages. Leskovac est un point obligé sur la route qui mène de Belgrade à Athènes.

La ville est entourée par les monts Babička gora (1 038 m), Seličevica (903 m), Kruševica (910 m) et Suva planina à l'est, Radan (1 409 m) et Pasjača (971 m) à l'ouest, Kukavica et Čemernik (1 638 m) au sud ; au nord, elle est bordée par la dépression de Niš et, au sud, par les gorges de Grdelica, près de la dépression de Vranje-Bujanovac[2]. La vallée de Leskovac, quant à elle, s'élève à une altitude comprise entre 210 m et 240 m au-dessus du niveau de la mer.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le réseau hydrographique de la région de Leskovac est particulièrement dense, notamment en ce qui concerne les nappes souterraines. La rivière la plus importante de la région est la Južna Morava, avec ses affluents comme la Veternica, la Jablanica, la Vučjanka et la Pusta reka. Un ensemble de barrages a créé des lacs artificiels, comme ceux de Brestovac (en serbe : Brestovačko jezero), de Barje et le lac Vlasina (Vlasinsko jezero). Ce lac, situé dans la municipalité de Surdulica, est un lac artificiel ; il s'élève à 1 205 m au-dessus du niveau de la mer, sur un plateau à proximité de la frontière avec la Bulgarie ; il s'étend sur une longueur de 13 km et sur une largeur d'environ 3 km, avec une profondeur de 12 m ; à son plus haut niveau, le lac couvre une superficie de 16,5 km2, avec un volume de 168 106 m3, et, en période de basses eaux, il couvre une superficie de 5,6 km2.

Climat[modifier | modifier le code]

La station météorologique de Leskovac, située à 230 m d'altitude, enregistre des données depuis 1895 (coordonnées 42° 59′ N 21° 57′ E / 42.983, 21.95 ())[3]. La région de Leskovac jouit d'un climat continental tempéré.

La température maximale jamais enregistrée à la station a été de 43,7 °C le et la température la plus basse a été de -30,3 °C le [3]. Le record de précipitations enregistré en une journée a été de 92 mm le . La couverture neigeuse la plus importante a été de 124 cm le [3].

Pour la période de 1961 à 1990, les moyennes de température et de précipitations s'établissaient de la manière suivante[4] :

Nuvola apps kweather.png  Relevés à la station météorologique de Leskovac (230 m)
Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C) 3,3 6,7 12,1 17,8 22,7 25,5 27,8 28,1 24,4 19,6 11,3 4,9
16,9
Températures moyennes (°C) -0,8 1,9 6,2 11,3 16,2 19,0 20,7 20,3 16,4 11,0 5,8 1,0
10,8
Températures minimales moyennes (°C) -4,8 -2,4 0,9 5,1 9,6 12,5 13,4 12,9 9,7 5,1 1,3 -2,5
5,1
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 39,8 42.6 49.0 49,9 57,3 74,0 43,7 43,7 45,2 34,4 64,6 50,2
594,4

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Ve siècle av. J.-C., l'historien grec Hérodote mentionne un village illyrien, habité par des Dardaniens, à l'emplacement de l'actuelle ville de Leskovac. Au IIe siècle, les Romains vainquirent les Illyriens et construisirent une forteresse sur la rive gauche de la rivière Veternica, au mont Hisar.

Au XIIe siècle, l'empereur byzantin Manuel Ier Comnène offrit à Stefan Nemanja le territoire de l'actuelle Leskovac. La ville portait alors le nom de Dubočica. En 1348, le roi Stefan Dušan offrit le village au monastère de Hilandar. En 1395, la princesse Milica, devenue nonne sous le nom d'Efimija, offrit aux monastères du Mont Athos un monastère, une maison et deux serviteurs. C'est à ce moment-là qu'il est fait mention pour la première fois de la ville de Leskovac.

