Zrenjanin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zrenjanin (homonymie).
Zrenjanin
Зрењанин
Blason de Zrenjanin
Héraldique
L'Hôtel de ville de Zrenjanin
L'Hôtel de ville de Zrenjanin
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Voïvodine
Région Banat serbe
Potisje
District Banat central
Municipalité Zrenjanin
Code postal 23 000
Démographie
Population 75 743 hab. (2011)
Densité 397 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 23′ 01″ N 20° 22′ 55″ E / 45.3836, 20.381945° 23′ 01″ Nord 20° 22′ 55″ Est / 45.3836, 20.3819  
Altitude 82 m
Superficie 19 090 ha = 190,9 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Zrenjanin

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Zrenjanin
Municipalité de Zrenjanin
Administration
Maire
Mandat
Čedomir Janjić (SNS)
2014-
Démographie
Population 122 714 hab. (2011)
Densité 93 hab./km2
Géographie
Superficie 132 400 ha = 1 324 km2
Liens
Site web Site officiel

Zrenjanin (en serbe cyrillique : Зрењанин) est une ville de Serbie située dans la province autonome de Voïvodine. Au recensement de 2011, la ville intra muros comptait 75 743 habitants et son territoire métropolitain, appelé Ville de Zrenjanin (Град Зрењанин et Grad Zrenjanin), 122 714[1].

Zrenjanin est la plus grande ville du Banat serbe et, par sa population, la troisième ville de Voïvodine après Novi Sad et Subotica. Elle est le centre administratif du district du Banat central.

Géographie[modifier | modifier le code]

La rivière Begej à Zrenjanin, avec l'église protestante et le Palais de justice

Climat[modifier | modifier le code]

La station météorologique de Zrenjanin, située à 80 m d'altitude, enregistre des données depuis 1879 (coordonnées 45° 22′ N 20° 25′ E / 45.367, 20.417)[2].

La température maximale jamais enregistrée à la station a été de 42,9 °C le 24 juillet 2007 et la température la plus basse a été de -30,4 °C le 24 janvier 1963[2]. Le record de précipitations enregistré en une journée a été de 77 mm le 22 mai 1987. La couverture neigeuse la plus importante a été de 50 cm le 20 janvier 1966[2].

Pour la période de 1961 à 1990, les moyennes de température et de précipitations s'établissaient de la manière suivante[3] :

Nuvola apps kweather.png  Relevés à la station météorologique de Zrenjanin (80 m)
Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C) 2,4 6,0 11,6 16,9 22,4 25,0 27,3 27,1 23,5 17,6 9,6 4,3
16,1
Températures moyennes (°C) -0,9 1,9 6,3 11,2 16,7 19,3 20,9 20,5 16,8 11,4 5,4 1,3
10,9
Températures minimales moyennes (°C) -4,1 -1,6 1,6 5,8 10,7 13,4 14,6 14,3 11,1 6,3 1,8 -1,7
6,0
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 34,9 33,5 37,3 46,4 56,3 87,0 63,3 46,7 40,0 37,2 41,2 38,3
562,1

Nom[modifier | modifier le code]

Statue de Žarko Zrenjanin Uča à Zrenjanin

Le nom actuel de la ville, Zrenjanin, lui a été donné en 1946, en l'honneur de Žarko Zrenjanin Uča (1902-1942), qui fut le chef des Partisans communistes de Voïvodine pendant la Seconde Guerre mondiale. Torturé et incarcéré par les nazis, il fut tué en tentant de leur échapper.

Autrefois Zrenjanin s'appelait Bečkerek, en serbe cyrillique : Бечкерек ou Veliki Bečkerek (Велики Бечкерек). En hongrois, la ville est connue sous le nom de Nagybecskerek, en allemand sous celui de Großbetschkerek, en roumain sous celui de Becicherecul Mare ou de Zrenianin, en slovène sous le nom de Zreňanin et en ruthène pannonien sous celui de Зрењанин.

Le nom de Bečkerek viendrait d'un mot hongrois kerek désignant la forêt et du nom d'un seigneur du XIVe siècle, Emre Becsei, qui possédait de vastes domaines dans cette région. Bečkerek signifierait ainsi « la forêt de Becsei ». La ville fut appelée Veliki Bečkerek pour la distinguer d'un village du Banat qui porte le même nom. Veliki est l'adjectif serbe qui signifie « grand ».

En 1935, la ville s'est également appelée Petrovgrad, en l'honneur du roi Pierre Ier de Yougoslavie.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville de (Veliki) Bečkerek est mentionnée pour la première en 1326. En tant que ville marchande, elle appartint au domaine du prince serbe Stefan Lazarević. La ville fit ensuite partie du Royaume de Hongrie jusqu'en 1551, date à laquelle elle passa entre les mains des Ottomans.

L'armée ottomane qui s'empara de la ville était conduite par Mehmed Sokolović, un pacha turc d'origine serbe. C'est pourquoi les Serbes de la ville aidèrent les Turcs à s'en emparer. Après la prise de la ville, Mehmed Pacha nomma comme gouverneur un certain Beg Malković. En 1570, Mehmed Pacha orna la ville de beaux monuments et lui accorda une large autonomie.

En 1716, Bečkerek fut conquise par les Habsbourg. De 1735 à 1738 s'y établit une éphémère colonie d'exilés hispano-catalans austrophiles nommée Nova Barcelona ou Carlobagen.

En 1753, la ville était principalement peuplée de Serbes et d'Allemands. À partir de 1769, elle connut un important développement, notamment grâce à l'impératrice Marie-Thérèse.

En 1839, Bečkerek se dota d'un théâtre ; un lycée y fut ouvert en 1846. L'Hôtel de ville fut édifié en 1820 et le Palais de Justice en 1908.

Pendant la révolution de 1848-1849, la ville (aux noms bilingues de NAGY- ou GROSS-BECSKEREK[4] devint une des capitales de fait de la Voïvodine de Serbie, une région autonome à l'intérieur de l'Empire d'Autriche. Entre 1849 et 1860, elle fit partie du Voïvodat de Serbie et du Banat de Tamiš. Après le compromis de 1867, Bečkerek fut intégrée au Royaume de Hongrie, (Transleithanie).

Timbre de l'empire d'Autriche, 1859, oblitré G:(ross) BECSKEREK (en allemand)

Au recensement de 1910, la ville comptait 26 006 habitants, dont 9 148 parlaient hongrois, 8 934 parlaient serbe et 6 811 parlaient allemand.

En 1918, après l'effondrement de l'Autriche-Hongrie, la ville fit partie du Royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes qui, en 1929, devint le Royaume de Yougoslavie.

Entre 1941 et 1944, elle fut occupée par les puissances de l'Axe et fut intégrée dans la province autonome du Banat central. À partir de 1945, Zrenjanin fit partie de la province autonome de Voïvodine au sein de la nouvelle République fédérale socialiste de Yougoslavie. Depuis l'indépendance du Monténégro en 2006, elle fait partie de la Serbie indépendante.

Organisation administrative de la Ville de Zrenjanin[modifier | modifier le code]

Zrenjanin fait partie des 23 « villes » (au singulier : Град / Grad ; au pluriel : Градови / Gradovi) qui, en plus de Belgrade, sont officiellement définies par la loi sur l'organisation territoriale de la République de Serbie votée par l'Assemblée nationale du pays le 28 décembre 2007 ; cette entité territoriale porte le nom de Ville de Zrenjanin (en serbe : Град Зрењанин et Grad Zrenjanin) et comprend, outre la cité de Zrenjanin intra muros, tout son territoire métropolitain, qui compte 22 localités.