Les Turcs attaquèrent la ville en 1454. Mais le voïvode Nikola Skobaljić les arrêta près du village de Bilje, après leur avoir infligé de lourdes pertes. Le , Nikola Skobaljić fut fait prisonnier avec son oncle et fut tué sous la torture. La région resta aux mains des Ottomans jusqu'en 1878, date à laquelle la Principauté de Serbie obtint une indépendance totale vis-à-vis de la Sublime Porte. Pendant la période turque, la ville fut le centre du pachalik de Leskovac. En 1837, Leskovac comptait 3 000 foyers, dont 2 400 Chrétiens, 500 Turcs, 30 Tziganes et 10 Juifs, pour une population totale de 15 000 habitants.

La première filature de la municipalité fut ouverte en 1884 dans le village de Stajkovce. Une usine de coton suivit en 1896. En 1895, Zika Obrenović installa une imprimerie dans la ville.

Leskovac entre 1915 et 1941[modifier | modifier le code]

En 1938, Leskovac comptait 18 000 habitants et était un des centres industriels les plus importants du Royaume de Yougoslavie : les industries de coton de la ville, avec celles de Vucje et de Grdelica, représentaient alors 40 % de la production de textile du pays. Outre ces usines textiles, la ville comptait également 5 fonderies, 3 usines de céramique, 6 moulins, ainsi que des usines de gomme, de savon, de bière, de glace. On y dénombrait 375 marchands et 579 artisans.

Leskovac entre 1941 et 1945[modifier | modifier le code]

Les 6 et , la ville fut bombardée par les Nazis. La gare et les rues principales en direction du mont Hisar furent, elles aussi, pilonnées. La fonderie Sava fut détruite. Les Allemandes entrèrent dans la ville le .

Le , les bombardiers américains B-29, en tout 50 avions, bombardèrent la ville qui fut complètement détruite. D'après les estimations effectuées après la guerre, entre 2 500 à 4 000 personnes trouvèrent la mort. La reconstruction de la ville dura jusqu'en 1948.

Après 1945[modifier | modifier le code]

Localités de la Ville de Leskovac[modifier | modifier le code]

Localisation de la municipalité de Leskovac en Serbie

Le territoire de la Ville de Leskovac (ex-municipalité), compte 144 localités :


En application de la loi sur l'organisation territoriale de la Répbulique de Serbie, votée le , Leskovac a obtenu le statut officiel de « ville » ou « cité » (en serbe, au singulier : Град et Grad ; au pluriel : Градови et Gradovi)[5]. Vučje et Grdelica sont officiellement classées parmi les « localités urbaines » (en serbe : градско насеље et gradsko naselje) ; toutes les autres localités de la municipalité sont considérées comme des « villages » (село/selo).

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville[modifier | modifier le code]

Évolution de la population dans la ville[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
20 913 24 553 34 396 45 478 56 110 62 053 63 185[6] 59 610[1]


Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population par nationalités (2002)[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

Élections de 2004[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2004, les 75 sièges de l'assemblée municipale de Leskovac se répartissaient de la manière suivante[9] :

Parti Sièges
Coalition « Pour Leskovac » 15
Parti socialiste de Serbie 12
Parti socialiste populaire 11
Mouvement serbe du renouveau 10
Parti radical serbe 9
Parti démocratique de Serbie 8
Parti démocratique 7
Nouvelle Serbie 3

Élections de 2008[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2008, les 75 sièges de l'assemblée de la Ville de Leskovac se répartissaient de la manière suivante[10],[11] :

Parti Sièges
Parti démocratique 25
Parti radical serbe 23
Parti démocratique de Serbie - Nouvelle Serbie 9
G17 Plus 7
Parti socialiste de Serbie - Parti des retraités unis de Serbie - Mouvement Force de la Serbie et alliés 6
Parti socialiste populaire - Parti social-démocrate 5


Slobodan Kocić, membre du Parti démocratique du président Boris Tadić, a été élu maire (en serbe : Градоначелник et Gradonačelnik) de la Ville de Leskovac[12] ; il était à la tête de la coalition Pour une Serbie européenne, soutenue par le président Tadić et composée du Parti démocratique et du parti G17 Plus[11].