Quartiers de la ville intra muros[modifier | modifier le code]

Localités de la Ville de Zrenjanin[modifier | modifier le code]

La Ville de Zrenjanin (ex-municipalité) compte les 22 localités suivantes :

Démographie[modifier | modifier le code]

Zrenjanin intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
38 564 44 168 55 539 71 424 81 270 81 316 79 773[5] 75 743[1]


Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population par nationalités (2002)[modifier | modifier le code]

Ville de Zrenjanin (ex-municipalité)[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population dans la municipalité (2002)[modifier | modifier le code]

La plupart des localités de la Ville sont habitées par une majorité de Serbes : Zrenjanin, Banatski Despotovac, Botoš, Elemir, Ečka, Klek, Knićanin, Lazarevo, Lukićevo, Melenci, Orlovat, Perlez, Stajićevo, Taraš, Tomaševac, Farkaždin et Čenta. Aradac possède une majorité relative serbe. Les villages de Lukino Selo et Mihajlovo sont habités par une majorité de peuplement hongroise ; Jankov Most est à majorité roumaine et Belo Blato est habité par une majorité relative de Slovaques.

Langues[modifier | modifier le code]

Religions[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Politique[modifier | modifier le code]

En tant que Ville (en serbe : Град et Grad), Zrenjanin est dotée d'un maire (gradonačelnik) élu pour quatre ans, qui exerce des fonctions représentatives et exécutives, ainsi que d’un gouvernement ou conseil municipal (en serbe : gradsko veće). Une assemblée municipale (skupština grada), composée de 67 membres, est élue pour quatre ans en même temps que le maire ; elle représente le pouvoir législatif de la Ville.

À la suite des élections locales serbes de 2008, les 67 sièges de l'assemblée municipale de Zrenjanin se répartissaient de la manière suivante[9],[10] :

Parti Sièges
Parti démocratique 21
Parti radical serbe 21
Ensemble pour la Voïvodine - Ligue des sociaux-démocrates de Voïvodine 9
G17 Plus 5
Parti social-démocrate 4
Parti démocratique de Serbie 3
Coalition hongroise 2
Parti progressiste serbe 2

Mileta Mihajlov, membre du Parti démocratique (DS) du président Boris Tadić a été élu maire (en serbe : Gradonačelnik) de la Ville, avec une coalition composée du DS et du parti G17 Plus et nommée Pour une Serbie européenne[11] ; il est assisté d'un maire adjoint (Zamenik gradonačelnika) en la personne de Goran Kaurić[12]. Aleksandar Marton, vice-président de la Ligue des sociaux-démocrates de Voïvodine (LSV), a été élu président de l'assemblée municipale[13],[10].

Architecture[modifier | modifier le code]

Parmi les édifices les plus importants de Zrenjanin, on peut citer :

Culture[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Sport[modifier | modifier le code]

Zrenjanin possède un club de football, le FK Banat Zrenjanin.

Éducation[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Économie[modifier | modifier le code]

La région de Zrenjanin est principalement agricole. On y produit notamment du maïs, du blé, de la betterave sucrière et du soja ; les cultures maraîchères y sont également représentées (carottes, poivrons, tomates, petits pois, concombres, oignons, ail etc.) ; on y produit également des plantes médicinales ou aromatiques et des fleurs. L'élevage tient une place importante dans l'économie de la région ; on y élève essentiellement des porcs et des bovins ; le plus grand producteur de volailles est la société Agroživ, qui a son siège à Pančevo. La région possède également de nombreuses fermes piscicoles, parmi lesquelles on peut citer celle d'Ečka, qui produit principalement des carpes et des œufs de carpes.

Parmi les entreprises installées à Zrenjanin, on peut citer la société Dijamant. Spécialisée dans le domaine de l'agroalimentaire, elle produit principalement des huiles, des graisses végétales et des margarines[14],[15]. La société Radijator fabrique des radiateurs et des chaudières[16],[17] ; la société Jugoremedija Zrenjanin, créée en 1961, travaille dans le secteur de l'industrie pharmaceutique[18]. Ces deux dernières entreprises entrent dans la composition du BELEXline, l'un des indices principaux de la Bourse de Belgrade[19].

Parmi les grandes sociétés locales figure également Mlekoprodukt, créée en 1947 et qui, en 2004, est devenue une filiale du groupe français Bongrain[20] ; cette société est spécialisée dans la transformation laitière et plus spécialement la fabrication de fromages pour les marchés de l'ex-Yougoslavie.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

La ville comprend deux télévisions locales de statut privé : Santos et KTV, qui émettent sur l'ensemble du Banat. L'organe de radiodiffusion serbe (RTS) dispose d'une antenne à Zrenjanin. Radio Zrenjanin couvre l'ensemble du Banat, et diffuse des programmes en langue serbe, mais aussi hongroise et slovaque. De façon sporadique, et selon les attributions de fréquences par l'État, de petites radios privées apparaissent parfois. La ville dispose également d'un journal ; Zrenjaninski Novesti.

Transports[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Coopération internationale[modifier | modifier le code]

Zrenjanin a signé des accords de partenariat avec les villes suivantes :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  2. a, b et c (en) « Zrenjanin (founded in 1879) », sur http://www.hidmet.gov.rs, Site de l'Office hyrdrométéorologique de la République de Serbie (consulté le 22 décembre 2010)
  3. (sr) « Monthly and annual means, maximum and minimum values of meteorological elements for the period 1961 - 1990 », sur http://www.hidmet.gov.rs, Site de l'Office hydrométéorologique de la République de Serbie (consulté le 22 décembre 2010)
  4. Handbook of Austria and Lombardy-Venetia Cancellations on the Postage Stamp Issues 1850-1864, by Edwin MUELLER, 1961.
  5. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  6. (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-01-7)
  7. (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)
  8. a et b (en)[PDF] « Population par nationalités ou groupes ethniques, par sexe et par âge dans les municipalités de la République de Serbie », Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade,‎ 24 décembre 2002 (consulté le 11 février 2010)
  9. (sr) « Odbornici Skupštine grada Zrenjanina - saziv 2008. », sur http://www.zrenjanin.rs, Site officiel de la Ville de Zrenjanin (consulté le 22 décembre 2010)
  10. a et b (sr) « Pregled funkcionera za opštinu Zrenjanin (Lokalni 2008) », sur http://direktorijum.cesid.org, Site du CeSID (consulté le 22 décembre 2010)
  11. (sr) « Gradonačelnik Zrenjanina », sur http://www.zrenjanin.rs, Site officiel de la Ville de Zrenjanin (consulté le 22 décembre 2010)
  12. (sr) « Zamenik gradonačelnika », sur http://www.zrenjanin.rs, Site officiel de la Ville de Zrenjanin (consulté le 22 décembre 2010)
  13. (sr) « Skupština grada », sur http://www.zrenjanin.rs, Site officiel de la Ville de Zrenjanin (consulté le 22 décembre 2010)
  14. (sr) « Site de Dijamant Zrenjanin » (consulté le 22 décembre 2010)
  15. (en) « Dijamant a.d. Zrenjanin », sur http://finance.google.com, Google finance (consulté le 22 décembre 2010)
  16. (en) « Radijator a.d. Zrenjanin », sur http://finance.google.com, Google finance (consulté le 22 décembre 2010)
  17. (sr)(en) « Site de Radijator Zrenjanin » (consulté le 22 décembre 2010)
  18. (sr) « Site officiel de Jugoremedija Zrenjanin » (consulté le 10 novembre 2011)
  19. (en) « BELEXline - Index Basket », sur http://www.belex.rs, Site officiel de la Bourse de Belgrade,‎ 30 septembre 2011 (consulté le 10 novembre 2011)
  20. (en) « Who we are », sur http://www.mlekoprodukt.com, Site de Mlekoprodukt (consulté le 22 décembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]