Culture[modifier | modifier le code]

Institutions culturelles[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Religions[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Roštiljijada[modifier | modifier le code]

La Roštiljijada (en serbe cyrillique : Роштиљијада), est un festival consacré aux amateurs de viande cuite au grill. Il a lieu chaque année au début de septembre, pour une durée de cinq jours, et attire un grand nombre de visiteurs venus de toute la Serbie. Pendant l'événement, le boulevard principal de Leskovac est fermé à la circulation et des restaurants s'improvisent en pleine rue. On y organise toutes sortes d'animations et de concours, comme celui de la plus grande pljeskavica ; ce sandwich, typiquement serbe, est composé d'un mélange d'agneau et de bœuf grillés avec des oignons ; il est servi chaud dans un somun, c'est-à-dire un épais pain pita, des quantités gargantuesques sont aussi utilisées dans la confection de ćevapi. La Roštiljijada constitue l'un des moments forts de l'année à Leskovac.

Architecture[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Sport[modifier | modifier le code]

KK Zdravlje Leskovac (basket-ball)

Éducation[modifier | modifier le code]

Leskovac abrite la Faculté de technologie de l'Université de Niš[13].

Économie[modifier | modifier le code]

Leskovac est le siège de la société Zdravlje, qui travaille dans le domaine de l'industrie pharmaceutique[14] et qui entre dans la composition du BELEXline, l'un des trois indices de la Bourse de Belgrade[15].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

La gare de Leskovac

Personnalités[modifier | modifier le code]

Coopération internationale[modifier | modifier le code]

Leskovac est jumelée avec les villes suivantes[16] :

En outre, Leskovac a signé un accord de partenariat avec la ville de Koumanovo, en République de Macédoine[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  2. (sr)(en) Serbia and Montenegro road map (ISBN 963 00 8053 2 CM)
  3. a, b et c (en) « Leskovac (founded in 1895) », sur http://www.hidmet.gov.rs, Site de l'Office hyrdrométéorologique de la République de Serbie (consulté le 25 août 2009)
  4. (sr) « Monthly and annual means, maximum and minimum values of meteorological elements for the period 1961 - 1990 », sur http://www.hidmet.gov.rs, Site de l'Office hydrométéorologique de la République de Serbie (consulté le 25 août 2009)
  5. (sr)[doc] « Zakon o teritorijalnoj organizaciji Republike Srbije », sur http://www.projuris.org, Projuris - Organisation pour l'éducation au droit et à la culture juridique (consulté le 21 avril 2009)
  6. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  7. (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-01-7)
  8. (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)
  9. (sr) Résultat des élections municipales de 2004 - Leskovac - Indisponible au 24 août 2009
  10. (sr) « Skupština grada », sur http://www.gradleskovac.org, Site officiel de la Ville de Leskovac (consulté le 24 août 2009)
  11. a et b (sr) « Pregled funkcionera za opštinu Leskovac (Lokalni 2008) », sur http://direktorijum.cesid.org, Site du CeSID (consulté le 25 août 2009)
  12. (sr) « Gradonačelnik », sur http://www.gradleskovac.org, Site officiel de la Ville de Leskovac (consulté le 25 août 2009)
  13. (sr) « Faculté de technologie », Site officiel (consulté le 7 janvier 2008 (indiponible))
  14. (en) « Zdravlje a.d. Leskovac », sur http://finance.google.com, Google finance (consulté le 4 juillet 2008)
  15. (sr) « BELEXline », sur http://www.belex.rs, Site officiel de la Bourse de Belgrade,‎ 30 juin 2008 (consulté le 4 juillet 2008) - Liste des entreprises du BELEXline
  16. (sr) « Lista medjunarodnih odnosa », sur http://www.skgo.org (consulté le 25 août 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]